«Chaque membre est un missionnaire»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Inciter les élèves à contribuer à apporter l’Évangile au monde entier et à fortifier les nouveaux convertis.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez les Écritures et la documentation suivantes:

    1. a.

      Doctrine et Alliances 1:4–5, 30; 65; 88:81; 109:72–74.

    2. b.

      Notre patrimoine, pages 116–117, 124–125.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Demandez à des élèves de se préparer à résumer les informations suivantes de Notre patrimoine:

    1. a.

      L’œuvre missionnaire sous la présidence de David O. McKay (pages 116–117).

    2. b.

      Discours de Spencer W. Kimball aux représentants régionaux de l’Église (deux premiers paragraphes de la page 125).

  4. 4.

    Vous pouvez demander à un ou deux élèves qui sont convertis de parler brièvement de ce qu’ils ont ressenti lorsqu’ils étaient nouveaux membres de l’Église. Demandez-leur de raconter comment les autres membres les ont aidés. Ils peuvent aussi dire ce que les autres membres auraient pu faire pour les aider davantage.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Avant la classe, écrivez ce qui suit au tableau:

Angleterre

Allemagne

Chine

Tahiti

Tonga

Samoa

Australie

Turquie

Nouvelle Zélande

Islande

Mexique

Amérique du Sud

Italie

Japon

France

Suisse

Tchécoslovaquie

Hawaï

• Lesquels de ces pays ont été visités par les missionnaires dans les 20 premières années suivant l’organisation de l’Église?

Spencer W. Kimball a déclaré: «Lorsque je lis l’histoire de l’Église, je suis impressionné par la hardiesse des premiers frères qui sont allés dans le monde. Ils semblaient trouver un moyen d’accomplir leur mission… Dès 1837, les Douze étaient en Angleterre en train de combattre Satan, à Tahiti en 1844, en Australie en 1851, en Islande [en] 1853, en Italie [en] 1850 et aussi en Suisse, en Allemagne, au Tonga, en Turquie, au Mexique, au Japon, en Tchécoslovaquie, en Chine, à Samoa, en Nouvelle Zélande, en Amérique du Sud, en France et à Hawaï en 1850… Une grande partie de ce premier prosélytisme fut fait pendant que les dirigeants escaladaient les montagnes rocheuses, cultivaient le sol et commençaient à bâtir leurs maisons. C’est de la foi, une foi superbe» («When the World Will Be Converted», Ensign, octobre 1974, p. 6).

Soulignez que dès les premiers temps du rétablissement, les dirigeants de l’Église cherchèrent à s’acquitter de la mission de porter l’Évangile au monde entier. Le président Kimball a exprimé son assurance que nous pouvons continuer à le faire: «J’ai le sentiment que lorsque nous aurons fait tout notre possible, le Seigneur trouvera le moyen d’ouvrir les portes. C’est ma foi» (Ensign, octobre 1974, p. 7).

Expliquez que cette leçon traite de quelques moyens d’apporter l’Évangile au monde entier.

Commentaire et application des Écritures

A l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Demandez aux élèves de faire part d’expériences qui traitent des principes mentionnés dans les Écritures.

1. L’Église sort de l’obscurité.

Le programme d’étude de cette année a montré qu’au début, l’Église était constituée d’un petit groupe de personnes qui étaient peu connues. Aujourd’hui, l’Église a des membres dans presque chaque pays du monde. Cet accroissement spectaculaire du nombre de ses membres et de sa notoriété aurait été difficile à imaginer dans les premiers temps d’épreuves, de persécution et de pauvreté de l’Église. Mais le Seigneur révéla la merveilleuse destinée de son Église par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète.

Demandez aux élèves de lire les Écritures suivantes et de discuter de ce qu’elles enseignent sur la destinée de l’Église.

  1. a.

    D&A 1:30. (Ceux que Dieu a appelés à diriger son Église auront le pouvoir de la faire sortir de l’obscurité.)

  2. b.

    D&A 65:1–6. (L’Évangile «roulera» jusqu’à remplir toute la terre. Ceux qui le reçoivent seront préparés pour la seconde venue du Sauveur.)

  3. c.

    D&A 109:72–74. (L’Église remplira toute la terre. Elle sortira du désert et resplendira comme le soleil.)

