«Scellés… pour le temps et pour toute l’éternité»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à comprendre que le mariage éternel constitue une partie essentielle du plan de notre Père céleste; aider les jeunes à se préparer au mariage éternel et encourager les couples mariés à vivre en accord avec l’alliance du mariage.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez Doctrine et Alliances 131:1–4; 132:4–33 et les autres Écritures de cette leçon.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Si vous instruisez des jeunes, apportez en cours un ou plusieurs exemplaires de Jeunes, soyez forts (34285 140). Vous pouvez en apporter un exemplaire pour chaque élève ou demander aux élèves d’apporter leur exemplaire personnel en cours.

  4. 4.

    Si vous faites l’activité pour capter l’attention, prenez contact avec un membre de la paroisse qui s’est marié au temple. Demandez-lui de se préparer à parler pendant quatre ou cinq minutes au début de la leçon du jour où il s’est marié au temple. Vous pouvez lui demander d’apporter une photo ou un souvenir du mariage. Demandez-lui de réfléchir aux questions suivantes pour se préparer:

    • Qu’avez-vous fait pour vous préparer à vous marier au temple?

    • Quelle différence cela fait-il d’être marié au temple?

    • Quels conseils pourriez-vous donner aux élèves qui ne sont pas encore mariés au temple pour les aider à s’y préparer?

À l’intention de l’instructeur: En enseignant cette leçon, soyez sensibles aux sentiments des parents non mariés et des autres personnes qui ne se trouvent pas dans une situation de famille traditionnelle (voir la première idée pédagogique supplémentaire). Si les élèves posent des questions sur le divorce ou d’autres sujets délicats, incitez-les à parler à l’évêque en privé au lieu d’aborder le sujet en classe.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Invitez le membre de la paroisse désigné à l’avance à parler du jour où il s’est marié au temple (voir le 4e point de la section «Préparation»). Après la présentation, commentez brièvement ses paroles. Expliquez que cette leçon traite du mariage éternel.

Commentaire et application des Écritures

Avec l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Incitez les élèves à faire part d’expériences relatives aux principes mentionnés dans les Écritures.

1. Le mariage éternel est essentiel au plan de notre Père céleste.

Enseignez et commentez D&A 131:1–4; 132:4–33. Expliquez que ces passages contiennent des révélations du Seigneur à Joseph Smith, le prophète, sur le mariage éternel. Parley p. Pratt, l’un des premiers membres du Collège des Douze de notre dispensation, a raconté ce qu’il avait ressenti en entendant le prophète Joseph enseigner cette doctrine pour la première fois:

«J’avais aimé avant, mais je ne savais pas pourquoi. Mais à présent, j’aimais, avec une pureté, et des sentiments d’une intensité supérieure et exaltée, qui élevaient mon âme… Je sentais que Dieu était vraiment mon Père céleste, que Jésus était mon frère et que la femme de mon cœur était ma compagne immortelle et éternelle… En bref, je pouvais à présent aimer avec mon esprit et avec mon intelligence» (Autobiography of Parley p. Pratt, 1975, p. 298).

• La Première Présidence et le Collège des douze apôtres ont déclaré que «le mariage entre l’homme et la femme est essentiel [au] plan éternel [de Dieu]» («La famille: Déclaration au monde», L’Etoile, novembre 1996, p. 11; voir aussi D&A 49:15). Pourquoi le mariage est-il un élément essentiel du plan éternel de Dieu? (Voir D&A 131:1–4; 1 Corinthiens 11:11.)

Lisez une ou plusieurs des déclarations suivantes. Ensuite, demandez aux élèves de discuter de sa signification et de son application.

Joseph B. Wirthlin, du Collège des Douze, a dit: «La douce association que constitue le mariage éternel est l’une des plus grandes bénédictions que Dieu ait accordées à ses enfants. Il ne fait pas de doute que les années que j’ai vécues avec ma femme bien-aimée m’ont apporté les plus grandes joies de ma vie. Depuis le début des temps, l’association conjugale est essentielle au grand plan du bonheur de notre Père céleste. Notre vie est rendue meilleure et nous sommes à la fois édifiés et ennoblis en goûtant les bénédictions de la compagnie des membres de notre famille» (L’Etoile, janvier 1998, p. 37).

