«Venez à la maison de l’Eternel»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Inciter les élèves à recevoir les bénédictions promises qui découlent de l’œuvre du temple et de l’étude des Ecritures.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      2 Chroniques 29–30. Ezéchias, roi de Juda, ouvre les portes du temple et commande aux sacrificateurs et aux Lévites de le purifier et de le sanctifier pour le culte (29:1–19). Lorsque le temple est purifié, Ezéchias et son peuple adorent et louent le Seigneur (29:20–36). Ezéchias invite tout Israël à se rendre à la maison du Seigneur à Jérusalem (30:1–9). Certains rient et se moquent de l’invitation, mais les Israélites fidèles adorent le Seigneur à Jérusalem (30:10–27).

    2. b.

      2 Chroniques 32:1–23. Sanchérib, roi d’Assyrie, envahit Juda et insulte le Seigneur (32:1–19). Esaïe et Ezéchias prient pour avoir de l’aide, et un ange du Seigneur détruit une grande partie de l’armée assyrienne (32:20–23).

    3. c.

      2 Chroniques 34. Le fils et le petit-fils d’Ezéchias gouvernent dans la méchanceté, puis Josias, arrière-petit-fils d’Ezéchias, devient roi de Juda. Il détruit les idoles du royaume et répare le temple (34:1–13). On découvre le livre de la loi dans le temple et on le lit à Josias, qui pleure lorsqu’il apprend à quel point le peuple s’est écarté de la loi (34:14–21). Hulda, la prophétesse, parle de la future désolation de Juda, mais prophétise que Josias n’aura pas y assister (34:22–28). Josias et son peuple font alliance de servir le Seigneur (34:29–33).

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: 2 Chroniques 31; 33; 2 Rois 18–19; 22–23; Esaïe 37:10–20, 33–38.

  3. 3.

    Si vous disposez des images suivantes, utilisez-les pendant la leçon: Temple utilisé autrefois (62300) et une photo d’un temple moderne.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Expliquez que pour défendre Jérusalem contre les attaques des Assyriens, le roi Ezéchias détourne l’eau du ruisseau de Guihon vers le réservoir de Siloé à l’intérieur des murs de la ville (2 Chroniques 32:2–4, 30). Pour ce faire, on creuse un tunnel pour le passage de l’eau à travers quelque 540 mètres de roche calcaire. Ezéchias ordonne ensuite que l’on recouvre les sources en dehors de la ville pour que les Assyriens n’accèdent pas facilement à l’eau. Sans cette eau à l’intérieur des murs de la ville, les habitants de Jérusalem n’auraient pas survécu au siège des Assyriens.

Faites observer que de même que l’eau du ruisseau de Guihon était d’une nécessité vitale pour la survie physique du peuple d’Ezéchias pendant leurs combats contre les Assyriens, de même l’eau vive est essentielle à notre survie spirituelle lors de nos combats contre Satan.

• Qu’est-ce que l’eau vive? (Voir Jean 4:10–14.)

Bruce R. McConkie explique que l’eau vive, ce sont «les paroles de la vie éternelle, le message du salut, les vérités sur Dieu et son royaume; c’est la doctrine de l’Evangile» (Doctrinal New Testament Commentary, 3 vols., 1966–73, 1:151).

• Comment pouvons-nous ouvrir un tunnel au Seigneur pour que de l’eau vive puisse s’écouler dans notre vie?

Expliquez qu’une manière de recevoir l’eau vive c’est d’aller au temple, la maison du Seigneur, où nous pouvons être dotés de pouvoir et de compréhension, être instruits par le Seigneur et ressentir la paix et la joie.

Faites observer que le culte au temple était une protection importante pour les Israélites du temps d’Ezéchias et qu’il peut également être aujourd’hui une protection importante pour nous.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Ezéchias commande la purification de la maison du Seigneur.

Enseignez et commentez 2 Chroniques 29–30.