Joseph Smith, le prophète, déclara: «Aucune main impie ne peut empêcher l’œuvre de progresser; les persécutions peuvent faire rage, les émeutiers peuvent s’attrouper, les armées s’assembler, la calomnie peut diffamer, mais la vérité de Dieu ira de l’avant hardiment, noblement et indépendante, jusqu’à ce qu’elle ait pénétré tout continent, visité tous les climats, balayé tous les pays et résonné à toutes les oreilles, jusqu’à ce que les desseins de Dieu soient accomplis et que le Grand Jéhovah ait annoncé que l’œuvre est terminée» (History of the Church, 4:540).

• Comment l’Église sort-elle de l’obscurité dans le monde entier?

2. Les prophètes des derniers jours nous ont exhortés à apporter l’Évangile au monde entier.

Expliquez que l’un des moyens importants par lesquels l’Église progresse dans le monde entier est l’œuvre missionnaire de chaque membre. Les prophètes des derniers jours nous ont exhorté, nous, membres missionnaires et missionnaires à plein temps à faire plus d’efforts pour faire connaître l’Évangile.

David O. McKay prononça la phrase désormais célèbre: «Chaque membre est un missionnaire.» Demandez à l’élève désigné à l’avance de parler de l’œuvre missionnaire sous la présidence de David O. McKay (Notre patrimoine, pages 116–117).

Par la suite, Spencer W. Kimball demanda aux membres de l’Église d’allonger la foulée dans le service missionnaire. Il demanda aux membres de l’Église de prier pour que les portes des nations s’ouvrent à la prédication de l’Évangile et pour augmenter le nombre de missionnaires préparés à franchir ces portes. Demandez à l’élève désigné à l’avance de parler du discours du président Kimball aux représentants régionaux (Notre patrimoine, page 125, deux premiers paragraphes). Expliquez que la vision du président Kimball sur la manière dont l’œuvre missionnaire s’étendrait à toute la terre se réalise aujourd’hui.

Gordon B. Hinckley a enseigné que chacun d’entre nous a la responsabilité d’accomplir cette vision de l’expansion de l’Évangile à toute la terre:

«Et qu’en est-il des années à venir? Elles sont très prometteuses. Les gens commencent à nous voir tels que nous sommes et telles que sont les valeurs auxquelles nous adhérons…

«Si nous allons de l’avant, en ne perdant jamais de vue notre but, en ne disant du mal de personne, en vivant les magnifiques principes que nous savons être vrais, cette cause progressera de manière majestueuse et avec une grande puissance et remplira la terre. Des portes, aujourd’hui fermées à la prédication de l’Évangile, s’ouvriront. Peutêtre faudra-t-il que le Tout-Puissant ébranle les nations pour les amener à l’humilité et leur faire écouter les serviteurs du Dieu vivant. Tout ce qui sera nécessaire se produira.

«Le grand défi que nous devons relever et la clé du succès de l’œuvre est la foi de tous ceux qui se disent saints des derniers jours» (L’Etoile, janvier 1998, p. 80).

• Comment s’accomplissent ces prophéties de l’expansion de l’Évangile sur toute la terre?

3. «Chaque membre est un missionnaire.»

• Lisez D&A 1:4–5 et 88:81 avec les élèves. Qu’enseignent ces passages sur notre responsabilité de faire connaître l’Évangile?

• Qu’est-ce que chacun de nous peut faire pour participer à l’œuvre missionnaire? (Utilisez les renseignements suivants pour commenter ou compléter les réponses des élèves. Écrivez les en-têtes au tableau pendant que vous en discutez.)

Se préparer à faire une mission à plein temps

• Comment pouvons-nous nous préparer à faire une mission à plein temps? Pourquoi est-il important de se préparer avant d’être appelé?

Spencer W. Kimball a dit: «Lorsque je demande davantage de missionnaires, je ne demande pas davantage de missionnaires indignes ou sans témoignage. Je demande que nous commencions à former nos missionnaires plus tôt et mieux dans chaque branche et chaque paroisse du monde… Les jeunes doivent comprendre que c’est un grand honneur de faire une mission et qu’ils doivent être prêts physiquement, mentalement et spirituellement, et que ‹le Seigneur ne peut considérer le péché avec le moindre degré d’indulgence› [D&A 1:31]» («When the World Will Be Converted», Ensign, octobre 1974, p. 7).

• Comment les parents et les autres adultes peuvent-ils aider les jeunes à se préparer à être des missionnaires à plein temps? (On peut répondre: en leur apprenant à être dignes et prêts à accepter un appel missionnaire au bon moment, en leur racontant des expériences missionnaires, en leur parlant des joies et des bénédictions de l’œuvre missionnaire, en racontant leur conversion ou celle de leurs ancêtres, en ouvrant un fonds missionnaire pour eux et en leur apprenant à travailler dur.)

