«Toute la porte de mon peuple sait que tu es une femme vertueuse»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Encourager les élèves à imiter les qualités de Ruth, de Naomi et d’Anne.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes.

    1. a.

      Ruth 1–2. Après le décès de son mari, Ruth part de chez elle pour accompagner sa belle-mère, Naomi, à Bethléhem. Là, elle travaille dans les champs de Boaz, qui la traite avec bonté.

    2. b.

      Ruth 3–4. Ruth se couche aux pieds de Boaz, et il promet de l’épouser. Ils se marient et ont un enfant. Le roi David et Jésus-Christ seront parmi leurs descendants.

    3. c.

      1 Samuel 1; 2:1–2, 20–21. Anne a la bénédiction d’avoir un fils qu’elle consacre au Seigneur comme elle l’a promis. Plus tard, elle a la bénédiction d’avoir d’autres enfants.

  2. 2.

    Si vous utilisez l’activité de la rubrique «pour capter l’attention», apportez du papier et un stylo ou un crayon pour chaque élève.

  3. 3.

    Si vous disposez des Cassettes d’accompagnement de l’Ancien Testament (53224 140), passez, au cours de la leçon, «La foi d’Anne», séquence de trois minutes.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Donnez à chaque élève un morceau de papier et un stylo ou un crayon.

Expliquez qu’en dépit de sa brièveté, le livre de Ruth montre clairement que celle-ci était une femme vertueuse. Posez alors les questions suivantes auxquelles les élèves répondront par écrit.

• Si on devait décrire votre personnalité en quelques mots seulement, quels mots voudriez-vous que ce soit? Qu’est-ce que vous pouvez faire cette semaine pour vous rapprocher de la description désirée?

Expliquez que cette leçon va traiter des qualités vertueuses de Ruth et de deux autres femmes, Naomi et Anne.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Ruth part de chez elle pour accompagner Naomi à Bethléhem.

Enseignez et commentez Ruth 1–2.

• Pourquoi Naomi et sa famille vont-elles vivre au pays de Moab? (Voir Ruth 1:1–2.) Pourquoi Naomi retourne-t-elle à Bethléhem après la mort de son mari et de ses fils? (Voir Ruth 1:6. Elle en était originaire et la famine y était terminée.)

• Tandis qu’ils vivaient au pays de Moab, les fils de Naomi avaient épousé Orpa et Ruth, qui étaient Moabites (Ruth 1:4). Comment Naomi montre-t-elle de l’affection et de la sollicitude pour ses belles-filles quand elles proposent de l’accompagner à Bethléhem? (Voir Ruth 1:7–13.) Qu’est-ce que la sollicitude de Naomi pour ses belles-filles peut nous apprendre qui pourrait nous aider dans nos relations familiales?

• Orpa, l’une des belles-filles de Naomi, rentre dans sa famille, mais Ruth tient absolument à accompagner Naomi à Bethléhem. Qu’est-ce que la promesse de Ruth à Naomi nous apprend sur Ruth dans Ruth 1:16–17? (Elle était aimante, loyale et disposée à faire des sacrifices.) Comment pouvons-nous faire preuve de plus de loyauté dans notre famille? Comment pouvons-nous montrer plus de désintéressement, comme Ruth?

• A quoi Ruth renonce-t-elle en accompagnant Naomi à Bethléhem? (Réponses possibles: sa patrie, sa famille, ses amis et sa religion.) Que gagne-t-elle à accompagner Naomi? (L’Evangile de Jésus-Christ; voir la première idée supplémentaire.) Qu’est-ce que Ruth peut nous apprendre sur le fait de faire des sacrifices pour l’Evangile?

• Après être allée à Bethléhem, que fait Ruth pour trouver sa nourriture et celle de Naomi? (Voir Ruth 2:2. Il vous faudra sans doute expliquer qu’une glaneuse était une personne qui était autorisée à ramasser et à conserver le grain qui restait dans les champs après la moisson.) Dans quels champs Ruth glane-t-elle? (Voir Ruth 2:1, 3.) Pourquoi Boaz est-il impressionné par elle? (Voir Ruth 2:5–7, 11. Il constate qu’elle est travailleuse. Il sait aussi tout ce qu’elle fait pour Naomi.) Comment fait-il preuve de bonté envers elle? (Voir Ruth 2:8–9, 14–16.)

