«Voici mon œuvre et ma gloire»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Faire comprendre aux élèves que (1) nous sommes enfants de Dieu, (2) nous pouvons résister aux tentations de Satan et (3) l’œuvre et la gloire de Dieu consistent à réaliser notre immortalité et notre vie éternelle.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes tirées de la Perle de Grand Prix:

    1. a.

      Moïse 1:1–11. Moïse voit Dieu et lui parle face à face. Il apprend qu’il est un fils de Dieu à la similitude du Fils unique du Père. Note: Les élèves doivent comprendre que c’est Jéhovah et non notre Père céleste qui apparaît à Moïse dans cette vision. Jéhovah est le Christ prémortel et le Dieu de l’Ancien Testament. Il est un avec le Père dans ses desseins et le représente avec puissance et autorité. Ses paroles sont celles du Père et parfois, comme dans Moïse 1:6, il parle à la première personne pour le Père (voir James E. Talmage, Articles de foi, pages 60–61).

    2. b.

      Moïse 1:12–23. Satan affronte Moïse; Moïse le chasse.

    3. c.

      Moïse 1:24–39. Dieu apparaît de nouveau et l’instruit sur son œuvre et sa gloire.

  2. 2.

    Etudiez la leçon et décidez de la façon dont vous allez enseigner les récits scripturaires. Comme il serait difficile de poser toutes les questions et de traiter tous les points de la leçon, choisissez en vous aidant de la prière celles qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Vous devrez adapter certaines questions à la situation des élèves.

  3. 3.

    Procurez-vous pour tous vos élèves, des exemplaires de l’Ancien Testament – Guide d’étude de l’élève (34592 140). (La paroisse aura commandé ces guides d’étude lors de la commande annuelle; un membre de l’épiscopat doit les remettre à la présidence de l’Ecole du Dimanche.)

  4. 4.

    Si vous utilisez la deuxième activité de la rubrique «pour capter l’attention», apportez un sac en papier ou en toile et mettez-y quelques objets d’usage courant: caillou, peigne, crayon.

Idées pour la leçon

Introduction à l’Ancien Testament L’Ancien Testament raconte les relations de Dieu avec le peuple de son alliance depuis la Création jusqu’à quelques siècles avant la naissance du Sauveur. L’Ancien Testament contient de beaux exemples de foi et d’obéissance. Il montre aussi les conséquences qu’entraînent l’oubli de Dieu, la désobéissance ou l’opposition à Dieu. Ses prophéties témoignent de la naissance du Messie, de son sacrifice rédempteur, de sa seconde venue, de son règne millénaire.

Outre l’Ancien Testament, ce cours comprend les livres de Moïse et d’Abraham dans la Perle de Grand Prix. Ces livres fournissent des ajouts et des éclaircissements importants à certaines informations de la Genèse. Le livre de Moïse est un extrait de la traduction de la Bible par Joseph Smith. Le livre d’Abraham est une traduction faite par Joseph Smith, le prophète, à partir d’un papyrus égyptien.

Pour capter l’attention

Utilisez l’une des activités suivantes (ou une activité à vous) pour commencer la leçon. Choisissez celle qui convient le mieux à la classe.

  1. 1.

    Demandez aux élèves de découvrir les vérités importantes révélées dans Moïse 1:6, 20–22 et 39. Les réponses peuvent varier. Expliquez que cette leçon va être centrée sur les trois vérités dans l’«Objectif» page 1.

  2. 2.

    Choisissez deux élèves et remettez-leur un sac contenant quelques objets d’usage courant (voir «Préparation», page 1). Dites aux participants qu’ils vont faire un jeu, mais ne leur donnez pas d’instructions et ne leur expliquez pas le but du jeu. Demandez-leur d’ouvrir le sac et de commencer à jouer. Ils s’attendront à ce que le contenu du sac explique le jeu. Ce n’est pas le cas, et ils vont se demander ce qu’ils sont censés faire.

Faites observer que pour comprendre un jeu, nous devons en comprendre le but. De même, pour comprendre notre vie sur la terre, nous devons en comprendre le but. Moïse 1 nous y aide en répondant à trois questions importantes:

Qui sommes-nous?

Comment pouvons-nous vaincre l’influence de l’adversaire?

Qu’est-ce que l’œuvre et la gloire de Dieu?

