Les bénédictions du droit d’aînesse; le mariage dans l’alliance

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Fortifier le désir des élèves de la classe de vivre de manière à être dignes des bénédictions de leur droit de naissance et du mariage éternel.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      Genèse 24. Abraham met l’accent sur l’importance du mariage dans l’alliance (le mariage éternel) en choisissant une femme digne pour Isaac.

    2. b.

      Genèse 25:20–34. Rebecca reçoit une révélation concernant ses jumeaux avant leur naissance (25:22–23). Quand ces fils deviennent adultes, Esaü vend son droit d’aînesse à Jacob (25:29–34).

    3. c.

      Genèse 26–29. Isaac et ses descendants reçoivent la promesse des bénédictions de l’alliance abrahamique (26:1–5). Esaü se marie en dehors de l’alliance et cause du chagrin à ses parents (26:34–35). Isaac bénit Jacob pour qu’il domine des peuples et des nations (27:1–46). Isaac prononce sur Jacob les bénédictions de l’alliance abrahamique et l’envoie trouver une femme digne (28:1–10). Jacob épouse Léa et Rachel dans l’alliance (29:1–30).

  2. 2.

    Si vous utilisez la première activité de la rubrique «pour capter l’attention», apportez un petit bol ou un sac de pop-corn ou un fruit.

  3. 3.

    Si vous instruisez des adolescents ou des jeunes adultes seuls, envisagez d’utiliser la deuxième idée supplémentaire: «Un bon mariage commence par de bonnes fréquentations».

  4. 4.

    Si vous disposez de la documentation suivante, utilisez-la au cours de la leçon.

    1. a.

      «Le mariage dans l’alliance», séquence de quatre minutes tirée des Cassettes d’accompagnement de l’Ancien Testament (53224 140).

    2. b.

      L’image Rebecca au puits (62160).

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’une des activités suivantes (ou une activité à vous) pour commencer la leçon. Choisissez celle qui convient le mieux à la classe.

  1. 1.

    Montrez un bol, un sac de pop-corn ou un fruit, puis posez la question suivante:

    • Si vous deviez choisir entre un bol de pop-corn (ou un fruit) dès maintenant ou la promesse d’une quantité illimitée de pop-corn (ou de fruits) plus tard, après avoir planté, cultivé et récolté les grains (ou les fruits), que choisiriez-vous? Pourquoi?

    Expliquez que nous avons souvent à choisir entre des choses que nous pouvons avoir facilement dès maintenant et des choses pour lesquelles nous devons travailler et que nous devons attendre. Il nous arrive parfois de choisir ce qui nous apporte une satisfaction immédiate, même si la décision de travailler et d’attendre nous assurerait finalement une plus grande bénédiction. Le fait de choisir si l’on va prendre du pop-corn (ou un fruit) maintenant ou plus tard n’est pas une décision importante. Mais nous nous trouvons devant d’autres choix dans la vie (par exemple celui de savoir qui épouser), où le fait de choisir une satisfaction immédiate pourrait nous priver de bénédictions magnifiques et durables.

  2. 2.

    Posez la question suivante:

    • Avez-vous déjà consacré de l’argent ou du temps à obtenir quelque chose, pour vous apercevoir que cela ne valait pas ce que vous y aviez consacré?

    Invitez quelques élèves à parler d’occasions où ils ont trop payé pour avoir quelque chose qu’ils pensaient vouloir (vous pourriez raconter une expérience personnelle).

    Expliquez que la même chose peut se produire spirituellement. En faisant des choix injustes, nous risquons d’échanger des bénédictions éternelles contre des choses qui ont beaucoup moins de valeur. Mais en menant une vie juste, nous pouvons recevoir toutes les bénédictions que notre Père céleste a préparées pour nous.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Abraham souligne l’importance du mariage dans l’alliance (le mariage éternel).

Enseignez et commentez Genèse 24. Pendant que vous discutez de l’importance du mariage éternel, soyez sensible aux sentiments des élèves qui ne se sont pas mariés au temple ou dont les parents ne se sont pas mariés au temple.

• Pourquoi Abraham tenait-il tellement à ce qu’Isaac épouse une femme appartenant à sa famille plutôt qu’une Cananéenne du pays où Abraham et Isaac habitaient? (Abraham voulait qu’Isaac épouse quelqu’un de sa foi pour qu’il puisse se marier dans l’alliance. C’était nécessaire pour que les bénédictions de l’alliance abrahamique puissent être transmises aux descendants d’Abraham.) Pourquoi est-il important de se marier dans l’alliance? (Si c’est nécessaire, expliquez que de nos jours les expressions mariage dans l’alliance, mariage éternel et mariage au temple sont souvent utilisées l’une pour l’autre.)

