«Seigneur, merci pour le prophète»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à prendre conscience de l’importance de notre prophète actuel, à comprendre son rôle et à obéir plus fidèlement à ses recommandations.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez les Écritures de cette leçon, ainsi que la page 131 de Notre patrimoine.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Demandez à un élève de se préparer à raconter comment Spencer W. Kimball a aidé une mère et ses enfants dans un aéroport (Notre patrimoine, page 131).

  4. 4.

    Préparez-vous à faire chanter aux élèves «Seigneur, merci pour le prophète» (Cantiques, no 10) si vous prévoyez de l’utiliser en conclusion de la leçon. Vous pouvez aussi demander à un élève ou à un groupe d’élèves de se préparer à le chanter.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Lisez l’histoire suivante, racontée par Hugh B. Brown, de la Première Présidence:

Avant de devenir Autorité Générale, frère Brown passa quelque temps en Angleterre où il travailla comme avocat. Il se lia d’amitié avec un Anglais très en vue qui était membre de la Chambre des Communes et ancien juge de la Cour suprême de Grande-Bretagne. Les deux hommes discutaient souvent de sujets divers, notamment de religion.

En 1939, alors que la Deuxième Guerre Mondiale semblait imminente, cet homme appela frère Brown dans son bureau. Il lui demanda de défendre ses croyances religieuses de la même façon qu’il discuterait d’un problème juridique. Lors d’un discours de conférence générale, le président Brown mentionna une partie de leur conversation:

«Je commençai en demandant: ‹Est-ce que je peux me baser sur le fait que vous êtes chrétien?›

«‹Oui!›

«‹Je suppose que vous croyez en la Bible, à l’Ancien et au Nouveau testament?›

«‹Oui!›

L’homme dit qu’il croyait aux récits bibliques qui disaient que le Seigneur avait parlé à des prophètes. Cependant, il affirmait que ces communications avaient cessé peu après la résurrection du Christ. La conversation continua par une autre question de frère Brown: ‹À votre avis, pourquoi cela a-t-il pris fin?›

«‹Je ne saurais pas le dire.› «‹Vous pensez que Dieu ne parle plus depuis lors?›

«‹Pas à ma connaissance.›

«‹Laissez-moi vous suggérer quelques raisons pour lesquelles il ne parle plus. Peut-être est-ce parce qu’il ne le peut pas. Il en a perdu le pouvoir.›

«Il répondit: ‹Non, ce serait blasphématoire.›

«‹Alors, si vous n’acceptez pas cela, peut-être ne parle-t-il pas aux hommes parce qu’il ne nous aime plus. Il ne s’intéresse plus aux affaires des hommes.›

«‹Non… Dieu aime tous les hommes, et pour lui il n’y a pas de considération de personnes.›

«‹Alors… la seule autre réponse possible que je peux imaginer, c’est que nous n’avons pas besoin de lui. Nous avons fait des progrès si rapides dans l’instruction et les sciences que nous n’avons plus besoin de Dieu.›

«La voix tremblant à la pensée de la guerre imminente, il répondit: ‹Monsieur Brown, il n’y a jamais eu de période de l’histoire du monde où l’on ait eu plus besoin d’entendre la voix de Dieu que maintenant. Peut-être pouvez-vous me dire pourquoi il ne parle plus.›

«Je lui répondis: ‹Il parle, il a parlé, mais les hommes ont besoin de foi pour l’entendre›» (Conference Report, octobre 1967, pp. 117–118; ou Improvement Era, décembre 1967, pp. 36–37).

Soulignez que le Seigneur continue de parler aujourd’hui par l’intermédiaire d’un prophète vivant. Cette leçon traite des bénédictions que nous apporte le fait d’être dirigés par un prophète vivant et de notre responsabilité de suivre ses recommandations.

Commentaire et application des Écritures

A l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Demandez aux élèves de faire part d’expériences relatives aux principes dont vous discutez.

1. Notre besoin d’avoir un prophète actuellement

• Pourquoi avons-nous besoin d’un prophète aujourd’hui? (Vous pouvez expliquer que les recommandations du prophète nous aident à savoir comment régler tous les principaux problèmes et comment répondre aux principaux besoins de notre époque.)

Alors qu’il était président du Collège des Douze, Ezra Taft Benson a dit: «Le prophète le plus important pour nous, est celui qui vit aujourd’hui, à notre époque. C’est le prophète qui nous transmet les instructions de Dieu pour nous aujourd’hui. Les révélations que Dieu a données à Adam n’ont pas dit à Noé comment construire l’arche. Chaque génération a besoin, en plus des anciennes Écritures, des Écritures actuelles du prophète vivant. C’est pour cela que les plus importantes lectures et méditations que vous devez entreprendre sont celles des dernières paroles inspirées du porte-parole du Seigneur» (Conference Report, conférence de l’interrégion de Corée, 1975, p. 52).

