«Si tu agis bien, tu seras accepté»

Ancien Testament : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 2001


Objectif

Faire comprendre aux élèves que la décision de suivre Jésus-Christ conduit à la liberté, au bonheur et à la vie éternelle, tandis que la décision de suivre Satan conduit au malheur et à la captivité.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière les Ecritures suivantes provenant de la Perle de Grand Prix:

    1. a.

      Moïse 5:16–41. Caïn aime Satan plus que Dieu et obéit au commandement de Satan de faire une offrande au Seigneur (5:16–19). Le Seigneur rejette l’offrande de Caïn et lui commande de se repentir (5:20–25). Caïn fait alliance avec Satan et tue Abel (5:26–33). Le Seigneur maudit Caïn et l’exclut de sa présence (5:34–41).

    2. b.

      Moïse 6:26–63. Enoch, descendant d’Adam de la sixième génération, est appelé par le Seigneur à prêcher le repentir au peuple (6:26–36). Il obéit au commandement du Seigneur et instruit le peuple (6:37–63).

    3. c.

      Moïse 7:13, 17–21, 23–47, 68–69. La foi d’Enoch est si grande que des montagnes sont déplacées, des rivières sont détournées de leur cours et toutes les nations sont saisies d’une grande crainte (7:13, 17). Le Seigneur et Enoch pleurent sur la méchanceté des habitants de la terre (7:23–47). Les habitants de la ville d’Enoch sont d’un seul cœur et d’un seul esprit avec le Seigneur, et la ville tout entière est enlevée au ciel (7:18–21, 68–69).

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Moïse 5:42–55; 6:10–23; 7:14–16, 59–64; 2 Néphi 2:25–27; Genèse 4:1–16.

Idées pour la leçon

Pour capter l’attention

Utilisez l’activité suivante (ou une activité à vous) pour commencer la leçon.

Avant le cours, écrivez côte à côte au tableau les deux groupes de déclarations suivants:

Groupe 1

Groupe 2

«Qui est le Seigneur, que je doive le connaître?»

«Il est mon Dieu, et votre Dieu.»

«Je suis libre.»

«Pourquoi recherchez-vous vos propres conseils et niez-vous le Dieu du ciel?»

«Suis-je le gardien de mon frère?»

«Vous êtes mes frères.»

Dites aux élèves que les déclarations de ces deux listes ont été faites par deux hommes qu’ils vont étudier au cours de la leçon. Demandez-leur ce qu’ils peuvent dire de chacun d’eux sur la base de ces déclarations. (Vous pourriez demander aux élèves de se rassembler en petits groupes pour discuter des déclarations. Lorsqu’ils en ont discuté pendant cinq ou six minutes, demandez à une personne de chaque groupe de résumer la discussion pour le reste de la classe.)

Lorsque les élèves ont répondu, expliquez que les déclarations du premier groupe ont été faites par Caïn, qui a décidé de suivre Satan. Celles du deuxième groupe ont été faites par Enoch, qui a décidé de suivre le Seigneur. Les déclarations de chacun de ces hommes reflètent son attitude vis-à-vis de Dieu.

Commentaire et application des Ecritures

Pendant que vous enseignez les passages d’Ecriture suivants, expliquez en quoi ils s’appliquent à la vie de tous les jours. Encouragez les élèves à faire part d’expériences vécues qui sont en rapport avec les principes scripturaires.

1. Caïn fait alliance avec Satan, tue Abel et est maudit par le Seigneur.

Enseignez et commentez Moïse 5:16–41.

• Adam et Eve espéraient que leur fils Caïn suivrait le Seigneur comme eux. Mais Caïn «n’écouta point» ses parents ni le Seigneur et demanda: «Qui est le Seigneur, que je doive le connaître?» (Moïse 5:16). Qu’est-ce que cette question révèle de l’attitude de Caïn vis-à-vis de Dieu? Que devons-nous faire pour connaître Dieu? (Voir Alma 22:17–18.)

• Pourquoi Caïn fait-il une offrande au Seigneur? (Voir Moïse 5:18.) Qu’offre-t-il? (Voir Moïse 5:19.) Pourquoi le Seigneur accepte-t-il le sacrifice d’Abel mais rejettet-il celui de Caïn? (Voir Moïse 5:5, 20–23.) Le Seigneur a commandé à Adam et à Eve et à leurs enfants d’offrir les premiers-nés de leurs troupeaux. Abel obéit, mais Caïn écoute Satan et offre les fruits de la terre.) Pourquoi était-il important de faire les sacrifices que le Seigneur avait commandés?

