«Prenez toutes mes armes»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à prendre toutes les armes de Dieu pour se protéger dans leur combat contre le mal.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez les Écritures de cette leçon.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Si vous instruisez des jeunes, demandez à des élèves de se préparer à résumer les passages sur certains ou sur tous les sujets suivants dans la brochure Jeunes, soyez forts (34285 140):

    1. a.

      «Pureté sexuelle» (pages 13–15).

    2. b.

      «Tenue vestimentaire et présentation» (page 7).

    3. c.

      «Médias: films, télévision, radio, cassettes vidéo, livres et magazines» (pages 10–11).

    4. d.

      «Musique et danse» (pages 12–13).

    5. e.

      «Honnêteté» (pages 8–9).

    6. f.

      «Langage» (pages 9–10).

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Selon les besoins, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Au tableau, dessinez la silhouette d’une personne, d’après le modèle suivant. Dessinez ensuite plusieurs fléchettes ou flèches venant de plusieurs directions et pointées vers la silhouette.

arrows

Expliquez que les Écritures appellent parfois les tentations «les traits enflammés de l’adversaire» (D&A 3:8; voir aussi Éphésiens 6:16; 1 Néphi 15:24; D&A 27:17). Cette leçon traite de certaines de ces tentations et des «armes» que nous pouvons porter pour nous en protéger.

Commentaire et application des Écritures

A l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Demandez aux élèves de dire comment ils peuvent appliquer ces principes dans leur vie.

1. Prendre toutes les armes de Dieu.

• Lisez D&A 76:25–28 et Moïse 4:3 avec les élèves. Qui étaient les chefs des deux armées engagées lors de la guerre dans les cieux, et quels étaient leurs objectifs? En quoi sommes-nous engagés dans un conflit similaire sur terre aujourd’hui? (Voir D&A 76:29; Moïse 4:4.)

• Soulignez que le Seigneur ne nous a pas laissés sans protection dans la bataille contre le mal. Lisez D&A 27:15–18 avec les élèves. En quoi consistent les armes du Seigneur décrites dans ces versets? (Écrivez les armes suivantes au tableau. Si vous avez fait l’activité pour capter l’attention, écrivez-les près de la silhouette que vous avez dessinée.)

  • A vos reins la vérité pour ceinture

  • La cuirasse de la justice

  • A vos pieds la préparation de l’Évangile de paix

  • Le bouclier de la foi

  • Le casque du salut

  • L’épée de l’Esprit de Dieu et sa parole qu’il nous révèle

• Que pouvons-nous faire pour prendre «toutes les armes» de Dieu? Avez-vous ressenti une protection supplémentaire contre la tentation après avoir prié, étudié les Écritures, sanctifié le jour du sabbat, honoré la prêtrise? Comment s’est-elle manifestée?

• Que peut-il arriver si l’on ne porte qu’une partie des armes du Seigneur ou si on ne les porte pas, même pendant un bref instant?

Joseph B. Wirthlin, du Collège des Douze, a lancé l’avertissement que Satan «cherche les failles dans l’armure de chaque personne. Il connaît nos faiblesses et sait les exploiter si nous lui en donnons l’occasion. Nous ne pouvons nous défendre contre ses attaques et ses tromperies que si nous comprenons les commandements, si nous nous fortifions chaque jour par la prière et l’étude des Écritures, et si nous suivons les conseils des oints du Seigneur» (L’Etoile, janvier 1989; p. 30).

Expliquez que le reste de cette leçon traitera de trois domaines dans lesquels Satan essaie d’exploiter les faiblesses dans notre armure aujourd’hui: la chasteté, l’honnêteté et le langage.

2. Vivre la loi de chasteté.

• En quoi consiste la loi de chasteté du Seigneur? (Voir D&A 42:22–24; 59:6; 63:16 et les citations suivantes.)

La Première Présidence a déclaré: «La loi de conduite morale du Seigneur est l’abstinence hors des liens légaux du mariage et la fidélité dans le mariage. Les relations sexuelles ne sont légitimes qu’entre le mari et la femme dans les liens du mariage. Tout autre rapport sexuel, entre autres la fornication, l’adultère et les relations homosexuelles et lesbiennes est un péché» (Lettre de la Première Présidence, 14 novembre 1991).