• Quelles bénédictions avez-vous reçues du fait qu’il y a un prophète sur terre aujourd’hui? 2. Les rôles de notre prophète actuel

Expliquez que les membres de la Première Présidence et du Collège des douze apôtres sont tous prophètes, voyants et révélateurs. Cependant, seul le Président de l’Église est autorisé à recevoir la révélation pour l’Église toute entière et à exercer toutes les clés de la prêtrise nécessaires pour gouverner l’Église.

Le livre des Doctrine et Alliances contient des informations importantes sur les rôles de notre prophète actuel. Demandez aux élèves de lire les références d’Écritures suivantes. Demandez-leur ensuite de trouver ce que ces Écritures enseignent sur les rôles de notre prophète actuel (Vous trouverez des suggestions de réponses entre parenthèses.) Résumez les réponses au tableau. Discutez-en ensuite.

A. Doctrine et Alliances 1:38; 21:4–5; 43:2; 68:3– 4. (Le prophète parle au nom du Seigneur et révèle la volonté du Seigneur.)

• Sur quels sujets portaient les directives que les prophètes récents ont reçues? (On peut répondre: Fortifier la famille, accomplir l’œuvre du temple, aider les nouveaux membres de l’Église, éviter les dettes et lire le Livre de Mormon.)

B. Doctrine et Alliances 20:21–26; Mosiah 13:33. (Le prophète témoigne de Jésus-Christ et enseigne l’Évangile.)

• En quoi votre témoignage du Sauveur a-t-il été fortifié par les paroles de notre prophète actuel?

C. Doctrine et Alliances 21:1; Mosiah 8:13–18. (Le prophète est un voyant.)

• Qu’est-ce qu’un voyant? (Un voyant est un prophète à qui Dieu accorde le grand pouvoir de connaître le passé et l’avenir. Il peut connaître des choses inconnues ou cachées. Il peut aussi avoir le pouvoir de traduire des annales anciennes.)

• Lisez D&A 101:43–54 avec les élèves. Dans cette parabole, à quel commandement les serviteurs n’ont-ils pas obéi? (Voir D&A 101:46–50.) Qu’est-ce qui aurait pu être évité si les serviteurs avaient construit la tour? (Voir D&A 101:51–54.) En quoi cela s’applique-t-il à l’attention que nous accordons au Président de l’Église?

• Le Président de l’Église peut voir l’ennemi tandis qu’il est encore éloigné (voir D&A 101:54). Quels sont les dangers que les prophètes des derniers jours ont vus et contre lesquels ils nous ont mis en garde?

D. Doctrine et Alliances 107:91–92. (Le prophète préside l’Église.)

• Quelles bénédictions recevons-nous du fait que la véritable Église est toujours dirigée par un prophète choisi et guidé par Dieu?

• Comment pouvons-nous soutenir le prophète dans son rôle de Président de l’Église? (Voir D&A 107:22.)

3. Écouter les paroles de notre prophète actuel

• Lisez D&A 21:4–6 avec les élèves. Qu’enseignent ces versets sur notre responsabilité d’écouter le prophète? Que nous promet le Seigneur si nous obéissons aux conseils du prophète?

Harold B. Lee a enseigné: «La seule sécurité que nous ayons en tant que membres de l’Église, réside dans le fait de faire exactement ce que le Seigneur a dit aux membres lors de l’organisation de l’Église [voir D&A 21:4–5]… Certaines choses demanderont de la patience et de la foi. Il se peut que vous n’aimiez pas ce que déclare l’autorité de l’Église. Cela peut aller à l’encontre de vos opinions politiques. Cela peut aller à l’encontre de vos opinions en matière de société. Cela peut gêner votre vie sociale. Mais si vous écoutez ces propos, comme s’ils venaient de la bouche du Seigneur lui-même, avec patience et foi, vous avez la promesse que ‹les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre vous› [D&A 21:6]» (Conference Report, octobre 1970, p. 152; ou Improvement Era, décembre 1970, p. 126).

• Comment pouvons-nous connaître les recommandations inspirées du prophète? (En étudiant les discours de conférence générale, les messages de la Première Présidence et les autres articles des magazines de l’Église ainsi qu’en écoutant les lettres de la Première Présidence qui sont lues lors des réunions de l’Église.)

A la fin d’une conférence générale, Ezra Taft Benson a dit: «Dans les six mois qui suivront, gardez près de vos ouvrages canoniques votre numéro de conférence de L’Etoile et reportez-vous y souvent» (L’Etoile, juillet 1988, p. 76).

