Devoirs de l’instructeur

Devoirs et bénédictions de la prêtrise : Manuel de base pour les détenteurs de la prêtrise, Tome 1, 1998


Le but de cette leçon est de nous faire comprendre les devoirs de l’instructeur.

Devoirs de l’instructeur

Nos devoirs d’instructeur comprennent tous ceux du diacre. Nous aurons toujours l’autorité et les responsabilités du diacre, quel que soit l’office que nous détenons dans la prêtrise. De même, quand nous sommes ordonnés prêtres, nos devoirs comprennent ceux du diacre et de l’instructeur. Comme certains d’entre nous sont instructeurs, et que d’autres le seront un jour, nous devons connaître les devoirs de cet office.

Demandez aux frères de lire D&A 20:53. Quels sont les devoirs de l’instructeur? Écrivez les réponses au tableau. (Ils doivent comprendre ceux qui sont énumérés dans la «Préparation de l’instructeur» à la fin de cette leçon.)

Être avec les membres et les fortifier signifie faire leur connaissance, participer avec eux aux activités de l’Église et les aider à satisfaire leurs besoins et à servir les autres.

Demandez aux frères de lire D&A 20:54–55. Quels sont les autres devoirs de l’instructeur? Écrivez-les au tableau.

Le verset 54 nous dit que l’instructeur doit promouvoir l’unité et l’amour parmi les membres de l’Église. Nous le faisons en les aidant à régler leurs différends et en les encourageant à se rendre mutuellement service. Le verset 55 nous dit que l’instructeur doit également aider les membres à faire leur devoir.

Comment l’instructeur accomplit-il ses devoirs?

Il le fait de nombreuses manières. Il peut montrer le bon exemple, être un bon instructeur au foyer, accueillir les membres à l’église, préparer la Sainte-Cène, aider à la maison et procurer la paix.

Montrer le bon exemple

Nous pouvons affermir les membres par notre exemple. Alma, parlant à son fils Corianton, lui dit que lorsque les Zoramites ont vu sa mauvaise conduite, «ils n’ont pas voulu croire [s]es paroles» (Alma 39:11). Notre vie, comme celle de Corianton, influence les autres où que nous soyons et quoi que nous fassions. Il est important que nous soyons un bon exemple de justice en tout temps et en tout lieu.

Être un bon instructeur au foyer

Montrez l’aide visuelle 6-a, «L’enseignement au foyer est un devoir important de l’instructeur».

Nous pouvons magnifier notre appel d’instruire et de fortifier les membres par l’enseignement au foyer. En le faisant, nous devons nous rappeler que nous avons droit à l’inspiration du Seigneur. Il a dit que tous ceux qui sont ordonnés pour prêcher l’Évangile doivent le faire par «l’Esprit, à savoir le Consolateur qui a été envoyé pour enseigner la vérité» (D&A 50:13–14).

Comment savoir ce qu’il faut enseigner aux familles dont nous avons la charge?

Un instructeur au foyer qui s’occupait du prophète Joseph Smith et de sa famille nous montre, dans l’histoire suivante, ce que nous devons faire pour ceux chez qui nous faisons de l’enseignement au foyer.

«Comme j’étais jeune, n’ayant que dix-sept ans environ, j’étais conscient de ma faiblesse lorsque j’allai rendre visite au prophète et à sa famille en tant qu’instructeur. J’avais presque envie de ne pas faire mon devoir. Finalement je me rendis chez lui et frappai, et quelques instants plus tard, le prophète m’ouvrit. Tremblant, je lui dis:

«‹Frère Joseph, je suis venu vous voir en tant qu’instructeur, si cela ne vous dérange pas.›

«Il répondit: ‹Frère William, entrez donc, je suis heureux de vous voir. Asseyez-vous sur cette chaise, je vais chercher ma famille.›

«Elle arriva rapidement et s’assit. Puis il ajouta: ‹Frère William, je mets ma famille et moi-même entre vos mains›, et il s’assit. ‹À présent, frère William›, dit-il, ‹posez toutes les questions que vous voulez.›

«A ce stade-là, toute ma peur et mes tremblements avaient cessé, et je répondis: ‹Frère Joseph, est-ce que vous vous efforcez de vivre votre religion?›