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires. Au moment voulu, distribuez l’Ancien Testament – Guide d’étude de l’élève (34592 140) et encouragez les élèves à l’utiliser pour améliorer leur étude personnelle et familiale des Ecritures.

1. Dieu enseigne que Moïse est un fils de Dieu.

Enseignez et commentez Moïse 1:1–11.

• Qu’est-ce que l’expérience décrite dans Moïse 1:1–7 apprend à Moïse concernant Dieu? Qu’apprend Moïse sur lui-même? (Demandez aux élèves de noter le nombre de fois où Dieu appelle Moïse «mon fils» dans ces versets.)

• Que signifie le fait que Moïse a été créé «à l’image» du Sauveur? (Moïse 1:6). Qu’estce que cela peut changer dans notre vie de savoir que nous sommes des enfants de Dieu créés à l’image de son Fils?

Dallin H. Oaks a enseigné: «Voyez la puissance de l’idée enseignée dans notre chant, ‹Je suis enfant de Dieu›… On y trouve la réponse à l’une des grandes questions de la vie: ‹Qui suis-je?› Je suis enfant de Dieu descendant spirituellement de parents divins. Cette parenté détermine notre potentiel divin. Cette idée puissante a un grand pouvoir antidépressif. Elle peut aider chacun d’entre nous à faire des choix justes et à rechercher ce qu’il y a de meilleur en lui. Implantez dans l’esprit [d’une personne] l’idée puissante [qu’elle] est enfant de Dieu et vous lui avez donné le respect [d’elle-même] et la motivation nécessaire pour surmonter les problèmes de la vie» (L’Etoile, janvier 1996, pp. 27–28).

• En l’appelant à plusieurs reprises «mon fils» et en disant qu’il a été créé «à l’image de [son] Fils unique», Dieu donne à Moïse de l’assurance et la connaissance de sa valeur. Comment le respect de ce principe peut-il nous aider, nous, les parents? Comment peut-il fortifier le mariage? Comment peut-il renforcer l’amitié?

Dites que dans un monde où dominent la critique et les réflexions négatives et péjoratives, nous devons suivre l’exemple du Seigneur et dire des choses qui aident les autres à se voir comme des enfants de Dieu qui ont de la dignité et de la valeur.

• L’importance et le potentiel éternel de Moïse sont soulignés dans Moïse 1:1–7. Mais une fois que la présence de Dieu s’est retirée de lui, Moïse dit: «Pour cette raison, je sais que l’homme n’est rien» (Moïse 1:10). Dans quel sens les deux notions sont-elles vraies? (Dieu est infiniment plus sage et plus puissant que les mortels. Sans lui, nous ne sommes rien. Mais nous, ses enfants, nous avons le potentiel de devenir comme lui.)

2. Satan affronte Moïse; Moïse le chasse.

Enseignez et commentez Moïse 1:12–23.

• Lorsqu’il arrive, qu’est-ce que Satan commande à Moïse de faire? (Voir Moïse 1:12.) Pourquoi le qualifie-t-il de «fils de l’homme»? (Il veut lui faire croire qu’il n’est pas un fils de Dieu.) Pourquoi Satan veut-il que nous doutions du fait que nous sommes enfants de Dieu ou que nous négligions ce fait? Comment s’y prend-il?

• Quelle est la réaction de Moïse lorsque Satan le qualifie de «fils de l’homme»? (Voir Moïse 1:13.) Comment le témoignage fort que nous sommes fils et filles de Dieu peut-il nous aider à résister à la tentation?

• Combien de fois Moïse dit-il à Satan de se retirer? (Voir Moïse 1:16, 18, 20 et 21.) Qu’est-ce que cela nous enseigne sur la nécessité de résister aux efforts de Satan?

• Comment Moïse reçoit-il la force de résister aux tentations de Satan? (Voir Moïse 1:18, 20–21.) Comment réussit-il à les chasser? Comment la prière peut-elle nous fortifier pour résister aux tentations? Que pouvons-nous faire d’autre pour acquérir cette force?

3. Dieu apparaît de nouveau et donne des enseignements sur son œuvre et sa gloire.

Enseignez et commentez Moïse 1:24–39.

• Après le départ de Satan, Moïse voit de nouveau la gloire de Dieu et a une nouvelle vision de la terre et de ses habitants (Moïse 1:24–28). Quelles sont les deux questions qu’il pose lorsqu’il a de nouveau cette vision? (Voir Moïse 1:30.) Que lui répond Dieu? (Voir Moïse 1:31–32, 39.)

