«La famille est ordonnée de Dieu»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à comprendre l’importance éternelle de la famille et les inspirer à fortifier leur famille.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez «La famille: Déclaration au monde» (L’Etoile, novembre 1996, p. 11). Chaque élève doit en posséder un exemplaire pour s’y référer pendant la leçon. La déclaration est incluse à la page 265 de ce manuel et aux pages 25–26 du Guide d’étude de l’élève (35686 140). Elle existe également séparément (35602 140 et 35538 140).

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève. Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Si vous faites l’activité pour capter l’attention, préparez-vous à faire chanter «Ensemble à tout jamais» (Chants pour les enfants, p. 98) par des élèves ou demandez à un petit groupe d’enfants de la Primaire de venir le chanter dans votre classe.

A l’intention de l’instructeur: Les élèves peuvent avoir des situations familiales très différentes. Soyez sensibles à ces différences et expliquez que chacun fait partie d’une famille et qu’il a des parents terrestres et des parents célestes.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation le permet, faites l’activité suivante ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Demandez aux élèves de chanter «Ensemble à tout jamais» ou demandez à un groupe d’enfants de la Primaire de le chanter (voir 3e point de la section «Préparation»).

Après le chant, rappelez aux élèves les paroles du refrain: «Vivre avec ma famille à tout jamais. C’est là ce que je veux car grâce au plan de Dieu, moi aussi je peux…»

Expliquez que cette leçon traite de «La famille: Déclaration au monde», qui contient les enseignements du Seigneur sur la famille, donnés par l’intermédiaire de la Première Présidence et du Collège des Douze. En suivant ces enseignements, nous pouvons fortifier et unifier notre famille et nous préparer à être une famille éternelle.

Commentaire et application des Écritures

A l’aide de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Demandez aux élèves de faire part d’expériences relatives aux principes dont vous avez discuté.

1. la famille est essentielle au plan de Dieu.

Expliquez qu’en septembre 1995, Gordon B. Hinckley a présenté «La famille: Déclaration au monde» lors de la réunion générale de la Société de Secours. Depuis, elle a été réimprimée en de nombreuses langues pour les membres de l’Église et d’autres personnes dans le monde entier. Elle a également été remise aux dirigeants du gouvernement de nombreux pays.

Demandez à un élève de lire le titre, le sous-titre et les deux premiers paragraphes de la déclaration.

• Que se passe-t-il dans notre famille, notre collectivité et notre pays, qui montre qu’ils ont besoin de ce conseil et de cet avertissement des prophètes de Dieu?

Gordon B. Hinckley a enseigné: «Pourquoi avons-nous choisi cette époque pour publier la Déclaration sur la famille? Parce que la famille est attaquée. Dans le monde entier, les familles se désintègrent. Pour améliorer la société, il faut commencer par améliorer la famille. La plupart du temps, les enfants font ce qu’on leur apprend à faire. Nous essayons d’améliorer le monde en renforçant la famille» («Pensées inspirantes», L’Etoile, août 1997, p. 5).

• La déclaration dit que le mariage et la famille sont ordonnés de Dieu et essentiels au plan du Créateur pour la destinée éternelle de ses enfants. Pourquoi la famille est-elle essentielle au plan de Dieu pour la destinée éternelle de ses enfants? (Voir D&A 131:1–4; 1 Corinthiens 11:11.)

• La déclaration dit que nous sommes tous les enfants d’esprit de Dieu, créés à son image (voir aussi Genèse 1:26–27). Qu’enseigne cette doctrine sur notre potentiel? En quoi le fait de savoir que vous appartenez à la famille de notre Père céleste influe-t-il sur ce que vous pensez des familles sur terre? Comment cette doctrine peut-elle nous fortifier?

2. Des ordonnances sacrées permettent à la famille de rester éternellement ensemble.

Demandez à un élève de lire le troisième paragraphe de la déclaration:

• Qu’enseigne ce paragraphe sur l’objectif de la vie terrestre? Comment notre expérience terrestre peut-elle nous aider dans notre progression éternelle?

• Qu’est-ce qui est nécessaire pour qu’un mariage et une famille soient éternels? (Le couple doit recevoir l’ordonnance du scellement dans le temple et respecter les alliances associées à cette ordonnance.)

• Comment pouvons-nous renforcer notre engagement de respecter nos alliances du temple? Comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants à se préparer à aller au temple?

• Comment la promesse que nous pouvons vivre éternellement avec notre famille devrait-elle influer sur notre manière de traiter aujourd’hui les membres de notre famille?

3. Le pouvoir de donner la vie est sacrée.

Demandez à un élève de lire les quatrième et cinquième paragraphes de la déclaration.

• Qu’a commandé Dieu concernant l’utilisation du pouvoir de donner la vie? Pourquoi l’obéissance à ce commandement est-il important?