Alors qu’il était membre du Collège des Douze, Harold B. Lee a dit à peu près la même chose lors d’une conférence générale. Il a dit que le rapport de la conférence devait être «le guide que nous emmenons et dont nous parlons pendant les six prochains mois» (Conference Report, avril 1946, p. 68).

• Comment pouvons-nous mieux étudier et utiliser les discours de conférence générale du prophète personnellement et en famille?

• Comment avez-vous été bénis en suivant les recommandations du prophète?

Racontez l’histoire suivante, relatée par Bruce D. Porter, des soixante-dix:

«Lorsque nous étions jeunes mariés, ma femme et moi-même vivions dans la région de Boston, où je faisais mes études. Un autre jeune couple est arrivé dans notre paroisse peu de temps après nous. Ce frère et cette sœur s’étaient convertis deux ans auparavant… Je m’inquiétais de savoir comment ils allaient,… c’est donc avec plaisir que j’ai accepté d’être leur instructeur au foyer. Je me faisais d’avance une joie de fortifier leur témoignage de l’Évangile.

«Un soir, mon compagnon et moi-même, nous nous sommes rendus à leur humble appartement pour les instruire. Ils venaient juste de terminer leur soirée familiale avec leur bébé. Je me suis dit que cela serait une bonne idée que ma femme et moi, nous commencions à faire nos soirées familiales pour que… nous ayons déjà cette habitude à la naissance de nos enfants. Ensuite, pleins d’enthousiasme, ils nous ont montré leur livre de souvenir dans lequel ils avaient rassemblé le nom de beaucoup de leurs ancêtres des deux côtés de leur famille. Je me suis souvenu qu’il y avait longtemps que je n’avais pas regardé mon livre de souvenir.

«Après notre leçon, ils nous ont emmené vers la loggia, à l’arrière de l’appartement, où étaient empilés des boîtes de crème glacée remplies de blé, de sucre, de farine et d’autres aliments: une année entière de réserves alimentaires. J’avais cru comprendre, je ne sais pas pourquoi, que ce conseil ne s’appliquait pas à nous parce que nous étions étudiants! À présent, je me sentais tout petit. J’étais venu les instruire, mais c’étaient eux qui m’avaient instruit en tout. En quittant leur appartement, j’ai remarqué une image du temple près de la porte. Je me suis souvenu que Spencer W. Kimball avait dit que chaque famille de saints des derniers jours devait mettre une image du temple chez elle à un endroit bien en vue, et je me suis rappelé que nous n’en avions pas…

«Je suis rentré chez moi, repentant, et j’ai trouvé une petite image du temple de Suisse dans une brochure missionnaire. Je l’ai découpée et fixée au mur avec du ruban adhésif. Depuis, nous avons toujours eu une image du temple chez nous. Chaque fois que je la regarde, elle me rappelle le jeune couple de convertis qui nous a appris ce que signifie suivre le prophète (discours prononcé lors de la conférence du pieu de Mueller Park, à Bountiful, le 17 janvier 1999).

4. Exemple de l’amour chrétien des prophètes des derniers jours

Expliquez que les présidents de l’Église ont servi les autres avec abnégation et beaucoup d’amour. Leur exemple peut nous enseigner de grandes leçons.

Racontez le récit suivant de la vie de Joseph Smith, le prophète:

John Lyman Smith et sa famille vinrent à Nauvoo avec les premiers saints qui fondèrent la ville. Au début, le seul endroit que la famille trouva pour y habiter fut une étable de rondins. Bientôt, toute la famille, sauf la mère, tomba malade de la fièvre causée par la région marécageuse. John Lyman Smith raconta l’expérience suivante:

«Joseph Smith, le prophète, et son frère Hyrum nous rendirent visite et nous bénirent tous, alors que mon père délirait sous l’effet de la fièvre. Leurs paroles nous réconfortèrent beaucoup lorsqu’ils dirent au nom du Seigneur: ‹Vous serez à nouveau tous en bonne santé.› En quittant le taudis, Joseph mit ses chaussons aux pieds de mon père, sauta sur son cheval à partir du pas de la porte et rentra chez lui, pieds nus. Le lendemain, Joseph emmena mon père chez lui et le soigna jusqu’à sa guérison» (cité dans Stories about Joseph Smith the Prophet: A Collection of Incidents Related by Friends Who Knew Him, comp. Edwin F. Parry, 1934, pp. 33–34).

Demandez à l’élève désigné à l’avance de raconter comment Spencer W. Kimball a aidé une mère et ses enfants dans un aéroport (Notre patrimoine, page 131).

