«Fécond dans le pays de mon affliction»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Faire comprendre aux élèves que si nous sommes fidèles et obéissants, Dieu consacrera nos afflictions à notre avantage.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      Genèse 40–41. En prison, Joseph interprète correctement les songes des serviteurs de Pharaon. Il interprète ensuite ceux de Pharaon concernant les vaches et les épis de blé. Il devient gouverneur de toute l’Egypte sous Pharaon et prépare le peuple à la famine à venir.

    2. b.

      Genèse 42–45. Jacob envoie deux fois ses fils en Egypte acheter du grain. Joseph se fait connaître de ses frères et leur pardonne, et ils se réjouissent ensemble.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: 2 Néphi 2:2; Doctrine et Alliances 64:8–11; 122:5–9.

  3. 3.

    Demandez à un élève de se préparer à faire un bref résumé de Genèse 42–43.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Demandez aux élèves de s’imaginer qu’ils sont morts et sont entrés dans le monde des esprits, et qu’ils passent maintenant en revue ce qu’ils ont vécu dans la condition mortelle. Expliquez que vous allez poser quatre questions pour les aider à penser à la façon dont l’adversité a façonné leur vie. Après avoir posé les quatre questions, invitez les élèves à faire des commentaires sur les questions de leur choix.

  1. Quelles sont les épreuves que vous avez affrontées dans votre état mortel?

  2. Quelles leçons avez-vous retirées des épreuves de la vie?

  3. Si vous pouviez recommencer votre vie, que changeriez-vous à la façon dont vous avez affronté vos épreuves?

  4. Comment auriez-vous pu mieux profiter des expériences de la vie?

Expliquez que cette leçon concerne Joseph, fils de Jacob, sa fidélité et son obéissance, même au milieu de grandes épreuves.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Joseph interprète les songes de l’échanson, du panetier et de Pharaon. Pharaon fait Joseph gouverneur de toute l’Egypte.

Enseignez et commentez Genèse 40–41.

Demandez aux élèves de réviser la leçon précédente en mentionnant les épreuves que Joseph a connues au début de sa vie (Genèse 37; 39). Vous pourriez indiquer les réponses des élèves au tableau. Réponses possibles:

  1. a.

    Il est détesté de ses frères (Genèse 37:4).

  2. b.

    Ses frères conspirent pour le tuer, puis le vendent comme esclave (Genèse 37:18–28).

  3. c.

    Il est injustement mis en prison après avoir refusé de faire le mal (Genèse 39:20).

• Comment réagit-il à ses épreuves? Comment le Seigneur le bénit-il pour avoir été juste même dans les périodes d’épreuves?

• L’échanson et le panetier de Pharaon rejoignent Joseph en prison. Tous deux font des songes qu’ils ne comprennent pas. Quand Joseph interprète celui du panetier, que lui demande-t-il en retour? (Voir Genèse 40:14–15.) Qu’arrive-t-il une fois que le panetier est sorti de prison? (Voir Genèse 40:21, 23.) Pourquoi est-ce là une nouvelle épreuve pour Joseph? (Voir Genèse 41:1, 14. Il reste deux ans de plus en prison.)

• Pourquoi Joseph sort-il finalement de prison? (Voir Genèse 41:1, 8–15.) Quelle est sa réaction quand Pharaon lui dit qu’il a appris qu’il pouvait interpréter les songes? (Voir Genèse 41:16.) Comment pouvons-nous honorer le Seigneur comme il convient pour nos talents et nos dons? (Nous pouvons les utiliser pour glorifier Dieu et faire du bien aux autres et non pour notre propre gloire.)

• Quel était le songe de Pharaon? (Voir Genèse 41:1–7; 17–24.) Quelle en est l’interprétation? (Voir Genèse 41:25–32.) Une fois l’interprétation donnée, qu’est-ce que Joseph recommande à Pharaon de faire? (Voir Genèse 41:33–36; voir aussi la deuxième idée supplémentaire.) Comment Pharaon réagit-il quand Joseph lui conseille de se préparer à une famine? (Voir Genèse 41:37–43.)