• En dépit du fait qu’il a créé des mondes et des peuples qui nous paraissent innombrables, Dieu assure à Moïse qu’il les connaît tous (Moïse 1:35). Qu’est-ce qui vous a donné le sentiment que notre Père céleste et Jésus-Christ vous connaissent personnellement et vous aiment? (Vous pourriez témoigner d’une occasion où vous avez senti leur amour et leur sollicitude pour vous.)

• L’œuvre et la gloire de Dieu sont de «réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme» (Moïse 1:39). Qu’est-ce que l’immortalité? Qui recevra l’immortalité? Qu’est-ce que la vie éternelle? Qui recevra la vie éternelle?

James E. Faust a dit: «Il faut faire la distinction entre l’immortalité, c’est-à-dire le fait de vivre éternellement, et la vie éternelle, le fait d’avoir une place dans la présence de Dieu. Par la grâce de Jésus-Christ, l’immortalité est accordée à tous… justes ou injustes, bons ou méchants. Cependant, la vie éternelle est ‹le plus grand de tous les dons de Dieu› (D&A 14:7). Selon le Seigneur, nous recevons ce grand don si nous gardons ses commandements et endurons jusqu’à la fin. Il nous a promis que, si nous endurions, nous aurions la vie éternelle (voir D&A 14:7)» (L’Etoile, janvier 1989, p. 10).

• Pourquoi est-il important de savoir ce qui fait l’œuvre et la gloire de Dieu? De quelles manières précises pouvons-nous l’aider dans cette grande œuvre?

Le président Hinckley a dit: «Nous sommes ici pour aider notre Père dans son œuvre et sa gloire, qui sont de ‹réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme› (Moïse 1:39). Votre obligation est aussi sérieuse dans votre domaine de responsabilité que ma responsabilité dans le mien. Tous, dans l’accomplissement de notre devoir, nous touchons la vie des autres. A chacun d’entre nous dans nos responsabilités respectives, le Seigneur a dit… ‹En faisant cela, tu feras le plus grand bien à tes semblables et tu travailleras à la gloire de celui qui est ton Seigneur› (D&A 81:4)» (L’Etoile, juillet 1995, p. 84; voir aussi D&A 81:5–6).

Conclusion

On trouve dans Moïse 1 l’enseignement puissant que nous sommes fils et filles de Dieu. Invitez les élèves à méditer l’importance de cette vérité. Témoignez que notre Père céleste connaît et aime chacun de nous. Encouragez les élèves à exprimer à leur famille leurs sentiments sur ce qu’ils ont appris dans Moïse 1.

Autres idées

Voici quelques idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. «Moïse fut laissé à lui-même» (Moïse 1:9).

• Il peut y avoir des moments où nous sommes «laissés à [nous-mêmes]» comme Moïse, des moments où nous ne sentons pas l’Esprit avec force et des moments où nous avons beaucoup d’épreuves. Comment Moïse 1 peut-il nous aider à affronter ces moments-là? (Réponses possibles: Ces difficultés ne sont pas forcément dues à de mauvaises actions de notre part; Dieu ne nous abandonne pas entièrement, comme le montre le verset 15; et nous acquérons souvent beaucoup de force en affrontant nos épreuves, en invoquant Dieu et en augmentant notre foi.)

2. Tous sont enfants de Dieu.

• Moïse a reçu la vision rapportée dans Moïse 1 avant de faire sortir d’Egypte les enfants d’Israël. Comment cette vision l’a-t-elle aidé dans cet effort, surtout lorsqu’il était découragé par les rébellions fréquentes et le manque de foi du peuple? En quoi le fait de savoir que nous sommes enfants de Dieu peut-il aider un instructeur ou un dirigeant? Comment cette connaissance peut-elle nous aider dans nos relations avec les membres de notre famille, nos amis et d’autres?

3. La traduction de la Bible par Joseph Smith.

Si vous disposez des cassettes d’accompagnement de l’Ancien Testament (53224 140), passez, au cours de la leçon, «La puissance de la traduction de Joseph Smith», une séquence de cinq minutes. Rappelez aux élèves que le livre de Moïse est un extrait de la traduction de la Bible par Joseph Smith.