«Crée en moi un cœur pur»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Encourager les élèves à être chastes en pensées et en actes et à se repentir de leurs péchés.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      2 Samuel 11. David commet l’adultère avec Bath-Schéba, femme d’Urie (11:1–5). Il ne réussit pas à cacher son péché (11:6–13). Il s’arrange pour qu’Urie meure au combat (11:14–17). Il épouse Bath-Schéba et ils ont un fils (11:26–27).

    2. b.

      2 Samuel 12:1–23. Le prophète Nathan enseigne à David la gravité de ses péchés en lui racontant une parabole (12:1–6). Il lui dit qu’il sera puni à cause de ses péchés (12:7–14; notez que dans la traduction de Joseph Smith du verset 13, Nathan dit: «L’Eternel ne pardonne pas ton péché pour que tu ne meures pas»). Le premier fils de David et de Bath-Schéba meurt peu après sa naissance (12:15–23).

    3. c.

      Psaumes 51. David, repentant, demande pardon.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: 2 Samuel 2–10.

  3. 3.

    Si vous utilisez l’activité de la rubrique «pour capter l’attention», apportez une bobine de fil et une paire de ciseaux.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Demandez à un volontaire de se lever et de tendre les mains. Attachez-lui les poignets avec du fil sans serrer. Expliquez que ce fil unique représente une pensée impure. Demandez ensuite à l’élève de le rompre en écartant brusquement les mains.

• Que devons-nous faire quand une pensée impure entre dans notre esprit? (Nous devons la chasser immédiatement.)

Demandez à l’élève de tendre de nouveau les mains. Entourez-lui les poignets de quelques tours de fil, suffisamment pour qu’il soit plus difficile de les briser. Demandez ensuite à l’élève d’essayer de les briser. Répétez ce processus en utilisant suffisamment de fil pour qu’il lui soit impossible de se libérer.

• Qu’arrive-t-il lorsque nous laissons des pensées impures s’attarder dans notre esprit?

Libérez les mains de l’élève en coupant les fils à l’aide des ciseaux. Expliquez qu’une partie de cette leçon traite de ce qui se passe lorsque l’on entretient des pensées impures. La leçon examine aussi les façons de nous libérer des pensées impures.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires. Etant donné qu’il serait difficile de poser toutes les questions ou de traiter de tous les points de la leçon, choisissez dans la prière ceux qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Vous devrez adapter certaines questions à la situation des élèves.

1 Samuel 25 à 2 Samuel 10 fournissent des renseignements importants sur le cadre historique de cette leçon. Etant donné que ces chapitres ne sont pas traités dans ce manuel, vous pourriez les résumer comme suit:

Peu après que David lui a épargné la vie, Saül cherche de nouveau à le faire périr. Une fois de plus David a l’occasion de tuer le roi mais se refuse à le faire. Les combats continuent entre le peuple de Juda et les nations voisines, et Saül et Jonathan se font tuer lors d’une de ces batailles. David succède à Saül et devient un des plus grands rois de l’histoire d’Israël. Il unit les tribus en une seule nation, s’assure la possession de la terre qui a été promise à son peuple et établit un gouvernement basé sur la loi de Dieu. Malheureusement les vingt dernières années de sa vie sont gâchées par des décisions mauvaises, dont il est question dans cette leçon.

1. David commet l’adultère avec Bath-Schéba et provoque la mort d’Urie, mari de celle-ci.

Enseignez et commentez 2 Samuel 11.

• David se trouve sur le toit de sa maison lorsqu’il voit Bath-Schéba et est tenté de commettre l’adultère avec elle (2 Samuel 11:2). Qu’aurait-il dû faire quand il l’a vue? Que fait-il qui l’amène à pécher avec elle? (Voir 2 Samuel 11:2–4.) Qu’est-ce qui peut amener les gens à être tentés de commettre des péchés sexuels? Que pouvons-nous faire pour éviter ce genre de tentations?

Indiquez les réponses des élèves au tableau en utilisant un schéma tel que le suivant. Réponses possibles:

Choses à éviter

Comment les éviter

Les pensées impures ou immorales

Remplissez-vous l’esprit de pensées édifiantes.

Les émissions de télévision, les films, les magazines, les livres et la musique qui d’une façon ou d’une autre sont pornographiques ou suggestifs

Choisissez des programmes qui vous inspirent à faire le bien.