Boyd K. Packer, du Collège des Douze, a enseigné: «Le but ultime de tout ce que nous enseignons est d’unir les parents et les enfants dans la foi au Seigneur Jésus-Christ, afin qu’ils soient heureux en famille, scellés par le mariage éternel, liés à toutes les générations de leur famille, et assurés de l’exaltation dans la présence de notre Père céleste» (L’Etoile, juillet 1995, p. 8).

Joseph Fielding Smith a dit: «Le mariage, tel que le comprennent les saints des derniers jours, est une alliance qui doit être éternelle. Il est le fondement de l’exaltation éternelle, car sans lui il ne pourrait pas y avoir de progression éternelle dans le royaume de Dieu» (Doctrines of Salvation, comp. Bruce R. McConkie, 3 vols. [1954–1956], 2:58).

• Si un homme et une femme ne sont pas mariés au temple pour le temps et l’éternité, quel sera le statut de leur mariage après le décès de l’un d’entre eux? (Voir D&A 132:7, 15–18. Leur mariage n’aura «aucun validité ou… force», même s’ils ont fait le vœu d’être ensemble à jamais.)

• Lorsqu’un homme et une femme sont mariés pour le temps et l’éternité dans le temple, ils font une alliance avec le Seigneur. Quelles bénédictions recevront-ils s’ils restent fidèles à leur alliance? (Voir D&A 131:1–4; 132:19–24, 30–31. On peut donner les réponses citées ci-après.)

  1. a.

    Ils seront ensemble «dans le temps et dans toute l’éternité» (D&A 132:19). Leurs enfants pourront aussi faire partie de leur famille éternelle. (Vous pouvez expliquer que le Saint-Esprit de promesse est le Saint-Esprit qui confirme que Dieu accepte les ordonnances de la prêtrise que nous avons reçues et les alliances que nous avons contractées. Cette approbation dépend de notre fidélité.)

  2. b.

    Ils seront exaltés dans le plus haut degré du royaume céleste avec notre Père céleste et Jésus-Christ (D&A 131:1–3; 132:23–24).

  3. c.

    Ils hériteront de trônes, de royaumes, de principautés, de puissances et de dominations (voir D&A 132:19).

  4. d.

    Ils continueront à avoir une postérité, c’est-à-dire des enfants d’esprit, pendant toute l’éternité (D&A 132:19, 30–31; voir aussi D&A 131:4).

  5. e.

    «Ils seront dieux, parce qu’ils ont tout pouvoir» (D&A 132:20–21).

• Quelles bénédictions le mariage au temple apporte-il pendant cette vie? (Incitez les élèves à parler des sentiments que leur donne leur mariage au temple. Si vous n’avez pas lu la déclaration de Joseph B. Wirthlin de la page 177, vous pouvez le faire maintenant.)

2. Les jeunes doivent se préparer maintenant au mariage éternel.

Si vous instruisez des jeunes, utilisez cette section de la leçon pour les inciter à se préparer au mariage au temple. Si vous instruisez des adultes, vous pouvez sauter cette section ou n’en utiliser qu’une petite partie.

• Pourquoi parle-t-on tant du mariage au temple aux jeunes de l’Église? (Aidez les élèves à comprendre que la décision de se marier au temple est l’une des plus importantes qu’une personne puisse prendre. Les membres de l’Église doivent commencer à se préparer au mariage éternel dès leur jeunesse.)

Spencer W. Kimball a dit: «Le mariage est peut-être la décision la plus importante et la plus lourde de conséquences, car il ne concerne pas seulement le bonheur immédiat, mais aussi les joies éternelles. Il ne touche pas que les deux personnes concernées, mais aussi leur famille et particulièrement leurs enfants et les enfants de leurs enfants pendant de nombreuses générations» («Oneness in Marriage», Ensign, mars 1977, p. 3).

• Que peuvent faire les jeunes gens et les jeunes filles pour se préparer à se marier au temple?

