La foi à chaque pas

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à comprendre en quoi le voyage des pionniers jusqu’à la vallée du lac Salé peut être comparé à celui qui nous ramène vers notre Père céleste. Aider les élèves à être reconnaissants des sacrifices des pionniers.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez les Écritures et la documentation suivantes:

    1. a.

      Doctrine et Alliances 136.

    2. b.

      Notre patrimoine, pages 71–77.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Demandez à des élèves de se préparer à résumer les sections suivantes de Notre patrimoine:

    1. a.

      «Winter Quarters» (pages 71–72).

    2. b.

      «Les saints du Brooklyn» (pages 74–75).

    3. c.

      «Le rassemblement continue» (pages 75–76).

    4. d.

      «C’est là» (pages 76–77).

  4. 4.

    Si vous pouvez vous procurer les images suivantes, préparez-vous à les utiliser pendant la leçon: Mary Fielding et Joseph F. Smith traversent les plaines (62608; Jeu d’illustrations de l’Évangile, 412) et Les pionniers arrivent par bateau dans la baie de San Francisco (Jeu d’illustrations de l’Évangile, 421).

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Écrivez La terre promise au tableau. Expliquez que, comme le rapportent les Écritures, le Seigneur a souvent conduit des groupes de gens de l’endroit où ils étaient jusqu’à une «terre promise». Les Écritures décrivent souvent ce lieu comme une terre de choix, un pays de paix ou une terre d’héritage (1 Néphi 2:20; D&A 45:66; 103:11).

• Citez des groupes mentionnés dans les Écritures qui ont été guidés pendant un voyage jusqu’à une terre de promission. (Écrivez les réponses des élèves au tableau. On peut répondre: les Jarédites, la famille de Léhi, les enfants d’Israël dans l’Ancien Testament et Brigham Young et les pionniers.)

Expliquez que notre vie sur terre est comme un voyage qui nous conduit vers la «terre de promission» qu’est le royaume céleste. Parlant des pionniers qui ont jeté les fondations de notre dispensation, M. Russell Ballard, du Collège des Douze, a dit:

«[Il existe un] parallèle entre leur parcours et le nôtre. Il y a pour nous des leçons à apprendre de chacun de leurs pas: des leçons d’amour, de courage, d’engagement, de piété, d’endurance et, plus que tout, de foi» (l’Etoile, juillet 1997, p. 68).

Cette leçon traite de l’un des plus grands voyages de l’histoire: l’exode des pionniers jusqu’à la vallée du lac Salé. Pendant la leçon, demandez aux élèves de comparer le voyage des pionniers à leur propre voyage vers la vie éternelle.

Commentaire et application des Écritures

À l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Demandez aux élèves de faire part d’expériences relatives à des principes mentionnés dans les Écritures.

1. Le Seigneur dit aux saints comment se préparer matériellement pour leur voyage.

Demandez à l’élève désigné à l’avance de résumer le récit des saints à Winter Quarters à partir des pages 71–72 de Notre patrimoine.

• Malgré les maladies et leurs autres épreuves, les saints de Winter Quarters continuèrent de travailler et de se préparer pour leur voyage. De quelles manières ces saints et d’autres personnes ont-ils été bénis pour leur détermination constante? (On peut répondre que leur préparation a facilité leur voyage et aidé ceux qui les ont suivis.) Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce à votre persévérance en temps d’épreuves? De quelles manières la persévérance en temps d’épreuves peut-elle aider ceux qui nous suivent?

Expliquez qu’en janvier 1847 à Winter Quarters, Brigham Young reçut une révélation concernant le voyage vers l’Ouest. Cette révélation est rapportée dans D&A 136.

• Quelles instructions le Seigneur a-t-il données aux saints concernant leur préparation pour leur voyage? (Lisez les versets suivants avec les élèves et relevez les instructions de chaque passage. Choisissez des questions pour aider les élèves à apporter des commentaires et à mettre ces instructions en application.)

  1. a.

