Aides pour l’instructeur

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Gordon B. Hinckley: «J’espère que cela [l’étude des Ecritures] deviendra pour vous quelque chose de bien plus agréable qu’un devoir; que cela deviendra plutôt une histoire d’amour entre vous et la parole de Dieu. Je vous promets que quand vous lirez, votre intelligence sera éclairée et votre esprit édifié» («La lumière qui est en vous», L’Etoile, juillet 1995, p. 116).

En tant qu’instructeur de Doctrine de l’Evangile, vous avez l’occasion d’aider les membres de votre classe à apprendre à aimer l’Ancien Testament et à y trouver la lumière que le président Hinckley a promise. En enseignant, vous suivrez l’exemple du Sauveur, qui aimait les Ecritures et les utilisait pour instruire ses disciples.

Juste après sa résurrection, Jésus utilisa les Ecritures pour enseigner de grandes vérités à deux disciples. Un disciple du nom de Cléopas et son compagnon marchaient sur la route d’Emmaüs, conversant sur la nouvelle qu’ils venaient d’apprendre, que le corps de Jésus n’était plus dans le sépulcre. Tandis qu’ils marchaient, Jésus se joignit à eux, mais ils ne le reconnurent pas. Il leur demanda de quoi ils parlaient et pourquoi ils étaient tristes, et ils lui parlèrent de la crucifixion et de la résurrection. Lorsqu’il entendit cela, Jésus «leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait» (Luc 24:27).

Cléopas et son compagnon demandèrent au Sauveur de rester avec eux, et lorsqu’ils se mirent à table, ils reconnurent en lui le Seigneur ressuscité. Il disparut alors de leur vue et ils se dirent l’un à l’autre: «Notre cœur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Ecritures?» (Luc 24:32).

Les Ecritures qui avaient fait brûler le cœur des disciples étaient tirées des livres de Moïse et des prophètes, les Ecritures que nous appelons aujourd’hui l’Ancien Testament. Pendant que vous enseignez ces mêmes vérités sacrées, le Saint-Esprit témoignera de leur véracité à votre classe, comme dans le cas de Cléopas et de son compagnon.

L’étude de l’Ancien Testament par les élèves doit fortifier leur témoignage du Sauveur et leur engagement à mettre son Evangile en pratique. Guidés par l’Esprit dans leur étude, les élèves devraient pouvoir, comme Job, rendre le témoignage: «Je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier [jour] sur la terre» (Job 19:25).

Enseigner selon l’Esprit

Lorsque vous vous préparez à faire votre cours de Doctrine de l’Evangile, il est important que vous recherchiez l’inspiration et les directives de l’Esprit du Seigneur. «L’Esprit vous sera donné par la prière de la foi», dit le Seigneur; «et si vous ne recevez pas l’Esprit, vous n’enseignerez pas» (D&A 42:14). Souvenez-vous que c’est le Saint-Esprit qui est l’instructeur de votre classe.

La recherche de l’Esprit se fait par la prière, le jeûne, l’étude quotidienne des Ecritures et l’obéissance aux commandements. Pendant que vous vous préparez pour le cours, priez pour que l’Esprit vous aide à comprendre les Ecritures et les besoins des élèves. L’Esprit peut également vous aider à prévoir des moyens efficaces de commenter les Ecritures et de les appliquer à la vie de tous les jours (1 Néphi 19:23). Avec l’aide de l’Esprit, vous deviendrez un instrument efficace entre les mains du Seigneur pour enseigner sa parole à ses enfants.

Voici quelques idées pour favoriser la présence de l’Esprit à votre cours:

  1. 1.

    Invitez les élèves à faire la prière avant et après la leçon. Pendant le cours, priez dans votre cœur pour que l’Esprit vous guide, pour qu’il ouvre le cœur des élèves, témoigne et les inspire.

  2. 2.

    Utilisez les Ecritures (voir ci-dessous «L’accent sur les Ecritures»).

  3. 3.

    Témoignez chaque fois que l’Esprit vous y pousse, et pas simplement à la fin de la leçon. Témoignez du Sauveur. Invitez souvent les élèves à rendre leur témoignage.

  4. 4.

    Utilisez les cantiques, les chants de la Primaire et d’autres morceaux de musique sacrée pour préparer le cœur des élèves à ressentir l’Esprit.

  5. 5.

    Exprimez votre amour pour les élèves, pour les autres, pour votre Père céleste et pour Jésus-Christ.

  6. 6.

    Parlez de découvertes, de sentiments et d’expériences qui ont trait aux principes de la leçon. Invitez les élèves à faire de même. Ceux-ci pourraient également dire comment ils ont appliqué ou enseigné ce dont il a été traité lors de précédentes leçons.