• En quoi les sorties en couples pendant l’adolescence influencent-elles le mariage par la suite? (Si vous avez apporté des exemplaires de Jeunes, soyez forts, demandez aux élèves de lire «Sorties en couple», page 6.)

• Quel genre de personne voulez-vous un jour épouser? (Vous pouvez demander à chaque élève d’indiquer une qualité et de dire pourquoi elle est importante. Écrivez leurs réponses au tableau. Voir aussi les citations suivantes pour d’autres idées.) Comment devez-vous vivre de manière à vous préparer pour épouser ce genre de personne? (Incitez les élèves à méditer sur cette question en silence au lieu de répondre à haute voix.)

Gordon B. Hinckley a donné le conseil suivant: «Choisissez quelqu’un de votre religion. Vous aurez plus de chances d’être heureux. Choisissez un conjoint que vous pourrez toujours honorer, que vous pourrez toujours respecter, quelqu’un qui vous complètera, quelqu’un à qui vous pourrez donner tout votre cœur, tout votre amour et toute votre loyauté» («Les obligations de la vie», L’Etoile, mai 1999, p. 4).

Richard G. Scott, du Collège des Douze, a dit:

«Le mariage éternel ne doit pas reposer uniquement sur un joli visage ou une silhouette attirante. Il ne faut pas penser uniquement à la popularité et au charisme. Cherchez pour conjoint éternel quelqu’un qui cultive les qualités essentielles qui apportent le bonheur: un amour profond du Seigneur et de ses commandements, une détermination à les vivre, la gentillesse, la compréhension, le pardon, le désir de donner de soi-même, le désir d’avoir une famille avec pour couronnement des enfants, et l’engagement de leur enseigner les principes de vérité au foyer.

«La priorité essentielle d’une future épouse doit être d’être une épouse et une mère. Elle doit être en train de cultiver les qualités sacrées que Dieu a données à ses filles pour exceller dans les rôles de femme et de mère: la patience, la gentillesse, l’amour des enfants et le désir de s’occuper d’eux plutôt que d’atteindre des objectifs professionnels. Elle doit être en train de faire de bonnes études pour se préparer aux exigences de la maternité.

«Un futur mari doit aussi honorer sa prêtrise et l’utiliser au service des autres. Cherchez un homme qui accepte son rôle qui consiste à pourvoir aux besoins de sa famille, qui a les capacités de le faire et qui s’efforce réellement de se préparer à remplir ces responsabilités» (L’Etoile, juillet 1999, p. 29).

• Comment les parents et les autres adultes peuvent-ils aider les jeunes à se préparer au mariage éternel? Comment peuvent-ils aider les petits enfants à se préparer au mariage éternel?

3. Une fois scellés dans le temple, le mari et la femme doivent respecter leur alliance pour recevoir les bénédictions promises.

Demandez à une élève de lire la déclaration suivante. Demandez ensuite aux élèves de deviner de qui sont ces paroles.

«J’étais certaine que les dix premières années seraient parfaitement heureuses. Cependant, lors de notre première année ensemble, je me suis rendu compte… qu’il fallait faire beaucoup d’ajustements. Ce n’était bien entendu pas le genre de choses qui vous font rentrer chez votre maman. Mais il m’est arrivé plusieurs fois de pleurer sur mon oreiller. Ces problèmes étaient presque chaque fois dûs au fait qu’il me fallait apprendre à vivre selon l’emploi du temps et la façon de faire d’une autre personne. Nous nous aimions, il n’y avait aucun doute à ce sujet. Mais, il nous fallait aussi nous habituer l’un à l’autre. Je pense que dans chaque couple, les conjoints doivent apprendre à s’habituer l’un à l’autre.»

Dites aux élèves que cette déclaration est de Marjorie p. Hinckley, femme de Gordon B. Hinckley (Sheri L. Dew, Go Forward with Faith: The Biography of Gordon B. Hinckley, 1996, p. 118). Mettez l’accent sur le fait qu’il faut de l’amour, des efforts et de la consécration pour réussir son mariage. Une fois scellés au temple, le mari et la femme ne recevront les bénédictions promises que s’ils demeurent dans l’alliance (voir D&A 132:19). Utilisez les questions, Écritures et déclarations de cette section de la leçon pour aider les élèves à comprendre ce que le mari et la femme doivent faire pour «demeurer dans l’alliance».