Le comportement malsain lors des sorties

Respectez les règles en matière de sorties enseignées par les prophètes modernes et énumérées dans Jeunes, soyez forts.

Le flirt après le mariage

Aimez votre conjoint de tout votre cœur. Continuez à lui faire la cour.

Les endroits ou les activités qui ne vous permettront pas d’avoir la compagnie constante du Saint-Esprit

Assurez-vous que les endroits où vous allez et les activités auxquelles vous prenez part vous permettront d’avoir la compagnie constante du Saint-Esprit.

Vous pourriez utiliser la première des autres idées didactiques pour traiter des façons d’éliminer les pensées impures.

• Qu’est-ce que David tente de faire lorsqu’il apprend que Bath-Schéba attend un enfant? (Voir 2 Samuel 11:6–13. Il essaie d’amener Urie, son mari, à retourner auprès d’elle pour faire croire que l’enfant à naître est de lui.) Pourquoi son plan échoue-t-il? (Voir 2 Samuel 11:11. Urie ne veut pas rentrer chez lui à ce moment-là parce qu’il est fidèle à ses compagnons sur le champ de bataille et estime devoir rester avec eux.)

• Quel péché plus grave encore David commet-il pour essayer de cacher son immoralité? (Voir 2 Samuel 11:14–17.) A qui David pense-t-il pouvoir cacher son péché? Comment les gens couvrent-ils leurs péchés aujourd’hui? Qu’arrive-t-il quand nous essayons de couvrir nos péchés?

Richard G. Scott a dit:

«Ne puisez pas de réconfort dans le fait que vos péchés ne sont pas connus des autres. Cela reviendrait à s’enfouir la tête dans le sable comme une autruche. Elle ne voit que l’obscurité et se croit bien cachée. En réalité, elle est ridiculement visible. De même chacun de nos actes est vu par notre Père céleste et par son Fils bien-aimé. Ils savent tout de nous…

«Si vous avez commis une transgression grave, vous ne trouverez pas de satisfaction ni de réconfort durable dans ce que vous avez fait. Le fait d’excuser la transgression en essayant de la cacher peut sembler régler le problème, mais ce n’est pas le cas. Les mensonges tissent une toile de plus en plus serrée qui devient un piège dans lequel Satan vous attrapera pour vous faire du mal» (L’Etoile, juillet 1995, p. 91).

Vous pourriez utiliser la deuxième idée didactique supplémentaire pour illustrer le danger que l’on court à essayer de couvrir ses péchés.

2. David s’entend dire qu’il sera puni à cause de ses péchés.

Enseignez et commentez 2 Samuel 12:1–23.

• Quelle parabole le prophète Nathan raconte-t-il pour montrer à quel point le Seigneur est mécontent de David? (Voir 2 Samuel 12:1–4.) Que pense David du comportement du riche à l’égard du pauvre de la parabole? (Voir 2 Samuel 12:5–6.) Quelle ressemblance y a-t-il entre le comportement de David et celui du riche? (Voir 2 Samuel 12:7–9.) Quelle est la réaction de David devant la réprimande du Seigneur? (Voir 2 Samuel 12:13.)

• Pourquoi David ne se rend-il pas compte que c’est lui que le riche de la parabole représente? Pourquoi sommes-nous parfois incapables de reconnaître l’état de péché dans lequel nous nous trouvons?

• Quelles sont les conséquences des péchés de David? (Voir 2 Samuel 12:10–14. On peut trouver l’accomplissement de ces prophéties aux versets 15–23 et aux chapitres suivants de 2 Samuel et 1 Rois; voir aussi D&A 132:39. Notez que l’adultère est un péché grave, mais que David a perdu son exaltation parce que le Seigneur le tient pour responsable du meurtre d’Urie.)

Marion G. Romney a dit: «David… bien que très favorisé par le Seigneur (on le citait, en fait, comme un homme selon le cœur de Dieu), céda à la tentation. Son impudicité le poussa au meurtre et en conséquence, il perdit sa famille et son exaltation» (L’Etoile, octobre 1979, p. 72).

• Quelles sont aujourd’hui les conséquences directes de l’immoralité? Quels sont les effets à long terme pour ceux qui ne se repentent pas?

3. David, repentant, demande pardon.

Enseignez et commentez Psaumes 51.

