Chapitre 15 : Le peuple de l’alliance du Seigneur

Les principes de l’Évangile, (2011), 81–86


Nature des alliances

  • Qu’est-ce qu’une alliance ? Pourquoi les saints des derniers jours sont-ils appelés un peuple d’alliance ?

Depuis le commencement, le Seigneur a fait des alliances avec ses enfants sur la terre. Quand son peuple fait des alliances (ou promesses), il sait ce que le Seigneur attend de lui et il connaît les bénédictions qu’il pourra recevoir de lui. Son peuple peut alors mieux accomplir son œuvre sur la terre. Les personnes qui font alliance avec le Seigneur et avec qui le Seigneur fait alliance s’appellent le peuple de l’alliance du Seigneur. Les membres de l’Église font partie du peuple de l’alliance du Seigneur.

Dans l’Évangile, une alliance est un accord sacré ou une promesse mutuelle entre Dieu et une personne ou un groupe. En faisant une alliance, Dieu promet une bénédiction en échange de l’obéissance à certains commandements. Il fixe les conditions de ses alliances et les révèle à ses prophètes. Si nous choisissons d’obéir aux conditions de l’alliance, nous recevons les bénédictions promises. Si nous choisissons de ne pas obéir, le Seigneur retient les bénédictions et, dans certains cas, nous punit.

Par exemple, lorsque nous devenons membres de l’Église, nous faisons plusieurs alliances avec Dieu (voir le chapitre 20). Nous faisons alliance avec le Sauveur de prendre son nom sur nous. Il a fait la promesse suivante : « Tous ceux qui se repentiront et seront baptisés en mon nom, qui est Jésus-Christ, et persévéreront jusqu’à la fin, ceux-là seront sauvés » (D&A 18:22). Nous faisons alliance avec le Seigneur quand nous prenons la Sainte-Cène (voir le chapitre 23). Nous promettons de prendre son nom sur nous, de nous souvenir de lui et d’obéir à ses commandements. Il nous promet que le Saint-Esprit sera avec nous. (Voir D&A 20:77-79.) Lorsque nous recevons les ordonnances du temple, nous contractons d’autres alliances sacrées et l’exaltation nous est promise à condition que nous obéissions fidèlement (voir D&A 132 ; voir aussi le chapitre 47 de ce livre).

Dieu a également fait des alliances particulières avec certaines personnes ou certains groupes. Il a fait des alliances spéciales avec Adam, Hénoc, Noé, les enfants d’Israël et Léhi (voir Moïse 6:31-36, 52 ; Genèse 9:9-17 ; Exode 19:5-6 ; 2 Néphi 1). Il a fait une alliance spéciale avec Abraham et ses descendants, qui apporte des bénédictions aux membres de l’Église et à toutes les nations de la terre aujourd’hui.

  • Pensez aux alliances que vous avez faites avec Dieu et aux bénédictions qu’il vous a promises en échange de votre respect de ces alliances.

L’alliance de Dieu avec Abraham et ses descendants

  • Qu’est-ce que l’alliance abrahamique ?

Abraham, prophète de l’Ancien Testament, était un homme très juste (voir l’illustration de ce chapitre). Il refusa d’adorer les idoles de son père. Il respectait tous les commandements du Seigneur. Comme il était juste, le Seigneur fit une alliance avec lui et ses descendants.

abraham

Le Seigneur promit à Abraham qu’il aurait une postérité innombrable. Il lui promit que ses descendants auraient tous le droit de recevoir l’Évangile, les bénédictions de la prêtrise et toutes les ordonnances de l’exaltation. Grâce au pouvoir de la prêtrise, ils apporteraient l’Évangile à toutes les nations. Par leur intermédiaire, toutes les familles de la terre seraient bénies (voir Abraham 2:11). Dieu promit aussi que, s’ils étaient justes, il établirait son alliance avec toutes les générations des enfants d’Abraham (voir Genèse 17:4-8).

  • Comment les commandements et promesses de l’alliance abrahamique s’appliquent-ils à nous ? (Réfléchissez aux applications de cette question dans différents cadres, par exemple au foyer, au travail, dans la collectivité ou dans l’œuvre missionnaire.)

Les membres de l’Église sont un peuple d’alliance

  • Quelles bénédictions et responsabilités le peuple de l’alliance de Dieu a-t-il aujourd’hui ?

Pour les instructeurs : Vous pouvez aider les élèves ou les membres de la famille à réfléchir davantage à une question en leur donnant le temps de méditer. Demandez-leur leur réponse une fois qu’ils ont eu assez de temps.