• Lisez D&A 42:22 avec les élèves. Expliquez que ce commandement s’applique aux hommes comme aux femmes. Que signifie aimer son conjoint de tout son cœur? Que signifie s’attacher à son conjoint et à personne d’autre?

Spencer W. Kimball a expliqué:

«Lorsque le Seigneur dit tout ton cœur, cela ne laisse aucune part au partage, à la division ou à la privation…

«Les mots personne d’autre éliminent toute personne et toute chose. Le conjoint devient alors prééminent dans la vie du mari ou de la femme, et ni la vie sociale, professionnelle ou politique ni aucun autre intérêt, personne ou chose ne prendra jamais la priorité sur le conjoint…

«Le mariage présuppose une allégeance et une fidélité totales. Chaque conjoint accepte l’autre avec la compréhension qu’il y met tout son cœur, sa force, sa loyauté, son honneur et son affection, ainsi que toute sa dignité. Toute divergence est un péché; tout partage du cœur est une transgression. De même que nous devons avoir «l’œil fixé uniquement sur la gloire de Dieu», nous devons avoir l’œil, l’oreille et le cœur fixés uniquement sur notre mariage, notre conjoint et notre famille» (Faith Precedes the Miracle; 1972, p. 142–143).

Gordon B. Hinckley a donné ce conseil simple aux couples mariés: «Soyez farouchement loyaux l’un à l’autre» (L’Etoile, mai 1999, p. 4).

• Lorsqu’un homme et une femme sont mariés au temple, ils font alliance de rester loyaux l’un envers l’autre et envers le Seigneur. Qu’est-ce que les conjoints peuvent faire pour fortifier leur amour l’un pour l’autre et pour le Seigneur? (Écrivez les réponses des élèves au tableau. On peut répondre: prier et lire les Écritures ensemble, rechercher l’inspiration du Saint-Esprit ensemble, tenir la soirée familiale, sortir ensemble, prendre le temps de discuter l’un avec l’autre, participer ensemble aux tâches ménagères et aller au temple ensemble. Vous pouvez utiliser la deuxième idée pédagogique supplémentaire pendant cette discussion.)

Conclusion

Si vous instruisez des jeunes ou d’autres personnes qui ne sont pas encore mariées au temple, incitez-les à se préparer au mariage éternel. Incitez les élèves qui se sont mariés au temple à rester fidèles à l’alliance du mariage.

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

Vous pouvez utiliser une ou plusieurs des idées suivantes pour compléter le plan proposé pour la leçon.

1. Les saints fidèles ne se verront pas refuser les bénédictions de l’éternité

Lisez les déclarations suivantes concernant les personnes non mariées.

Dallin H. Oaks, du Collège des Douze, a donné le conseil suivant:

«Nous savons que beaucoup d’excellents et dignes saints des derniers jours ne se trouvent pas actuellement dans la situation idéale et dans les conditions essentielles pour assurer leur progression. Le célibat, la stérilité, le veuvage et le divorce contrarient l’idéal et retardent l’accomplissement des bénédictions promises. En outre, certaines femmes qui désirent être mère au foyer à plein temps ont été littéralement obligées de trouver un travail à l’extérieur. Mais ces frustrations ne sont que temporaires. Le Seigneur a promis que dans les éternités aucune bénédiction ne sera refusée à ceux de ses fils et de ses filles qui gardent les commandements, sont fidèles à leurs alliances et désirent ce qui est bien.

«Parmi les privations les plus importantes de cette vie-ci, beaucoup seront corrigées dans le Millénium, qui est le moment où s’accomplira tout ce qui est incomplet dans le grand plan du bonheur pour tous les enfants dignes de notre Père. Nous savons que ce sera le cas des ordonnances du temple. Je crois que ce sera également vrai des expériences et des rapports familiaux» (L’Etoile, janvier 1994, p. 85).