Richard G. Scott, du Collège des Douze, a enseigné: «Toute activité sexuelle en dehors des liens du mariage, c’est-à-dire tout contact intentionnel avec les parties intimes sacrées du corps de quelqu’un d’autre, avec ou sans vêtements, est un péché et est interdit par Dieu. C’est également une transgression de stimuler intentionnellement ces émotions dans votre corps à vous» (L’Etoile, janvier 1994, p. 46).

Si vous avez demandé à un élève de résumer la section «Pureté sexuelle» de la brochure Jeunes, soyez forts, demandez-lui de le faire maintenant.

• Quelles sont les conséquences du non respect de la loi de chasteté? (Discutez des conséquences spirituelles et physiques, immédiates et à long terme.) En quoi le non respect de la loi de chasteté par une personne affecte-t-il d’autres personnes?

Joseph B. Wirthlin a enseigné: «L’une des tromperies les plus largement répandues ces dernières années est l’idée que l’immoralité est normale et acceptable et n’a pas de conséquences négatives. En vérité, l’immoralité est la cause sous-jacente de beaucoup de souffrances et de beaucoup d’autres problèmes qui sont répandus de nos jours, notamment la présence constante de la maladie, de l’avortement, des foyers brisés, des familles sans père, des mères qui sont elles-mêmes des enfants» (L’Etoile, janvier 1995, p. 91).

• Quelles bénédictions recevons-nous lorsque nous vivons la loi de chasteté? (Voir D&A 121:45–46. On peut répondre: davantage de paix et de joie, l’amour de notre conjoint et des autres membres de notre famille, le respect de soi et le respect d’autrui. L’obéissance à la loi de chasteté est aussi nécessaire pour avoir la compagnie du Saint-Esprit, pour recevoir les ordonnances de la prêtrise, et pour prendre dignement la Sainte-Cène.) Comment notre obéissance à la loi de chasteté peut-elle affecter les autres?

• Comment Satan tente-t-il les gens pour qu’ils enfreignent la loi de chasteté? Comment les gens tentent-ils de justifier la désobéissance à cette loi?

Si vous avez demandé à des élèves de résumer des parties de la brochure Jeunes, soyez forts, demandez-leur de résumer les parties suivantes: «Tenue vestimentaire et présentation», «Médias: films, télévision, radio, cassettes vidéo, livres et magazines» et «Musique et danse.»

Gordon B. Hinckley a lancé l’avertissement suivant: «Vous ne devez pas jouer sur Internet à chercher des sites pornographiques. Vous ne devez pas faire d’appels téléphoniques pour entendre des obscénités. Vous ne devez pas louer de cassettes vidéo pornographiques, quelles qu’elles soient. Toutes ces choses licencieuses ne sont tout simplement pas pour vous. Abstenez-vous de la pornographie comme de la peste. Elle est destructrice. Elle peut entraîner une dépendance et ceux qui s’y adonnent n’arrivent plus à s’en passer. C’est une drogue» (L’Etoile, juillet 1998, p. 56).

• Comment pouvons-nous nous protéger des tentations d’enfreindre la loi de chasteté? Que pouvons-nous faire dans notre foyer pour le protéger de l’immoralité?

• La loi de chasteté inclut la pureté de pensée aussi bien que d’action. Comment sommes-nous affectés spirituellement lorsque nos pensées sont impures? (Voir D&A 63:16.) Comment pouvons-nous chasser les pensées impures de notre esprit?

Boyd K. Packer, du Collège des Douze, nous a recommandé de chasser les pensées indignes de notre esprit en «les remplaçant par quelque chose d’édifiant» (Conference Report, octobre 1977, p. 90; ou Ensign, novembre 1977, p. 60). Discutez de la manière dont vous pouvez suivre ce conseil. On peut suggérer de prier pour obtenir de la force, de chanter un cantique favori ou de réciter une Écriture favorite dans son esprit, ou de penser à l’amour que l’on a pour les membres de sa famille.

3. Être honnête.

• Que signifie être honnête?

James E. Faust a enseigné: «Être honnête, c’est plus que ne pas mentir. C’est dire la vérité, s’exprimer et vivre selon la vérité, et aimer la vérité» (L’Etoile, janvier 1997, p. 47).

Si vous avez demandé à un élève de résumer la section «Honnêteté» de la brochure Jeunes, soyez forts, demandez-lui de le faire maintenant.

