Devoirs du prêtre

Devoirs et bénédictions de la prêtrise : Manuel de base pour les détenteurs de la prêtrise, Tome 1, 1998


Le but de cette leçon est de nous faire comprendre les devoirs du prêtre.

Introduction

Le Seigneur a commandé que chaque détenteur de la prêtrise «remplisse son office et travaille dans son propre appel» (D&A 84:109). Pour cela, nous devons d’abord apprendre puis remplir nos différentes responsabilités dans la prêtrise. Le prêtre a le devoir d’enseigner, de baptiser, de bénir la Sainte-Cène, de rendre visite aux membres, et d’en ordonner d’autres à la prêtrise. En accomplissant ces tâches, non seulement nous contribuons à édifier le royaume de Dieu, mais nous nous préparons également à recevoir la Prêtrise de Melchisédek. Lorsque nous recevons cette dernière et que nous sommes ordonnés à l’office d’ancien, nous pouvons être appelés à faire une mission à plein temps. Toutefois notre efficacité comme missionnaires à plein temps dépend de notre niveau de préparation. Nous nous préparons à être de bons missionnaires en magnifiant notre appel de prêtres.

Les devoirs du prêtre

Le Seigneur a donné au prêtre beaucoup de devoirs à accomplir, y compris ceux du diacre et de l’instructeur. On trouve les devoirs du prêtre dans les Doctrine et Alliances.

Demandez aux frères de lire et de marquer D&A 20:46–48. Quels sont les devoirs du prêtre? Notez les réponses au tableau (elles doivent comprendre les devoirs cités dans la «Préparation de l’instructeur» à la fin de cette leçon).

Enseigner

L’un des devoirs de l’instructeur est de «prêcher, enseigner, interpréter, exhorter» (D&A 20:46). Cela signifie que nous devons enseigner aux autres les principes de l’Évangile. Pour cela, nous devons d’abord les apprendre. Le Seigneur a dit: «Ne cherche pas à proclamer ma parole, mais cherche tout d’abord à l’obtenir et alors ta langue sera déliée; puis, si tu le désires, tu auras mon Esprit et ma parole, oui, le pouvoir de Dieu pour convaincre les hommes» (D&A 11:21).

Nous obtenons la parole de Dieu de plusieurs manières. Nous l’obtenons dans notre foyer de nos parents, dans nos collèges de prêtrise de ceux qui nous instruisent, à l’École du Dimanche et à la réunion de Sainte-Cène. Une des meilleures façons d’apprendre la parole de Dieu consiste à étudier journellement et personnellement les Écritures. Aucun détenteur de la prêtrise ne doit être occupé au point de ne pouvoir étudier régulièrement les Écritures. Quand nous les sondons et les méditons, le Seigneur nous aide à les comprendre. Alors, une fois que nous comprenons l’Évangile, nous sommes en mesure de l’enseigner aux autres.

Nous pouvons également accomplir notre devoir d’enseigner l’Évangile aux autres en montrant le bon exemple. Cela encouragesouvent les autres à le pratiquer.

Que pouvons-nous faire au juste pour enseigner l’Évangile? Montrez l’aide visuelle 7-a, «Lorsqu’un prêtre baptise quelqu’un, il le fait entrer dans le royaume de Dieu».

Baptiser

Un autre devoir du prêtre est de baptiser (voir D&A 20:46). Le baptême effectué par l’autorité appropriée est une des ordonnances les plus importantes et les plus sacrées de l’Église, car il nous permet d’entrer dans le royaume de Dieu. Le prêtre a la responsabilité sacrée d’accomplir cette ordonnance salvatrice, quand il en a la permission de ceux qui le dirigent.

Montrez l’aide visuelle 7-b, «Le prêtre a la responsabilité sacrée de bénir la Sainte-Cène pour les membres de l’Église».

Bénir la Sainte-Cène

L’honneur de bénir la Sainte-Cène est réservé en priorité au prêtre. On fait cette ordonnance en prononçant les prières de Sainte-Cène. Le prêtre doit donc les connaître, s’habiller comme il convient, et se laver les mains avant d’accomplir cette ordonnance. Par-dessus tout, nous devons être dignes de le faire, car nous représentons le Sauveur.

Rendre visite aux membres

Le Seigneur a commandé au prêtre de «visiter la maison de chaque membre et de l’exhorter à prier à haute voix et en secret et à remplir tous ses devoirs de famille» (D&A 20:47). Nous accomplissons cela en instruisant au foyer les familles dont nous avons la charge. Durant ces visites, nous pouvons découvrir les besoins des membres de la famille. Nous prions avec eux. Nous leur enseignons les principes de l’Évangile et nous les encourageons à accomplir leurs devoirs familiaux. Nous pouvons être amicaux avec eux lors des réunions de l’Église et quand nous les rencontrons ailleurs. Et nous pouvons participer en leur compagnie à des activités à l’église, à l’école et dans la collectivité.