    D&A 136:2. (Faire des «alliance et… la promesse de garder tous les commandements et toutes les prescriptions du Seigneur, notre Dieu».) Pourquoi cette instruction était-elle si importante pour les saints? Comment pouvons-nous appliquer cette instruction à notre voyage?

  2. b.

    D&A 136:3. (Organisez des convois sous la direction du Collège des Douze, avec un président et deux conseillers et avec des capitaines de cent, des capitaines de cinquante et des capitaines de dix.) En quoi cette organisation est-elle semblable à l’organisation de nos paroisses et pieux?

  3. c.

    D&A 136:5. («Que chaque compagnie se munisse de tout… [ce] qu’elle pourra.») Pourquoi est-il important de nous efforcer d’être autonomes?

  4. d.

    D&A 136:6. («Faire les préparatifs pour ceux qui doivent demeurer.» Quels préparatifs les saints ont-ils faits pour ceux qui devaient demeurer derrière? (Voir D&A 136:7, 9.) En quoi cette instruction s’applique-t-elle à nous?

  5. e.

    D&A 136:8. (Veillez sur «les pauvres, les veuves [et] les orphelins».) Comment pouvons-nous nous acquitter de ces responsabilités de nos jours?

  6. f.

    D&A 136:10. («Que chacun use de toute son influence et de tous ses biens pour déplacer ce peuple vers… un pieu de Sion.») En quoi cette instruction s’applique-t-elle à nous?

2. Le Seigneur indique aux saints la conduite qu’ils doivent adopter.

Enseignez et commentez D&A 136:17–33. Expliquez qu’en plus de leur donner des instructions sur les préparatifs matériels, le Seigneur a donné aux saints des consignes sur les questions spirituelles et leur conduite envers les autres.

• Quelles instructions le Seigneur a-t-il données aux saints concernant la manière dont ils devaient se comporter? (Lisez les versets suivants avec les élèves et relevez les instructions de chaque passage. Choisissez certaines des questions pour aider les élèves à faire des commentaires et à mettre ces instructions en application.)

  1. a.

    D&A 136:19. («Si quelqu’un cherche à s’agrandir et ne recherche pas mes instructions, il n’aura aucun pouvoir.») Pourquoi l’humilité était-elle importante pour les saints pendant leur voyage? Comment les gens cherchent-ils parfois à s’agrandir? Comment pouvons-nous rechercher davantage la gloire du Seigneur que la nôtre?

  2. b.

    D&A 136:21. («Gardez-vous de faire le mal en prenant le nom du Seigneur en vain», voir aussi Exode 20:7.) Pourquoi est-il important de traiter le nom du Seigneur avec respect?

  3. c.

    D&A 136:23–24. («Cessez de vous quereller les uns avec les autres, cessez de dire du mal les uns des autres… Que vos paroles tendent à vous édifier les uns les autres.») Quel mal les querelles et les paroles méchantes nous font-elles en tant que peuple? Comment pouvons-nous cesser de nous quereller? Que pouvonsnous faire pour nous édifier mutuellement?

  4. d.

    D&A 136:25–26. (Rendre les objets empruntés ou trouvés.)

  5. e.

    D&A 136:27. («Tu seras diligent à conserver ce que tu as.») Que signifie «intendant sage»? En quoi notre intendance de biens matériels affecte-t-elle notre bien-être spirituel?

Dans D&A 136:28, le Seigneur donne des instructions sur les loisirs corrects. À ce sujet, David O. McKay a enseigné:

«Dans les plaines, après une journée de marche, les chariots rangés en cercle, un homme avec un violon s’installait près du feu de camp et là, dans la prairie, les solides pionniers dansaient en se tenant par la main, commençant par une prière et participant à des divertissements qui favorisaient l’esprit de l’Évangile… Brigham Young… a dit un jour, en substance: ‹L’atmosphère du bal doit être telle que si un ancien devait quitter le groupe pour aller bénir un malade, il pourrait partir avec le même esprit qu’il aurait en quittant sa réunion de collège des anciens›» (Conference Report, avril 1920, p. 117).

• Comment pouvons-nous mettre ce conseil en application?