Richard G. Scott, du Collège des Douze, a donné le conseil suivant: «Si vous êtes célibataire et que vous n’avez trouvé personne avec qui vous puissiez vous marier au temple, vivez de manière à ce que cela se réalise. Priez pour cela. Cela se produira au temps déterminé par le Seigneur. Ne transigez pas sur vos principes au risque de perdre cette bénédiction de ce côté-ci du voile ou de l’autre. Le Seigneur connaît les intentions de votre cœur. Ses prophètes ont déclaré que vous obtiendrez cette bénédiction si vous vivez dans ce but et vous vous qualifiez. Nous ne savons pas si cela se fera de ce côté-ci ou de l’autre du voile, mais vivez de manière à ce que cela se réalise. Priez pour cela.» (L’Etoile, juillet 1999, p. 31).

2. Exemples de mariages célébrés au temple, heureux et durables

Après y avoir réfléchi en vous aidant de la prière, contactez un homme et une femme de votre paroisse qui sont un bon exemple de mariage au temple réussi. Demandezleur de se préparer à parler deux ou trois minutes pendant votre classe pour dire ce qui fait qu’un mariage est heureux et durable.

Après ces exposés, vous pouvez donner aux élèves l’occasion de faire d’autres suggestions.

3. Tâches pour les jeunes et les jeunes adultes

Si vous instruisez les jeunes ou les jeunes adultes, incitez chaque élève à rentrer chez lui et à écrire une lettre exprimant son amour à son futur conjoint. Recommandezleur de conserver cette lettre jusqu’à ce qu’ils soient mariés. Ils pourront alors la donner à leur conjoint.

4. Éviter les tendances du monde

• Quelles sont les tendances qui montrent que les gens ignorent les commandements de Dieu concernant le mariage? Que pouvons-nous faire pour rester fidèles aux commandements du Seigneur?

5. Séquence vidéo «Les temples et la famille»

Si vous pouvez vous procurer la cassette vidéo sur les Doctrine et Alliances et l’histoire de l’Église (53912), vous pouvez passer une séquence de neuf minutes intitulée «Les temples et la famille».

6. Le mariage plural

Les informations suivantes vous sont données pour vous aider à répondre aux questions des élèves sur le mariage plural. Cela ne doit pas être le point central de la leçon.

Raisons pour lesquelles le Seigneur avait commandé à son peuple de pratiquer le mariage plural

À plusieurs époques, le Seigneur a commandé à son peuple de pratiquer le mariage plural. Par exemple, il a donné ce commandement à Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, David et Salomon (D&A 132:1). Par l’intermédiaire du prophète Jacob, dans le Livre de Mormon, le Seigneur a enseigné les objectifs du mariage plural: «Car si je veux, dit le Seigneur des armées, me susciter une postérité, je le commanderai à mon peuple» (Jacob 2:30; italiques ajoutées, voir aussi les versets 23–29).

Révélation de la pratique du mariage plural dans notre dispensation

Au cours de notre dispensation, le Seigneur a commandé à certains des premiers saints de pratiquer le mariage plural. Joseph Smith, le prophète, et ses proches, notamment Brigham Young et Heber C. Kimball, ont eu des difficultés à accepter ce commandement, mais ils y ont obéi. Les dirigeants de l’Église en régulaient la pratique. Ceux qui le pratiquaient devaient recevoir l’autorisation de le faire, et ces mariages devaient être accomplis par le pouvoir de scellement de la prêtrise.

Position actuelle de l’Église sur le mariage plural

En 1890, Wilford Woodruff reçut une révélation disant que les dirigeants de l’Église devaient cesser d’enseigner le mariage plural (Déclaration officielle – 1, pages 350–351 dans les Doctrine et Alliances; voir aussi les extraits des discours du président Woodruff cités juste après la Déclaration officielle – 1).

En 1998, Gordon B. Hinckley a fait la déclaration suivante sur la position de l’Église concernant le mariage plural: «L’Église n’a rien à voir avec ceux qui pratiquent la polygamie. Ils ne sont pas membres de notre Église… Si l’on apprend que l’un de nos membres pratique le mariage plural, il est excommunié, la peine la plus grave que l’Église puisse appliquer. Non seulement il enfreint les lois du pays, mais il enfreint aussi les lois de notre Église» (L’Etoile, janvier 1999, p. 84).