• Lisez D&A 42:21, 51:9 et 97:8 avec les élèves. Pourquoi est-il important d’être honnête dans tous les aspects de notre vie? Quelles sont les conséquences de la malhonnêteté? Quelles bénédictions recevons-nous lorsque nous sommes honnêtes?

• Quelles tentations rencontrons-nous d’être malhonnêtes? Comment le fait de céder à des petites tentations d’être malhonnêtes peut-il nous rendre plus vulnérables à d’autres tentations? Comment pouvons-nous surmonter les tentations d’être malhonnêtes?

• Que signifie être honnête envers le Seigneur? (On peut répondre: respecter les alliances et autres promesses que nous avons faites au Seigneur, remplir nos appels à l’Église, prendre la Sainte-Cène dignement et payer la dîme et les offrandes.)

• Que signifie être honnête envers nous-même? (Cela peut signifier que nous ne justifions pas le péché, que nous ne nous cherchons pas d’excuses.)

• Comment pouvons-nous enseigner efficacement l’honnêteté dans notre foyer? (Après avoir écouté les élèves, vous pouvez leur suggérer d’utiliser le Recueil d’idées pour les soirées familiales [31106 140], pages 194–196, pour enseigner l’honnêteté dans leur foyer.)

Demandez aux élèves de raconter des expériences où ils ont choisi d’être honnêtes bien que cela soit difficile. Vous pouvez aussi leur demander de donner des exemples d’honnêteté dont ils ont été témoins sur leur lieu de travail, à l’école, dans leur ville ou chez eux.

4. Utilisez un langage qui exprime du respect pour Dieu et qui est édifiant.

• Lisez D&A 63:60–62 et 136:21 avec les élèves. Que commande le Seigneur concernant la manière dont nous devons utiliser son nom? Comment les gens prennentils le nom du Seigneur en vain? (On peut répondre: en l’utilisant de manière irrespectueuse, en l’utilisant de façon banale ou exagérée et en l’associant à des pensées impures ou à des actes mauvais.)

• Quels sont les autres types de langage que nous devons éviter? (On peut répondre le langage vulgaire, obscène, grossier ou dégradant.)

Le président Hinckley a déclaré: «Ne jurez pas. Ne blasphémez pas. Évitez ce qu’on appelle les blagues douteuses. Éloignez-vous des conversations qui contiennent des mots sales et impurs. Vous serez plus heureux si vous le faites, et votre exemple fortifiera les autres» (Conference Report, octobre 1987, p. 59; ou Ensign, novembre 1987, p. 48).

Si vous avez demandé à un élève de résumer la section «Langage» de Jeunes, soyez forts, demandez-lui de le faire maintenant.

• Quelles sont les conséquences de l’utilisation d’un mauvais langage? (On peut répondre: on offense Dieu et les autres; c’est dégradant pour soi-même et on perd la compagnie du Saint-Esprit.)

Dallin H. Oaks, du Collège des Douze, a dit: «Le langage grossier et la vulgarité… sont des péchés qui nous éloignent de Dieu et qui sapent nos protections spirituelles en éloignant le Saint-Esprit de nous» (Conference Report, avril 1986, p. 69; ou Ensign, mai 1986, p. 52).

• Comment Satan tente-t-il les gens pour qu’ils utilisent un langage profane, grossier ou obscène? Comment pouvons-nous surmonter la tentation d’utiliser un mauvais langage? (Vous pouvez discuter des moyens de se débarrasser de l’habitude d’utiliser un mauvais langage.)

• Pourquoi est-il indispensable d’apprendre à contrôler nos paroles pour grandir spirituellement? Comment le fait de contrôler nos paroles peut-il nous aider à résister aux autres tentations?

• Que devons-nous faire lorsque nous sommes avec des personnes qui utilisent un mauvais langage ou lorsqu’un mauvais langage est utilisé dans des films, à la télévision ou dans des livres? (Lorsque c’est possible, nous devons quitter l’endroit où ce langage est utilisé. Nous pouvons aussi nous opposer à l’utilisation de ce genre de langage.)

• Comment les parents peuvent-ils apprendre à leurs enfants à ne pas utiliser de mauvais langage? (Après avoir écouté la réponse des élèves, vous pouvez leur suggérer d’utiliser le Recueil d’idées pour les soirées familiales, pages 215–216, pour enseigner à leurs enfants à ne pas utiliser de mauvais langage.)