• Comment Ruth montre-t-elle son désintéressement quant elle revient d’avoir glané? (Voir Ruth 2:14, 17–18. Elle rapporte à Naomi le grain qu’elle a glané, ainsi que la nourriture qu’elle a conservée de son repas de midi.) Comment avez-vous été bénis par les actes désintéressés des autres?

2. Ruth et Boaz se marient et ont un enfant.

Enseignez et commentez Ruth 3–4.

• Naomi conseille à Ruth d’accomplir un rituel dont elle espère qu’il aura pour résultat le mariage de Ruth avec Boaz (Ruth 3:1–5). Ce que Ruth fait en réalité, lorsqu’elle se couche aux pieds de Boaz, c’est lui proposer de l’épouser. Qu’est-ce que son obéissance au conseil de Naomi révèle sur ses sentiments à son égard?

• Quelle est la réaction de Boaz quand il s’éveille et voit Ruth couchée à ses pieds? (Voir Ruth 3:8–15. Notez que quand Ruth dit: «Etends ton aile sur ta servante», elle veut dire: «Protège-moi, occupe-toi de moi».) A quelle condition Boaz accepte-t-il d’épouser Ruth? (Voir Ruth 3:11–13. Expliquez que quand le mari de Ruth est mort, son parent masculin le plus proche était censé épouser Ruth. Boaz n’était pas le parent masculin le plus proche, mais il accepte d’épouser Ruth si celui-ci ne souhaite pas le faire.)

• Quelle réputation Ruth a-t-elle parmi les habitants de Bethléhem? (Voir Ruth 3:11.) En quoi cette réputation lui profite-t-elle dans ses relations avec Boaz? Pourquoi est-il important que les membres de notre famille, nos amis et nos voisins sachent en quoi nous croyons et quelles valeurs nous nous efforçons de défendre?

• Que fait Boaz après avoir promis d’épouser Ruth? (Voir Ruth 3:15; 4:1–8.) Comment montre-t-il qu’il est intègre? (Voir Ruth 4:9–10, 13. Il tient sa promesse à Ruth et honore l’obligation civile vis-à-vis de son mari décédé.)

• Quel roi célèbre d’Israël sera descendant de Ruth et de Boaz? ( Le roi David sera leur arrière-petit-fils; voir Ruth 4:17, 21–22.) Qui d’autre sera descendant de Ruth et de Boaz? (Jésus-Christ; voir Matthieu 1:5–16; Jean 7:42.)

• Thomas S. Monson qualifie Ruth d’héroïne (dans Conference Report, octobre 1974, p. 156; ou Ensign, novembre 1974, p. 108). En quoi Ruth était-elle une héroïne? (Frère Monson trouve qu’elle est un exemple de fidélité et de loyauté. Les élèves peuvent proposer d’autres domaines dans lesquels Ruth est une héroïne.)

3. Anne a la bénédiction d’avoir un fils qu’elle consacre au Seigneur comme elle l’a promis.

Enseignez et commentez 1 Samuel 1.

• Anne, femme d’Elkana, n’a pas d’enfant. Chaque année, au temple, elle pleure et prie pour avoir un fils (1 Samuel 1:1–7). Quelle promesse fait-elle au Seigneur dans 1 Samuel 1:11? Qu’est-ce que cette promesse nous apprend sur elle? (C’est une femme qui a une grande foi; les élèves peuvent proposer d’autres réponses.)

• Qui la voit prier dans le temple? (Voir 1 Samuel 1:9–12.) Que dit Eli à Anne à propos de sa promesse au Seigneur? (Voir 1 Samuel 1:17.) Quel est le sentiment d’Anne après avoir entendu Eli? (Voir 1 Samuel 1:18.) Comment les dirigeants de l’Eglise peuvent-ils nous aider quand nous avons des problèmes?

• Anne dit à Eli: «Je répandais mon âme devant l’Eternel» (1 Samuel 1:15). Comment pouvons-nous rendre nos prières plus personnelles, plus sincères et leur donner plus de sens?