Joseph Smith, le prophète, a enseigné: «Abel offrit à Dieu un sacrifice qui fut accepté, qui se composait des premiers-nés du troupeau. Caïn offrit d’entre les fruits de la terre et ne fut pas accepté, parce qu’il ne pouvait pas le faire avec la foi… [verser le] sang du Fils unique pour expier pour l’homme… était le plan de la rédemption… et comme le sacrifice avait été institué comme type, permettant à l’homme de discerner le grand sacrifice que Dieu avait préparé, en offrant un sacrifice contraire à celui-là, on ne pouvait exercer aucune foi… par conséquent Caïn ne pouvait pas avoir la foi, et tout ce qui n’est pas de la foi est péché» (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 43).

• Quelle est la réaction de Caïn quand le Seigneur rejette son sacrifice et l’appelle à se repentir? (Voir Moïse 5:21, 26.) Pourquoi avons-nous parfois du mal à accepter l’appel au repentir? Comment pouvons-nous acquérir un cœur plus repentant?

• Après avoir tué son frère Abel, Caïn dit: «Je suis libre» (Moïse 5:33). A votre avis, de quoi Caïn se croit-il libre? En quoi le fait de désobéir aux commandements de Dieu diminue-t-il en réalité notre liberté? Comment l’obéissance augmente-t-elle notre liberté?

• Quelle est la réaction de Caïn lorsque le Seigneur lui demande où est Abel? (Voir Moïse 5:34.) Que signifie être le gardien de notre frère? (Voir 1 Jean 3:11, 17–18.) En quoi pouvons-nous agir comme gardiens de nos frères et de nos sœurs?

Robert L. Simpson a dit: «Le monde d’aujourd’hui vous dit de laisser votre ami tranquille. Il a le droit d’aller et de venir comme cela lui plaît. Le monde vous dit que persuader quelqu’un d’aller à l’église ou à la réunion de prêtrise ou d’abandonner une mauvaise habitude pourrait produire chez lui de la frustration et lui imposer des pressions gênantes; mais une fois de plus, je répète la parole du Seigneur: vous êtes le gardien de votre frère, et quand vous serez convertis, vous avez l’obligation d’affermir votre frère» (L’Etoile, novembre 1972, p. 462).

• Qu’arrive-t-il à Caïn pour avoir décidé de suivre Satan plutôt que Dieu? (Voir Moïse 5:23–25, 36–41.) En quoi le choix de Caïn affecte-t-il ses descendants aussi bien que lui-même? (Voir Moïse 5:41–43, 49–52, 55.) En quoi nos choix justes ou impies peuvent-ils affecter les membres de notre famille?

2. Enoch prêche le repentir au peuple.

Enseignez et commentez Moïse 6:26–63.

• Comment Enoch réagit-il quand le Seigneur l’appelle à prêcher le repentir au peuple? (Voir Moïse 6:31.) Qu’est-ce que le Seigneur lui promet s’il va comme cela lui est commandé? (Voir Moïse 6:32–34.) Que peut nous apprendre l’histoire d’Enoch sur la façon dont le Seigneur choisit ses dirigeants? (Voir aussi 1 Samuel 16:7.) Que peut nous apprendre Enoch sur le fait de servir le Seigneur même quand on ne s’en sent pas capable?

• Pourquoi le peuple est-il offensé quand Enoch commence à prêcher le repentir? (Voir Moïse 6:37; voir aussi 1 Néphi 16:2; Mosiah 13:7.) Pourquoi continue-t-il à l’écouter en dépit du fait qu’il est offensé? (Voir Moïse 6:38–39. Tout d’abord il est simplement curieux, mais ensuite il se rend compte que c’est un homme de Dieu.) Comment pouvons-nous acquérir le témoignage que le prophète vivant est un homme de Dieu? Comment ce témoignage peut-il nous aider à suivre le prophète même quand ses enseignements sont impopulaires?

