Leçon 5

L’accomplissement des ordonnances de la prêtrise

Devoirs et bénédictions de la prêtrise : Manuel de base pour les détenteurs de la prêtrise, Tome 2


Le but de cette leçon est de nous apprendre à accomplir les ordonnances de la prêtrise.

Introduction

Le Seigneur a dit: «C’est pourquoi, que dès à présent, chacun s’informe diligemment de son devoir et apprenne à agir dans l’office auquel il est nommé» (D&A 107:99). Les détenteurs de la prêtrise doivent savoir comment accomplir les ordonnances et être dignes de recevoir les directives du Saint-Esprit quand ils le font.

Notre capacité d’être une bénédiction pour les autres grâce aux bénédictions de la prêtrise est déterminée par notre fidélité et notre obéissance. Joseph Fielding Smith a dit: «Je suis certain que nous verrions plus de manifestations de l’Esprit de Dieu, par exemple dans la guérison des malades, si nous vivions juste un peu plus près de ces vérités fondamentales [l’exercice de la foi en Dieu en accomplissant nos tâches de membres de l’Eglise]» (Doctrines du salut, 2:289).

Notre efficacité comme détenteurs de la prêtrise peut aussi être accrue par la prière. Avant d’accomplir une ordonnance, nous devons prier le Seigneur. Le jeûne même peut parfois être nécessaire dans certaines circonstances (voir Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 1, leçon 31, «La prière et le jeûne»). Si nous nous présentons devant le Seigneur dans un esprit de prière et de jeûne et que nous vivons les enseignements de notre Père céleste du mieux que nous pouvons, l’Esprit nous dirigera dans notre œuvre dans la prêtrise.

Quelles ordonnances pouvons-nous accomplir?

Quelles ordonnances pouvons-nous accomplir grâce aux offices de la prêtrise que nous détenons? Utilisez les informations suivantes au cours de la discussion.

Les Diacres

Les diacres participent à l’ordonnance de la Sainte-Cène en la distribuant aux membres de l’Eglise.

Les Instructeurs

Les instructeurs participent à l’ordonnance de la Sainte-Cène en la préparant. Ils la distribuent également quand il n’y a pas de diacres.

Les Prêtres

Les prêtres participent à l’ordonnance de la Sainte-Cène en bénissant le pain et l’eau. Ils peuvent les préparer et les distribuer quand il le faut. S’ils ont l’autorisation de l’évêque ou du président de branche, ils peuvent faire l’ordonnance du baptême, conférer la Prêtrise d’Aaron et ordonner à un office de la Prêtrise d’Aaron.

Les Détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek

Les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek peuvent accomplir toutes les ordonnances de la Prêtrise d’Aaron. En outre, ils peuvent donner un nom et une bénédiction aux enfants, confirmer les membres de l’Eglise et leur conférer le don du Saint-Esprit, consacrer l’huile, bénir les malades, consacrer les tombes, donner des bénédictions paternelles aux membres de leur famille, donner des bénédictions pour réconforter et conseiller, et, lorsqu’ils en ont l’autorisation du président de pieu ou de mission, conférer la Prêtrise de Melchisédek. Les anciens peuvent ordonner quelqu’un à l’office d’ancien et les grands prêtres peuvent ordonner quelqu’un à l’office de grand prêtre.

On trouvera de plus amples informations sur les ordonnances accomplies par la prêtrise dans Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 1, leçons 5, 6, 7 et 9.

Comment accomplir les ordonnances

Il n’y a pas de formule consacrée pour les ordonnances de la prêtrise accomplies à l’extérieur des temples, à l’exception du baptême et de la bénédiction de la Sainte-Cène. Cependant, les ordonnances telles que le baptême, la Sainte-Cène, la confirmation, l’ordination à la prêtrise ou la bénédiction d’un enfant doivent être faites avec dignité et sous la direction de la personne qui détient les clefs. Elles se font toutes au nom de Jésus-Christ et par l’autorité de la prêtrise (voir la leçon 3 de ce manuel). Quand nous accomplissons les ordonnances de la prêtrise, nous devons comprendre que nous agissons au nom du Sauveur.