• Qu’est-ce que le Seigneur a demandé aux saints de faire pour apprendre la sagesse? (Voir D&A 136:32–33.) Comment avez-vous pu constater que ces instructions sont vraies?

3. Sous la direction de Brigham Young, les saints se rendirent jusqu’à la vallée du lac Salé.

Référez-vous à la carte 3 de la page 276 de ce manuel et à la page 31 du Guide d’étude de l’élève. Expliquez que deux ans avant la mort de Joseph Smith, il prophétisa que «les saints continueraient à souffrir beaucoup d’afflictions et seraient chassés dans les Montagnes Rocheuses», et que certains d’entre eux vivraient «pour aller aider à fonder des colonies et à construire des villes et voir les saints devenir un peuple puissant au milieu des Montagnes Rocheuses» (Enseignements du prophète Joseph Smith, compilé par Joseph Fielding Smith, 1981, p. 206). En accomplissement de cette prophétie, entre 1847 et 1869, environ 70000 membres de l’Église du monde entier parcoururent le long chemin jusqu’en Utah.

covered wagons

Montrez les images de Mary Fielding et Joseph F. Smith et des saints arrivant à San Francisco. Expliquez qu’il existe de nombreuses histoires illustrant la foi et le courage des saints qui se rendaient en Utah.

Demandez aux élèves de résumer les sections suivantes de Notre patrimoine: «Les saints du Brooklyn» (pages 74–75), «Le rassemblement continue» (pages 75–76) et «C’est là» (pages 76–77). Si le temps le permet, vous pouvez raconter d’autres histoires édifiantes de pionniers (voir la première idée pédagogique supplémentaire par exemple). Vous pouvez aussi inciter les élèves à raconter des histoires de pionniers qui les inspirent. Ces histoires peuvent aussi concerner d’autres périodes de l’histoire de l’Église et d’autres pays dans lesquels l’Église est établie.

• Que ressentez-vous lorsque vous pensez au patrimoine de foi et de sacrifice que les pionniers et les autres saints nous ont légué? Qui sont les pionniers de l’Église de votre pays? Comment pouvons-nous transmettre le même genre de patrimoine à ceux qui viendront après nous?

• Quelles leçons pouvons-nous tirer de l’exode des pionniers pour nous aider pendant le voyage qui nous ramènera en présence de Dieu? (Après avoir laissé aux élèves le temps de répondre, lisez la déclaration suivante de M. Russell Ballard.)

«La vie n’est pas toujours facile. À un moment du voyage nous risquons d’éprouver les mêmes sentiments que les pionniers lorsqu’ils ont traversé l’Iowa, de la boue jusqu’aux genoux et contraints d’enterrer certains rêves en chemin. Nous devons tous faire face à des corniches, au vent qui nous souffle dans la figure et à l’hiver précoce. Parfois, il semble que la poussière qui nous pique les yeux et brouille notre vue ne doive jamais s’arrêter. Les rochers saillants du désespoir et du découragement ralentissent notre marche… Il y a des moments où nous atteignons un sommet, comme les pionniers, pour ne découvrir que d’autres montagnes à l’horizon, plus hautes et plus difficiles que celle que nous venons de gravir. En puisant à des réservoirs de foi inconnus, nous pouvons, comme nos prédécesseurs, avancer pas à pas vers ce jour où notre voix pourra se joindre à celles de tous les pionniers qui ont enduré avec foi pour chanter: ‹Tout est bien, tout est bien!›» (L’Etoile, juillet 1997, pp. 69–70).

Conclusion

Mettez l’accent sur le fait que, de nombreuses manières, notre voyage vers la vie éternelle ressemble à celui des pionniers à travers l’Amérique. Les pionniers ont traversé les plaines au prix de grands sacrifices personnels et souvent de terribles difficultés. Manifestant une grande foi et beaucoup de courage et de persévérance, ils nous ont montré l’exemple à suivre.

Expliquez qu’aujourd’hui, c’est notre tour d’écrire l’histoire du royaume de Dieu sur la terre. Les pionniers ont posé les fondations, mais c’est aujourd’hui à nous de terminer l’œuvre. Comme en a témoigné James E. Faust, «nos pas guidés par la foi accompliront la vision prophétique concernant le destin glorieux de l’Église» (L’Etoile, janvier 1998, p. 50).