• Quels enseignements de l’Evangile Enoch donne-t-il quand il appelle le peuple au repentir? (Voir Moïse 6:47–63. Si vous avez parlé de ces versets à la leçon 4, il n’est pas nécessaire de les passer de nouveau en revue.)

• Le Seigneur nous a donné notre libre arbitre (voir Moïse 6:56). Qu’est-ce que cela veut dire? (Nous avons la possibilité de choisir.) Pourquoi le libre arbitre est-il nécessaire dans le plan de Dieu pour notre salut? (Nous avons besoin du libre arbitre pour être responsables de nos choix.) Quelles conséquences a la décision de suivre Satan? Quelles conséquences a la décision de suivre le Seigneur? (Voir 2 Néphi 2:25–27.)

3. Les habitants de la ville d’Enoch sont d’un seul cœur et d’un seul esprit avec le Seigneur, et la ville entière est enlevée au ciel.

Enseignez et commentez Moïse 7:13, 17–21, 23–47, 68–69.

• Quels miracles le Seigneur accomplit-il grâce à la grande foi d’Enoch? (Voir Moïse 7:13.) Quels miracles le Seigneur accomplit-il de nos jours grâce à la foi des gens?

• Quelles bénédictions ont reçu ceux qui ont entendu les paroles d’Enoch et se sont repentis de leurs péchés? (Voir Moïse 7:17–18.) Pourquoi leur ville reçoit-elle le nom de Sion? (Voir Moïse 7:18.) Que signifie être «d’un seul cœur et d’un seul esprit»? Que pouvons-nous faire pour devenir d’un seul cœur et d’un seul esprit avec le Seigneur? Dans notre famille? Dans l’Eglise?

• Qu’arrive-t-il par la suite à Enoch et aux habitants de sa ville? (Voir Moïse 7:19–21, 69.)

• Dans Moïse 7:28, Enoch voit le Seigneur pleurer. Pourquoi le Seigneur pleure-t-il? Pourquoi Enoch s’étonne-t-il de ce que le Seigneur pleure? (Voir Moïse 7:29–31.) Que répond le Seigneur? (Voir Moïse 7:32–33, 36–37.) Quel est votre sentiment à l’égard du Seigneur quand vous lisez ces versets?

• Quand Enoch voit la méchanceté du peuple, il pleure, lui aussi (Moïse 7:41, 44). Comment le Seigneur le console-t-il? (Voir Moïse 7:44–47.)

Vous pourriez dire aux élèves que dans de prochaines leçons vous allez parler du rétablissement de Sion dans les derniers jours (y compris une Nouvelle Jérusalem), de la seconde venue du Sauveur et de son règne millénaire sur la terre, dont Enoch a eu la vision (Moïse 7:62–65).

Conclusion

Faites observer que Caïn a décidé de suivre Satan et d’enseigner ses pratiques mauvaises à ses enfants et à ses partisans. Il en résulte que les descendants de Caïn deviennent de plus en plus méchants et sont maudits par Dieu pour leur impiété. Enoch, lui, décide de suivre le Seigneur. Suite à la décision d’Enoch d’obéir et d’enseigner l’Evangile à tous ceux qui l’écoutent, une ville entière devient tellement juste qu’elle est enlevée de la terre pour demeurer avec Dieu.

Témoignez que la décision que nous prenons de suivre Jésus nous aide à nous rapprocher de lui et nous conduit à la liberté, au bonheur et à la vie éternelle.

Autres idées

Voici quelques idées supplémentaires pour la leçon. Vous pouvez en intégrer une ou deux à votre cours.

1. Tenir des annales familiales.

• Pourquoi était-il important qu’Adam et Eve et leurs descendants tiennent un livre de souvenir et une généalogie? (Voir Moïse 6:5–8, 45–46.) Pourquoi est-il important que nous tenions de tels registres aujourd’hui? Comment le compte rendu écrit de la vie de vos ancêtres vous a-t-il aidés? Comment un compte-rendu écrit de votre vie et de votre foi pourrait-il aider les membres de votre famille?

• En quoi les Ecritures peuvent-elles être considérées comme des registres familiaux? Comment les parents et les instructeurs peuvent-ils utiliser efficacement les Ecritures pour instruire les enfants?