• Achaz, père d’Ezéchias, était un mauvais roi qui avait profané le temple du Seigneur et en avait fermé les portes (2 Chroniques 28:24). Lorsque Ezéchias devient roi de Juda (le royaume du sud) en 715 av. J-C., une des premières choses qu’il fait est d’ouvrir les portes du temple et de commander aux sacrificateurs et aux Lévites de le purifier et de le sanctifier (2 Chroniques 29:3–5). Pourquoi, selon Ezéchias, le temple a-t-il besoin d’être sanctifié? (Voir 2 Chroniques 29:6–7.) En quoi pouvons-nous également nous rendre coupables de détourner nos «regards du tabernacle de l’Eternel»? Qu’arrive-t-il au peuple de Juda en conséquence de son mépris pour le temple? (Voir 2 Chroniques 29:8–9.)

• Qu’est-ce qu’Ezéchias espère réaliser en purifiant le temple et en le préparant pour qu’on puisse de nouveau y exercer le culte? (Voir 2 Chroniques 29:10.) Pourquoi est-il important de ne rien laisser d’impur entrer dans le temple? (Voir D&A 97:15–17.) Quelle est notre responsabilité dans cet effort de veiller à ce que rien d’impur n’entre dans le temple? (Voir D&A 109:20–21. Nous devons veiller à être purs quand nous y allons.)

• Que font Ezéchias et le peuple de Jérusalem lorsque le temple est purifié? (Voir 2 Chroniques 29:20–21, 29–31, 36.) Qui Ezéchias invite-t-il à venir à la maison de l’Eternel pour célébrer la Pâque? (Voir 2 Chroniques 30:1, 6.) Comment cette invitation est-elle reçue? (Voir 2 Chroniques 30:10–11.)

• Quelle bénédiction le peuple d’Israël rejette-t-il en refusant d’aller au temple? (Voir 2 Chroniques 30:6–9. Expliquez qu’à l’époque du règne d’Ezéchias, une grande partie du royaume d’Israël [le royaume du nord] a été emmenée en captivité par les Assyriens. Ezéchias promet aux Israélites restants que s’ils se tournent de nouveau vers le Seigneur, les captifs seront libérés. Au lieu de cela, la plus grande partie du peuple d’Israël rejette l’invitation d’Ezéchias. A cause de la méchanceté du peuple, le reste du royaume d’Israël sera emmené en captivité plusieurs années plus tard [2 Rois 18:10–12]. Les Israélites captifs deviendront les dix tribus perdues.)

2. Les Assyriens envahissent le royaume de Juda. Esaïe et Ezéchias prient pour avoir de l’aide et un ange du Seigneur détruit une grande partie de l’armée assyrienne.

Enseignez et commentez 2 Chroniques 32:1–23.

• Une fois le royaume d’Israël emmené en captivité, les Assyriens commencent à attaquer le royaume de Juda (2 Chroniques 32:1). Que fait Ezéchias quand il voit que l’armée de Sanchérib envisage d’attaquer Jérusalem? (Voir 2 Chroniques 32:2–5.) Après s’être préparé pour la guerre, que dit Ezéchias à son peuple à propos de l’attaque imminente? (Voir 2 Chroniques 32:6–8.) Que peut nous apprendre Ezéchias sur le rapport qui doit exister entre notre confiance en nos propres efforts et notre confiance dans le Seigneur?

• Sanchérib envoie ses serviteurs parler au peuple de Jérusalem. Que disent-ils? (Voir 2 Chroniques 32:9–17.) Pourquoi disent-ils cela? (Voir 2 Chroniques 32:18.) Comment Satan essaie-t-il de nous convaincre que Dieu ne peut pas ou ne veut pas nous aider?

• Comment Ezéchias et le prophète Esaïe réagissent-ils aux paroles des serviteurs de Sanchérib? (Voir 2 Chroniques 32:20; Esaïe 37:14–20.) Comment le Seigneur répond-il aux prières d’Ezéchias et d’Esaïe? (Voir 2 Chroniques 32:21–22; Esaïe 37:33–38.)

• Ezéchias et son peuple reçoivent la protection du Seigneur à cause de la justice qu’ils ont manifestée par leur culte au temple. Comment la fréquentation du temple peut-elle être une protection pour nous? (Voir D&A 109:24–28.) Que pouvons-nous faire pour donner la priorité à notre dignité et à la fréquentation du temple?

