«Si je dois périr, je périrai»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Aider les élèves à avoir le courage de vivre selon les principes de l’Evangile.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes:

    1. a.

      Daniel 1. Daniel et ses amis refusent de se souiller en mangeant la nourriture du roi Nebucadnetsar (1:1–16). Le Seigneur bénit Daniel et ses amis en leur accordant la santé et la sagesse.

    2. b.

      Daniel 3. Schadrac, Méschac et Abed Nego refusent d’adorer l’idole de Nebucadnetsar (3:1–12). Celui-ci les précipite dans une fournaise ardente et le Seigneur les sauve de la mort (3:13–30).

    3. c.

      Daniel 6. Les hommes du roi Darius persuadent celui-ci de signer un décret en vertu duquel, pendant 30 jours, toutes les prières doivent lui être adressées à lui plutôt qu’à quelqu’un d’autre ou à Dieu (6:1–9). En dépit du décret du roi, Daniel prie Dieu (6:10–13). Pour le punir d’avoir désobéi au décret, il est précipité dans la fosse aux lions (6:14–17). Le Seigneur envoie un ange le protéger (6:18–23).

    4. d.

      Esther 3–5, 7–8. Mardochée refuse de se prosterner devant Haman (3:1–4). Celui-ci persuade le roi de préparer un décret réclamant la mort de tous les Juifs du royaume (3:5–14). Esther apprend le projet d’Haman de tuer son peuple et risque sa vie en allant demander l’aide du roi (4:1–17). Le roi la reçoit et accède à sa demande d’assister avec Haman à un banquet (5:1–8). Lors du banquet, Esther révèle le complot de Haman pour tuer les Juifs (7:1–6). Le roi le fait pendre (7:7–10). Il honore Mardochée et accorde à Esther sa demande d’abroger l’édit de Haman (8:1–17).

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Daniel 5; Esther 1–2; 6; 9–10.

  3. 3.

    Si vous utilisez l’activité de la rubrique «pour capter l’attention», demandez à deux élèves de se préparer à parler brièvement d’une occasion où quelqu’un qu’ils connaissent a dû faire preuve de courage pour obéir au Seigneur.

  4. 4.

    Si vous disposez des images suivantes, vous pourriez les utiliser pendant la leçon: Daniel refuse les mets et le vin du roi (62094 140; Jeu d’illustrations de l’Evangile 114); Trois hommes dans la fournaise ardente (62093; Jeu d’illustrations de l’Evangile 116) et Daniel dans la fosse aux lions (62096; Jeu d’illustrations de l’Evangile 117).

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Chargez les élèves désignés de parler brièvement d’une occasion où eux ou quelqu’un qu’ils connaissent ont dû faire preuve de courage pour obéir au Seigneur.

Lorsque les élèves ont raconté leur expérience, expliquez que cette leçon traite de six personnes de l’Ancien Testament qui ont fait preuve d’un grand courage en obéissant au Seigneur.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Daniel et ses amis refusent de manger la nourriture de Nebucadnetsar; ils reçoivent en bénédiction la santé et la sagesse.

Enseignez et commentez Daniel 1.

Dans sa jeunesse, Daniel est emmené en captivité de Jérusalem à Babylone. Lui et d’autres jeunes Hébreux prometteurs, parmi lesquels ses amis Schadrac, Méschac et Abed Nego, sont élevés à la cour du roi Nebucadnetsar.

• Qu’est-ce que Daniel et ses amis proposent quand on leur apporte les mets et le vin du roi? (Voir Daniel 1:8–14.) Quelles bénédictions reçoivent-ils pour avoir obéi à la loi de santé du Seigneur? (Voir Daniel 1:15, 17, 20.) En quoi les bénédictions qu’ils ont reçues ressemblent-elles aux promesses que le Seigneur nous fait si nous obéissons à la Parole de Sagesse? (Voir D&A 89:18–20.)