2. Joseph se fait connaître à ses frères et leur pardonne.

Enseignez et commentez Genèse 42–45. Vous pourriez demander à un élève désigné de résumer brièvement Genèse 42–43.

• Pourquoi les frères de Joseph se rendent-ils la première fois en Egypte? (Voir Genèse 42:1–3.) Pourquoi y retournent-ils une deuxième fois? (Voir Genèse 42:33–34; 43:2.) Pourquoi Jacob répugne-t-il à laisser Benjamin aller en Egypte avec ses frères? (Voir Genèse 42:36, 38.) Pourquoi le laisse-t-il finalement partir? (Voir Genèse 43:3–5, 11–14.)

• Jacob a le sentiment qu’en envoyant Benjamin en Egypte avec ses frères, il va encore perdre un de ses fils (Genèse 42:36). Comment le Seigneur transforme-t-il cette épreuve apparente en une bénédiction pour Jacob?

• Lorsqu’il était jeune, Joseph a eu un songe prédisant que ses frères finiraient par se prosterner devant lui (Genèse 37:5–11.) Comment ce songe s’accomplit-il? (Voir Genèse 42:6; 43:26–28.) En quoi cet accomplissement dont les frères pensaient que ce serait une grande épreuve pour eux, se révèle-t-il être une bénédiction?

• Plus de vingt ans après avoir vendu Joseph en esclavage, ses frères se sentent toujours coupables de ce qu’ils ont fait (Genèse 42:21). En quoi la culpabilité peut-elle être une force positive dans notre vie? En quoi peut-elle être une force négative? Quel effet le repentir complet a-t-il sur le sentiment de culpabilité? (Voir Enos v. 4–6.)

• Comment Juda, frère de Joseph, montre-t-il qu’il s’est adouci depuis la dernière fois qu’il a vu Joseph? (Voir Genèse 44:18, 30–34. Rappelez aux élèves que c’était Juda qui avait eu l’idée de vendre Joseph comme esclave.)

• Pourquoi les frères de Joseph sont-ils soucieux lorsque celui-ci leur révèle son identité? (Voir Genèse 45:1–3.) Comment Joseph montre-t-il qu’il a pardonné à ses frères? (Voir Genèse 45:4–11, 14–15.) En quoi le pardon de Joseph a-t-il contribué à élever spirituellement ses frères?

• Qu’est-ce que le monde nous dit de faire lorsque quelqu’un nous fait du tort, comme cela a été le cas des frères de Joseph? Qu’est-ce que le Seigneur nous dit de faire? (Voir D&A 64:8–11.) Quelles bénédictions avez-vous eues lorsque vous avez traité avec gentillesse d’autres personnes qui vous ont maltraités? Comment pouvons-nous devenir plus miséricordieux?

• Comment l’emprisonnement de Joseph en Egypte, qui a été une épreuve pour lui, est-il devenu une bénédiction pour lui, pour sa famille et pour toute l’Egypte? (Voir Genèse 45:4–8.) Comment pouvons-nous suivre l’exemple de Joseph pour affronter nos épreuves?

• Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Paul dit aux Romains que «toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu» (Romains 8:28). En quoi cela a-t-il été vrai dans votre vie? Invitez les élèves à raconter des expériences personnelles dans lesquelles un événement qui semblait à première vue négatif est devenu plus tard une bénédiction.

Conclusion

Rappelez aux élèves que tout au long de ses nombreuses épreuves, Joseph est resté fidèle. Il a pardonné à ses frères de l’avoir vendu comme esclave. A cause de sa justice, Joseph a été considérablement béni. Témoignez que si nous sommes fidèles, Dieu nous bénira en faisant en sorte que tout concoure à notre avantage.

Autres idées

Voici quelques idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Le grand Joseph des derniers jours.

Dans la traduction de Joseph Smith, Genèse 50:24–38 contient des prophéties faites par Joseph concernant l’un de ses descendants qui deviendrait un «voyant de choix». Léhi, prophète du Livre de Mormon, réitère cette prophétie dans 2 Néphi 3:5–15. Le descendant dont il est question dans ces prophéties est Joseph Smith, le prophète.