• Quelles difficultés les jeunes rencontrent-ils lorsqu’ils se préparent à faire une mission à plein temps? Comment peuvent-ils vaincre ces difficultés? Quelles difficultés les membres plus âgés rencontrent-ils lorsqu’ils se préparent à faire une mission à plein temps? Comment peuvent-ils vaincre ces difficultés?

Faire une mission à plein temps

• Qui doit faire une mission à plein temps?

Tous les jeunes gens dignes et en bonne santé, de 19 à 25 ans, doivent faire une mission à plein temps. L’appel de missionnaire à plein temps est une responsabilité de la prêtrise pour ces jeunes gens. Les jeunes filles de plus de 21 ans peuvent aussi être recommandées pour une mission à plein temps si elles le désirent. On recommande aussi aux couples âgés de faire une mission lorsqu’ils le peuvent. Tous les missionnaires doivent être dignes.

David B. Haight, du Collège des Douze, a donné le conseil suivant: «Le but de tous les couples valides de l’Église, comme de chaque jeune homme de 19 ans de l’Église, doit être de partir en mission. Les parents et grands-parents ne peuvent donner de meilleur exemple, rendre de meilleur témoignage à leurs enfants ou petits-enfants, qu’en partant en mission pendant leur âge mûr» (L’Etoile, juillet 1987, p. 54)

Soutenir les missionnaires à plein temps

• Comment pouvons-nous soutenir les missionnaires qui servent aujourd’hui? (On peut répondre: en priant pour eux, en leur écrivant des lettres inspirantes et en versant de l’argent sur le fonds missionnaire de paroisse ou de branche ou sur le fonds missionnaire général. Nous pouvons soutenir les missionnaires qui servent dans notre région en les aidant à trouver et à instruire des amis de l’Église et en les aidant d’autres manières.)

Gordon B. Hinckley a dit: «Mes frères et sœurs, nous pouvons laisser les missionnaires essayer de faire l’œuvre seuls ou bien nous pouvons les aider. S’ils la font seuls, ils frapperont aux portes jour après jour et la moisson sera maigre. Ou bien nous pouvons les aider, nous les membres, à trouver et à instruire les gens» («Cherchez les agneaux, paissez les agneaux», l’Etoile, juillet 1999, p. 120.)

Enseigner l’Évangile tout au long de notre vie

• Pourquoi est-il important de faire connaître l’Évangile tout au long de notre vie? Quelles expériences avez-vous eues en faisant connaître l’Évangile autour de vous?

• Pourquoi avons-nous parfois peur de faire connaître l’Évangile? Comment pouvonsnous surmonter ces craintes?

• Certains d’entre vous se sont-ils joints à l’Église grâce à l’exemple et à l’amitié d’un membre de l’Église? Quelle influence les actions de ce membre ont-elles eue sur vous?

• Comment pouvons-nous faire connaître l’Évangile dans notre vie quotidienne? (On peut donner les réponses suivantes.)

  1. a.

    En étant un exemple pour notre famille, nos voisins et nos amis.

  2. b.

    En donnant des exemplaires du Livre de Mormon.

  3. c.

    En donnant le nom de personnes intéressées aux missionnaires.

  4. d.

    En exprimant nos sentiments sur l’Évangile.

  5. e.

    En invitant des gens aux activités, aux réunions et aux veillées de l’Église.

  6. f.

    En invitant des gens à une soirée familiale et à des activités de quartier.

  7. g.

    En invitant des gens intéressés par la généalogie à visiter un centre de généalogie.

  8. h.

    En invitant des gens à un service de baptême.

Spencer W. Kimball a dit: «Il me semble que le Seigneur a bien choisi ses mots lorsqu’il a dit que l’Évangile doit toucher ‹chaque nation›, chaque pays, ‹jusqu’aux extrémités de la terre›, chaque langue, peuple, âme, ‹dans le monde entier›. Ces mots disent bien ce qu’ils veulent dire!… Je me demande si nous faisons tout ce que nous pouvons. Sommes-nous satisfaits de notre façon d’instruire le monde entier?… Sommes-nous prêts à allonger la foulée? À élargir notre vision?» (Ensign, octobre 1974, p. 5).

• Comment pouvons-nous allonger la foulée dans nos efforts pour faire connaître l’Évangile dans notre vie quotidienne?

