La prêtrise: «le pouvoir de la divinité»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à obtenir une meilleure compréhension de la prêtrise et à rechercher les bénédictions qui découlent de son utilisation juste.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez les Écritures et la documentation suivantes:

    1. a.

      Doctrine et Alliances 84:33–44; 121:34–46.

    2. b.

      Doctrine et Alliances 107 (Écritures supplémentaires).

    3. c.

      Notre patrimoine, pages 26–27.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Incitez les élèves à dire pourquoi ils sont reconnaissants d’être membres de l’Église. Écrivez leurs réponses au tableau.

• Lesquelles de ces choses seraient possibles sans la prêtrise?

Il est presque certain qu’aucune des choses citées par les élèves ne pourrait être possible sans la prêtrise. Par exemple, si les élèves ont exprimé leur reconnaissance pour le mariage éternel, expliquez que cela serait impossible sans le pouvoir de scellement de la prêtrise. Même une chose aussi simple que l’unité dans l’Église serait impossible sans les prophètes, les apôtres et les autres dirigeants de la prêtrise, qui nous aident à obtenir «l’unité de la foi» (Éphésiens 4:13; voir aussi les versets 10–12).

Expliquez que cette leçon traite de la prêtrise et de quelques-unes des alliances et des bénédictions qui y sont associées.

Commentaire et application des Écritures

En vous aidant de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Incitez les élèves à faire part d’expériences qui traitent des principes mentionnés dans les Écritures.

1. L’ordre dans le rétablissement de la prêtrise et de ses offices

La Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek ont été rétablies sur terre en 1829 (voir la leçon 8). Après l’organisation de l’Église en 1830, le Seigneur a peu à peu révélé les offices, les collèges et les conseils de la prêtrise lorsque des dirigeants se sont avérés nécessaires pour la croissance de l’Église. La ligne chronologique suivante résume ce rétablissement. Écrivez-la au tableau et étudiez-la avec les élèves. Il n’est pas nécessaire d’écrire les références d’Écritures au tableau.

  • Prêtrise d’Aaron: 15 mai 1829 (D&A 13)

  • Prêtrise de Melchisédek: mai ou juin 1829 (D&A 128:20)

  • Apôtres, anciens, prêtres, instructeurs et diacres: avril 1830 (D&A 20:38–60)

  • Évêque: 4 février 1831 (D&A 41:9–10)

  • Grands prêtres: juin 1831 (Entête de D&A 52)

  • Première présidence: 1832–1833 (D&A 81; 90)

  • Patriarche: 18 décembre1833 (Enseignements du prophète Joseph Smith, 1981, pp. 28–29)

  • Grand conseil: 17 février 1834 (D&A 102)

  • Collège des douze apôtres: 1835 (D&A 107:23–24)

  • Soixante-dix: 1835 (D&A 107:25)

  • Premier collège des soixante-dix: 1835 (D&A 107:26, 93–97)

Expliquez qu’à notre époque, le Seigneur continue de donner des révélations sur l’organisation et les responsabilités de la prêtrise pour guider la croissance de l’Église. Un exemple en est l’appel des soixante-dix-autorités interrégionales et l’organisation qui y est associée des troisième, quatrième et cinquième collèges des soixante-dix en 1997 (voir la leçon 42, pages 247–248).

2. Le serment et l’alliance de la prêtrise

Écrivez les mots Serment et Alliance de la prêtrise au tableau. Expliquez qu’en plus des révélations sur les offices et le gouvernement de la prêtrise, le Seigneur a révélé des principes sur la réception et l’exercice de la prêtrise. Il a entre autres révélé le serment et l’alliance de la prêtrise, qui se trouve dans D&A 84:33–44. Ces versets décrivent (1) les alliances qu’un homme fait avec le Seigneur lorsqu’il reçoit la prêtrise de Melchisédek et (2) les alliances que le Seigneur fait avec les détenteurs fidèles de la Prêtrise de Melchisédek.