Howard W. Hunter nous a donné cet encouragement:

«Soyons des assidus du temple. Allez au temple aussi souvent que votre situation personnelle le permet. Ayez une photo d’un temple dans votre foyer de façon que vos enfants puissent la voir. Enseignez-leur les buts de la maison du Seigneur. Faites-leur planifier dès leurs jeunes années d’y aller et de rester dignes de cette bénédiction.

«Si aucun temple n’est assez proche pour des visites fréquentes, regroupez l’histoire de votre famille et préparez les noms pour les ordonnances sacrées accomplies seulement dans le temple. Cette recherche familiale est essentielle à l’œuvre du temple, et les bénédictions viendront certainement à ceux qui accomplissent cette œuvre» (L’Etoile, janvier 1995, p. 9).

3. Joseph et son peuple font alliance de servir le Seigneur.

Enseignez et commentez 2 Chroniques 34.

A Ezéchias succède son fils Manassé et son petit-fils Amon (2 Chroniques 33). Manassé gouverne Juda dans la méchanceté, installant des idoles dans le temple et conduisant le peuple au péché. Manassé finit toutefois par s’humilier, et se repent avant sa mort. Amon, son fils, gouverne aussi dans la méchanceté, adorant les idoles que son père a faites. Il ne se repent pas et est tué par ses propres serviteurs. Son fils, Josias, devient roi de Juda à l’âge de huit ans. Il devient un roi juste qui rejette les voies mauvaises de son père et de son grand-père.

• Quelle sorte de personne est Josias? (Voir 2 Chroniques 34:1–2; 2 Rois 23:25. Notez que le David mentionné dans 2 Chroniques 34:2 est le roi David, ancêtre de Josias, pas son père littéral.)

• Quelles sont les bonnes choses que Josias fait au début de son règne? (Voir 2 Chroniques 34:3–8. Il invoque le vrai Dieu, détruit l’idolâtrie dans le royaume et envoie des gens réparer le temple. Faites observer qu’il n’a que 15 ou 16 ans quand il commence à apporter ces changements importants.)

• Quelle découverte importante le sacrificateur Hilkija fait-il pendant la rénovation du temple? (Voir 2 Chroniques 34:14. Il découvre le livre de l’Eternel, c’est-à-dire les Ecritures. Notez qu’entre-temps la loi écrite semble s’être perdue dans l’histoire de Juda et est virtuellement inconnue.) Quelle est la réaction de Josias lorsqu’on lui lit le livre de la loi? (Voir 2 Chroniques 34:19. Notez qu’il était de coutume autrefois en Israël de déchirer ses vêtements en signe de deuil ou de grande affliction.) Pourquoi Josias est-il si désespéré d’entendre ce que le livre de la loi contient? (Voir 2 Chroniques 34:21.)

• Selon la prophétesse Hulda, que va-t-il arriver à Juda parce que le peuple n’a pas écouté la parole du Seigneur et n’a pas fait ce qu’enseignent les Ecritures? (Voir 2 Chroniques 34:22–25.) Que nous arrivera-t-il si nous négligeons de lire les Ecritures et d’en appliquer les enseignements?

Ezra Taft Benson a décrit le danger de négliger une de nos Ecritures, le Livre de Mormon:

«En 1829, le Seigneur a averti les saints qu’ils ne doivent pas traiter les choses sacrées à la légère (D&A 6:12). Assurément le Livre de Mormon est une chose sacrée, mais beaucoup le traitent à la légère ou, en d’autres termes, le traitent comme s’il avait peu d’importance.