• Quel type de langage le Seigneur voudrait-il que nous utilisions? (Voir D&A 52:16; 136:24; Éphésiens 4:29.) De quelles manières nos paroles peuvent-elles édifier les autres? Comment pouvons-nous inciter les autres à utiliser un langage qui démontre du respect envers Dieu et qui soit édifiant?

Conclusion

Soulignez que notre Père céleste nous aime et qu’il veut que nous portions toutes ses armes pour nous protéger de la tentation. Recommandez aux élèves de vivre la loi de chasteté, d’être honnêtes et d’utiliser un langage édifiant. Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

Vous pouvez utiliser une ou plusieurs des idées suivantes pour compléter le plan proposé pour la leçon.

1. Parmi les armes de Dieu il en est que nous pouvons brandir

Lorsqu’il était membre du Collège des Douze, Harold B. Lee a expliqué que les armes de Dieu comprennent non seulement des protections pour nous défendre, mais aussi des armes que nous pouvons brandir activement:

«L’homme en armes tient d’une main, un bouclier et de l’autre, une épée… Ce bouclier est celui de la foi et l’épée est l’épée de l’esprit qui est la Parole de Dieu. Je ne peux penser à aucune arme plus puissante que la foi et la connaissance des Écritures qui sont contenues… dans la parole de Dieu. Armé et préparé de la sorte, l’homme peut aller affronter l’ennemi» («Feet Shod with the Preparation of the Gospel of Peace», Brigham Young University Speeches of the Year, 9 novembre 1954, p. 7).

2. Activité avec Jeunes, soyez forts

Expliquez que l’application des principes décrits dans Jeunes, soyez forts assure une protection puissante et sure. Répartissez les élèves en groupes et donnez à chaque groupe un sujet de Jeunes, soyez forts.

Demandez-leur de prendre cinq minutes pour discuter de leur sujet et pour préparer des idées à présenter au reste de la classe. Demandez ensuite à chaque groupe de faire un bref exposé. Vous pouvez suggérer aux groupes d’utiliser une ou plusieurs des méthodes suivantes pour leur exposé:

  1. a.

    Chercher des exemples réels de situations où ce principe est en jeu.

  2. b.

    Raconter des expériences personnelles ou celles d’amis.

  3. c.

    Faire des jeux de rôle pour montrer comment affronter une situation réelle.

  4. d.

    Parler de ce qui les a personnellement aidés à respecter ce principe.

  5. e.

    Faire part d’idées pouvant aider les autres à respecter ce principe.

  6. f.

    Discuter de ce qu’il faut faire si ce principe crée des conflits dans un groupe de personnes du même âge ou avec une personne.

3. Soutenir les jeunes

Si vous instruisez des adultes, demandez à un parent ou à un(e) dirigeant(e) de jeunes gens ou de jeunes filles de parler brièvement de quelques-unes des difficultés et des succès que les jeunes rencontrent.

Demandez aux élèves de réfléchir attentivement à ce qu’ils ont entendu. Demandezleur de réfléchir à des moyens de mieux soutenir les jeunes. Résumez leurs réponses au tableau. Voici quelques suggestions:

  1. a.

    Apprenez leur nom et souvenez-vous en.

  2. b.

    Intéressez-vous sincèrement à eux et faites-leur savoir que vous vous souciez d’eux.

  3. c.

    Cherchez ce dont ils ont besoin et prenez l’initiative d’essayer d’y répondre.

  4. d.

    Cherchez des occasions de faire profiter les autres de talents, de raconter des histoires personnelles, des expériences que vous avez eues lorsque vous étiez jeunes et des expériences qui ont renforcé votre témoignage.

  5. e.

    Continuez de vous intéresser aux jeunes même une fois que vous êtes relevés d’appels où vous les instruisiez ou travailliez à leurs côtés.

  6. f.

    Montrez l’exemple en vivant de manière chrétienne.

  7. g.

    Pardonnez les erreurs passées et abstenez-vous de poser une étiquette négative sur les gens.

4. Séquence vidéo «Toutes les armes de Dieu»

Si vous pouvez vous procurer la Cassette d’accompagnement du Nouveau Testament (53914 140), vous pouvez passer la séquence de 13 minutes intitulée «Toutes les armes de Dieu».