Carlos E. Asay, des soixante-dix, a dit: «De tous les accords sacrés de l’Évangile de Jésus-Christ, peu, s’il y en a, ont une importance aussi grande que le serment et l’alliance de la prêtrise. C’est certainement l’un des accords les plus sacrés, car il concerne le partage des pouvoirs célestes et la progression de l’homme jusqu’à ce qu’il atteigne ses objectifs éternels» (Conference Report, octobre 1985, p. 56; ou Ensign, novembre 1985, p. 43).

Pendant que vous discutez du serment et de l’alliance de la prêtrise, mettez l’accent sur le fait que «les bénédictions de la prêtrise ne sont pas réservées seulement aux hommes. Elles sont aussi déversées… sur toutes les femmes fidèles de l’Église… Le Seigneur offre à ses filles toutes les bénédictions et tous les dons spirituels que ses fils peuvent acquérir, car dans le Seigneur, la femme n’est point sans l’homme, ni l’homme sans la femme» (Joseph Fielding Smith, Conference Report, avril 1970, p. 59; ou Improvement Era, juin 1970, p. 66; voir aussi Alma 32:23).

• Écrivez Les détenteurs de la prêtrise font alliance au tableau. Que promettent les détenteurs de la prêtrise dans le serment et l’alliance de la prêtrise? (Voir D&A 84:33, 36, 39–44. Résumez les réponses des élèves au tableau.)

Les détenteurs de la prêtrise font alliance:

  1. a.

    D’être fidèles afin d’obtenir la Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek (verset 33).

  2. b.

    De magnifier leur appel (verset 33).

  3. c.

    De recevoir les serviteurs du Seigneur (verset 36).

  4. d.

    De prêter une attention diligente aux paroles de la vie éternelle (versets 43–44).

• Que signifie magnifier un appel? (Voir D&A 107:99; Jacob 1:17–19.)

Gordon B. Hinckley a dit: «Nous magnifions notre prêtrise et nous développons notre appel quand nous servons avec diligence et enthousiasme là où nous avons été appelés par autorité… Nous magnifions notre appel, nous développons le potentiel de notre prêtrise quand nous touchons ceux qui sont en détresse et donnons de la force à ceux qui sont faibles… Nous magnifions notre appel quand nous marchons avec honnêteté et intégrité» (L’Etoile, juillet 1989, p. 42).

• En quoi avez-vous été bénis par une personne qui a magnifié son appel?

Expliquez que lorsque nous magnifions nos appels, il est important de trouver le bon équilibre afin de ne pas négliger notre famille. Neal A. Maxwell, du Collège des Douze, a dit:

«Parfois, inintentionnellement, certaines activités de l’Église hors programme, organisées avec un manque de sensibilité, peuvent nuire à la vie familiale. Il est intéressant de noter qu’après avoir donné des enseignements aux Néphites, Jésus a dit: ‹Retournez chez vous et méditez les choses que je vous ai dites› et priez et préparez-vous ‹pour demain› (3 Néphi 17:3). Jésus n’a pas dit: ‹Allez à vos clubs civiques, à vos réunions en ville ni même à vos centres de pieu›» (L’Etoile, juillet 1994, p. 96).

• Que signifie recevoir les serviteurs du Seigneur? (D&A 84:36.) Expliquez que lorsque nous recevons le message et les ordonnances de l’Évangile des serviteurs du Seigneur, nous recevons aussi le Seigneur.

• Écrivez au tableau Les alliances du Seigneur. Quelles bénédictions le Seigneur promet-il avec le serment et l’alliance de la prêtrise? (Voir D&A 84:33–34, 38, 42. Résumez les réponses des élèves au tableau.)

Le Seigneur fait alliance:

  1. a.

    De nous sanctifier par l’Esprit (verset 33).

  2. b.

    De renouveler notre corps (verset 33).

  3. c.

    De nous donner les bénédictions promises à Abraham et à sa postérité (verset 34).