«En 1832, des missionnaires revenaient de mission et le Seigneur les réprimanda d’avoir pris le Livre de Mormon à la légère. A cause de cette attitude, leur esprit avait été enténébré. Non seulement le fait de traiter à la légère ce livre sacré leur avait fait perdre à eux la lumière, mais cela avait mis toute l’Eglise sous la condamnation, à savoir tous les enfants de Sion. Puis le Seigneur a dit: ‹Et ils resteront sous cette condamnation jusqu’à ce qu’ils se repentent, se souviennent de la nouvelle alliance, à savoir le Livre de Mormon› (D&A 84:54–57)…

«Au début du rétablissement, les saints ont été réprimandés pour avoir traité le Livre de Mormon à la légère. Sommes-nous moins condamnables si nous agissons de même?» (L’Etoile, janvier 1987, p. 3.)

• D’après Hulda que va-t-il arriver à Josias? (Voir 2 Chroniques 34:26, 28. L’accomplissement de cette promesse est décrit dans 2 Chroniques 35:20–24.) Pourquoi le Seigneur fait-il cette promesse à Josias? (Voir 2 Chroniques 34:27.)

• Après avoir appris que son peuple va être condamné parce qu’il n’a pas suivi les instructions des Ecritures, Josias convoque celui-ci au temple et lui lit les Ecritures (2 Chroniques 34:29–30). Pourquoi fait-il cela? (Le peuple ne peut pas suivre les lois de Dieu s’il ne les connaît pas.) Comment les parents peuvent-ils suivre l’exemple de Josias et enseigner les lois de l’Evangile à leurs enfants? (Voir D&A 68:25, 28.)

• Comment pouvons-nous montrer la valeur que nous accordons aux Ecritures? Faites observer que nous disposons de plus d’Ecritures que les Israélites et que les Ecritures nous sont plus facilement accessibles. Quelle responsabilité avons-nous étant donné ces bénédictions?

Spencer W. Kimball a dit: «Le Seigneur ne joue pas avec nous quand il nous donne ces choses-là, car ‹on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné› (Luc 12:48.) Avoir accès à ces choses, cela signifie en être responsable. Nous devons étudier les Ecritures selon le commandement du Seigneur (voir 3 Né. 23:1–5); et nous devons les laisser gouverner notre vie» («Quel bien précieux, les Ecritures!» L’Etoile, décembre 1985, p. 4).

• Pendant qu’ils sont au temple, Josias et son peuple contractent une alliance avec le Seigneur. Que font-ils alliance de faire? (Voir 2 Chroniques 34:31–33.) Expliquez que dans le temple nous faisons, avec le Seigneur, des alliances sacrées dont l’accomplissement nous apporte des bénédictions terrestres et l’exaltation éternelle. Comment pouvons-nous nous préparer à faire les alliances sacrées du temple? Une fois que nous avons fait ces alliances, pourquoi est-il important de retourner le plus souvent possible au temple?

Conclusion

Expliquez que le peuple du royaume de Juda finit par devenir tellement méchant que le Seigneur permet qu’il soit emmené en captivité (2 Chroniques 36:14–21). Mais pendant leurs règnes, Ezéchias et Josias ont cherché à fortifier le peuple en tournant son attention vers le temple et les Ecritures. Témoignez qu’en concentrant notre attention sur l’obéissance aux commandements du Seigneur et sur la dignité pour entrer dans le temple, nous recevons en bénédiction la force et la joie spirituelles. Encouragez les élèves à jouir des bénédictions du temple en menant une vie digne et en allant le plus souvent possible au temple.

Autres idées

Voici des idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. «Une carte de crédit avec le Seigneur».

Une semaine avant cette leçon, demandez à un élève de se familiariser avec l’extrait suivant d’un discours de Gordon B. Hinckley et d’être prêt à le raconter à la classe:

«Voici deux cartes de crédit. La plupart d’entre vous connaissent ces cartes.

«La première est une carte de crédit bancaire. Elle me permet de me procurer des marchandises et de payer mes achats plus tard. C’est quelque chose de précieux, quelque chose à protéger. Si elle est volée et utilisée malhonnêtement, elle pourrait me causer de grandes pertes et peut-être même une grande honte. En l’acceptant de ma banque, je me lie par contrat, assorti d’obligations et d’engagements. En acceptant cette carte, je m’engage à honorer les conditions auxquelles elle est émise.

