«Je serai ton fiancé par la justice»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Faire comprendre aux élèves que le Seigneur est aimant et miséricordieux et qu’il nous pardonne quand nous nous repentons et revenons à lui.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      Osée 1–3. En se servant de l’image du mari fidèle et de la femme adultère, Osée décrit les relations entre le Seigneur et Israël.

    2. b.

      Osée 11; 13–14. A cause de son amour pour son peuple, le Seigneur continue à inviter Israël à se repentir et à revenir à lui.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Le reste d’Osée.

  3. 3.

    Si vous utilisez l’activité pour capter l’attention, écrivez, avant le cours, chacune des phrases ci-dessous sur une feuille de papier séparée. Si votre classe est petite, ne faites qu’un papier pour chaque élève.

    «Le nombre des enfants d’Israël sera comme le sable de la mer» (Osée 2:1) «Je répandrai sur eux ma colère comme un torrent» (Osée 5:10) «L’Eternel… viendra pour nous comme la pluie» (Osée 6:3) «L’ennemi fond comme un aigle» (Osée 8:1) «Israël était une vigne féconde» (Osée 10:1) «Le châtiment germera, comme une plante vénéneuse dans les sillons des champs» (Osée 10:4) «Ils seront… comme la fumée qui sort d’une fenêtre» (Osée 13:3) «Je les attaquerai, comme une ourse à qui l’on a enlevé ses petits» (Osée 13:8) «Je serai… comme un cyprès verdoyant» (Osée 14:8)

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Distribuez les papiers que vous avez préparés (voir «Préparation» ci-dessus). Expliquez que chacune de ces phrases est une comparaison tirée du livre d’Osée. Demandez à chaque élève qui a reçu un papier de lire la phrase à haute voix et de suggérer une signification possible de la comparaison. Par exemple, dire que quelqu’un est «comme un lionceau» peut donner une idée de force ou de férocité.

• Pourquoi Osée et les autres prophètes utilisent-ils des comparaisons? (Le fait de comparer une idée complexe ou mal connue à une qui est plus simple ou mieux connue la rend plus compréhensible à ceux que l’on instruit. Les comparaisons permettent aussi de fournir beaucoup de détails en quelques mots seulement.)

Expliquez qu’en plus de ces comparaisons secondaires, Osée utilise aussi des comparaisons étendues, appelées métaphores, ou des paraboles. Le livre d’Osée contient plusieurs comparaisons qui nous aident à comprendre les relations entre Jésus-Christ et son peuple.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. A l’aide de l’image du mari fidèle et de la femme adultère, Osée décrit les relations entre le Seigneur et Israël.

Enseignez et commentez Osée 1–3. Si vous n’avez pas utilisé l’activité pour capter l’attention, expliquez ce qu’est une image avant de commencer la discussion.

Une des images les plus fréquemment utilisées dans les Ecritures décrit le Seigneur comme l’Epoux (le mari) et le peuple de son alliance comme son épouse (sa femme). Osée 1–3 utilise avec puissance cette image, comparant le culte des idoles auquel se livre Israël à l’adultère. Dans ces chapitres, le prophète Osée représente le Seigneur comme le mari et Gomer représente Israël, la femme.

• Dans le livre d’Osée, la relation du Seigneur avec Israël (et avec l’Eglise d’aujourd’hui) est comparée à la relation entre le mari et la femme. Que nous enseignet-elle concernant le niveau d’engagement et de dévouement que le Seigneur attend de nous?

• En quoi l’Israël antique était-il comparable à Gomer, qui est décrite comme «une femme prostituée»? (Voir Osée 1:2–3; 2:5, 13. Gomer a abandonné son mari pour ses amants; Israël a oublié le Seigneur et est devenu pervers.)

• Qui ou qu’est-ce qui était les «amants» d’Israël, les choses qui incitaient le peuple à se détourner du Seigneur? (D’autres dieux, les biens matériels et les pratiques du monde.) Quelles sont les choses qui peuvent nous détourner de notre volonté de suivre le Sauveur?

• A qui la femme adultère attribue-t-elle le mérite de sa nourriture et de ses vêtements? (Voir Osée 2:7.) A qui les Israélites attribuent-ils le pays fécond dans lequel ils vivent? (Voir Osée 2:7, 14; à leurs faux dieux ou à leurs idoles.) Comment les gens d’aujourd’hui attribuent-ils à de faux dieux les bénédictions qu’ils reçoivent?

• Comment le mari rappelle-t-il à sa femme que c’est lui, et non ses amants, qui lui a fourni la nourriture, l’eau et ses autres biens? (Voir Osée 2:10–11.) Comment le Seigneur vous-a-t-il donné des bénédictions matérielles et spirituelles? Comment pouvons-nous montrer au Seigneur notre appréciation pour les bénédictions qu’il nous donne?

• Quelle est l’attitude du mari à l’égard de sa femme infidèle dans Osée 2:8–15? En quoi cette attitude est-elle différente aux versets 16–25? (Faites observer qu’en dépit de l’infidélité de sa femme, le mari continue à l’aimer et veut qu’elle revienne à lui. De même le Seigneur aime toujours son peuple qui s’est égaré et il veut qu’il se tourne de nouveau vers lui.)