• Depuis combien de temps le mariage dans l’alliance est-il un commandement de Dieu? (C’est une ordonnance éternelle qui a été dans l’ordre du Seigneur à toutes les époques où la plénitude de l’Evangile s’est trouvée sur la terre. Adam et Eve ont été les premiers ici-bas à s’engager par cette ordonnance.)

• Abraham envoie son serviteur chercher une femme pour Isaac (Genèse 24:4). Qu’est-ce qui vous impressionne chez le serviteur d’Abraham? (Voir Genèse 24. Les réponses peuvent varier mais mentionneront qu’il était digne de confiance, loyal, habitué à prier et fidèle. Même après un long voyage, il ne veut manger que lorsqu’il s’est acquitté de sa tâche pour Abraham. Et plutôt que de rester pour les dix jours de fête, il veut emmener Rebecca et retourner directement vers Abraham.) Que pouvons-nous trouver chez le serviteur d’Abraham qui pourrait nous apprendre à mieux nous acquitter des responsabilités que le Seigneur nous a confiées?

• A quoi le serviteur d’Abraham voit-il que Rebecca sera une bonne épouse pour Isaac? (Voir Genèse 24:15–20, 58. Rebecca est bonne et disposée à aider les autres, ce qu’elle montre en puisant de l’eau pour le serviteur d’Abraham et ses chameaux. Faites observer qu’un chameau peut boire jusqu’à 115 litres en un jour; ce qui veut dire que Rebecca a dû puiser une grande quantité d’eau pour abreuver dix chameaux. Elle était aussi disposée à quitter sa famille pour épouser Isaac, probablement parce qu’elle avait une grande foi et qu’elle savait que c’était la volonté du Seigneur qu’elle l’épouse.)

• Quelles qualités souhaitez-vous chez un mari ou chez une femme? Pourquoi les qualités spirituelles sont-elles plus importantes que l’aspect physique? Quelles qualités chacun de nous doit-il acquérir (que nous soyons déjà mariés ou non) qui feront de nous un bon mari ou une bonne épouse?

• Quand faut-il commencer à se préparer au mariage éternel? Que peuvent faire les enfants et les jeunes pour se préparer au mariage éternel? Comment les parents et les autres adultes peuvent-ils aider les enfants et les jeunes à se préparer à se marier au temple?

Howard W. Hunter a dit: «Planifions, instruisons nos enfants et plaidons avec eux pour qu’ils se marient dans la maison du Seigneur. Réaffirmons plus vigoureusement que nous ne l’avons jamais fait dans le passé que l’endroit où l’on se marie et l’autorité par laquelle on est déclaré mari et femme, cela a de l’importance» (L’Etoile, janvier 1995, p. 105).

2. Esaü vend son droit d’aînesse à Jacob.

Enseignez et commentez Genèse 25:20–34.

• Quelle révélation Rebecca reçoit-elle à propos de ses futurs jumeaux? (Voir Genèse 25:22–23.) Pourquoi la déclaration du Seigneur: «Le plus grand sera assujetti au plus petit» est-elle une révélation peu ordinaire? (Le droit d’aînesse passait habituellement du père au fils aîné. Le fait de le recevoir signifiait que l’aîné aurait une double part de la richesse de la famille et qu’en retour il présiderait la famille et prendrait soin de sa mère et de ses sœurs après la mort de son père. La déclaration que «le plus grand sera assujetti au plus petit» dans la révélation donnée à Rebecca voulait dire que dans cette situation, le cadet recevrait le droit d’aînesse et que ses descendants seraient le peuple de l’alliance.)

• Quelle est l’attitude d’Esaü, l’aîné, à l’égard du droit qu’il a de par sa naissance à l’alliance contractée entre son grand-père Abraham et le Seigneur? (Voir Genèse 25:29–34. Le fait qu’Esaü se montre disposé à renoncer à son droit d’aînesse pour satisfaire sa faim temporaire montre le peu de valeur qu’il attache à ce droit.)

• En tant que membres de l’Eglise, nous héritons chacun d’un droit de naissance spirituel de nos parents célestes. Quelles sont les bénédictions que comprend notre droit de naissance? (Réponses possibles: la prêtrise, les bénédictions du temple, les ordonnances, les révélations et le potentiel d’atteindre l’exaltation.)

• Quel effet l’endroit où nous nous marions a-t-il sur notre capacité de recevoir les bénédictions de notre droit de naissance? (Nous contractons cette partie de l’alliance abrahamique qui a trait à l’exaltation et à l’accroissement éternel en contractant et en respectant les ordonnances de la dotation du temple et du mariage éternel.)