«Il répondit: ‹Oui.›

«‹Est-ce que vous priez en famille?›

«‹Oui.›

«‹Est-ce que vous enseignez à votre famille les principes de l’Évangile?›

«‹Oui, je m’efforce de le faire.›

«‹Est-ce que vous bénissez la nourriture?›

«‹Oui.›

«‹Est-ce que vous essayez de vivre en accord avec toute votre famille?›

«‹Oui.›

«Je me tournai ensuite vers sœur Emma, sa femme, et je dis:

«‹Sœur Emma, est-ce que vous vous efforcez de vivre votre religion? Est-ce que vous apprenez à vos enfants à obéir à leurs parents? Est-ce que vous leur apprenez à prier?›

«Elle répondit à toutes ces questions: ‹Oui, j’essaie de le faire.›

«Je me tournai alors vers Joseph et ajoutai:

«‹J’en ai maintenant terminé de poser des questions en tant qu’instructeur. À présent, si vous avez des instructions à me donner, je serais heureux de les recevoir.›

«Il dit: ‹Dieu vous bénisse, frère William. Et si vous êtes humble et fidèle, vous aurez le pouvoir de résoudre toutes les difficultés qui se présenteront à vous en tant qu’instructeur.›

«Puis je donnai à sa famille et à lui-même ma bénédiction de clôture, en tant qu’instructeur, et je partis» (William Farrington Cahoon, Juvenile Instructor, 15 août 1896, p. 492, 493).

Comme cet instructeur au foyer, nous pouvons fortifier les familles dont on nous a chargés en priant avec elles, en les encourageant àaccomplir leurs devoirs familiaux et en les aidant à pratiquer l’Évangile. Si les familles que nous instruisons ont besoin d’aide, nous devons signaler leurs besoins à nos dirigeants de prêtrise.

Lorsque nous visitons les familles dont nous avons la charge, nous devons nous rappeler que nous le faisons avec la permission du chef de famille. Comme il est responsable de sa famille devant le Seigneur, nous devons toujours instruire celle-ci sous sa direction. C’est uniquement en agissant ainsi que nous remplirons nos devoirs d’instructeurs.

Quand nous faisons l’enseignement au foyer comme le Seigneur le veut, nous développons l’amour et l’unité dans l’Église. L’histoire suivante constitue un bon exemple de ce qui peut arriver quand nous prenons notre appel d’instructeur au sérieux:

«Récemment… un homme et son fils, en âge d’être instructeur, furent désignés comme instructeurs au foyer de notre famille. Nous connaissions le dévouement du père pour l’Évangile, mais nous ne savions pas à quoi nous en tenir quant au fils, malgré le fait que l’apparence et la conduite de celui-ci semblaient dénoter le même dévouement. Lors de leur première visite chez nous, je l’observai. Bien que raisonnablement réservé, tout ce qu’il faisait ou disait donnait de la dignité à la prêtrise qu’il détenait. Ils apprirent rapidement que notre jeune fils était décédé l’année précédente et que nous attendions un autre enfant. À partir de ce moment-là, ils prirent une part particulière à notre vie en priant pour nous et en nous encourageant. À la fin de cette première visite, je demandai au jeune homme de faire une prière. Au cours de celle-ci, il demanda au Seigneur de nous soutenir dans la perte de notre fils et de bénir l’enfant qui allait bientôt naître. Il pria tout spécialement pour que ma femme n’ait pas de peine à mettre le bébé au monde. Nous fûmes, mon épouse et moi, confondus par la sincérité et la sensibilité de ce jeune instructeur. Pendant les jours et les semaines qui suivirent, ces frères prirent régulièrement de nos nouvelles (plus d’une fois par mois). Après la naissance du bébé, le jeune homme, en compagnie de son père, nous apporta un cadeau. Quand nous nous agenouillâmes tous pour prier, l’instructeur exprima sa reconnaissance au Seigneur de ce que la venue au monde de l’enfant se fût bien passée» (Raconté par H. Burke Peterson dans “The Role of the Teacher”, New Era, mai 1974, pp. 10–11).

Que pouvez-vous faire pour être de meilleurs instructeurs au foyer?

Accueillir à l’Église

Nous magnifions notre appel à montrer le bon exemple en accueillant les membres arrivant à l’église. Nous pouvons leur serrer la main et prendre de leurs nouvelles. Lorsque nous sommes huissiers et que nous accueillons les membres de cette manière chaleureuse et amicale, nous contribuons à augmenter l’amour et l’unité entre les membres.