Henry B. Eyring, du Collège des Douze, a enseigné:

«Les enfants sont un héritage de l’Éternel pour nous dans cette vie et aussi dans l’éternité. La vie éternelle, ce n’est pas seulement avoir à tout jamais les descendants que nous avons dans cette vie. C’est aussi avoir un accroissement éternel…

«Nous pouvons comprendre pourquoi notre Père céleste nous commande de respecter la vie et de tenir pour sacrés les pouvoirs qui la produisent. Si nous n’avons pas de sentiments de respect dans cette vie, comment notre Père pourraitil nous les donner dans les éternités?» («La famille», L’Etoile, octobre 1998, pp.17–19).

Jeffrey R. Holland, du Collège des Douze, a enseigné: «Le corps constitue une partie essentielle de l’âme.… Nous déclarons que quiconque utilise le corps d’une autre personne donné par Dieu sans l’approbation divine exerce des sévices à l’encontre de l’âme-même de cette personne, fait mauvais usage du but central et des processus de la vie… Dans la transgression sexuelle, l’âme est en jeu, corps et esprit» (L’Etoile, janvier 1999, pp. 90–91).

• Que peuvent faire les parents pour aider leurs enfants à comprendre l’importance de la pureté morale? (Vous pouvez suggérer que les parents lisent avec leurs enfants les enseignements sur la pureté morale, qui figurent dans Jeunes, soyez forts [34285 140] ou dans le Guide à l’usage des parents [31125 140].)

4. Les parents ont le devoir sacré de prendre soin l’un de l’autre et d’instruire leurs enfants.

Demandez à un élève de lire le sixième paragraphe de la déclaration.

• Que peuvent faire les conjoints pour renforcer l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre?

Gordon B. Hinckley a enseigné: «Une fois mariés, soyez farouchement loyaux l’un à l’autre. L’égoïsme est le grand destructeur du bonheur familial. Si vous avez pour premier souci le confort, le bien-être et le bonheur de votre conjoint, en assujettissant toute aspiration personnelle à ce but élevé, vous serez heureux et votre mariage continuera pendant toute l’éternité» (L’Etoile, avril 1996, p. 10).

• En quoi les enfants sont-ils bénis lorsqu’ils ont des parents qui s’aiment et qui se soucient l’un de l’autre?

• Qu’est-ce que les parents ont le devoir d’apprendre à leurs enfants? (Voir Mosiah 4:14–15; D&A 68:25–28; 93:40.) Quels sont les moyens efficaces d’enseigner ces principes aux enfants? Qu’avez-vous tiré des enseignements de vos parents?

• Dans quelles situations les parents ont-ils l’occasion d’instruire leurs enfants? (On peut répondre: lors des soirées familiales, des prières familiales, des repas, du coucher, des voyages et lorsqu’ils travaillent ensemble.)

• Quel rôle tient l’Église dans l’instruction des enfants? (Voir la citation suivante.) Comment les parents peuvent-ils collaborer avec l’Église pour instruire leurs enfants?

Spencer W. Kimball a déclaré: «La responsabilité des parents est d’instruire leurs enfants. L’École du Dimanche, la Primaire, [l’organisation des jeunes] et les autres organisations de l’Église jouent un rôle secondaire» (The Teachings of Spencer W. Kimball, ed. Edward L. Kimball, 1982, p. 332).

5. La réussite conjugale et familiale est basée sur des principes justes.

Demandez à un élève de lire le septième paragraphe de la déclaration.

• La déclaration enseigne que «On a le plus de chances d’atteindre le bonheur en famille lorsque celle-ci est fondée sur les enseignements du Seigneur Jésus-Christ.» En quoi les enseignements du Christ ont-ils apporté le bonheur à votre famille?

• La déclaration dit que «la réussite conjugale et familiale repose, dès le départ et constamment sur la foi, la prière, le repentir, le pardon, le respect, l’amour, la compassion, le travail et les divertissements sains.» Lesquels de ces principes ont eu une importance particulière pour votre mariage et votre famille? Quels moyens efficaces avez-vous trouvés pour enseigner ces principes à votre famille? (Si l’Esprit vous y pousse, vous pouvez ne mettre l’accent que sur un ou deux principes. Si vous voulez passer plus de temps sur cette partie de la déclaration, référez-vous à la quatrième idée pédagogique supplémentaire.)

• D’après la déclaration, quelles sont les premières responsabilités du père? Que signifie «Présider… dans l’amour et la droiture»? (Voir D&A 121:41–46.)

• Comment les garçons et les jeunes gens peuvent-ils se préparer aujourd’hui à subvenir aux besoins de leur famille? Que peuvent faire les parents pour inciter les jeunes à faire des études et à obtenir une qualification pratique?

• D’après la déclaration, quelle est la responsabilité première de la mère? Comment les jeunes femmes peuvent-elles se préparer aujourd’hui à s’acquitter de cette responsabilité?