• Comment nos paroles et nos actes montrent-ils la valeur que nous accordons à notre droit de naissance? Comment certains d’entre nous pourraient-ils commettre une erreur semblable à celle d’Esaü, en choisissant des choses qui apportent une satisfaction immédiate plutôt que des choses qui ont une valeur éternelle?

• Lorsqu’il décide qui sera l’héritier de l’alliance, le Seigneur choisit Isaac plutôt que son frère aîné Ismaël (Galates 4:22–23), Jacob plutôt que son frère aîné Esaü, Joseph plutôt que son frère aîné Ruben (1 Chroniques 5:1–2) et Ephraïm plutôt que son aîné Manassé (Genèse 48:17–20). Qu’est-ce que cela nous enseigne sur la façon dont on se qualifie pour les appels et les bénédictions de Dieu?

3. Jacob épouse Léa et Rachel dans l’alliance, et l’alliance abrahamique continue par lui.

Enseignez et commentez Genèse 26–29.

• Qu’est-ce que le choix d’épouses fait par Esaü nous dit sur ses priorités? (Voir Genèse 26:34–35; 28:6–9.) Que nous apprennent sur Jacob les efforts qu’il fait pour se marier dans l’alliance? (Voir Genèse 28:1–5; 29:1–28. Une chose que nous pouvons apprendre, c’est que le mariage dans l’alliance est très important pour lui. Il fait un long voyage pour trouver une épouse fidèle à Dieu. Il travaille ensuite sept ans pour Laban pour pouvoir épouser Rachel et continue à travailler plus tard pour lui.) Comment pouvons-nous montrer que le mariage dans l’alliance est important pour nous?

Le président Hinckley parle d’une famille qui devint membre de l’Eglise en Australie et ensuite vendit tous ses biens pour pouvoir se rendre en Nouvelle-Zélande pour y être scellée. Le père de la famille dit: «Nous n’avions pas les moyens de faire le voyage. Nous n’avions pour tous biens matériels qu’une vieille auto, notre mobilier et notre vaisselle. J’ai dit aux miens: ‹Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas y aller. Si le Seigneur veut m’en donner la force, je pourrai travailler et gagner assez pour avoir une nouvelle voiture, du mobilier et de la vaisselle, mais si je perds ceux-ci qui me sont chers, je serai pauvre, à la fois dans la vie et dans l’éternité›» (Be Thou an Example, 1981, p. 138).

• Lorsque deux personnes se sont mariées au temple, que doivent-elles faire pour veiller à avoir un mariage vraiment éternel? Comment le mari et sa femme peuvent-ils entretenir et améliorer les relations dans le mariage pour que les alliances et les bénédictions promises dans le temple s’accomplissent? (Vous pourriez inviter quelques élèves à donner un exemple de quelque chose que leur conjoint ou leurs parents ont fait pour amener un esprit céleste dans le mariage.)

Conclusion

Soulignez l’importance de se marier dans l’alliance et de vivre de manière à être digne des bénédictions du droit de naissance. Invitez les élèves à faire des choix sages et à ne pas échanger les bénédictions éternelles contre le plaisir ou la satisfaction temporaires.

Autres idées

Voici des idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Rebecca est choisie comme épouse pour Isaac.

Ecrivez chacune des citations suivantes de Genèse 24 sur des morceaux de papier et remettez-en un ou plusieurs à chaque élève. Demandez aux élèves d’utiliser leurs Ecritures pour découvrir qui a dit cela et dans quel verset cela se trouve. Quand ils ont terminé, parlez des citations et du contexte dans lequel elles ont été faites. Mettez en évidence l’importance du mariage dans l’alliance, la foi et la loyauté du serviteur d’Abraham et les qualités que possédait Rebecca qui faisaient d’elle un bon choix comme compagne éternelle.

  1. a.

    «Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens.»

  2. b.

    «Tu iras dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils.»

  3. c.

    «Le Dieu du ciel… enverra son ange devant toi.»

  4. d.

    «Par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur.»

  5. e.

    «Je puiserai aussi pour tes chameaux, jusqu’à ce qu’ils aient assez bu.»

  6. f.

    «Je suis fille de Bethuel, fils de Milca et de Nachor.»

  7. g.

    «Béni soit l’Eternel, [qui] m’a conduit à la maison des frères de mon seigneur.»

  8. h.

    «Et qui me répondra: Bois toi-même, et je puiserai aussi pour tes chameaux, que cette jeune fille soit la femme que l’Eternel a destinée au fils de mon seigneur!»

  9. l.

    «Maintenant, si vous voulez user de bienveillance et de fidélité envers mon seigneur, déclarez-le moi; sinon, déclarez-le moi.»

  10. j.

    «Voici Rebecca devant toi; prends et va, et qu’elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l’Eternel l’a dit.»

  11. k.

    «J’irai.»

  12. l.