Henry B. Eyring a expliqué: «C’était une histoire d’amour. C’était l’histoire d’une alliance de mariage liée par l’amour, un amour ferme… Le Seigneur avec qui j’ai la bénédiction d’avoir contracté des alliances, m’aime et il vous aime, vous… Avec une fermeté dont je m’étonne continuellement et que je veux imiter de tout mon cœur» (Covenants and Sacrifice, discours prononcé le 15 août 1995 au symposium du département d’enseignement de l’Eglise, p. 2).

• Que promet le mari à sa femme si elle lui revient? (Voir Osée 2:21.) Que promet le Seigneur à son peuple s’il se repent et revient vers lui? (Voir Osée 2:22, 25.) Pourquoi cette promesse est-elle importante?

• Dans Osée 3:1–2, le mari achète sa femme à son amant (il faudra que vous expliquiez que dans les cultures de l’Ancien Testament, les femmes étaient souvent considérées comme une propriété et pouvaient être achetées ou vendues). Qu’est-ce que le mari requiert de sa femme après l’avoir rachetée? (Voir Osée 3:3.) Que lui promet-il? Dans quel sens Jésus-Christ a-t-il «racheté» chacun de nous? (Voir 1 Pierre 1:18–19.) Qu’est-ce que le Christ requiert de nous en retour?

2. A cause de son amour pour son peuple, le Seigneur continue à inviter Israël à se repentir et à revenir à lui.

Enseignez et commentez Osée 11; 13–14.

Dans tout le livre d’Osée, le Seigneur réprimande les Israélites de leurs grands péchés. Après avoir décrit, par l’intermédiaire d’Osée, la captivité et la destruction qui résulteront de la méchanceté d’Israël, le Seigneur invite de nouveau son peuple à se repentir et à revenir à lui.

• Une autre image souvent utilisée dans les Ecritures pour décrire les relations entre le Seigneur et son peuple est le rapport maître-animal. Cette similitude est utilisée brièvement dans Osée 11:4. Qu’est-ce que cette comparaison nous apprend sur les sentiments du Seigneur à l’égard de son peuple? (Voir aussi Osée 11:7–9. Notez que dans la Traduction de Joseph Smith, le verset 8 dit: «Mon cœur se tourne vers toi» plutôt que «Mon cœur s’agite au-dedans de moi».)

• A plusieurs reprises, le Seigneur rappelle aux Israélites que leurs ancêtres ont été délivrés de leur captivité d’Egypte (Osée 11:1; 12:9, 13; 13:4–5). De quoi cet événement peut-il être une similitude? (Voir Osée 13:14. De même que le Seigneur a délivré les enfants d’Israël de l’esclavage en Egypte, de même il les délivrera, eux et tous ceux qui vont à lui, du péché et de la mort.)

• Qu’est-ce que les Israélites doivent faire pour retourner au Seigneur et obtenir la délivrance? (Voir Osée 12:6; 14:2–3. Ils doivent se repentir de leurs péchés et renoncer aux autres dieux qu’ils ont adorés.) Qu’est-ce que le Seigneur promet de faire s’ils se repentent? (Voir Osée 14:4–7.) Qu’est-ce que le Seigneur promet de faire si nous nous repentons de nos péchés?

• Comment les images du livre d’Osée vous aident-elles à comprendre l’attitude du Sauveur à votre égard?

Conclusion

Témoignez que si les bénédictions du Seigneur sont réservées à ceux qui gardent ses commandements, son amour est constant et s’étend à tous. Même lorsque nous nous détournons de lui par le péché, le Seigneur nous aime et veut que nous nous repentions et revenions à lui. Encouragez les élèves à être fidèles au Seigneur.

Autres idées

Voici des idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. «J’aime la pitié et non les sacrifices» (Osée 6:6).

Dans Osée 6:6, le Seigneur dit à Israël: «J’aime la [miséricorde] et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.» Pendant son ministère sur la terre, le Christ a fait deux fois allusion à ce verset pour répondre aux critiques des pharisiens (Matthieu 9:13; 12:7). Après avoir examiné le contexte de ces deux références (Matthieu 9:10–13; 12:1–8), commentez la signification de ce verset.

2. «Ce qui cause ta ruine, Israël…» (Osée 13:9).

Pendant le ministère d’Osée, Israël (le royaume du nord) est attaqué par les Assyriens qui finissent par détruire le royaume et par emmener le peuple en esclavage. Au sens propre, les Assyriens sont responsables de la destruction d’Israël. Mais le Seigneur donne une autre raison à la ruine d’Israël (Osée 13:9).

• Quelle est la cause de la ruine d’Israël? Quel est le seul espoir de salut d’Israël après la destruction de sa nation? (Voir Osée 13:9–10; 14:1.) En quoi le fait de suivre Jésus-Christ peut-il nous protéger de la destruction temporelle et spirituelle?

3. Le repentir.

Si vous en disposez, vous pouvez passer «Le repentir: Il n’est jamais trop tard», séquence de six minutes de la Cassette d’accompagnement de la soirée familiale (56736 140).