Ordonner d’autres personnes

Les prêtres ont également l’autorité d’ordonner d’autres prêtres, instructeurs et diacres (voir D&A 20:48), mais uniquement avec la permission du dirigeant de la prêtrise au-dessus d’eux qui détient les clefs, ou l’autorité, de leur en donner l’autorisation. Ce pouvoir de conférer la prêtrise à d’autres est sacré. Il fut rétabli sur terre par Jean-Baptiste, lorsqu’il ordonna Joseph Smith et Oliver Cowdery à la Prêtrise d’Aaron (voir D&A 13). Jean-Baptiste lui-même avait reçu l’autorité d’un ange agissant au nom de Dieu (voir D&A 84:28). Le pouvoir d’ordonner les autres nous vient donc de Dieu. Pour accomplir cette ordonnance importante, nous devons être dignes et avoir la compagnie du Saint-Esprit. (Pour plus de détails, reportez-vous au chapitre 3, «Le rétablissement de la prêtrise».)

Montrez l’aide visuelle 7-c, «Aider les missionnaires est une obligation et un honneur».

Être missionnaire

L’appel de prêtre comprend également la participation à l’œuvre missionnaire. Cet appel faisait partie de l’Église primitive, et le Seigneur a commandé à Joseph Smith que les membres de la Prêtrise d’Aaron doivent également aider aujourd’hui les anciens qui font du travail missionnaire. Ils ont le devoir particulier de prendre des rendez-vous et de préparer la voie aux anciens (voir D&A 84:107–108). Nous pouvons le faire aujourd’hui en aidant les missionnaires à plein temps dans notre région, en leur trouvant des familles à enseigner et en prenant des rendez-vous pour eux avec elles. Nous pouvons également le faire en nous préparant nous-mêmes à être missionnaires à plein temps.

Magnifier les appels dans la prêtrise

Le prêtre doit étudier son devoir d’enseigner, de baptiser, de bénir la Sainte-Cène, de rendre visite aux membres, d’ordonner d’autres frères et de participer à l’œuvre missionnaire. Lorsque nous apprenons et accomplissons ces tâches, nous avons droit à l’aide et à la protection du Seigneur. Le président Woodruff, qui a fait une mission en tant que prêtre avec un ancien, a dit à ce sujet:

«Je suis parti en mission quand j’étais prêtre et mon compagnon ancien, et nous avons voyagé des milliers de kilomètres et beaucoup de choses nous ont été manifestées. Je voudrais vous faire comprendre que cela ne fait aucune différence qu’un homme soit prêtre ou apôtre, s’il magnifie son appel. Un prêtre détient les clefs du ministère d’anges. Jamais de toute ma vie, quand j’ai été apôtre, soixante-dix ou ancien, je n’ai eu davantage la protection du Seigneur que lorsque je détenais l’office de prêtre. Le Seigneur m’a révélé par des visions, par des révélations et par le Saint-Esprit, beaucoup de choses qui allaient se produire» (Millennial Star, 5 oct. 1891, p. 629).

L’évêque Victor L. Brown a raconté l’expérience suivante sur la façon dont le prêtre doit magnifier son appel:

«Un jeune homme… a écrit ce qui suit: ‹J’ai fréquenté à une certaine époque une paroisse qui ne comptait presque pas de détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek, mais qui ne manquait en rien de spiritualité. Au contraire, beaucoup de ses membres furent témoins de la plus grande manifestation du pouvoir de la prêtrise qu’ils eussent jamais connue.

«‹Le pouvoir était centré sur les prêtres. Ils étaient appelés, pour la première fois de leur vie, à accomplir tous les devoirs des prêtres et à répondre aux besoins des autres membres de leur paroisse.

«‹Ils étaient appelés pour de bon à faire de l’enseignement au foyer, pas simplement à être le compagnon bâillant d’ennui d’un ancien qui faisait une visite de courtoisie, mais à être une bénédiction pour leurs frères et leurs sœurs.

«‹Je m’étais trouvé précédemment dans une situation différente avec quatre de ces prêtres. Je les considérais alors comme de vulgaires voyous. Ils faisaient fuir tous les instructeurs de séminaire après deux ou trois mois et causaient de grands dégâts dans la campagne lors des activités scoutes. Mais quand on eut besoin d’eux, quand on leur confia une mission vitale, ils furent parmi les plus brillants à servir au sein de la prêtrise.

«‹Le secret, c’était que l’évêque avait demandé à sa Prêtrise d’Aaron de s’élever au niveau d’hommes auxquels des anges pourraient très bien apparaître; et elle se montra à la hauteur, apportant le réconfort à ceux qui étaient dans le besoin, et le réconfort à ceux qui avaient besoin d’être fortifiés. Non seulement les membres de la paroisse furent renforcés, mais ceux du collège le furent eux-mêmes. Une grande unité se répandit dans toute la paroisse, et tous les membres commencèrent à avoir un avant-goût de ce que c’est que d’être d’un seul esprit et d’un seul cœur. Il n’y avait rien d’inexplicable dans tout cela; c’était simplement que la Prêtrise d’Aaron fonctionnait correctement» (Ensign, nov. 1975, p. 68).

