«Je t’établis en ce jour… comme… une colonne de fer»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Encourager les élèves à rester fidèles dans les moments d’opposition et d’adversité.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les passages de Jérémie traités dans cette leçon. Cette leçon est centrée sur le courage et l’engagement de Jérémie malgré l’opposition de tous ceux qui l’entourent.

  2. 2.

    Si vous utilisez l’activité de la rubrique «pour capter l’attention», apportez une barre de métal en classe.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Montrez une barre de métal et invitez un élève à essayer de la casser. Puis posez les questions suivantes.

• Si cet objet représentait les caractéristiques d’une personne, qu’est-ce que cela nous dirait sur elle?

• Demandez aux élèves de lire Jérémie 1:17–19. Quelles sont les expressions que le Seigneur utilise au verset 18 pour décrire Jérémie? Qu’est-ce que ces expressions suggèrent sur lui? Que ressentiriez-vous si l’on utilisait ces mots pour vous décrire au moment où vous vous mettez à remplir un appel ou une tâche donnés par le Seigneur?

Expliquez que les rois, les princes, les prêtres et tout le peuple du pays s’opposent à Jérémie dans sa mission, mais qu’il fait vaillamment ce que le Seigneur lui a commandé. Montrez la barre de métal et expliquez que Jérémie est «une colonne de fer» qui a une grande force dans les périodes d’adversité et ne plie ni ne casse.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

Jérémie exerce son ministère sous le règne de cinq rois, depuis Josias jusqu’à Sédécias (626–586 av. J.-C.). Avec Josias, il essaie de détourner le peuple de l’idolâtrie et de l’immoralité. Mais les successeurs de Josias règnent dans la méchanceté, et le peuple est dans une apostasie totale. La mission de Jérémie consiste à élever une voix d’avertissement devant ce peuple. Ses dénonciations de la méchanceté comptent parmi les plus sévères des Ecritures. Sa voix est l’une des dernières voix d’avertissement qui se soient élevées avant que Juda ne soit conquis par les Babyloniens.

La vie de Jérémie est remplie de tristesse, mais la façon dont il réagit aux épreuves peut nous instruire et nous édifier. Il est battu et emprisonné pour avoir prophétisé contre le royaume de Juda. Sa vie est constamment menacée. Mais malgré toute l’adversité et toute l’opposition, il est comme une «colonne der fer» (Jérémie 1:18). Le livre de Jérémie est le récit personnel et édifiant de la réaction du prophète à sa vie de chagrin et de frustration.

1. Jérémie est appelé de Dieu pour être prophète.

Relisez le récit de l’appel de Jérémie à l’office de prophète rapporté dans Jérémie 1:4–10.

• Que nous enseigne l’appel de Jérémie sur la doctrine de la préordination? (Voir Jérémie 1:5.) Comment le fait de savoir qu’il avait été ordonné prophète dans l’existence prémortelle l’a-t-il aidé?

Joseph Smith, le prophète, a dit: «Quiconque est appelé à exercer un ministère auprès des habitants du monde a été ordonné à ce but même dans le Grand Conseil des cieux avant que le monde fût» (History of the Church, 6:364).

• Que fait le Seigneur lorsque Jérémie ne se sent pas à la hauteur de son appel? (Voir Jérémie 1:6–10.) Comment le Seigneur vous a-t-il rassurés lorsque vous vous êtes sentis incompétents?

2. Beaucoup de personnes s’opposent à Jérémie et essaient de l’empêcher d’accomplir sa mission.

Utilisez les Ecritures suivantes pour parler de l’opposition que Jérémie rencontre dans l’accomplissement de la mission que le Seigneur lui a donnée.

  1. a.

    Jérémie 20:1–6. Mécontent des prophéties de Jérémie, Paschhur, inspecteur en chef du temple, le fait battre et le fait emprisonner. Jérémie prophétise que Paschhur, sa famille et ses amis seront emmenés en captivité par les Babyloniens et mourront à Babylone.

  2. b.

    Jérémie 26:7–15. La plupart des habitants du pays, y compris les sacrificateurs, s’opposent à Jérémie et à son message (26:7–11). Cela n’empêche pas Jérémie de remettre courageusement le message que le Seigneur lui a commandé de donner (26:12–15). Jérémie rencontre même l’opposition et la haine de ses voisins et de sa parenté (11:19–21; 12:6. Notez que Jérémie est de la ville d’Anathoth).