Dans un psaume au Seigneur, David exprime le désir d’aider les autres à se repentir en disant: «J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi» (Psaumes 51:15). Même si David a perdu son exaltation pour avoir provoqué la mort d’Urie, nous pouvons tirer la leçon de son repentir et de ses efforts pour obtenir le pardon pour le péché d’adultère.

Ce qu’il dit dans le Psaumes 51 enseigne beaucoup d’aspects du vrai repentir. En étudiant le psaume avec les élèves, montrez comment nous pouvons appliquer à notre vie l’exemple de repentir donné par David.

• Dans le Psaumes 51, David commence par reconnaître Dieu et sa miséricorde (Psaume 51:1–3). David reconnaît aussi qu’il est pécheur (Psaumes 51:3–5). Pourquoi est-il important de reconnaître la grandeur de Dieu et notre état pécheur quand nous nous repentons de nos péchés?

• Que devons-nous sacrifier pour recevoir le pardon de nos péchés? (Voir Psaumes 51:18–19.) Que signifie avoir «un cœur brisé et contrit»?

• Comment nos péchés sont-ils constamment devant nous tant que nous n’avons pas le pardon? (Psaumes 51:5). Comment cela change-t-il une fois que nous sommes pardonnés? (Voir Psaumes 51:12; Alma 36:17–19.) Quelle est l’attitude de Dieu vis-àvis de nos péchés passés une fois qu’il nous a pardonné? (Voir Psaumes 51:11; Esaïe 43:25; D&A 58:42.)

• David décrit le pardon comme une purification (Psaumes 51:3–5, 9, 11–12), une restitution (Psaumes 51:14) et une délivrance (Psaumes 51:16). En quoi sont-ce là des descriptions appropriées de la bénédiction que constitue le pardon de Dieu?

Conclusion

Expliquez que quels que soient notre succès ou notre force, nous ne sommes pas à un stade où nous ne pouvons pas être tentés. Encouragez les élèves à apporter les changements nécessaires à leur vie pour être chastes en pensées et en actes. Exprimez votre amour pour Jésus-Christ et votre reconnaissance pour son expiation. Témoignez que grâce à l’Expiation, nos péchés peuvent nous être pardonnés.

Autres idées

Voici quelques idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Eliminer les pensées impures de notre esprit.

Racontez en vos propres termes la déclaration suivante de Boyd K. Packer sur la façon d’éliminer les pensées impures qui sont entrées dans notre esprit sans y être invitées:

«L’esprit est comme une scène. Pendant chaque moment de veille, le rideau est levé. Il y a toujours un acte quelconque qui se joue sur la scène. Cela peut être une comédie, un drame, cela peut être intéressant ou ennuyeux, bon ou mauvais, mais il y a toujours un acte ou l’autre qui se joue sur la scène de l’esprit.

«Avez-vous remarqué que de sombres petites pensées peuvent se glisser hors des coulisses et attirer votre attention au milieu de presque tout ce qui se joue sur la scène et sans que votre volonté y soit pour quelque chose? Ces pensées coupables vont essayer d’envahir toute la scène. Si vous leur permettez de progresser, toute pensée vertueuse, quelle qu’elle soit, quittera la scène. Parce que vous y aurez consenti, vous serez soumis à l’influence de pensées impies.

«Si vous vous abandonnez à elles, elles joueront n’importe quoi sur la scène de votre esprit, jusqu’aux limites de votre tolérance. Elles pourront jouer sur le thème de l’amertume, de la jalousie, de la haine. Elles pourront être vulgaires, immorales, voire dépravées. Quand elles tiennent la scène, si vous les laissez faire, elles vont inventer les persuasions les plus habiles pour retenir votre attention. Elles peuvent rendre cela fort intéressant, et même vous convaincre qu’elles sont innocentes, parce qu’elles ne sont que des pensées. «Que ferez-vous à ce moment-là, lorsque la scène de votre esprit sera commandée par les lutins des pensées impures, que celles-ci soient grises avec presque l’apparence du blanc, ou qu’elles soient incontestablement immorales? Si vous pouvez maîtriser vos pensées, vous pouvez surmonter des habitudes, et même des habitudes intimes dégradantes. Si vous apprenez à les maîtriser, vous aurez une vie heureuse.