  4. d.

    De faire de nous ses élus, ceux qu’il a choisis (verset 34).

  5. e.

    De nous donner tout ce que le Père a (verset 38).

  6. f.

    De donner des ordres à ses anges à notre sujet (verset 42).

• Le Seigneur promet que si nous sommes fidèles, nous deviendrons «la postérité d’Abraham… et les élus de Dieu» (D&A 84:33–34). Quelles sont les bénédictions et les responsabilités de la postérité d’Abraham? (Voir Abraham 2:9–11.) Abraham 2:11 précise que «toutes les familles de la terre seront bénies» grâce à la prêtrise. Comment cela peut-il s’accomplir?

• La promesse suprême du serment et de l’alliance de la prêtrise, c’est que nous pouvons recevoir «tout ce que [le] Père a» (D&A 84:38). Comment la connaissance de cette promesse peut-elle nous aider dans les moments d’épreuve? Comment peut-elle nous aider dans les moments d’abondance?

3. Les principes à suivre pour utiliser la prêtrise

Enseignez et commentez D&A 121:34–46. Expliquez que dans ces versets, le Seigneur révèle les principes à suivre pour utiliser la prêtrise. Il révèle aussi les promesses faites à ceux qui l’utilisent avec justice. En plus de s’adresser aux détenteurs de la prêtrise, ces principes s’adressent aussi à toutes les relations humaines. Ils sont donc importants aussi pour ceux qui ne détiennent pas la prêtrise.

• Dans D&A 121:34–40, le Seigneur révèle la raison pour laquelle certains détenteurs de la prêtrise ne peuvent pas exercer la prêtrise avec puissance. D’après ces versets, qu’est-ce qui les en empêche? (On peut répondre: leur cœur se porte vers les choses du monde; ces personnes aspirent aux honneurs des hommes; elles cherchent à couvrir leurs péchés, à assouvir leur orgueil, leur vaine ambition et à exercer une domination injuste.)

• Comment pouvons-nous trop nous soucier «des choses de ce monde»? (D&A 121:35.) En quoi le fait de rechercher ce que le monde peut offrir peut-il nous empêcher de recevoir ce que le Seigneur a à nous offrir? Que pouvonsnous faire pour surmonter ce problème?

• Comment est-il possible d’exercer une domination injuste? (Voir D&A 121:39; voir aussi le verset 37.) Quelles sont les conséquences de cela? Que pouvons-nous faire pour vaincre la tendance à exercer une domination injuste?

Mettez l’accent sur le fait que la prêtrise ne peut être utilisée que d’une manière juste et dans un esprit d’amour pour servir et bénir les autres. M. Russell Ballard, du Collège des Douze, a déclaré:

«Ceux qui détiennent la prêtrise ne doivent jamais oublier qu’ils n’ont pas le droit de manier l’autorité de la prêtrise comme une matraque au-dessus de la tête des membres de la famille ou dans les appels de l’Église… Quiconque… cherche à utiliser la prêtrise avec un quelconque degré d’injustice dans l’Église ou au foyer ne comprend tout simplement pas la nature de son autorité. La prêtrise sert au service, pas à l’asservissement, à la compassion, pas à la dictature, à la sollicitude, pas à la domination» (L’Etoile, janvier 1994, p. 89).

• Dans D&A 121:41–42, le Seigneur révèle les principes qui aident les détenteurs de la prêtrise à exercer la prêtrise avec puissance. Quels sont ces principes? Comment pouvons-nous appliquer ces principes dans nos rapports avec notre famille, nos voisins, nos collègues et les autres personnes?

Vous pouvez discuter de la manière de mettre ces principes en application dans des situations précises, comme lorsque vous voulez aider un enfant à prendre une décision ou à terminer un travail, lorsque vous prenez des décisions dans les conseils de l’Église, lorsque quelqu’un n’a pas accompli une tâche ou lorsqu’il y a de grandes divergences d’opinion.