Frère Kimball a également dit: «Ce dont nous avons besoin et le grand appel que nous avons reçu est d’apporter aux habitants de la terre la lumière de la compréhension pour les aider à sortir de l’obscurité et des ténèbres et à trouver la joie, la paix et les vérités de l’Évangile. Je crois que nous ne devons pas nous lasser de faire le bien. Je crois qu’il est à nouveau temps de nous demander: ‹Que puis-je faire pour apporter l’Évangile aux autres et aux habitants de la terre?›» («Are We Doing All We Can?» Ensign, février 1983, p. 5).

Le président Hinckley a demandé à chaque dirigeant de la prêtrise d’accepter la responsabilité d’être un exemple en trouvant des gens à instruire et en se liant d’amitié avec eux. Il leur a demandé d’en discuter de temps en temps lors des réunions de Sainte-Cène. Il a aussi demandé d’utiliser les réunions de la prêtrise, de la Société de Secours, des Jeunes Filles, de la Primaire, du conseil de paroisse et du conseil de pieu pour prévoir des moyens de trouver des amis de l’Église et de les intégrer (voir L’Etoile, juillet 1999, pp. 120–121).

4. Soutenir les nouveaux convertis est notre responsabilité constante.

Écrivez la déclaration suivante au tableau: «Un ami de l’Église digne du baptême devient un converti digne d’être sauvé» (Gordon B. Hinckley, L’Etoile, juillet 1999, p. 123.) Expliquez que chaque année, des centaines de milliers de convertis sont amenés à l’Église. Ces nouveaux membres ont besoin d’être soutenus et fortifiés par nous tous.

• Pourquoi est-il parfois difficile pour les nouveaux convertis de rester pratiquants?

Gordon B. Hinckley a dit: «Ce n’est pas une chose facile de devenir membre de cette Église. Dans la plupart des cas, cela implique d’abandonner de vieilles habitudes, de quitter d’anciens amis et connaissances et d’entrer dans une nouvelle société qui est différente et quelque peu exigeante» (L’Etoile, juillet 1997, p. 54).

• Que peuvent faire les nouveaux convertis pour se fortifier? Que peuvent faire les autres membres pour fortifier les nouveaux convertis? Avez-vous déjà vu des membres le faire bien? De quelle manière?

Le président Hinckley a enseigné que «chaque nouveau converti a besoin de trois choses:

«1. D’un ami dans l’Église vers qui il puisse constamment se tourner, qui marchera à ses côtés, qui répondra à ses questions, qui comprendra ses problèmes.

«2. D’une tâche. L’activité est le génie de l’Église. C’est le procédé par lequel nous progressons. La foi et l’amour pour le Seigneur sont semblables aux muscles de mon bras. Si je les utilise, ils deviennent plus forts. Si je les mets en écharpe, ils s’affaiblissent. Chaque converti mérite une responsabilité…

«3. Chaque converti doit être nourri de la bonne parole de Dieu (voir Moroni 6:4). Il est impératif qu’il soit affilié à un collège de la prêtrise, ou à la Société de Secours, aux Jeunes Gens, à l’École du Dimanche, ou à la Primaire. On doit l’encourager à venir à la réunion de Sainte-Cène» (L’Etoile, juillet 1999, p. 122).

Si vous avez demandé à des élèves de dire ce qu’ils ressentaient en tant que nouveaux membres de l’Église, demandez-leur de le faire maintenant (voir le 4e point de la section «Préparation»).

Conclusion

Soulignez que le Seigneur guide son Église et ouvre la voie pour que l’Évangile soit porté à toute la terre. Incitez les élèves à allonger la foulée pour se préparer à être des missionnaires à plein temps et pour faire connaître l’Évangile aux gens qui les entourent. Incitez-les aussi à soutenir et à fortifier les nouveaux membres. Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idée pédagogique supplémentaire

Vous pouvez utiliser l’idée suivante pour compléter le plan proposé pour la leçon.

Séquence vidéo Un étendard pour les nations

Si vous pouvez vous procurer la cassette vidéo Un étendard pour les nations (5X980 140), vous pouvez en montrer une séquence pendant la leçon. Cette cassette contient des histoires édifiantes sur la croissance de l’Église en Europe, en Océanie, en Amérique Latine, en Asie et en Afrique. Elle se termine sur des images de temples et de personnes du monde entier interprétant le cantique «Nos pas guidés par la foi».

Cette cassette vidéo durant 60 minutes, vous ne pourrez pas la montrer dans sa totalité pendant la classe. Cependant, en la visionnant à l’avance, vous pourrez en choisir un passage particulièrement inspirant pour vos élèves.