  3. c.

    Jérémie 36:1–6, 20–32. Les prophéties de Jérémie sont mises par écrit et lues au peuple (36:1–6). Le roi brûle ces paroles, et le Seigneur commande à Jérémie de les récrire (36:20–32).

  4. d.

    Jérémie 37:12–15; 38:4–13. Jérémie est accusé injustement et mis en prison (37:12–15). On le jette plus tard dans une citerne où il s’enfonce dans la boue (38:4–6). Sur ordre du roi Sédécias, on le sort de la citerne et on le remet en prison (38:7–13).

• Que révèle Jérémie 20:14–18 des sentiments de Jérémie face à une opposition aussi écrasante? Que peut nous apprendre Jérémie qui puisse nous aider lorsque nous connaissons l’adversité? (Réponse possible: Jérémie continue à obéir au Seigneur et à s’acquitter de son appel, même sous les persécutions et dans le découragement; voir Jérémie 26:12–15.)

• Dans Jérémie 2:13, quels sont les deux maux que, selon le Seigneur, son peuple a commis? (Ils l’ont abandonné, lui qui est la source d’eau vive, et ils se sont fait des citernes crevassées qui ne retiennent pas l’eau vive du Seigneur, ce qui veut dire qu’ils ont cherché la satisfaction et la sécurité dans les choses du monde.) Pourquoi des gens qui ont ces caractéristiques ont-ils du mal à accepter les paroles de Jérémie? Pourquoi sont-ils incapables de répondre à l’adversité comme le fait Jérémie? Comment créons-nous parfois des «citernes crevassées» qui ne peuvent retenir l’eau vive du Sauveur?

Marion D. Hanks a dit:

«Nous prêtons trop attention aux choses matérielles. Nos efforts pour obtenir ce dont nous avons besoin ou pour avoir davantage que ce dont nous avons besoin épuisent notre temps et notre énergie. Nous recherchons le plaisir ou les distractions ou nous nous impliquons trop dans les associations ou dans les activités civiques. Il est évident que l’on a besoin de distractions, que l’on a besoin d’accomplir des choses, que l’on a besoin d’apporter quelque chose; mais si cela se fait au prix de l’amitié avec le Christ, le prix est beaucoup trop élevé.

«‹Car mon peuple a commis un double péché›, dit le Seigneur à Israël; ‹ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau› (Jr 2:13).

«Les substitutions que nous créons pour remplacer Dieu dans notre vie ne retiennent vraiment pas l’eau. Dans la mesure où nous refusons ‹l’eau vive›, nous perdons la joie que nous pourrions avoir» (dans Conference Report, avril 1972, p. 127).

Les prophéties de Jérémie selon lesquelles les Babyloniens vont détruire Jérusalem s’accomplissent comme le rapporte Jérémie 39–40. Jérémie est resté en prison pendant le siège, mais ensuite les Babyloniens le libèrent et lui permettent, à lui et à un reste des Juifs, de rester dans le pays de Juda. Jochanan, chef de ceux qui sont restés, demande à Jérémie de demander la volonté du Seigneur à leur sujet.

Il promet d’y obéir (Jérémie 42:1–6). Par l’intermédiaire de Jérémie, le Seigneur dit au peuple de rester dans le pays de Juda et promet de le bénir s’il le fait (Jérémie 42:9–22). Mais Jochanan emmène le peuple en Egypte, où la plupart d’entre eux restent dans leur méchanceté (Jérémie 43–44).

3. Jérémie est fortifié dans l’adversité grâce à son amour pour la parole de Dieu.

Commentez les Ecritures suivantes qui montrent comment la parole de Dieu aide Jérémie à rester fort dans les moments d’adversité.

• Comme le rapporte Jérémie 1:9, que met le Seigneur dans la bouche de Jérémie? Comme le rapporte Jérémie 15:16, que fait Jérémie des paroles du Seigneur? (Il les dévore, ce qui est une formule poétique qui veut dire qu’il assimile la parole de Dieu.) Quel est le sentiment de Jérémie à l’égard des paroles du Seigneur?