«Voilà ce que je voudrais vous enseigner. Choisissez dans la musique sacrée de l’Eglise l’un de vos cantiques préférés, un cantique qui contient des paroles édifiantes et une musique respectueuse, un cantique qui vous donne un sentiment semblable à l’inspiration. Parcourez-le soigneusement en esprit. Apprenez-le par cœur. Même si vous n’avez pas eu de formation musicale, vous pouvez chanter un cantique en pensée.

«Utilisez maintenant ce cantique comme l’endroit où vos pensées vont aller. Faites-en votre sortie de secours. Chaque fois que vous constatez que ces acteurs louches sont sortis des coulisses de votre pensée pour passer sur la scène de votre esprit, mettez ce disque, si je puis dire. Quand la musique commencera et que les mots se formeront dans votre esprit, les pensées indignes s’éclipseront honteusement. Cela changera toute l’ambiance sur la scène de votre esprit. Parce qu’elle est édifiante et pure, les pensées viles disparaîtront. Car de même que la vertu préfère ne pas fréquenter l’impureté, le mal ne peut tolérer la présence de la lumière.

«Vous vous apercevrez avec le temps que vous fredonnez occasionnellement la musique au-dedans de vous. En remontant le courant de vos pensées, vous constaterez qu’une influence venue du monde qui vous entoure a incité une pensée indigne à monter sur la scène de votre esprit et que la musique a commencé presque automatiquement.

«Une fois que vous apprenez à débarrasser la scène de votre esprit des pensées indignes, occupez-la en apprenant des choses de valeur. Changez d’environnement pour avoir autour de vous des choses qui vous inspirent des pensées bonnes et édifiantes. Occupez-vous l’esprit avec des choses vertueuses.» (Conference Report, octobre 1976, pp. 99–100.)

2. Le danger que l’on court en essayant de couvrir ses péchés.

En essayant de cacher son péché d’adultère, David commet un péché plus grave encore. Pour discuter du risque que l’on court quand on essaie de couvrir ses péchés, comparez le péché à un monticule de terre. Illustrez cette notion au tableau, comme l’indique le premier dessin de la page 116.

covering our sins

• Qu’arrive-t-il si nous essayons de couvrir un petit monticule de terre? (Il devient plus grand et plus visible. Illustrez cette notion comme indiqué sur le deuxième dessin ci-dessus.)

• Quel rapport y a-t-il entre couvrir nos péchés et couvrir un monticule de terre? (Notre état pécheur grandit et s’aggrave quand nous essayons de couvrir nos péchés.)

• Si nous ne voulons pas que les gens voient un monticule de terre, que devons-nous faire? (Il faut enlever le monticule plutôt que le couvrir.) Comment pouvons-nous éliminer les péchés de notre vie?

3. «Puis Amnon eut pour elle une forte aversion» (2 Samuel 13:15).

2 Samuel 13 contient l’histoire d’Amnon, fils de David et de Tamar, fille de David. Amnon éprouve du désir pour Tamar et la force à commettre la fornication avec lui.

• 2 Samuel 13:1 dit qu’Amnon aime Tamar. Comment ses sentiments vis-à-vis d’elle changent-ils après qu’il a péché contre elle? (Voir 2 Samuel 13:15.) Pourquoi est-ce la haine plutôt que l’amour qui est souvent le résultat entre des personnes qui enfreignent les principes de la moralité?

Le président Hinckley a dit: «J’ai entendu John A. Widtsoe… déclarer: ‹J’ai remarqué qu’un jeune homme et une jeune femme qui enfreignent les principes de la moralité ne tardent pas à se haïr.› J’ai remarqué la même chose. Il peut y avoir des mots d’amour au début, mais il y aura des mots chargés de colère et d’amertume plus tard» («Ancrés dans la foi», L’Etoile, septembre 1996, p. 6).

4. L’espoir pour celui qui se repent.

Si vous mettez l’accent sur le fait qu’il n’est jamais trop tard pour se repentir, vous pourriez lire la déclaration suivante de Boyd K. Packer:

«L’idée décourageante qu’une faute (ou même une série de fautes) est irrémédiable, ne vient pas du Seigneur. Il a dit que si nous nous repentons, non seulement il nous pardonnera nos transgressions, mais il les oubliera et ne s’en souviendra plus… Le repentir est comme un savon qui peut faire disparaître toute trace du péché. Pour faire disparaître les traces de saleté incrustée, il peut être nécessaire d’employer le détergent puissant de mesures disciplinaires, mais elles disparaîtront» (L’Etoile, juillet 1989, p. 52).