L’accent sur les Ecritures

Pour vous préparer au cours de Doctrine de l’Evangile vous devez étudier les Ecritures avec diligence et dans la prière. Le Seigneur a commandé: «Ne cherche pas à proclamer ma parole, mais cherche tout d’abord à l’obtenir.» Le Seigneur promet que lorsque vous aurez obtenu la parole par l’étude des Ecritures, votre langue sera déliée; puis, si vous le désirez, vous aurez son Esprit et sa parole, oui, le pouvoir de Dieu pour convaincre les hommes (voir D&A 11:21).

L’objectif de ce manuel est de vous aider à enseigner les Ecritures. Invitez vos élèves à apporter chaque semaine leurs Ecritures en classe.

Pendant le cours, veillez à ce que la discussion reste centrée sur les Ecritures. Faites preuve de discernement dans l’utilisation de commentaires et d’autres sources de renseignements non scripturaires. Il faut apprendre aux élèves à rechercher la connaissance et l’inspiration dans les Ecritures et les paroles des prophètes modernes.

Chaque élève recevra un exemplaire de l’Ancien Testament – Guide d’étude de l’élève (34592 140). On trouve dans cette brochure des résumés et des questions qui aideront les élèves à comprendre les Ecritures, à en méditer l’application et à se préparer à en discuter en classe. Incitez les parents à utiliser le guide d’étude lors de l’étude des Ecritures en famille.

Structure des leçons

Le présent manuel a été conçu pour les cours de Doctrine de l’Evangile à destination des jeunes et des adultes et sera utilisé tous les quatre ans. Les leçons ont été conçues de manière à contenir plus de documentation que vous ne pourrez en enseigner en un seul cours. Ayez recours à l’Esprit du Seigneur lors du choix des récits scripturaires, des questions et des activités qui répondent au mieux aux besoins des élèves.

Chaque leçon comprend les sections suivantes:

  1. 1.

    Objectif. L’énoncé de l’objectif vous donne l’idée principale sur laquelle vous concentrer pendant que vous préparez la leçon et que vous la donnez.

  2. 2.

    Préparation. La première partie de cette section vous donne, sous forme de schéma de leçon, la synthèse des passages d’Ecriture. Certaines leçons proposent une lecture supplémentaire qui vous assurera une compréhension accrue. Dans beaucoup de leçons, cette section contient aussi d’autres idées de préparation, notamment le matériel que vous pourriez apporter en classe.

  3. 3.

    Pour capter l’attention. Cette section consiste en une activité simple, une leçon de choses ou une question pour aider les élèves à se préparer à apprendre, à participer et à sentir l’influence de l’Esprit. Que vous utilisiez l’activité proposée dans le manuel ou une activité à vous, il est important de capter l’attention des élèves dès le début de la leçon. L’activité doit être courte.

  4. 4.

    Commentaire et application de l’Ecriture. C’est la partie principale de la leçon. Etudiez dans la prière les récits scripturaires de manière à pouvoir les enseigner et les commenter efficacement. Utilisez les conseils donnés dans «Aides pour l’enseignement des Ecritures» (ci-dessous) pour diversifier votre façon d’enseigner et pour retenir l’intérêt des élèves.

  5. 5.

    Conclusion. Cette section vous aide à résumer la leçon et à inciter les élèves à mettre en pratique les principes dont vous avez traité. Elle vous rappelle aussi que vous devez témoigner. Veillez à disposer de suffisamment de temps pour terminer la leçon.

  6. 6.

    Autres idées. Cette section contient d’autres vérités qui se trouvent dans les récits scripturaires, d’autres méthodes didactiques, des activités et d’autres suggestions qui viennent en supplément du schéma de la leçon. A vous d’utiliser certaines de ces idées lors de la leçon.

Aides pour l’enseignement des Ecritures

Utilisez les conseils suivants pour enseigner plus efficacement et avec plus de variété les récits scripturaires:

  1. 1.

    Faites comprendre aux élèves ce que les Ecritures enseignent sur Jésus-Christ, le Jéhovah ou l’Eternel de l’Ancien Testament, dont la naissance, la mission sur cette terre, la seconde venue et le règne millénaire sont prophétisés dans l’Ancien Testament.

  2. 2.

    Demandez aux élèves de trouver et de dire de quelle façon un passage d’Ecriture peut s’appliquer à leur vie.

  3. 3.

    En plus de la doctrine, mettez l’accent sur les histoires qui se trouvent dans l’Ancien Testament, en particulier les exemples de foi, en veillant à ce que les élèves les comprennent et en parlant de la façon de les appliquer.