Boyd K. Packer a enseigné: «Je sais… que l’objectif fondamental de la Parole de Sagesse est en rapport avec la révélation. Dès votre prime enfance, nous vous enseignons d’éviter le thé, le café, les alcools, le tabac, les drogues et tout le reste qui peut porter atteinte à votre santé… Si quelqu’un sous l’influence de drogues ou de l’alcool peut difficilement écouter quelqu’un qui parle, comment peut-il répondre aux murmures de la spiritualité qui touchent ses sentiments les plus délicats? Aussi bonne que puisse être la Parole de Sagesse comme loi de santé, elle sera meilleure encore sur le plan spirituel que sur le plan physique» (L’Etoile, mai 1980, pp. 34–35).

• Qu’est-ce que cette histoire peut nous enseigner sur la façon de réagir lorsque l’on nous invite à faire quelque chose que nous ne devons pas faire? (Voir Daniel 1:5, 8.) Quelles sont les situations d’aujourd’hui qui nécessitent de notre part le courage d’obéir aux commandements du Seigneur? Comment pouvons-nous acquérir le courage dont nous avons besoin pour obéir dans de telles situations?

2. Le Seigneur sauve Schadrac, Méschac et Abed Nego de la mort dans la fournaise ardente.

Enseignez et commentez Daniel 3.

• Le roi Nebucadnetsar décrète que quiconque n’adore pas son idole sera jeté dans une fournaise ardente (Daniel 3:1–6). Comment Schadrac, Méschac et Abed Nego réagissent-ils au décret? (Voir Daniel 3:12.) Que fait Nebucadnetsar quand il s’aperçoit qu’ils ne veulent pas adorer son idole? (Voir Daniel 3:13–15, 19–20.)

• Que disent Schadrac, Méschac et Abed Nego quand le roi menace de les jeter dans la fournaise? (Voir Daniel 3:16–18.)

Neal A. Maxwell a dit: «Les problèmes immédiats [ne] nous seront [pas] épargnés, mais la mort éternelle nous sera épargnée. En attendant, cette espérance nous permet de prononcer le mot employé il y a des siècles par trois hommes vaillants. Ils savaient que Dieu avait le pouvoir de les sauver de la fournaise ardente, s’il le décidait. ‹Sinon›, dirent-ils, ils le serviraient tout de même!» (L’Etoile, janvier 1995, p. 42).

• Qu’est-ce que la réaction de Schadrac, Méschac et Abed Nego peut nous enseigner sur l’obéissance aux commandements du Seigneur? (Schadrac, Méschac et Abed Nego étaient disposés à obéir au Seigneur, qu’il les protège ou non. Notre obéissance ne doit pas être conditionnée par le fait que le Seigneur nous donne ou ne nous donne pas en retour la bénédiction attendue au moment prévu.) Quel risque y a-t-il de n’obéir au Seigneur que parce que nous attendons de lui qu’il nous donne une certaine bénédiction en retour?

• Qu’arrive-t-il lorsque Schadrac, Méschac et Abed Nego sont jetés dans la fournaise? (Voir Daniel 3:21–27.) Qui est dans la fournaise avec eux? (Voir Daniel 3:25.) Comment le Sauveur nous aide-t-il lorsque nous nous adressons à lui dans nos épreuves?

• Quel effet le courage de Schadrac, Méschac et Abed Nego a-t-il sur Nebucadnetsar? (Voir Daniel 3:28–30.) Comment nos actions influencent-elles le comportement de nos voisins à l’égard de l’Eglise?

3. Daniel prie en dépit du décret du roi et est jeté dans la fosse aux lions. Le Seigneur envoie un ange le protéger.

Enseignez et commentez Daniel 6.

Au roi Nebucadnetsar succède son fils Belschatsar. Lorsque celui-ci est tué, «Darius, le Mède» s’empare du royaume (Daniel 5:31), et Daniel est élevé à de hautes fonctions. (Note: Darius le Mède n’est pas le même Darius qui gouverna l’empire perse après Cyrus et à qui les Juifs firent appel pendant qu’ils reconstruisaient le temple. Voir Esdras 4–6; leçon 47.)