«Elle est délivrée pour un an seulement et doit être délivrée de nouveau chaque année pour me donner les avantages auxquels elle donne droit. Elle ne m’appartient pas réellement. La banque en garde la propriété. Si je n’honore pas mes engagements, alors la banque peut me couper le crédit et reprendre la carte.

«L’autre carte que j’ai ici est ce que nous appelons une recommandation à l’usage du temple. Elle représente une carte de crédit avec le Seigneur, qui met à ma disposition beaucoup de ses plus grands dons. La carte bancaire concerne les choses profanes, la recommandation les choses de Dieu.

«Pour obtenir une recommandation à l’usage du temple, le titulaire doit également avoir fait la preuve de son éligibilité, qui est fonction de sa dignité personnelle. Elle n’est pas accordée à tout jamais, mais doit être délivrée de nouveau chaque année. De plus, elle peut être reprise si le titulaire fait quelque chose qui le prive des droits qu’elle octroie.

«L’éligibilité à une recommandation à l’usage du temple n’est pas liée à la valeur financière. Elle n’a absolument rien à voir avec cela. Elle est liée à la cohérence du comportement, à la droiture de la personne. Elle ne concerne pas les questions d’argent mais les choses de l’éternité. «La carte bancaire ouvre les portes du crédit financier. La recommandation à l’usage du temple ouvre la porte de la maison du Seigneur. Elle concerne l’entrée en un saint lieu pour accomplir une œuvre sacrée et divine…

«… Cette recommandation que je détiens comme tant d’entre vous est quelque chose de précieux et de merveilleux. Elle confère un droit remarquable et exclusif, le droit de pénétrer dans la maison sur les murs de laquelle se trouve l’inscription ‹Sainteté au Seigneur – Maison du Seigneur›. Soyez dignes de servir dans cette maison. Ne la profanez pas. Faites tout votre possible pour empêcher toute influence ou toute personne impure ou profanatrice d’y entrer. Goûtez sa beauté. Goûtez les choses merveilleuses qui y sont dites, la beauté et la bénédiction des ordonnances qui y sont administrées.

«[A vous] qui n’êtes pas encore allés au temple, je vous suggère de saisir l’occasion de vous faire baptiser pour les morts. Que cette expérience sacrée soit ensuite pour vous une ancre, afin que vous vous conduisiez en tout temps et en toutes situations de manière à obtenir, au moment venu, une carte de crédit spéciale et réservée du Seigneur, une recommandation pour sa sainte maison, pour y connaître toutes ses bénédictions» (L’Etoile, juillet 1990, pp. 44–46).

2. Buts du temple.

Apportez une photo de plusieurs temples modernes (si possible de styles architecturaux différents). Faites observer que bien que ces temples puissent sembler différents de l’extérieur, les ordonnances qui s’y font et les alliances que l’on y contracte sont les mêmes.

Expliquez que même si certaines des pratiques qui avaient cours autrefois dans le temple étaient différentes de ce que nous faisons dans les temples modernes (par exemple, nous ne sacrifions pas des animaux ni ne brûlons des chandelles, ni de l’encens dans les temples modernes), le but des temples anciens et des temples modernes est le même: nous préparer à entrer en présence du Seigneur et à être semblables à lui.

Vous pourriez passer «Anciens Temples», séquence de neuf minutes Cassettes d’accompagnement de l’Ancien Testament (53224 140), qui décrit le tabernacle de Moïse et certaines activités qui s’y produisaient.

3. Etudier les Ecritures.

• Pourquoi avons-nous parfois des difficultés à étudier les Ecritures?

Ecrivez les réponses des élèves dans une colonne au tableau. Ensuite expliquez comment on peut surmonter ces difficultés. Par exemple, si nous ne comprenons pas ce que nous lisons, nous pourrons prier pour être aidés et étudier ce que les prophètes et les apôtres ont dit sur les Ecritures que nous lisons; si nous sommes trop endormis pour lire les Ecritures le soir, nous pouvons trouver un autre moment de la journée pour le faire. Indiquez ces solutions dans une autre colonne au tableau.

Invitez les élèves à se consacrer davantage à l’étude des Ecritures.