La prière familiale

Devoirs et bénédictions de la prêtrise : Manuel de base pour les détenteurs de la prêtrise, Tome 1, 1998


Le but de cette leçon est de nous encourager à faire quotidiennement nos prières familiales.

Introduction

Montrez l’aide visuelle 14-a, «On doit prier en famille deux fois par jour».

En tant que pères, nous devons réunir notre famille pour la prière familiale afin de remercier notre Père céleste et de lui demander de nous guider. Le président Kimball a dit:

«J’ai eu des entretiens avec beaucoup de chefs de famille… qui ont admis qu’ils tenaient leurs prières familiales irrégulièrement, et qu’elles étaient plus souvent oubliées que faites. Certains disent qu’ils essaient de faire une prière familiale une fois par jour, et d’autres balaient la question en disant qu’ils n’arrivent pas à rassembler leur famille. Cette attitude détachée à l’égard de cette question vitale qu’est la prière me dérange beaucoup… L’Église recommande qu’il y ait une prière familiale matin et soir. C’est une prière qu’on fait à genoux… Beaucoup ont constaté que le meilleur moment est celui du petit déjeuner et du dîner. C’est à ce moment-là qu’il est le moins difficile de rassembler les membres de la famille. Il n’est pas nécessaire que ces prières soient longues, particulièrement s’il y a des petits enfants agenouillés. Tous les membres de la famille, y compris les petits, doivent avoir l’occasion de [dire] la prière» (“I Kneeled Down Before My Maker”, Instructor, avril 1966, p. 132).

La prière familiale: une aide pour résister à la tentation

Il nous a été commandé de prier notre Père céleste, surtout avec notre famille.

Lisez les paroles du Christ dans 3 Néphi 18:18–21. Quel est le but important que le Sauveur assigne à la prière?

La prière peut aider notre famille à résister aux tentations de Satan. En priant, nous pouvons recevoir de la force et nous sommes plus à même de surmonter nos problèmes.

Le père doit réunir sa famille pour prier et donner l’exemple. Cela peut nous obliger d’abord à montrer à notre famille comment prier. Dans les Doctrine et Alliances, on recommande au père et à la mère d’enseigner à prier à leurs enfants (voir D&A 68:28). La meilleure façon de le faire c’est l’exemple. Si nous faisons l’effort de prier avec eux, nos enfants apprendront l’importance de la prière et la mettront en application dans leur vie.

Diriger et instruire ses enfants sont des devoirs qui incombent à tous les pères; il n’est pas nécessaire de détenir la Prêtrise de Melchisédek pour diriger la prière familiale.

Une prière familiale efficace dans votre foyer

Il a été dit aux saints des derniers jours de «prier toujours» (D&A 10:5). Un prophète a expliqué comment on peut prier toujours, même lorsqu’il ne nous est pas possible d’être à genoux.

Lisez Alma 34:27. Que signifie avoir constamment une prière dans le cœur?

En élevant nos pensées et nos désirs vers le Seigneur chaque fois que c’est faisable, nous pouvons avoir constamment une prière dans le cœur.

Pour que la prière familiale fonctionne dans notre foyer, nous devons fixer les moments où elle sera faite. Les dirigeants de l’Église nous ont recommandé de réunir la famille deux fois par jour. Pour cela, il faudra trouver les moments les plus pratiques pour que notre famille se réunisse. Ce doit être un horaire régulier où tous les enfants sont à la maison. C’est généralement le matin avant de quitter la maison pour travailler et pour aller à l’école et peu de temps avant que les enfants n’aillent se coucher le soir.

Il n’est pas nécessaire de faire de longues prières. En fait, les prières courtes encouragent nos jeunes enfants à prier, parce que leurs prières sont habituellement très brèves. Dans la prière matinale nous devons parler de nos plans pour la journée. La prière du soir doit remercier Dieu de sa protection et de son aide. La bénédiction de la nourriture ne doit pas remplacer la prière familiale régulière, mais peut y être incluse si l’on tient la prière familiale juste avant de manger.

Certaines des autres bénédictions pour lesquelles nous devons prier sont mentionnées par Amulek dans le Livre de Mormon.

Lisez Alma 34:23–25.

Notre liste de choses à inclure dans la prière peut être différente de celle d’Amulek, mais les principes dont il a parlé demeurent les mêmes. L’un d’eux veut que nous priions concernant nos occupations journalières. Un autre souligne que nous devons prier afin d’avoir la force de résister aux tentations du diable. Chaque famille doit examiner ses buts et ses besoins et prier sincèrement pour ce qui lui est le plus nécessaire. Ce faisant, nos prières seront sincères et efficaces, et pas seulement des mots que nous répétons jour après jour. Le père devra aider ses petits enfants à éviter de répéter les mêmes mots chaque fois qu’ils prient. Pour cela, il faut rechercher l’influence de l’Esprit (voir D&A 42:14). Quoi que nous fassions pour apprendre à nos enfants à prier, nous ne devons jamais les forcer ou les mettre dans l’embarras.

Nous ne devons pas nous décourager si nous avons des problèmes pour avoir des prières familiales efficaces. C’est souvent Satan qui en est la cause.

Lisez 2 Néphi 32:8.

Satan s’efforce de mettre fin aux prières personnelles et familiales car il peut influencer plus aisément une famille qui ne prie pas régulièrement. Par conséquent l’habitude de faire la prière familiale doit être si forte que même lorsque le père est absent la mère réunit la famille. Si nous allons nous absenter en compagnie de notre femme, nous devons demander à un des enfants plus âgés de diriger la prière familiale.