Choisissez des ordonnances dans la liste ci-dessous. Révisez-les en détail et montrez comment on procède. Demandez aux frères de s’exercer à les accomplir. Si un détenteur de la prêtrise dans la classe doit accomplir une ordonnance dans peu de temps, revoyez-la pour son profit. Remarque: Assurez-vous que les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron ne répètent pas des ordonnances accomplies par les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek.

Les informations suivantes concernent les ordonnances de base de l’Evangile accomplies par la prêtrise.

Bénédiction et attribution d’un nom aux enfants

Sous la direction de l’autorité présidente, seuls les frères qui détiennent la Prêtrise de Melchisédek peuvent prendre part à l’ordonnance par laquelle on bénit les enfants et leur donne un nom (voir D&A 20:70). Le père digne qui détient la Prêtrise de Melchisédek doit être encouragé à bénir ses enfants.

Pour bénir un bébé les frères se mettent en cercle et mettent les mains sous l’enfant. Quand ils bénissent un enfant plus âgé, ils posent les mains sur sa tête. La personne qui fait la bénédiction:

  1. s’adresse à notre Père céleste,

  2. dit que l’ordonnance est accomplie par l’autorité de la Prêtrise de Melchisédek,

  3. donne un nom à l’enfant,

  4. ajoute la bénédiction que l’Esprit lui inspire,

  5. termine au nom de Jésus-Christ.

Baptême

Seul un prêtre ou un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek digne peut baptiser. Le détenteur de la prêtrise doit:

  1. se tenir dans l’eau avec la personne à baptiser,

  2. (par mesure de facilité et par sécurité) tenir le poignet droit du candidat dans sa main gauche et lui demander de tenir le poignet gauche du détenteur de la prêtrise avec la main gauche,

  3. lever le bras droit pour former un angle droit,

  4. appeler le candidat par son nom et dire la prière de baptême (voir D&A 20:73),

  5. (pour la facilité) inviter la personne à se tenir le nez de la main droite; ensuite poser la main sur le haut du dos du candidat et l’immerger complètement,

  6. l’aider à sortir de l’eau.

Deux prêtres ou deux détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek doivent être témoins de chaque baptême. Ils veillent à ce qu’il soit fait correctement. Si la prière n’a pas été dite convenablement, elle doit être répétée, et la personne doit de nouveau être plongée dans l’eau. Si une partie du corps ou des vêtements n’est pas complètement immergée, la prière de baptême doit être répétée et la personne doit être complètement plongée dans l’eau.)

Confirmation et don du Saint-Esprit

Seul un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek peut confirmer un nouveau membre et lui conférer le Saint-Esprit. Il doit:

  1. poser les mains sur la tête de la personne à confirmer,

  2. mentionner les nom et prénoms de l’intéressé,

  3. dire l’autorité par laquelle l’ordonnance est accomplie (la Prêtrise de Melchisédek),

  4. confirmer la personne membre de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours,

  5. lui conférer le Saint-Esprit en disant des mots tels que: «Recevez le Saint- Esprit»,

  6. ajouter la bénédiction que l’Esprit inspire,

  7. terminer au nom de Jésus-Christ.

La Sainte-cène

La Sainte-Cène est une ordonnance très sacrée et elle est bénie et distribuée sous la direction de l’officier de la prêtrise qui dirige la réunion.

On met une tranche de pain sur une assiette propre posée sur une petite table. On met aussi sur la table de petits verres individuels ou des gobelets contenant une petite quantité d’eau. Il y aura de préférence un verre par personne présente. Le pain et l’eau sont recouverts d’une nappe blanche propre. Le pain est découvert avant d’être béni et l’assiette est recouverte dès qu’il a été distribué. On procède de la même façon pour l’eau.

Pendant le cantique de Sainte-Cène, le détenteur de la prêtrise rompt le pain en petits morceaux. Après le cantique, il s’agenouille et prononce la bénédiction sur le pain (voir D&A 20:77). Le pain qui a été béni est ensuite distribué aux membres de l’Eglise.