Expliquez comment les prophéties suivantes faites par Joseph d’Egypte se sont accomplies dans la vie de Joseph Smith:

  1. a.

    Un des descendants de Joseph serait un «voyant de choix» (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:26; 2 Néphi 3:6).

  2. b.

    Ce voyant serait profondément respecté par les autres descendants de Joseph (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:27; 2 Néphi 3:7).

  3. c.

    Il leur parlerait des alliances que Dieu avait faites avec leurs ancêtres (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:28; 2 Néphi 3:7).

  4. d.

    Il obéirait à Dieu (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:28; 2 Néphi 3:8).

  5. e.

    Ce serait un grand prophète, comme Moïse (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:29; 2 Néphi 3:9).

  6. f.

    Par son intermédiaire paraîtraient de nouvelles Ecritures (le Livre de Mormon) qui soutiendraient les Ecritures existantes (la Bible) et iraient de pair avec elles (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:30–31; 2 Néphi 3:11–12).

  7. g.

    Il serait faible, mais le Seigneur le rendrait fort (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:32; 2 Néphi 3:13).

  8. h.

    Son père et lui porteraient le nom de Joseph (traduction de Joseph Smith, Genèse 50:33; 2 Néphi 3:15).

2. Préparatifs en vue de la famine.

• Joseph recommande à Pharaon de profiter des sept années d’abondance pour préparer l’Egypte aux sept années de famine qui vont suivre (Genèse 41:29–30, 34–36). Quels préparatifs les dirigeants de l’Eglise nous conseillent-ils de faire en vue d’un temps de famine ou d’autres difficultés?

L. Tom Perry a enseigné:

«Il est important de nous préparer spirituellement, mais nous devons aussi nous préparer matériellement… Depuis des années, nous avons pour instruction de répondre au moins à quatre conditions en préparation de ce qui doit venir.

Premièrement, recevoir une bonne instruction. Apprenez un métier pour vous permettre d’obtenir un emploi stable qui rapportera suffisamment d’argent pour subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille…

Deuxièmement, vivez strictement dans les limites de vos moyens et épargnez pour des temps difficiles. Forgez-vous la discipline d’établir un budget de ce que le Seigneur vous a donné en bénédiction. Aussi régulièrement que vous payez votre dîme, mettez de côté l’argent nécessaire pour des besoins familiaux futurs…

Troisièmement, évitez les dettes excessives. On ne recourra aux dettes nécessaires qu’après mûre réflexion, après avoir prié et avoir obtenu les meilleurs conseils possibles. Nous devons faire preuve de discipline pour rester solvables…

Quatrièmement, constituez et conservez des réserves alimentaires et des produits de base. Achetez des vêtements et ouvrez un compte d’épargne raisonnable et bien planifié qui puisse vous servir en cas d’urgence. D’aussi loin que je me rappelle, on nous a toujours appris à nous préparer pour l’avenir et à constituer une année de réserve de produits de base. Je crois que les années d’abondance nous ont presque tous fait négliger ce conseil. Je crois que le moment est venu de changer. Avec les événements mondiaux actuels, il faut y penser très sérieusement» (L’Etoile, janvier 1996, pp. 40–41).

• Pendant la famine, «de tous les pays on arrivait en Egypte» pour acheter de la nourriture parce que l’Egypte était le seul pays qui s’était préparé à la famine (Genèse 41:54–57). Comment le fait d’être préparé donne-t-il l’occasion de servir les autres?

3. Les fils de Joseph.

• Une fois que Pharaon l’a fait gouverneur de l’Egypte, Joseph épouse une femme du nom d’Asnath, et ils ont deux fils (Genèse 41:45, 50). Quel nom Joseph et Asnath leur donnent-ils? (Voir Genèse 41:51–52.) Pourquoi ces noms sont-ils des noms appropriés pour des fils de Joseph? (Vous devrez expliquer aux élèves que Manassé signifie «oublier» et Ephraïm signifie «fécond».)