Les descendants littéraux d’Abraham ne sont pas les seules personnes que Dieu appelle son peuple de l’alliance. Parlant à Abraham, Dieu a dit : « Tous ceux qui recevront cet Évangile seront appelés de ton nom, seront considérés comme ta postérité et se lèveront et te béniront, toi, leur père » (Abraham 2:10). Ainsi, deux groupes sont inclus dans l’alliance faite avec Abraham : (1) Les descendants littéraux justes d’Abraham et (2) les personnes qui sont adoptées dans sa lignée quand elles acceptent et respectent l’Évangile de Jésus-Christ (voir 2 Néphi 30:2).

Lorsque nous nous faisons baptiser dans l’Église, nous prenons part à l’alliance que le Seigneur a faite avec Abraham, Isaac et Jacob (voir Galates 3:26-29). Si nous sommes obéissants, nous héritons des bénédictions de l’alliance. Nous avons le droit de recevoir l’aide du Saint-Esprit. Les hommes dignes ont le droit de détenir la prêtrise. Les familles peuvent recevoir les bénédictions de la prêtrise. Nous pouvons obtenir la vie éternelle dans le royaume céleste. Aucune bénédiction ne surpasse celles-ci.

Avec les bénédictions que nous recevons en tant que peuple de l’alliance, nous avons de grandes responsabilités. Le Seigneur a promis à Abraham que ses descendants apporteraient l’Évangile à toute la terre. Nous nous acquittons de cette responsabilité grâce aux efforts des missionnaires à plein temps et à l’œuvre missionnaire faite par les membres. La bénédiction de prêcher l’Évangile au monde entier appartient uniquement à l’Église du Seigneur et au peuple de son alliance.

Le peuple de l’alliance du Seigneur doit respecter ses commandements. Le Seigneur a dit : « Moi, le Seigneur, je suis lié lorsque vous faites ce que je dis ; mais lorsque vous ne faites pas ce que je dis, vous n’avez pas de promesse » (D&A 82:10). Si nous rejetons notre alliance après avoir accepté l’Évangile, notre alliance est annulée et nous sommes condamnés aux yeux de Dieu (voir D&A 132:4). Il a dit : « Abstenez-vous du péché, de peur que de sévères jugements ne s’abattent sur votre tête. Car on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné ; et celui qui pèche contre une lumière plus grande recevra une condamnation plus grande » (D&A 82:2-3).

La nouvelle alliance éternelle

  • Que promettons-nous de faire lorsque nous acceptons l’Évangile ? Quelles bénédictions notre Père céleste nous donne-t-il si nous respectons ces promesses ?

La plénitude de l’Évangile est appelée la nouvelle alliance éternelle. Elle comprend les alliances que nous faisons lors du baptême, lors de la Sainte-Cène, au temple et à tout autre moment. Le Seigneur l’appelle éternelle parce qu’elle est ordonnée par Dieu, qui est éternel, et parce que cette alliance ne changera jamais. Il a fait la même alliance avec Adam, Hénoc, Noé, Abraham et d’autres prophètes. À cet égard, elle n’est pas nouvelle, mais le Seigneur l’appelle nouvelle car, chaque fois que l’Évangile est rétabli après avoir été retiré de la terre, elle est nouvelle pour les personnes qui la reçoivent (voir Jérémie 31:31-34 ; Ézéchiel 37:26).

Lorsque nous acceptons la nouvelle alliance éternelle, nous consentons à nous repentir, à nous faire baptiser, à recevoir le Saint-Esprit, notre dotation, l’alliance du mariage au temple, à suivre le Christ et à lui obéir jusqu’à la fin de notre vie. Notre Père céleste nous promet que nous recevrons l’exaltation dans le royaume céleste si nous respectons nos alliances (voir D&A 132:20-24 ; voir aussi le chapitre 47 de ce livre).

La portée de cette promesse est difficile à comprendre pour les mortels. Les commandements que notre Père nous donne sont pour notre bien et, si nous sommes fidèles, nous aurons part à jamais aux bénédictions et aux beautés des cieux et de la terre. Nous pourrons vivre en sa présence et bénéficier de son amour, de sa compassion, de son pouvoir, de sa grandeur, de sa connaissance, de sa sagesse, de sa gloire et de ses dominations.

  • Quel rapport y a-t-il entre le fait d’être le peuple de l’alliance du Seigneur et notre tenue vestimentaire, nos actions et notre respect des commandements de Dieu ?

Écritures supplémentaires et autres sources

  • 1 Pierre 2:9-10 (un peuple acquis)

  • D&A 54:4-6 (conséquences du respect et de la violation des alliances)

  • D&A 132:7 (alliances contractées par la bonne autorité)

  • D&A 133:57-60 (but des alliances)

  • D&A 35:24 (promesses liées au respect des alliances)

  • Hébreux 8:6 (Jésus-Christ est le médiateur d’une alliance meilleure)

  • Guide des Écritures, « Alliance », p. 5-6