Quand la distribution du pain est terminée, le détenteur de la prêtrise s’agenouille et prononce la bénédiction sur l’eau (voir D&A 20:79 où le mot vin est remplacé par le mot eau). L’eau, une fois bénie, est distribuée aux membres de l’Eglise.

Les prières de Sainte-Cène ont été révélées par le Seigneur et le dirigeant de la prêtrise doit s’assurer qu’elles sont dites correctement. Si le dirigeant de la prêtrise doit corriger une erreur, il doit veiller à ne pas causer d’embarras et à ne pas perturber le caractère sacré de l’ordonnance.

La table doit être débarrassée dès que possible après la fin de la réunion. Le pain qui reste peut être consommé.

Les prêtres et les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek peuvent bénir la Sainte-Cène. Les instructeurs et les diacres n’y sont pas autorisés (voir D&A 20:58). Les diacres, les instructeurs, les prêtres et les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek peuvent recevoir la tâche de distribuer la Sainte-Cène. La tenue de tous les officiants doit être en accord avec le caractère sacré de l’ordonnance.

Don de la prêtrise et ordination à un office de la prêtrise

L’ordination à un office de la Prêtrise d’Aaron se fait par le dirigeant de la prêtrise approprié ou sous sa direction. Les prêtres peuvent ordonner à des offices de la Prêtrise d’Aaron, quand le dirigeant de la prêtrise le leur demande. L’ordination à l’office d’ancien est faite par le président de pieu ou de mission ou sous sa direction.

Le détenteur de la prêtrise qui officie doit:

  1. poser les mains sur la tête de la personne,

  2. mentionner les nom et prénoms de l’intéressé,

  3. préciser l’autorité par laquelle l’ordonnance est accomplie (la Prêtrise de Melchisédek ou d’Aaron),

  4. lui conférer la Prêtrise de Melchisédek ou d’Aaron, selon le cas, à moins qu’elle lui ait été conférée auparavant,

  5. l’ordonner à un office déterminé de la Prêtrise de Melchisédek ou d’Aaron et lui conférer les droits, les pouvoirs et l’autorité qui appartiennent à cet office,

  6. ajouter la bénédiction que l’Esprit inspire,

  7. terminer au nom de Jésus-Christ.

Consécration de l’huile

L’huile doit être consacrée avant d’être utilisée pour l’onction des malades. On se procure une huile d’olive pure de bonne qualité et les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek la consacrent pour des buts saints. Aucune autre sorte d’huile ne doit être utilisée.

Le détenteur de la prêtrise doit:

  1. tenir le récipient d’huile d’olive ouvert,

  2. s’adresser à notre Père céleste comme dans une prière,

  3. préciser l’autorité par laquelle l’huile est consacrée (la Prêtrise de Melchisédek),

  4. consacrer l’huile (et non le récipient) et la mettre à part pour la bénédiction et l’onction des malades et des affligés,

  5. terminer au nom de Jésus-Christ.

Bénédiction des malades

La bénédiction d’un malade comporte deux phases: l’onction et le scellement.

L’onction est faite par un seul détenteur de la Prêtrise de Melchisédek. Il doit:

  1. oindre la tête du malade en utilisant une petite quantité d’huile,

  2. mentionner le nom de la personne,

  3. préciser l’autorité par laquelle l’ordonnance est accomplie (la Prêtrise de Melchisédek),

  4. préciser qu’il fait l’onction avec de l’huile consacrée,

  5. dire qu’il agit au nom de Jésus-Christ.

En général, deux ou plusieurs détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek scellent l’onction. Ils posent les mains sur la tête du malade et l’un d’eux prononce la bénédiction. Il doit:

  1. mentionner le nom du malade,

  2. préciser l’autorité par laquelle l’ordonnance est accomplie (la Prêtrise de Melchisédek),

  3. sceller et confirmer l’onction qui a déjà été faite,

  4. ajouter la bénédiction que l’Esprit inspire,

  5. terminer au nom de Jésus-Christ.