• Pourquoi les chefs et les satrapes du roi cherchent-ils une occasion d’accuser Daniel? (Voir Daniel 6:1–5. Ils sont jaloux de voir que le roi le préfère et ils craignent qu’il ne lui donne davantage de pouvoir.) Quel édit ces hommes convainquent-ils le roi de signer? (Voir Daniel 6:6–9. Sachant que Daniel prie régulièrement, ils persuadent le roi Darius de signer un édit exigeant que pendant 30 jours toutes les prières lui soient adressées plutôt qu’à un autre homme ou à Dieu. Ceux qui désobéissent au décret seront jetés dans la fosse aux lions.)

• Comment Daniel réagit-il au décret du roi? (Voir Daniel 6:10.) Qu’est-ce que Daniel peut nous apprendre sur l’importance de la prière? (La prière est si importante pour lui qu’il continue à prier alors même que sa vie est menacée à cause de cela.) Invitez les élèves à réfléchir à la valeur que nous accordons à la bénédiction de prier notre Père céleste.

• Que ressent le roi Darius lorsque ses hommes lui apprennent qu’ils ont vu Daniel prier? (Voir Daniel 6:12–15.) Comment le roi manifeste-t-il sa croyance en Dieu? (Voir Daniel 6:16, 18.)

• Quelle bénédiction le Seigneur donne-t-il à Daniel dans la fosse aux lions? (Voir Daniel 6:19–23.) Quel effet la foi et le courage de Daniel ont-ils sur le roi Darius et sur la population du royaume? (Voir Daniel 6:24–28.)

L. Tom Perry a dit: «Non seulement le service de Daniel profita au roi, mais grâce à la foi qu’il avait au Seigneur, son service influença tout un pays. Le roi envoya une proclamation selon laquelle tous les habitants du royaume devaient adorer le Dieu vrai et vivant, le Dieu que Daniel adorait. Combien grande fut la puissance du service d’un seul juste, qui en toucha un si grand nombre, alors qu’il exerçait son activité ‹dans le monde› dans lequel il vivait! A quel point les résultats de notre service ne sont-ils pas efficaces si nous continuons à agir à notre manière ‹dans le monde› dans lequel nous, nous vivons!» (L’Etoile, juillet 1988, p. 12).

4. Esther risque sa vie pour sauver son peuple.

Enseignez et commentez Esther 3–5; 7–8.

Esther est une Juive qui vit un peu après le temps de Daniel. Après la mort de ses parents, elle est élevée par son cousin Mardochée. Elle est très belle et Assuérus, roi des Mèdes et des Perses, est tellement charmé par sa beauté qu’il fait d’elle sa reine.

Le roi Assuérus élève Haman à la plus haute des dignités (Esther 3:1). Comment Mardochée fait-il preuve de courage lorsque le roi lui commande, à lui et aux autres serviteurs, de se prosterner devant Haman? (Voir Esther 3:2–4.) Quelle est la réaction de Haman? (Voir Esther 3:5–14. Il est en colère et persuade le roi de commander la destruction d’ «un peuple» – tous les Juifs du royaume.)

• Lorsqu’elle apprend les lamentations des Juifs, Esther envoie un messager demander à Mardochée ce qui se passe (Esther 4:1–6). Qu’est-ce que Mardochée exige d’Esther? (Voir Esther 4:7–9.) Quel danger court Esther en allant parler au roi? (Voir Esther 4:10–11. La loi permet au roi de mettre à mort quiconque s’approche de lui sans y être invité.)

• Quel message Mardochée envoie-t-il à Esther lorsqu’il apprend qu’elle a peur d’aborder le roi? (Voir Esther 4:13–14.) Qu’a-t-elle dû ressentir en réfléchissant à la possibilité que c’était «pour un temps comme celui-ci [qu’elle était] parvenue à la royauté»? (Esther 4:14). Comment pouvons-nous recevoir l’assurance que notre vie a un sens? Comment cette conviction peut-elle nous aider?

• Que demande Esther à ses servantes et aux Juifs de Suse pendant qu’elle se prépare à aller trouver le roi? (Voir Esther 4:16.) Comment le jeûne et les prières associés de beaucoup de personnes peuvent-ils nous aider?