• Qu’arrive-t-il suite à la promesse d’Anne au Seigneur? (Voir 1 Samuel 1:19–20.) Comment Anne tient-elle sa promesse après la naissance de Samuel? (Voir 1 Samuel 1:21–28.) Quelles promesses faisons-nous au Seigneur? (Réponses possibles: les alliances que nous faisons avec lui au baptême et dans le temple.) Que pouvonsnous apprendre, grâce à Anne, qui pourrait nous aider à être diligents à tenir ces promesses?

• Qu’a dû éprouver Anne quand elle a confié Samuel au service du Seigneur? Qu’estce que le Seigneur nous demande de lui donner? Quelle doit être notre attitude quand nous lui faisons un don? (Nous devons donner de bon cœur, en nous souvenant que tout ce que nous avons vient de lui.)

• Quand Anne amène Samuel au temple, elle fait des offrandes et chante des louanges au Seigneur (1 Samuel 1:24–25, 28; 2:1–2). Pourquoi est-il important de nous souvenir de remercier le Seigneur des bénédictions qu’il nous accorde?

• Anne attend de nombreuses années avant d’avoir des enfants (1 Samuel 1:2; 2:21). Quels autres personnages bibliques ont été bénis pour avoir patiemment espéré en l’Eternel? Quand le monde estime-t-il que nous devons recevoir ce que nous voulons? Qu’en dit le Seigneur? Comment pouvons-nous apprendre à attendre patiemment les bénédictions qui nous seront données en temps voulu par le Seigneur?

Conclusion

• De quelles vertus Ruth, Naomi et Anne sont-elles l’exemple? (Faites la liste de ces qualités au tableau.)

Encouragez les élèves à imiter les vertus manifestées par Ruth, Naomi et Anne. Témoignez qu’en développant ces qualités, nous nous rapprocherons de notre Sauveur Jésus-Christ.

Autres idées

Voici quelques idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Les Gentils convertis acceptés dans l’alliance d’Abraham.

Expliquez que Ruth n’était pas Israélite de naissance. Lorsqu’elle quitta Moab pour aller à Bethléhem avec Naomi, elle quitta aussi sa religion et suivit le Dieu d’Israël, disant à Naomi: «Ton Dieu sera mon Dieu» (Ruth 1:16). En épousant Boaz, Ruth entrait dans le lignage royal d’Israël et devenait l’ancêtre du roi David et de Jésus-Christ.

• En quoi la conversion de Ruth et son admission dans la maison d’Israël sont-elles le reflet de l’attitude du Christ à l’égard de ceux qui souhaitent devenir membres de son Eglise? (Voir 2 Néphi 26:33; Alma 19:36; 3 Néphi 21:6.) Comment pouvonsnous aider les nouveaux convertis à se sentir intégrés à l’Eglise?

2. Juger correctement.

• Lorsqu’il regarde Anne prier dans le temple, Eli, le sacrificateur, se trompe sur elle, pensant «qu’elle [est] ivre» (1 Samuel 1:13). Quel risque y a-t-il à juger les gens uniquement d’après les apparences? Comment pouvons-nous éviter ce genre de jugement?

• Hugh B. Brown a dit: «Si je commets des erreurs [de jugement], je tiens à ce qu’elles aillent dans le sens de la miséricorde» (dans Eugene E. Campbell et Richard D. Poll, Hugh B. Brown: His Life and Thought, 1975, p. 225). Comment pouvons-nous appliquer ce principe?

3. Résoudre ses préoccupations et ses problèmes en allant au temple.

• Où Anne fait-elle sa promesse au Seigneur? (Voir 1 Samuel 1:9–11.) En quoi le fait d’aller au temple peut-il nous aider dans nos préoccupations et nos problèmes?

John A. Widtsœ a dit: «Je crois que la personne qui est la cheville ouvrière… qui a sa part de soucis et d’ennuis, peut, mieux et plus rapidement que quiconque, résoudre ses problèmes dans la maison du Seigneur. Si elle veut… accomplir l’œuvre du temple pour elle-même et pour ses morts, elle apportera une immense bénédiction à ceux qui l’ont précédée et… elle recevra une bénédiction; en effet, aux moments les plus inattendus, dans le temple et en dehors du temple, lui viendra par révélation la solution des problèmes qui contrarient sa vie. C’est le don qui est accordé à ceux qui entrent dans le temple en en étant dignes» (cité par David B. Haight, L’Etoile, janvier 1991, p. 58).