Consulter les membres de la famille

Devoirs et bénédictions de la prêtrise : Manuel de base pour les détenteurs de la prêtrise, Tome 1, 1998


Le but de cette leçon est de nous aider à fortifier notre famille en tenant conseil avec notre femme et avec nos enfants.

Introduction

Chantez «Dans nos foyers tout est beau», Cantiques, n° 186.

Le détenteur de la prêtrise dirige dans son foyer

Notre foyer terrestre est le début de notre foyer céleste. Dans un certain sens, être parents c’est s’entraîner à être des dieux. Les pères qui savent cela comprennent qu’ils ont le devoir sacré de diriger leur famille en justice. Le président Tanner a dit: «Tout foyer de saints des derniers jours doit être un foyer modèle, où le père est le chef de famille, mais où il préside avec amour et en accord complet avec les désirs justes de la mère. Ils doivent avoir en commun les mêmes buts pour la famille, et les enfants doivent sentir l’amour et l’entente qui existent» (“Fatherhood”, Ensign, juin 1977, p. 2).

En tant que détenteurs de la prêtrise mariés, nous avons la responsabilité d’élever des enfants en justice, mais évidemment nous ne le faisons pas seuls. Nous sommes aidés par notre épouse. Nous pouvons édifier ensemble un mariage solide et ramener notre famille en la présence du Seigneur. Cela signifie que nous devons aimer et consulter notre épouse si nous voulons bénéficier de l’Esprit du Seigneur à la maison.

L’amour et la considération pour notre femme

Lisez Mosiah 4:14.

Dans cette Écriture, le Seigneur nous commande de créer un foyer de paix et d’amour. Pour que cela se produise, nous devons nous assurer que des habitudes d’amour et de partage sincères soient prises au début de notre mariage. Si ce n’est pas le cas à présent chez nous, nous devons le créer. Il faut pour cela prier régulièrement ensemble, nous montrer mutuellement de l’amour et du respect, et étudier les Écritures ensemble. Le plus important c’est certainement de garder les commandements de Dieu et les alliances qui ont été faites au moment des promesses du mariage.

Un détenteur de la prêtrise fort est gentil et prévenant envers sa femme (voir Éphésiens 5:25). J. Reuben Clark, fils, a dit qu’une famille ne devient une cellule céleste que lorsque mari et femme s’aiment, s’honorent et se respectent. Ils doivent être patients l’un envers l’autre et loyaux envers leurs promesses de mariage. Leur foi doit «remplir la maison comme une douce lumière». S’ils font cela, leur obéissance à Dieu «les guidera et les rendra joyeux» (voir L’immortalité et la vie éternelle, vol. 2, guide d’étude de la Prêtrise de Melchisédek, 1969, pp. 14–15).

Que pouvons-nous faire pour montrer de l’amour et du respect à notre épouse? Comment le fait de montrer de l’amour et du respect à notre épouse nous aide-t-il à créer un foyer de paix et d’amour?

Tenir conseil avec notre femme

Montrez l’aide visuelle 13-a, «Il est bien plus aisé et bien plus efficace de diriger la famille lorsque le mari tient conseil avec sa femme».

Il est important que nous communiquions avec notre femme. La plupart des problèmes du couple ou de la famille peuvent être surmontés si nous tenons conseil avec notre femme et si nous demandons l’aide du Seigneur.

Lisez Alma 37:37. En quoi le fait de consulter le Seigneur peut-il nous aider?

Si nous voulons être des détenteurs de la prêtrise sages, nous devons, dans la prière, parler des problèmes et des buts avec notre femme et l’inclure dans la prise de décision. Si nous aimons notre femme, nous lui demanderons toujours son avis et son aide au lieu d’essayer de régler les grands problèmes familiaux nous-mêmes. Pour le faire, nous devons mettre de côté un moment déterminé pour parler enfants, finances, religion, soirée familiale et toute autre préoccupation personnelle ou familiale que nous avons chacun. C’est seulement de cette manière que nous serons unis pour guider notre famille.

Notre femme est notre associée à part égale dans le mariage et est donc importante dans notre partenariat. Nous devons lui faire savoir qu’elle est importante. Certains hommes croient que parce qu’ils ont la prêtrise, ils sont en position de prendre toutes les décisions, mais les Écritures nous disent que c’est faux.

Lisez D&A 121:39, 41.

C’est faire un emploi abusif de la prêtrise que «d’exercer une domination injuste». Nous, les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek, nous avons le devoir d’écouter notre femme avec amour et sollicitude. Et quand nous écoutons, nous ne devons pas le faire comme si nous étions son supérieur, car elle est notre partenaire et notre égale à part entière. L’histoire ci-dessous montre comment un détenteur de la prêtrise a tenu conseil avec sa femme.

Frère Bertrand était un homme instruit et sage. Il aurait facilement pu prendre toutes les décisions familiales tout seul. Mais au lieu de cela il prenait toujours soin de discuter avec sa femme des problèmes et des solutions à envisager. Au moins une fois par semaine, habituellement le dimanche soir, ils s’asseyaient à la table de la cuisine et parlaient des affaires de la famille. Parfois les enfants étaient inclus dans le débat. En tenant conseil, cet homme et sa femme se sont presque toujours mis dsur la façon d’élever leurs enfants. Ils ne se disputaient jamais, mais ils étaient aimants l’un envers l’autre. Cet homme avait la sagesse de toujours demander les bons conseils de sa femme. Il a montré l’exemple d’un foyer presque céleste que chacun de ses six fils suit à présent dans son propre foyer.