• Quels sont les principes à suivre pour corriger ou discipliner révélés dans D&A 121:43–44? (Expliquez que en temps opportun signifie «rapidement» ou «vite». Expliquez que dans ce contexte, avec rigueur signifie «clairement» ou «précisément» et non pas «sévèrement» ou «brutalement».) Quelles expériences vous ont confirmé l’importance de ces principes? En quoi les conséquences de la discipline appliquée avec amour diffèrent-elles des conséquences de la discipline appliquée avec colère?

• Que signifie «Que la vertu orne sans cesse tes pensées? (D&A 121:45). Comment pouvons-nous empêcher les pensées mauvaises ou non vertueuses d’entrer dans notre esprit? (Voir D&A 27:15–18.) Comment pouvons-nous travailler davantage à remplir notre esprit de pensées vertueuses?

• Que promet le Seigneur à ceux qui sont remplis de charité et qui laissent la vertu orner sans cesse leurs pensées? (Voir D&A 121:45–46.) Que signifie avoir de l’assurance en la présence de Dieu? (Voir la citation suivante.) Quelles bénédictions recevons-nous lorsque le Saint-Esprit est notre compagnon constant?

Alors qu’il était membre du Collège des Douze, Gordon B. Hinckley a dit: «J’ai eu plusieurs fois le privilège de discuter avec des présidents des États-Unis et des hommes importants d’autres gouvernements. À la fin de telles occasions, j’ai pensé qu’il était formidable d’avoir de l’assurance en la présence d’un dirigeant reconnu. J’ai ensuite pensé, comme il serait merveilleux, comme il serait merveilleux d’avoir de l’assurance, et de ne ressentir ni peur, ni honte, ni gène en présence de Dieu. C’est la promesse qui est faite à toutes les femmes et à tous les hommes vertueux» (Conference Report, octobre 1970, p. 66; ou Improvement Era, décembre 1970, p. 73).

Conclusion

Témoignez de l’importance de la prêtrise. Exprimez votre reconnaissance pour le serment et l’alliance de la prêtrise et pour les bénédictions que le Seigneur nous promet si nous sommes fidèles. Incitez vos élèves à chercher à recevoir plus pleinement les bénédictions de la prêtrise.

Idées pédagogiques supplémentaires

Vous pouvez utiliser l’une ou les deux idées suivantes pour compléter le plan proposé pour la leçon.

1. Les collèges présidents dans l’Église

Une partie importante du rétablissement de l’autorité de la prêtrise fut l’organisation des collèges présidents de l’Église. Des conseillers furent appelés pour assister le prophète Joseph dès mars 1832 (D&A 81:1) et la Première Présidence fut officiellement organisée un an plus tard (voir l’entête de D&A 90). En février 1835, douze hommes furent appelés et ordonnés apôtres, et le Collège des Douze fut formé. Peu de temps après, le prophète organisa le premier collège des soixante-dix.

  • Quelles sont les responsabilités des membres de la Première Présidence? (Voir D&A 107:9, 22, 65–66, 78–81, 91–92; 112:30–32.)

  • Quelles sont les responsabilités des membres du Collège des douze apôtres? (Voir D&A 107:23, 33, 35, 39, 58; 112:30–32.)

  • Quelles sont les responsabilités des membres des collèges des soixante-dix? (Voir D&A 107:25–26, 34, 38, 97.)

  • Quelles bénédictions recevons-nous grâce au service des officiers présidents de l’Église?

2. L’importance de la prêtrise

Demandez à un détenteur de la prêtrise de la paroisse de parler à vos élèves d’une expérience de la prêtrise, comme le fait de bénir la Sainte-Cène pour une personne immobilisée chez elle, de participer à une bénédiction de la prêtrise ou de faire une mission. Demandez à cette personne de décrire ce qu’elle a ressenti en accomplissant ce service. Demandez-lui de témoigner de la prêtrise et de l’importance d’utiliser ce pouvoir pour servir les autres.