M. Russell Ballard a déclaré: «Nous sommes les héritiers d’un immense patrimoine. Nous avons maintenant l’honneur et la responsabilité de l’épopée du Rétablissement qui se poursuit car il y a encore de merveilleuses histoires de foi à écrire de nos jours. Nous aurons besoin de toute notre force, notre sagesse, et notre énergie pour surmonter les obstacles. Mais tout cela ne suffit pas. Nous apprendrons, comme l’ont fait nos ancêtres, les pionniers, que seule la foi, la vraie foi, celle qui requiert toute notre âme et qui a été mise à l’épreuve, peut nous apporter la protection et la confiance tandis que nous traversons les embûches de la vie» (L’Etoile, juillet 1997, p. 70).

Témoignez qu’un grand nombre des conseils que les pionniers ont reçus dans D&A 136 pour se préparer à leur voyage s’appliquent aussi au nôtre. Incitez les élèves à montrer leur reconnaissance envers les pionniers en enrichissant le patrimoine de foi qu’ils ont transmis.

Idées pédagogiques supplémentaires

Vous pouvez utiliser l’une des idées suivantes ou les deux pour compléter le plan proposé pour la leçon.

1. Les sacrifices des pionniers

En plus de prophétiser que beaucoup des saints survivraient et deviendraient un grand peuple dans les Montagnes Rocheuses, Joseph Smith prédit leur souffrance. Il dit que certains «seraient mis à mort par [leurs] persécuteurs ou mourraient de froid ou de maladie» (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 206).

Relatez l’histoire suivante que Thomas S. Monson a racontée alors qu’il était membre du Collège des Douze:

«Les pionniers mormons, par centaines, ont connu la maladie, le froid et la faim et en sont morts. Certains, n’ayant ni chariot ni attelage, ont franchi à pied les deux mille kilomètres de plaines et de montagnes, en poussant et tirant des charrettes à bras. Dans ces groupes, une personne sur six est morte.

«Pour beaucoup, le voyage n’avait pas commencé à Nauvoo, Kirtland, Far West ou New York, mais dans l’Angleterre, l’Écosse, la Scandinavie ou l’Allemagne lointaines… Entre la sécurité de leur maison et la promesse de Sion, il y avait les eaux démontées et traîtresses de l’immense océan. Qui saura dire la peur qui étreignait le cœur au cours de ces traversées périlleuses? Poussés par les murmures paisibles de l’Esprit, soutenus par une foi simple mais ferme, se confiant en Dieu, ils s’embarquaient…

«À bord de l’un de ces voiliers d’autrefois, bondés et pleins de craquements, se trouvaient mes arrière-grands-parents, leurs jeunes enfants et leurs maigres biens. Les vagues étaient hautes, le voyage était long, on était serré. Une petite fille, Mary, [leur fille] avait toujours été chétive, mais sa mère, anxieuse, la voyait s’affaiblir de jour en jour. Elle était gravement malade… Jour après jour, les parents guettaient angoissés, la terre, mais la terre n’apparaissait pas. La petite Mary ne put supporter les rigueurs de la traversée… La fin approchait. L’enfant quitta paisiblement cette vallée de larmes.

«La famille et les amis se rassemblèrent sur le pont. Le commandant dirigea le service funèbre. En pleurant, on déposa affectueusement le petit corps dans une toile et on le fit glisser dans la mer agitée. Le père, fort, la voix brisée par l’émotion, réconfortait la mère de Mary, écrasée de douleur, en répétant: ‹L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté; que le nom de l’Éternel soit béni! Nous reverrons notre petite Mary!›» (Conference Report, avril 1967, pp. 55–56; ou Improvement Era, juin 1967, p. 55).

2. Séquence vidéo «La foi à chaque pas»

Si vous pouvez vous procurer la cassette vidéo Enseignements des Doctrine et Alliances et de l’histoire de l’Église (5X933), vous pouvez passer la séquence de 16 minutes intitulée «La foi à chaque pas».