Comment le fait de se consulter aide-t-il le mari et sa femme à éviter les disputes et les problèmes au foyer? Comment cela intensifie-t-il l’amour dans leur couple?

Consulter notre famille

Montrez l’aide visuelle 13-b, «Le conseil de famille aide le père à diriger ses enfants en justice».

Après avoir tenu conseil ensemble, le mari et sa femme doivent réunir leurs enfants et discuter avec eux des buts et des projets de la famille. Il est utile de consulter toute la famille. Cela peut améliorer la vie familiale et approfondir l’amour qui existe entre ses membres. Les enfants que l’on prévient des plans de la famille sauront ce que font les autres et cela assurera l’ordre et l’entente. Quand c’est possible, on doit permettre aux enfants de participer à la prise de décision et à son application.

Quel est le moment idéal pour tenir un conseil de famille? (La soirée familiale convient bien, mais le conseil de famille ne doit pas remplacer la leçon.) De quoi peut-on parler dans un tel conseil? Montrez l’aide visuelle 13-c, «Le père doit avoir un entretien régulier avec ses enfants».

Il est également important que le père parle en privé avec chacun de ses enfants. «Cela ne peut donner que de bons résultats quand le père a des entretiens personnels réguliers avec ses fils et ses filles. Il peut connaître leurs problèmes et leurs espoirs. Il leur montre qu’il est leur ami inconditionnel» (A. Theodore Tuttle, “The Role of Fathers”, Ensign, janv. 1974, p. 67).

De quoi pouvez-vous parler avec vos enfants lors de ces entretiens personnels? Comment cela peut-il vous rapprocher d’eux? (Encouragez les frères à écouter ce qui préoccupe leurs enfants lors de ces conversations privées.)

Nos entretiens avec nos enfants ne doivent pas forcément toujours être quelque chose d’officiel. Nous devons profiter de toutes les occasions, en tout temps et en tout lieu, pour les écouter quand ils nous parlent de leurs problèmes. Lorsque nous tenons conseil avec eux, nous devons envisager leurs problèmes comme ils les perçoivent. Nous ne devons pas nous moquer de leurs préoccupations ou penser qu’elles sont peu importantes, mais nous devons les écouter avec amour et nous efforcer de les comprendre et de les aider.

«C’est merveilleux quand le père ou la mère s’assied avec son fils ou sa fille pour parler d’un problème personnel (et ils ont leurs problèmes, que nous ne minimiserons pas si nous sommes sages). Il y a des pressions, des tentations et même des accusations injustes contre lesquelles nos fils et nos filles doivent être fortifiés… C’est dans ces conversations à cœur ouvert que les parents aident leurs enfants à se fixer des objectifs» (ElRay L. Christiansen, “Successful Parenthood – A Noteworthy Accomplishment”, Ensign, juillet 1972, p. 55).

De quoi un jeune homme doit-il parler avec ses parents? De quoi un père doit-il parler avec ses enfants? (Il vaudrait mieux prévenir les frères qu’ils ne doivent pas accepter le point de vue des autres. Les problèmes de l’un ne sont pas ceux de l’autre.)

Richard L. Evans, parlant de cette idée de tenir conseil avec nos enfants, a dit: «Eux et vous réunis avez l’avantage, le droit, le devoir, d’échanger vos idées et de soupeser ensemble vos décisions, afin d’avoir l’écoute et le respect l’un de l’autre, et de prier et de faire ensemble des projets pour votre bonheur complet pour toujours et à jamais» (“As Parents and Children Come to Common Ground”, Improvement Era, mai 1956, p. 342).

Conclusion

Il nous est promis que nous vivrons en paix et dans l’entente dans le royaume céleste. Mais nous devons commencer dès à présent à créer l’unité et l’amour, car cela ne se fait pas tout seul. Le président McKay a dit: «Il m’est difficile d’imaginer quelque chose d’aussi répréhensible au foyer que l’absence d’unité et d’entente. D’un autre côté, je sais qu’un foyer dans lequel l’unité, l’entraide, et l’amour abondent est comme un coin de ciel sur la terre» (“Unity of Purpose Important to the Accomplishment of God’s Work”, Improvement Era, déc.1967, p. 34).

Quand nous tenons conseil avec notre femme et nos enfants, nous les fortifions et nous nous fortifions nous-mêmes, et l’amour et l’unité augmentent dans notre famille.

Incitation à l’action

  1. 1.

    Priez et tenez régulièrement conseil avec votre femme.

  2. 2.

    Tenez un conseil de famille.

  3. 3.

    Prévoyez un moment pour avoir un entretien avec chacun de vos enfants, en vous rappelant de prier et de faire preuve de considération envers eux lorsque vous leur parlez.

Écritures supplémentaires

  • Galates 5:22 (les fruits de l’Esprit)

  • Jacob 2:35 (l’effet du mauvais exemple sur les membres de la famille)

  • Jacob 3:7 (l’importance de l’amour entre mari et femme)

  • D&A 121:36–38 (comment obtenir et gérer le pouvoir de la prêtrise)

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. 1.

    Lisez le chapitre 37, «Responsabilités familiales», dans le manuel des Principes de l’Évangile.

  2. 2.

    Rappelez aux frères qu’ils doivent apporter leurs Écritures au cours.