Demandez aux frères de raconter de bonnes expériences qu’ils ont eues en accomplissant leurs devoirs de la prêtrise.

Préparatifs pour être des missionnaires efficaces

Si nous accomplissons tous nos devoirs de prêtres, nous acquerrons de l’expérience dans les choses mêmes que nous aurons à faire en tant que missionnaires: nous enseignerons l’Évangile comme le font les missionnaires, nous baptiserons les convertis, nous bénirons la Sainte-Cène à l’occasion, nous rendrons visite aux membres et nous conférerons la prêtrise à d’autres personnes. En accomplissant ces devoirs, nous serons fortifiés spirituellement et nous serons mieux préparés à travailler comme missionnaires quand nous serons appelés.

L’un des buts de la Prêtrise d’Aaron est de préparer ceux qui la détiennent à recevoir la Prêtrise de Melchisédek. Les prêtres qui en sont dignes et qui magnifient la Prêtrise d’Aaron recevront la Prêtrise de Melchisédek et seront ordonnés à l’office d’ancien.

L’œuvre missionnaire à plein temps est aujourd’hui accomplie essentiellement par des anciens. La plupart de ceux, parmi nous, qui détiennent maintenant la Prêtrise d’Aaron et qui l’honorent, seront ordonnés anciens à l’âge de dix-huit ans. Cela nous laisse un an pour apprendre à exercer les devoirs de l’ancien et pour nous préparer à faire une mission à plein temps. Pour ce faire, nous devons nous consacrer aux choses de Dieu, travailler pour servir le Seigneur et présider sur les autres en justice (voir D&A 121:34–38). En agissant ainsi, nous apprenons à avoir confiance au Seigneur; et quand nous aurons confiance en lui, il nous soutiendra et nous protégera dans nos épreuves et nos afflictions.

Wilford Woodruff a parlé d’une occasion où sa vie fut protégée par le Seigneur. Un jour, l’Esprit le poussa à mettre en garde un apostat du nom de Hakeman, qui disait que le Livre de Mormon venait du diable. Frère Woodruff dit:

«A trois reprises, je me sentis fortement poussé à monter chez frère Hakeman pour le mettre en garde… La troisième fois que je le rencontrai, sa maison semblait remplie d’esprits mauvais, et cette manifestation me troubla. Lorsque j’eus terminé mon avertissement, je le quittai. Il sortit de la maison et me suivit dans l’intention de me tuer. Je n’avais pas le moindre doute sur ses intentions, car cela me fut montré en vision. Quand il arriva à l’endroit où je me trouvais, il tomba mort à mes pieds, comme s’il avait été frappé de la foudre du ciel. J’étais alors prêtre, mais Dieu me défendit et me sauva la vie» (The Discourses of Wilford Woodruff, pp. 297–298).

Des expériences aussi intenses ne se produiront peut-être jamais dans la vie d’un détenteur de la prêtrise intègre. Néanmoins le Seigneur continue à protéger ses fidèles serviteurs de toutes sortes de façons perceptibles ou non.

Pourquoi est-il important que les prêtres se préparent et prennent des dispositions pour aller en mission?

Conclusion

Le président Kimball a déclaré: «On pose fréquemment la question: Chaque jeune homme doit-il aller en mission? Et la réponse a été donnée par le Seigneur. C’est ‹Oui›. Tout jeune homme doit remplir une mission. Il a dit:

«‹Envoyez les anciens de mon Église aux nations qui sont au loin, aux îles de la mer, envoyez-les dans les pays étrangers; appelez toutes les nations, d’abord les Gentils, ensuite les Juifs› (D&A 133:8)» (“When the World Will Be Converted”, Ensign, oct. 1974, p. 8).

Incitation à l’action

Accomplissez fidèlement toutes vos tâches dans la Prêtrise d’Aaron afin de:

  1. 1.

    Fortifier les membres de votre collège et de votre paroisse ou branche.

  2. 2.

    Vous préparer à recevoir la Prêtrise de Melchisédek et d’aller en mission.

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. 1.

    Lisez D&A 20:46–49.

  2. 2.

    Procurez-vous un tableau et de la craie.

  3. 3.

    Préparez-vous à mettre au tableau ou sur une grande feuille de papier les devoirs suivants du prêtre au cours de la discussion en classe:

Devoirs du prêtre

  1. 1.

    Accomplir les devoirs du diacre et de l’instructeur

  2. 2.

    Enseigner l’Évangile

  3. 3.

    Baptiser

  4. 4.

    Bénir la Sainte-Cène

  5. 5.

    Rendre visite aux membres

  6. 6.

    Conférer la Prêtrise d’Aaron à d’autres personnes

  7. 7.

    Faire du travail missionnaire

  8. 8.

    Demandez à des frères de dire les histoires et les Écritures de la leçon.