Gordon B. Hinckley a enseigné:

«S’il doit y avoir un retour aux anciennes valeurs sacrées, cela doit commencer au foyer. C’est là que la vérité doit être enseignée, que l’intégrité doit être cultivée, que la discipline personnelle doit être inculquée et que l’amour doit être entretenu…

«Mes sœurs, protégez vos enfants… Rien n’est plus précieux pour vous, absolument rien. Vos enfants sont ce que vous aurez de plus précieux pour le temps et pour toute l’éternité. Vous serez heureuse si, en vieillissant, vous pouvez regarder ceux à qui vous avez donné la vie et constater qu’ils marchent dans la droiture et qu’ils sont vertueux et intègres» («Marcher dans la lumière du Seigneur», L’Etoile, janvier 1999, pp. 117–118).

• Comment le père peu-il lui aussi éduquer ses enfants? Pourquoi est-il important que les parents s’entraident en partenaires égaux?

6. Le renforcement de la famille est la responsabilité de tous.

Demandez à un élève de lire les deux derniers paragraphes de la déclaration.

• La déclaration se termine sur une mise en garde contre les graves conséquences de la désagrégation de la famille et sur un appel à tous à fortifier la famille. Que pouvons-nous faire personnellement et en famille pour promouvoir la famille dans notre collectivité?

Gordon B. Hinckley a déclaré à une assemblée de maires et d’autres notables: «À vous, hommes et femmes de grande influence, à vous qui dirigez les villes du pays, à vous, je dis qu’il coûtera bien moins cher de réformer nos écoles, d’enseigner le civisme, que de continuer à construire et d’entretenir des prisons onéreuses… Mais il existe une autre institution qui est encore plus importante que les écoles. C’est la famille. Je crois qu’aucune nation ne peut s’élever au-dessus de la force de ses familles» («U. S. Conférence of Mayors (Conférence des maires des Etats-Unis, N. d. T.)», Ensign, novembre 1998, p. 109).

• Pourquoi la famille doit-elle être forte pour que les nations survivent?

Conclusion

Demandez aux élèves de penser à leur famille et de réfléchir aux questions suivantes: Est-ce que tous les membres de ma famille ressentent l’amour que j’ai pour eux? Nous efforçons-nous de vivre comme une famille éternelle? Que puis-je faire pour fortifier ma famille?

Témoignez de la véracité des principes de la déclaration et recommandez aux élèves de continuer de l’étudier et d’en appliquer les principes.

Idées pédagogiques supplémentaires

Vous pouvez utiliser une ou plusieurs des idées suivantes pour compléter le plan proposé pour la leçon.

1. Déceler les sévices et les éviter

La déclaration prévient que «les personnes qui… font subir des sévices à leur conjoint ou à leurs enfants… devront un jour en répondre devant Dieu». Les dirigeants de l’Église ont condamné les sévices sous toutes leurs formes. La déclaration suivante de Gordon B. Hinckley aux frères de la prêtrise peut s’appliquer aux hommes et aux femmes:

«Ne maltraitez jamais votre femme. Ne maltraitez jamais vos enfants. Mais prenez-les dans vos bras et faites leur sentir votre amour, votre appréciation et votre respect. Soyez de bons maris. Soyez de bons pères» («Pensées inspirantes», L’Etoile, juin1999, p. 4).

2. Séquence vidéo «La responsabilité des parents»

Si vous pouvez vous procurer la Cassette vidéo sur les Doctrine et Alliances et l’histoire de l’Église (53912 140), vous pouvez montrer la séquence de sept minutes intitulée «La responsabilité des parents». Demandez aux élèves de réfléchir aux questions suivantes pendant qu’ils regardent la séquence:

• Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce aux enseignements de vos parents? Que voudriez-vous apprendre à vos enfants?

3. Déclaration supplémentaire sur la famille

Vous pouvez lire la déclaration suivante de Robert D. Hales, du Collège des Douze:

«Le plan du Père prévoit que l’amour et les rapports étroits qui existent au sein de la famille perdurent dans les éternités. Le fait d’appartenir à une… famille s’accompagne de la grande responsabilité de protéger, d’aimer, d’élever et de fortifier chaque membre de la famille pour que tous puissent endurer en droiture jusqu’à la fin dans la condition mortelle, et demeurer ensemble pendant toute l’éternité. Il ne suffit pas de nous sauver nous-mêmes. Il est tout aussi important que les parents, les frères et sœurs soient sauvés dans notre famille. Si nous retournons seuls au foyer auprès de notre Père céleste, on nous demandera: ‹Où est le reste de la famille?›» (L’Etoile, janvier 1997, p. 74).

4. Discussions de groupe

Écrivez au tableau les neuf principes menant aux bonheur conjugal et familial énoncés au septième paragraphe de la déclaration (après les mots «réussite conjugale et familiale»). Divisez les élèves en groupes et donnez à chaque groupe un ou plusieurs principes. Demandez-leur de réfléchir aux moyens d’établir et de renforcer ces principes dans leur famille. Après leur avoir donné quelques minutes pour en discuter, demandez à une personne de chaque groupe d’indiquer ses suggestions.

5. Discuter de la déclaration pendant la soirée familiale

Suggérez aux élèves de discuter de la déclaration sur la famille pendant la soirée familiale cette semaine. Demandez-leur de se préparer à parler de cette expérience au début de la leçon de la semaine suivante.