Préparer la Sainte-Cène

Le Sauveur nous a dit que le véritable service consistait à faire quelque chose sans penser à recevoir des compliments en retour. Préparer la Sainte-Cène est un bon exemple de ce principe. Souvent, les membres ne se rendent pas compte que la Sainte-Cène est préparée par les instructeurs, car cela se fait, la plupart du temps, sans qu’on remercie publiquement ceux qui en avaient la charge. Mais ce service est néanmoins accompli, et le Seigneur est content parce que c’en est vraiment un.

Que pouvons-nous faire pour être physiquement et spirituellement prêts à préparer la Sainte-Cène? (Englobez l’idée de propreté corporelle.)

Rendre service à la maison

En tant qu’instructeurs, nous pouvons également aider notre famille. Il est important de participer au nettoyage et à la réparation de la maison, de s’occuper du jardin, et de travailler aux champs. En outre, en tant que détenteurs de la prêtrise, nous pouvons aider notre famille à pratiquer l’Évangile.

Montrez l’aide visuelle 6-b, «L’instructeur qui magnifie ses appels dans la prêtrise fortifie sa famille».

On raconte l’histoire d’un détenteur de la prêtrise non-pratiquant et fumeur qui n’avait pas fait le nécessaire pour que sa femme et son fils adolescent lui soient scellés au temple. Un matin, après avoir entendu une leçon en réunion de la prêtrise sur le mariage au temple, son fils se prit d’un vif intérêt pour l’union éternelle de la famille. Cette leçon incita le jeune homme à parler de la chose à son père. Cette conversation changea la vie de cet homme. Il comprit qu’il aimait son fils et qu’il voulait être éternellement avec lui. La famille fut finalement scellée dans le temple pour le temps et pour l’éternité, tout cela parce qu’un de ses membres, un instructeur, se préoccupait de promouvoir l’amour et l’unité dans sa famille.

Procurer la paix

Nous pouvons nous acquitter de nos responsabilités d’instructeurs en procurant la paix dans notre famille et dans l’Église. Une façon de le faire est de rechercher ce qu’il y a de bien chez les autres. En cherchant leurs bons côtés, nous renforçons leur estime d’eux-mêmes. Une autre manière, c’est d’éviter les commérages et les rumeurs nuisibles à la réputation de quelqu’un d’autre et de toujours faire preuve d’amour et de gentillesse dans nos relations avec les autres. En acquérant et en utilisant ces aptitudes, nous serons en mesure d’aider beaucoup de gens à sentir la paix dans leur vie.

Conclusion

L’instructeur doit toujours s’efforcer de fortifier l’Église, de promouvoir l’unité et l’amour et d’aider les membres à faire leur devoir. Même si nous sommes jeunes ou nouveaux convertis, nous avons le pouvoir d’exercer une bonne influence sur les autres. Nous devons toujours nous rappeler que le Seigneur ne donne aux hommes aucun commandement, «sans leur préparer la voie pour qu’ils puissent accomplir ce qu’il leur commande» (1 Néphi 3:7).

Préparez avec les frères un projet de service que vous pourriez entreprendre pour renforcer l’unité et l’amour dans votre unité de l’Église.

Incitation à l’action

  1. 1.

    Étudiez en priant les besoins des familles dont vous avez la charge en tant qu’instructeur au foyer.

  2. 2.

    Préparez un message convenant aux besoins de chaque famille, selon les directives de l’Esprit.

  3. 3.

    Rendez visite, au début de chaque mois, aux familles dont vous et votre compagnon d’enseignement au foyer avez la charge.

  4. 4.

    Priez avec les familles dont vous avez la charge.

  5. 5.

    Rendez les services que vous pouvez et dont les familles dont vous avez la charge ont besoin. Parlez aux dirigeants du collège de ceux que vous ne pouvez pas accomplir.

Écriture supplémentaire

  • Jacob 1:17–19 (comment l’instructeur doit magnifier son appel)

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. 1.

    Lisez D&A 20:53–60 et la leçon 4, «Le collège de prêtrise».

  2. 2.

    Procurez-vous un tableau et de la craie.

  3. 3.

    Préparez-vous à mettre au tableau ou sur une grande feuille les devoirs ci-dessous de l’instructeur pendant la discussion en classe:

Devoirs de l’instructeur

  1. 1.

    Faire toutes les tâches du diacre

  2. 2.

    Veiller sur l’Église et la fortifier

  3. 3.

    Promouvoir l’unité et l’amour dans l’Église

  4. 4.

    Aider les membres à faire leur devoir

  5. 4.

    Demandez à des frères de dire les histoires et les Écritures de la leçon.