    «O notre sœur, puisses-tu devenir des milliers de myriades.»

Réponses: a-Abraham (v. 3); b-Abraham (v. 4); c-Abraham (v. 7); d-le serviteur (v. 14); e-Rebecca (v. 19); f-Rebecca (v. 24); g-le serviteur (v. 27); h-le serviteur (v. 43–44); I-le serviteur (v. 49); j-Laban et Bethuel (v. 51); k-Rebecca (v. 58); l-la famille de Rebecca (v. 60).

2. «Un bon mariage commence par de bonnes fréquentations.»

• Isaac et Jacob reçurent tous les deux de leurs pères l’ordre d’épouser des femmes de leur propre foi. Esaü causa du chagrin à ses parents en épousant des femmes qui ne croyaient pas au Dieu d’Abraham. Pourquoi est-il important d’épouser quelqu’un de notre foi?

Spencer W. Kimball a fait la recommandation suivante: «Paul dit aux Corinthiens: ‹Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger…› Paul voulait peutêtre leur faire voir que les différences religieuses sont des différences fondamentales. Les différences religieuses impliquent des domaines plus étendus de conflits. Les loyautés religieuses et les loyautés familiales se heurtent. La vie des enfants est souvent difficile. Le non-membre peut être tout aussi brillant, aussi bien formé et aussi séduisant, et il peut avoir la plus agréable des personnalités, mais sans religion commune, il y a des difficultés en réserve pour ce mariage. Il y a des exceptions, mais la règle est dure et impitoyable» (Le Miracle du pardon, p. 223).

• Que pouvez-vous faire pour vous assurer que la personne que vous épousez est quelqu’un avec qui vous pouvez maintenir une union éternelle? Quel effet auront vos relations et vos amitiés actuelles sur le reste de votre vie et sur l’éternité?

Le président Kimball poursuit: «Il est clair qu’un bon mariage commence par de bonnes fréquentations. On épouse en général quelqu’un d’entre ceux que l’on fréquente… Par conséquent nous insistons sur cet avertissement. Ne courez pas le risque de sortir avec des non-membres ou des membres qui ne sont pas formés et qui n’ont pas de foi. Une jeune fille dira: ‹Oh, je n’ai pas l’intention d’épouser cette personne. Je sors pour m’amuser.› Mais on ne peut pas se permettre de courir le risque de tomber amoureux de quelqu’un qui peut ne jamais accepter l’Evangile.

Il est vrai qu’un petit pourcentage finit par se faire baptiser après avoir épousé des membres de l’Eglise… Ils sont notre heureuse minorité… Mais la majorité ne deviennent pas membres de l’Eglise et… les frictions, les frustrations et le divorce marquent un grand nombre de leurs mariages» (Le Miracle du pardon, pp. 224–25).

3. Dieu donne la révélation aux femmes aussi bien qu’aux hommes.

Les comptes rendus de révélations que les Ecritures nous font parlent essentiellement de l’interaction entre Dieu et les dirigeants de la prêtrise, qui étaient des hommes. Mais Genèse 25:22–23 contient un récit où Dieu donne la révélation à une femme.

Bruce R. McConkie a dit à propos de la prière de Rebecca: «Je voudrais maintenant prendre notre ancêtre commune, Rebecca, comme modèle de ce que ses filles dans l’Eglise peuvent faire aujourd’hui… Lorsque Rebecca était inquiète et avait besoin d’être guidée par Dieu, elle portait l’affaire devant le Seigneur et il lui répondait. Le Seigneur donne la révélation aux femmes qui le prient avec foi» (dans Conference Report, conférence interrégionale de Tahiti, 1976, p. 16).

• Comment hommes et femmes peuvent-ils se préparer à recevoir la révélation personnelle?

4. Jacob a la vision d’une échelle montant jusqu’au ciel.

• Pendant qu’il se rend de Canaan au pays de sa famille pour trouver une femme et échapper à la colère d’Esaü, Jacob s’arrête pour se reposer pour la nuit et fait un songe marquant (Genèse 28:10–19). Que voit-il dans ce songe? Quelles bénédictions le Seigneur lui promet-il? (Voir Genèse 28:13–15. Ce sont les bénédictions de l’alliance abrahamique renouvelées avec Jacob dans cette vision; voir la leçon 7.) Que symbolise l’échelle?

Marion G. Romney a dit à propos de ce songe: «Jacob se rendit compte que les alliances qu’il contractait là avec le Seigneur étaient les échelons de l’échelle qu’il devait lui-même escalader pour obtenir les bénédictions promises, des bénédictions qui lui donneraient le droit d’entrer dans les cieux et d’être en la présence du Seigneur» («Les temples, portes des cieux», L’Etoile, août 1971, p. 233).