• Comment pouvons-nous «dévorer» les paroles du Seigneur comme le fait Jérémie? (En étudiant les Ecritures et les enseignements des prophètes modernes.) Néphi, prophète du Livre de Mormon, dit que nous devons nous faire un festin des paroles du Christ (voir 2 Néphi 32:3). En quoi le fait de se faire un festin de la parole du Seigneur peut-il nous fortifier?

• Dans Jérémie 20:9, comment Jérémie décrit-il la parole de Dieu qu’il a en lui? Que signifie avoir comme un feu dévorant qui est renfermé dans ses os? Pourquoi Jérémie ne peut-il pas s’empêcher d’enseigner la parole du Seigneur?

Conclusion

Exprimez vos sentiments sur l’exemple de Jérémie et la nécessité d’être fidèle dans les périodes d’adversité. Encouragez les élèves à rechercher et à méditer les paroles du Seigneur jusqu’à ce que ces paroles deviennent comme un feu dévorant dans leurs os, les fortifiant tandis qu’il font l’œuvre du Seigneur. Si vous avez utilisé l’activité de la rubrique «pour capter l’attention», montrez la barre de métal et invitez les élèves à devenir, comme Jérémie, une colonne de fer pour le Seigneur.

Autres idées

Voici des idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. «L’argile… dans la main du potier» (Jérémie 18:6).

• Revoyez le récit de la visite de Jérémie au potier rapportée dans Jérémie 18:1–4. Qu’enseigne le Seigneur à son peuple grâce à l’expérience de Jérémie? (Voir Jérémie 18:5–10. Le Seigneur lui montre que s’il se repent, il le façonnera pour en faire quelque chose de mieux, comme le potier a refaçonné le vase gâché. Il lui rappelle aussi qu’il a le pouvoir de le détruire s’il ne se repent pas.)

• Comment cette comparaison s’applique-t-elle aujourd’hui à nous? Comment pouvons-nous devenir une meilleure argile entre les mains du Seigneur? (En étant humbles, obéissants, repentants, en faisant confiance au Seigneur et en cherchant sa volonté. Invitez les élèves à raconter des expériences qui montrent comment le Seigneur a façonné et préparé des gens à remplir ses desseins.) Qu’arrive-t-il lorsque nous résistons au Seigneur quand il veut nous façonner?

Heber C. Kimball nous apporte les idées suivantes sur la comparaison faite dans Jérémie 18:1–10.

«Tous ceux qui sont malléables entre les mains de Dieu et obéissent à ses commandements sont des vases d’honneur, et Dieu les recevra» (History of the Church, 4:478).

«Il y a beaucoup de vases que l’on détruit après les avoir moulés et façonnés. Pourquoi? Parce qu’ils ne se contentent pas de la forme que le potier leur a donnée mais se donnent immédiatement une forme qui leur plaît; par conséquent ils sont incapables de comprendre ce que Dieu veut et se détruisent par le pouvoir de leur libre arbitre. [Ces personnes] doivent passer par un grand nombre de modelages et de formes, ensuite… elles doivent être vernissées et chauffées, et même au moment où ils sont chauffés, certains vases se fendent» (dans Stanley B. Kimball, Heber C. Kimball: Mormon Patriarch and Pioneer, 1981, p. 270).

2. Jérémie prêche en même temps que Léhi, le prophète du Livre de Mormon.

Le prophète Jérémie a instruit et averti le peuple de Juda au moment où Léhi quittait Jérusalem. Jérémie et Léhi ont tous deux prophétisé que Jérusalem serait détruite.

• Où était Jérémie lorsque Léhi et sa famille ont quitté Jérusalem? (Voir Jérémie 37:15–16; 1 Néphi 7:14.)

• Jérémie passe beaucoup de temps à tenir conseil avec Sédécias, roi de Juda, mais Sédécias refuse d’obéir aux paroles du Seigneur remises par Jérémie. Que lui arrive-t-il suite à sa désobéissance? (Voir Jérémie 39:4–7.)

• Nous savons par le Livre de Mormon qu’un des fils de Sédécias ne sera pas tué par les Babyloniens. Quel est son nom? (Voir Hélaman 8:20–21.) Où ira-t-il? (Voir Omni 1:15.)