• Esther déclare son intention d’aller trouver le roi et elle dit: «Si je dois périr, je périrai» (Esther 4:16). Quelle ressemblance y a-t-il entre cette déclaration et celle de Schadrac, Méschac et Abed Nego avant qu’ils ne soient jetés dans la fournaise? (Voir Daniel 3:17–18.) Comment cette déclaration montre-t-elle le dévouement d’Esther à son peuple et à Dieu?

• Lorsqu’elle va trouver le roi, celui-ci la reçoit et dit qu’il lui accordera tout ce qu’elle demande (Esther 5:1–3). Elle demande que le roi et Haman viennent assister à un banquet (Esther 5:4–8). Qu’est-ce qu’Esther demande au roi le deuxième jour du banquet? (Voir Esther 7:3–4.) Que fait le roi quand il apprend que le peuple que Haman envisage de massacrer est le peuple juif? (Voir Esther 7:5–10.)

• Haman est pendu, mais l’édit commandant le massacre de tous les Juifs a déjà été diffusé dans le royaume entier. Que demande Esther au roi de faire? (Voir Esther 8:5–6.) Quelles bénédictions les Juifs reçoivent-ils grâce au courage et à la foi d’Esther? (Voir Esther 8:16–17.) Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce au courage et à la foi d’autres personnes?

• Quels problèmes affrontons-nous aujourd’hui qui nécessitent un courage comme celui d’Esther? Quelles bénédictions recevrons-nous si nous nous efforçons de faire ce qui est juste même lorsque nous nous trouvons face à des conséquences difficiles?

Conclusion

Témoignez que le Seigneur nous bénit si nous avons le courage de prendre la défense de la vérité. Encouragez les élèves à suivre l’exemple de Daniel, Schadrac, Méschac, Abed Nego, Esther et Mardochée.

Autres idées

Voici des idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Les bénédictions suprêmes de ceux qui obéissent courageusement.

• Qu’avaient en commun Daniel, Schadrac, Méschac, Abed Nego, Esther et Mardochée? (Tous avaient le courage de faire ce qui était bien même si cela mettait leur vie en danger.) Quelles situations avez-vous rencontrées dans lesquelles vous avez décidé si vous alliez ou non prendre la défense de ce que vous saviez être juste?

Témoignez que si nous nous efforçons de garder les commandements, le Seigneur nous bénit. Mais les bénédictions que nous recevons ne sont pas toujours immédiatement manifestes. Pour illustrer cela, vous pourriez parler des épreuves que les personnes suivantes ont subies:

  1. a.

    Sara n’a pu avoir d’enfant que quand elle a eu quatre-vingt-dix ans (Genèse 17:15–17; 21:1–2).

  2. b.

    Joseph a été vendu par ses frères et a été plus tard emprisonné pour une faute qu’il n’avait pas commise (Genèse 37:27–28; 39:7–20).

  3. c.

    Le Sauveur a été trahi par un ami, jugé illégalement et crucifié (Jean 18–19).

  4. d.

    Néphi a été battu et plus tard lié de cordes par ses frères (1 Néphi 3:28; 18:10–11).

  5. e.

    Alma et Amulek ont été forcés de regarder brûler des femmes et des enfants pour leurs croyances (Alma 14:8–11).

  6. f.

    Joseph Smith a été emprisonné et martyrisé (D&A 135).

• Pourquoi le Seigneur a-t-il permis que ces personnes subissent de telles épreuves? Pourquoi ont-elles pu endurer ces épreuves? Que peut nous apprendre leur exemple?

2. Défendre la vérité.

Demandez aux élèves de jouer différentes situations dans lesquelles ils auraient besoin de prendre la défense de ce qu’ils savent être juste. Pensez aux circonstances qui s’appliqueraient aux élèves. Les suggestions suivantes pourraient vous aider:

  1. a.

    Un ami rabaisse quelqu’un et vous invite à faire de même.

  2. b.

    Quelqu’un suggère que vous écoutiez de la musique que vous savez être inconvenante.

  3. c.

    Quelqu’un vous demande d’aller au restaurant dimanche après les réunions à l’église.

  4. d.

    Quelqu’un vous offre de l’alcool ou une autre substance contraire à la Parole de Sagesse.