Consécration des tombes

La consécration des tombes doit être faite par un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek désigné par l’évêque ou le président de branche, après consultation avec la famille. Il doit:

  1. s’adresser à notre Père céleste comme dans une prière,

  2. préciser l’autorité par laquelle l’ordonnance est accomplie (la Prêtrise de Melchisédek),

  3. consacrer la tombe comme lieu de repos du corps du décédé,

  4. prier le Seigneur, si c’est indiqué, pour que cette parcelle de terre soit sanctifiée et protégée jusqu’à l’heure de la résurrection du corps et de sa réunion avec l’esprit,

  5. demander au Seigneur de réconforter la famille et parler selon l’inspiration de l’Esprit,

  6. terminer au nom de Jésus-Christ.

Bénédiction paternelle et bénédictions de réconfort et de conseil

Le père (pour sa famille) et d’autres détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek peuvent donner des bénédictions de réconfort et de conseil. Le père peut donner à ses enfants une bénédiction lors d’occasions spéciales comme lorsque ses enfants partent pour le service militaire ou quittent la maison pour leurs études ou pour une mission. La famille peut enregistrer la bénédiction paternelle dans les annales familiales, mais elle n’est pas conservée par l’Eglise. La bénédiction paternelle est donnée de la même façon qu’une bénédiction de réconfort et de conseil.

Pour donner une bénédiction de ce genre, le détenteur de la prêtrise doit:

  1. poser les mains sur la tête de la personne à bénir,

  2. mentionner les nom et prénoms de l’intéressé,

  3. préciser l’autorité par laquelle la bénédiction est donnée (la Prêtrise de Melchisédek),

  4. formuler les remerciements, les conseils, les exhortations et les promesses dictés par l’Esprit,

  5. terminer au nom de Jésus-Christ.

Demandez aux détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek de la classe de consacrer de l’huile d’olive pour leur usage et celui des autres frères qui peuvent en avoir besoin chez eux.

Conclusion

Les détenteurs de la prêtrise doivent être prêts pour le moment où ils sont amenés à accomplir des ordonnances. Cela veut dire pratiquer les commandements du mieux qu’ils peuvent et savoir comment on fait les ordonnances. Une telle préparation leur vaudra des bénédictions ainsi qu’aux autres.

Incitation à l’action

  1. Etudiez la façon de procéder pour accomplir les ordonnances. Fixez-vous pour but d’en apprendre une par semaine.

  2. Pensez à un domaine dans lequel vous pouvez améliorer votre dignité en vue d’accomplir les ordonnances de la prêtrise. Décidez de vous perfectionner dans ce domaine.

Ecritures supplémentaires

  • Matthieu 3:13–16 (baptême de Jésus)

  • Marc 6:13 (onction des malades)

  • Marc 16:17–18 (imposition des mains aux malades)

  • Jacques 5:14–16 (les anciens de l’Eglise doivent oindre les malades)

  • 3 Néphi 11:22–26 (comment baptiser)

  • Moroni 2:2 (le Saint-Esprit est conféré par l’imposition des mains)

  • D&A 42:11 (les hommes doivent être ordonnés par ceux qui en ont l’autorité)

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. Relisez Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 1, chapitre 4, «Le collège de prêtrise», et chapitre 31, «La prière et le jeûne».

  2. Procurez-vous de petits flacons d’huile d’olive pure, un pour chaque famille représentée dans la classe. Cela permettra à chaque foyer d’avoir de l’huile consacrée que les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek utiliseront pour donner des bénédictions.

  3. Demandez aux frères s’il y aura des ordonnances à accomplir dans le proche avenir. Prévoyez de les réviser complètement.

  4. Prévoyez de parcourir rapidement la première partie de la leçon pour pouvoir consacrer la plus grande partie du cours à parler de la façon dont on fait les ordonnances.

  5. Demandez à des frères de lire ou de dire les histoires et les Ecritures de la leçon.