2. Comparaison entre Enoch et Caïn.

Dessinez au tableau deux empreintes de pas, les unes montant, les autres descendant (voir l’illustration de la page 21). Appelez les pas montants attitude qui nous conduit à Dieu et écrivez le nom d’Enoch sur le premier pas. Appelez les pas descendants attitude qui nous conduit à la destruction et écrivez le nom de Caïn sur le premier pas.

Demandez aux élèves de lire le premier verset indiqué sur les pas d’Enoch (Moïse 7:59) et le premier verset indiqué sur les pas de Caïn (Moïse 5:16). Ensuite écrivez quelques mots clés sur les pas appropriés qui se trouvent au tableau. Faites la même chose pour les pas restants. Quand tous les versets sont lus, appelez la fin des pas d’Enoch demeurer avec Dieu et la fin des pas de Caïn destruction spirituelle. Montrez comment les paroles et les actions d’Enoch l’ont aidé à se rapprocher de Dieu, tandis que les paroles et les actions de Caïn le rapprochaient de Satan.

• Comment pouvons-nous suivre l’exemple d’Enoch et nous rapprocher de Dieu?

steps closer to God

3. «Oins-toi les yeux d’argile… et tu verras» (Moïse 6:35).

Jésus-Christ a guéri un jour un aveugle en lui oignant les yeux d’argile (Jean 9:1–7). Enoch, qui n’est pas encore spirituellement mûr et est par conséquent spirituellement aveugle à certaines choses, reçoit aussi le commandement: «Oins-toi les yeux d’argile, et lave-les» (Moïse 6:35).

• Que voit Enoch une fois qu’il a fait cela? (Voir Moïse 6:36.) Que nous enseigne le geste symbolique de retirer l’argile?

• Que pouvons-nous faire pour ouvrir plus complètement les yeux aux choses de Dieu? Comment pouvons-nous améliorer notre étude des Ecritures pour voir les trésors qui s’y trouvent?

4. Des êtres aimés qui s’égarent.

• Adam et Eve enseignent l’Evangile à leurs enfants (Moïse 5:12), mais cela n’empêche pas Caïn et d’autres de décider de mener une vie injuste. Que pouvons-nous faire pour mieux supporter la souffrance lorsque des personnes qui nous sont chères s’égarent? Que pouvons-nous faire pour les aider?

Richard G. Scott a dit:

«Vous êtes beaucoup à avoir le cœur gros parce que votre fils ou votre fille, votre mari ou votre femme s’est détourné de la justice pour s’adonner au mal. Mon message vous est destiné.

Votre vie est pleine d’angoisse, de douleur et, parfois, de désespoir. Je vais vous dire comment vous pouvez être réconforté par le Seigneur.

Tout d’abord, vous devez admettre deux principes fondamentaux:

  1. 1.

    S’il est vrai qu’il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour aider un être cher dans le besoin, il y a aussi des choses qui doivent être faites par le Seigneur.

  2. 2.

    Il ne peut y avoir d’amélioration durable sans juste exercice du libre arbitre. N’essayez pas de passer outre au libre arbitre. Le Seigneur lui-même ne le ferait pas. Obéir sous la contrainte n’apporte pas de bénédictions (voir D&A 58:26–33).

Je vais vous proposer sept façons d’apporter de l’aide.

Premièrement – Aimez sans condition… Deuxièmement – Ne trouvez pas d’excuse à la transgression, mais donnez autant d’espoir et de soutien que possible au transgresseur… Troisièmement – Enseignez la vérité… Quatrièmement – Pardonnez honnêtement aussi souvent que nécessaire… Cinquièmement – Priez avec confiance. ‹La prière agissante du juste a une grande efficacité› (Jacques 5:16)…

Sixièmement – Conservez du recul… Une fois que vous avez fait ce que vous pouviez faire pour aider, confiez le problème au Seigneur et ne vous en souciez plus. Ne vous culpabilisez pas parce que vous ne pouvez rien faire de plus. Ne gaspillez pas votre énergie à vous faire inutilement du souci… Le moment venu, vous aurez des idées et saurez comment continuer à aider. Vous serez plus en paix et plus heureux, vous ne négligerez pas les autres personnes qui ont besoin de vous, et vous serez plus en mesure d’aider du fait de cette perspective éternelle…

«Une dernière recommandation – N’abandonnez jamais, au grand jamais, un être cher!» (L’Etoile, juillet 1988, pp. 55–56).