Après cet exposé, racontez l’histoire suivante sur Gordon B. Hinckley:

En 1998, un ouragan dévastateur a causé une grande destruction en Amérique Centrale. L’Église a envoyé de grandes quantités de nourriture et de denrées pour secourir les gens, mais Gordon B. Hinckley a ressenti qu’il devait se rendre au Honduras et au Nicaragua pour rencontrer les gens et les encourager. Par la suite, lors d’une veillée de Noël, il a parlé d’une petite fille de deux ans rencontrée pendant son voyage, dont les parents étaient morts dans la catastrophe. Sa mère était morte quelques mois avant l’ouragan et, au cours de l’ouragan, son père empilait les meubles dans sa maison pour les mettre à l’abri de la montée des eaux.

Le président Hinckley a raconté que le père «avait pris un petit matelas, l’avait placé en haut, puis avait posé [sa fille] dessus. Dans ses efforts frénétiques et désespérés, il avait eu une attaque et était mort… Personne n’avait remarqué la petite fille. Deux jours plus tard, un jeune homme, regardant en haut de la maison, l’avait trouvée, toujours en vie. Il l’avait portée en bas et l’avait confiée à l’évêque et à sa femme. C’est là que nous l’avons vue…

«J’espère qu’en cette période de Noël, où ces personnes qui ont tout perdu ne recevront pas de cadeaux, cette petite orpheline recevra un petit peu de bonbons, quelque chose de sucré et de délicieux. Je dois veiller à ce que cela se produise ainsi.

«Que Dieu bénisse les gens de partout… pour qu’ils ouvrent leur cœur et qu’ils tendent la main à ceux qui sont dans le besoin» (Church News, 12 décembre 1998, p. 4).

• Qu’est-ce qui vous impressionne dans les actions de ces prophètes? Quelles leçons leur exemple peut-il nous enseigner?

Conclusion

Soulignez que nous sommes dirigés par la parole de Dieu donnée à son prophète. Si nous écoutons les recommandations du prophète et que nous obéissons à ses instructions, nous recevrons l’inspiration et la force nécessaires pour affronter les difficultés de notre époque. Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Vous pouvez faire chanter aux élèves «Seigneur, merci pour le prophète» (Cantiques, no 10). Vous pouvez aussi demander à l’élève ou au groupe d’élèves désignés de le chanter.

Idées pédagogiques supplémentaires

1. Le prophète ne nous égarera jamais

Soulignez que nous avoir totalement confiance que le prophète que Dieu a appelé nous guidera toujours correctement.

Pendant qu’il était membre du Collège des Douze, Ezra Taft Benson a enseigné: «Gardez les yeux fixés sur le prophète, car le Seigneur ne permettra jamais que son prophète égare l’Église» (Conference Report, octobre 1966, p. 123; ou Improvement Era, décembre 1966, p. 145).

Alors qu’il était conseiller dans la Première Présidence, Joseph F. Smith enseigna: «Si le président de l’Église devenait infidèle, Dieu l’enlèverait de sa place. Je témoigne au nom du Dieu d’Israël qu’il ne supportera pas que le chef de l’Église, celui qu’il a choisi pour être à la tête, transgresse ses lois et apostasie; dès l’instant où il prendrait une voie qui le mènerait à cela, Dieu l’enlèverait. Pourquoi? Parce que souffrir qu’un homme mauvais occupe cette position reviendrait pour ainsi dire à permettre que la source se pollue, ce qu’il ne permettra jamais» (Gospel Doctrine, 5e édition, 1939, pp. 44–45).

2. Prophétie et révélation sur la guerre

Pendant que vous discutez des rôles d’un prophète, vous pouvez lire D&A 87 avec les élèves. Cette révélation fut donnée par l’intermédiaire de Joseph Smith en 1832. Elle prédisait la guerre de sécession qui commença en 1861.

3. Séquence vidéo «Sentinelles sur la tour»

Si vous pouvez vous procurer la cassette vidéo Enseignements des Doctrine et Alliances et de l’histoire de l’Église (5X933 140), vous pouvez passer la séquence de quatre minutes intitulée «Sentinelles sur la tour».

4. Contributions des présidents de l’Église des derniers jours

Montrez des images des présidents de l’Église des derniers jours (62575; Jeu d’illustrations de l’Évangile, 401, 507–520; voir aussi la page 219). Si vous utilisez les images de la bibliothèque de la paroisse ou du Jeu d’illustrations de l’Évangile, vous pouvez mettre près de chaque image, le nom du prophète, ainsi que les dates pendant lesquelles il a été président de l’Église, comme indiqué à la page 219.

Demandez aux élèves d’ouvrir leur manuel à «Chronologie de l’histoire de l’Église» aux pages 27–28 du Guide d’étude de l’élève. Expliquez qu’on y trouve les principaux accomplissements de chaque président de l’Église.