  4. 4.

    Demandez aux élèves de rechercher les mots, les expressions ou les idées qui sont souvent répétés dans un passage d’Ecriture ou qui les touchent tout particulièrement.

  5. 5.

    Ecrivez au tableau des expressions, des mots clés ou des questions qui ont trait au récit scripturaire. Lisez ou résumez ensuite le récit. Lorsque les élèves arrivent aux expressions, aux mots clés ou aux réponses aux questions, interrompez-vous et discutez-en.

  6. 6.

    Dans tout le Livre de Mormon, l’expression «nous voyons ainsi» est utilisée pour introduire le résumé des principes enseignés. Après avoir commenté un passage d’Ecriture, commencez en disant: «nous voyons ainsi» et demandez aux élèves de la terminer pour expliquer le principe évangélique enseigné.

  7. 7.

    Recherchez et commentez les symboles utilisés partout dans l’Ancien Testament. Par exemple, l’épouse et l’époux représentent Israël et le Sauveur.

  8. 8.

    Remarquez comment on peut faire ressortir les différences entre les personnes ou les événements des Ecritures. Par exemple, vous pouvez faire ressortir les différences entre Caïn, Abel et Enoch (Moïse 5–7), David et Bath-Schéba (2 Samuel 11), Joseph et la femme de Potiphar (Genèse 39:7–13), ou Elie le prophète et le méchant roi Achab (1 Rois 16:29–33; 17–19).

  9. 9.

    Faites un théâtre de lecture en demandant aux élèves de lire les paroles des différentes personnes qui s’expriment dans les Ecritures.

  10. 10.

    Répartissez la classe en deux petits groupes ou davantage. Après avoir examiné le récit scripturaire, demandez à chaque groupe de mettre par écrit les principes enseignés dans le récit. Demandez ensuite aux groupes d’expliquer à tour de rôle en quoi ces principes s’appliquent à leur vie.

  11. 11.

    Invitez les élèves à apporter un crayon pour marquer les versets importants à mesure que vous les commentez.

Favoriser la participation

En principe, vous ne devez pas faire de cours magistral mais vous devez essayer d’aider les élèves à participer de manière significative au commentaire des Ecritures. Quand un élève participe, il apprend mieux les Ecritures et comprend mieux comment appliquer les principes de l’Evangile. Laissez-vous guider par l’Esprit pour choisir les questions à poser, l’ordre et la façon de les présenter. La discussion en classe doit tourner autour des thèmes qui aident les élèves à aller au Christ et à agir en qualité de disciples. Réorientez les discussions qui ne répondent pas à ces objectifs.

Des références scripturaires vous sont données pour vous aider, vous et vos élèves, à trouver la réponse à la plupart des questions soulevées par les Ecritures. Pour certaines questions, les réponses viendront de l’expérience des élèves.

Il est moins important de traiter toute la documentation de la leçon que de permettre aux élèves de mieux comprendre les Ecritures et de s’engager à être de meilleurs disciples. Si une bonne discussion apprend quelque chose aux élèves, il vaut souvent mieux la laisser continuer plutôt que d’essayer de traiter toute la documentation de la leçon.

Utilisez les directives suivantes pour favoriser la participation:

  1. 1.

    Posez une question et donnez ensuite une référence scripturaire pour que les élèves puissent y répondre.

  2. 2.

    Posez des questions qui suscitent la réflexion et des commentaires plutôt que des questions auxquelles on peut répondre par oui ou par non. Les questions qui commencent par pourquoi, comment, qui, qu’est-ce qui, quand et contribuent habituellement davantage à favoriser la participation.

  3. 3.

    Invitez les élèves à exprimer leurs sentiments sur ce que les Ecritures leur apprennent. Invitez-les aussi à raconter des expériences qui montrent comment les principes des Ecritures peuvent s’appliquer à la vie. Complimentez-les pour leur participation.

  4. 4.

    Soyez sensible aux besoins de chaque élève. Il faut encourager tous les élèves à participer aux discussions en classe, mais il se peut que certains hésitent à s’exprimer. Il pourrait être utile de leur parler en privé pour voir si lire à haute voix ou participer en classe leur pose des difficultés. Veillez à ne pas solliciter les élèves que cela pourrait embarrasser.

  5. 5.

    Encouragez les élèves à se préparer au cours en étudiant le passage d’Ecriture prévu et l’Ancien Testament-Guide d’étude de l’élève (34592 140). Ils pourront mieux prendre part aux discussions s’ils sont préparés. Proposez-leur de commenter les récits scripturaires et les leçons avec leur famille.