Comment les jeunes de la Prêtrise d’Aaron peuvent-ils soutenir et encourager la prière familiale?

Bénédictions spirituelles découlant de la prière familiale

Nous recevrons de grandes bénédictions si nous faisons la prière familiale. L’amour et la compréhension augmenteront, et l’influence de Satan sur le foyer s’amoindrira. Un sentiment de paix remplira notre cœur quand nous nous rendrons compte que nous obéissons comme il faut à un commandement.

La prière familiale est une étape de la création d’un foyer éternel. Le président Kimball a dit: «Quand nous nous agenouillons pour prier en famille, nos enfants… apprennent des habitudes qui leur resteront toute leur vie. Si nous ne prenons pas le temps de prier, ce que nous disons à nos enfants, c’est: ‹De toutes façons, ce n’est pas très important…› D’un autre côté, quelle chose joyeuse que de créer de telles coutumes et de telles habitudes dans le foyer de sorte que, quand les parents rendront visite aux enfants… lorsqu’ils seront mariés, ils s’agenouilleront tout naturellement avec eux de la manière ordinaire et établie pour prier!» (Le Miracle du pardon, p. 239).

Conclusion

Nous nous demandons parfois si nos enfants apprennent vraiment à connaître le Christ et à sentir sa présence lors de la prière familiale. Mais les enfants sont quelquefois plus proches de l’Esprit que nous le croyons. Heber J. Grant raconte cette expérience qu’il a eue à propos de la prière, quand il était enfant, dans la maison de Brigham Young:

«Je m’agenouillais… chez Brigham Young… pour les prières familiales, quand j’étais enfant et quand j’étais adolescent. Je rends témoignage que plus d’une fois, lorsque j’étais petit enfant, à cause de l’inspiration que le Seigneur donnait à Brigham Young pendant qu’il… lui [demandait] de le guider, j’ai levé la tête, je me suis tourné et j’ai regardé l’endroit où Brigham Young priait, pour voir si le Seigneur ne s’y trouvait pas. Il me semblait qu’il parlait avec le Seigneur comme un homme parle à un autre» (Heber J. Grant, Gospel Standards, pp. 223–24).

La prière devrait être quelque chose d’aussi captivant pour nos enfants que pour Heber J. Grant. L’histoire suivante montre ce qui peut arriver quand on se sert de la prière familiale comme on le devrait:

«Un père, homme discret et modeste, avait du mal à exprimer son amour à sa famille. Sur l’insistance de sa femme, ils ont commencé à faire la prière familiale, et cela lui a fourni l’occasion de dire ce qu’il ressentait. Pour leur fille, qui avait cru que l’attitude de son père était une manifestation de son indifférence, l’expérience a été une révélation. Ses prières étaient simples et parfois maladroites, mais l’entendre dire: ‹Bénis ma gentille fille pour qu’elle agisse bien› la bouleversait.

«Un garçon timide qui se prenait pour un ‹froussard› s’est senti une fierté et une estime de soi nouvelles quand son père et sa mère ont remercié Dieu de leur ‹fils si gentil›. Et l’assurance du jeune homme a continué à grandir grâce à la prière quand même son petit frère a remercié notre Père céleste de son ‹grand frère qui est si fort›.

«Pour préparer une sortie familiale, mon mari a demandé au Seigneur de bénir notre famille pour que ses membres s’entendent bien et soient heureux de se trouver ensemble. Les sermons que nous avions faits n’avaient produit aucun effet, mais cette prière pleine de respect les a amenés à coopérer.»

«Notre adolescent était crispé et maussade lorsque nous essayions d’aborder un problème avec lui. Nous avons décidé qu’il était important de mettre le sujet sur le tapis au moment où il était le plus réceptif, et c’était manifestement le matin, lors de la prière familiale. C’était alors que la maison était calme et que nous éprouvions tous un sentiment d’humilité sincère. Nous avons découvert que l’atmosphère se détendait quand nos conversations étaient précédées par une prière.

«Pendant ces instants paisibles de la prière familiale, nous maintenons le contact les uns avec les autres et avec notre Père céleste» (Ann H. Banks, “The Extra Blessings of Prayer”, Ensign, janvier 1976, p. 37).

Demandez aux frères ce qu’ils ont fait pour prendre l’habitude de prier chez eux. Échangez des idées pour rendre les prières plus efficaces. Demandez aux frères de parler de prières familiales réussies.

Incitation à l’action

  1. 1.

    Faites la prière familiale si vous ne le faites pas encore.

  2. 2.

    Évaluez vos prières si vous les faites déjà régulièrement. Demandez à votre femme et à vos enfants comment vous pourriez les améliorer.

Écritures supplémentaires

  • Matthieu 5:44 (nous devons prier pour ceux qui nous persécutent)

  • Matthieu 7:7 (la prière sincère est exaucée)

  • Matthieu 26:41 (nous devons prier pour être protégés de la tentation)

  • Alma 13:28 (nous devons prier pour être protégés de la tentation)

  • Alma 37:36–37 (nous devons prier pour tout ce que nous faisons)

  • D&A 98:119 (nous devons établir une maison de prière)

  • D&A 88:126 (nous devons prier toujours)

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. 1.

    Rappelez à chaque détenteur de la prêtrise d’apporter ses Écritures en classe.

  2. 2.

    Demander à des frères de dire les histoires et les Écritures de cette leçon.