Je peux être un ami

Primaire 1 : Je suis enfant de Dieu, 1998


Objectif

Susciter chez tous les enfants le désir d’être de bons amis.

Preparation

  1. 1.

    Etudiez, en vous aidant de la prière, Jean 6:1–13 et 11:1–7, 17–44.

  2. 2.

    Matériel nécessaire:

    1. a.

      Une Bible.

    2. b.

      Image 1-3, Jésus le Christ (Jeu d’illustrations de l’Evangile 240; 62572).

  3. 3.

    Faites les préparatifs nécessaires pour les idées supplémentaires que vous voulez utiliser.

Idees pour la leçon

Invitez un enfant à faire la prière d’ouverture.

Pour susciter l’attention

Montrez-vous du doigt et demandez: «Qui suis-je?» Les enfants vont probablement dire votre nom ou dire que vous êtes l’instructeur. Expliquez que vous êtes aussi leur ami et qu’ils sont vos amis. Expliquez que les amis sont des gens qui s’aiment.

Faites un cercle avec les enfants. En regardant tour à tour chaque enfant, dites: «(Nom de l’enfant) est mon ami». Que chaque enfant le fasse tour à tour, en vous assurant que tous les enfants sont mentionnés chaque fois.

Nous avons beaucoup d’amis

• Qui sont nos amis?

Laissez les enfants parler de leurs amis. Faites observer que les amis peuvent avoir n’importe quel âge. Les membres de la famille peuvent compter parmi nos meilleurs amis. Soulignez le fait que chaque personne de la classe est un ami.

Montrez l’image 1-3, Jésus le Christ. Expliquez que la personne représentée sur l’image est un excellent ami de tous les membres de la classe.

• Qui est notre ami sur cette image?

• Comment savez-vous que Jésus est notre ami?

Chant

Chantez ou dites les paroles de «Jésus est notre ami» (Chants pour les enfants, p. 37).

Oui, Jésus est notre ami.
Il est toujours là.
Prions-le, nous, ses enfants;
Il nous entendra.

Histoire

Racontez l’histoire de la résurrection de Lazare, qui se trouve dans Jean 11:1–7, 17–44. Soulignez le fait que Lazare et ses sœurs étaient les amis de Jésus. Lorsqu’il était à Béthanie, Jésus logeait et mangeait chez eux.

• Quels étaient les sentiments de Jésus pour Lazare? (Voir Jean 11:3, 35–36.)

• Qu’est-ce que Jésus a fait pour Lazare? (Voir Jean 11:43–44.)

• Quels étaient, à votre avis, les sentiments de Lazare, de Marie et de Marthe pour Jésus?

Nous pouvons être amis

• Comment devons-nous traiter nos amis?

Expliquez que quand nous sommes amis, nous aidons les autres à faire de bonnes choses. Nous nous occupons de nos amis et nous voulons qu’ils soient heureux. Parlez de l’importance de traiter les autres comme nous aimons être traités. Demandez comment les enfants pourraient être amis dans des situations comme celles-ci:

• Vous jouez avec un ami et un autre enfant arrive et veut jouer avec vous.

• Un nouvel enfant arrive pour la première fois dans la classe et est timide ou a peur.

• Un enfant a été taquiné et est de mauvaise humeur.

Chant

Chantez ou dites les paroles de «Soyons gentils» (Chants pour les enfants, p. 83).

Je serai gentil envers chacun,
Jésus nous l’a appris.
C’est pourquoi je me dit:
«A moi d’abord de me montrer gentil.»

• Que ressentez-vous quand vos amis sont gentils avec vous?

• Qu’est-ce qu’ils ressentent quand vous êtes gentils avec eux?

Faites comprendre aux enfants que s’ils veulent avoir des amis, ils doivent être eux-mêmes amis.

Les amis partagent

• Si vous jouez avec (nommez un jouet ou une autre chose précise) et qu’un ami vient jouer avec vous, qu’est-ce que vous devez faire?

Expliquez que quand nous laissons quelqu’un d’autre jouer avec nous, ou que nous donnons une partie de ce que nous avons à quelqu’un d’autre, nous partageons. Parfois nous ne pouvons pas diviser ce que nous avons, alors nous l’utilisons tour à tour. Cela aussi, c’est partager.

• Si un de vos amis a faim et que vous avez de la nourriture, que devez-vous faire?

Histoire

Montrez la Bible et racontez l’histoire de la première multiplication des pains, qui se trouve dans Jean 6:1–13. Soulignez le fait que parce qu’un jeune garçon a partagé la nourriture qu’il avait, Jésus a pu utiliser son pouvoir pour faire assez de nourriture pour nourrir tout le monde.

Rappelez aux enfants l’histoire d’Elie et de la veuve de Sarepta (racontée à la leçon 32). La veuve a été bénie parce qu’elle a partagé sa nourriture en dépit du fait qu’elle n’en avait pas beaucoup.

• Que pouvons-nous partager avec nos amis?

• Que pouvons-nous partager avec notre famille?

Chant

Que les enfants se lèvent et chantent «C’est amusant» (Chants pour les enfants, p. 129), en utilisant l’expression «partager (mes jouets, mon livre, ou toute autre chose proposée par les enfants), c’est amusant». Que les enfants fassent les gestes qui vont avec les paroles.

Partager mes jouets, c’est amusant,
Amusant, très amusant;
Partager mes jouets, c’est amusant,
Très amusant, vraiment!
(© 1963 par D. C. Heath and Company. Reproduit avec la permission de l’éditeur.)

Rappelez aux enfants que les amis s’entraident, et encouragez-les à aider à ranger la salle de classe, si c’est nécessaire.

Témoignage

Témoignez de l’importance d’être un ami. Vous pourriez raconter quelque chose que vous avez vécu avec un de vos amis. Rappelez que notre Père céleste et Jésus sont nos amis et qu’ils nous aiment. Encouragez les enfants à être gentils cette semaine avec leurs amis.

Idees Supplementaires

Faites quelques-unes de ces activités.

  1. 1.

    Chantez ou dites les paroles de «Dis-moi, que fais-tu pendant tout l’été» (Chants pour les enfants, p. 120).

  2. 2.

    Que les enfants se lèvent et fassent le poème mimé «Cher petit ami»:

    J’ai un adorable petit ami (serrez-vous dans vos bras); Tous les jours nous nous voyons. J’aime mon gentil petit ami. Voici comment nous jouons: Avec les poupées nous jouons (faites semblant de bercer une poupée dans vos bras); Les balles nous les lançons (faites semblant de jeter une balle); Comme des soldats nous marchons (faites silencieusement du sur-place). De la balançoire nous faisons (faites semblant de vous balancer); Nous parlons et nous chantons;

    Comme tous les bons amis le font (croisez les bras et hochez la tête).

  3. 3.

    Apportez une friandise en classe (assurez-vous auprès des parents qu’aucun enfant n’est allergique à cet aliment). Mettez-la à un endroit où les enfants peuvent la voir. Dites qu’elle a l’air bien bonne et demandez aux enfants s’ils aimeraient que vous la partagiez avec eux. Demandez-leur ce qu’ils ressentiraient si vous partagiez la douceur avec quelques-uns d’entre eux seulement. Dites ce que les autres ressentent quand ils ne reçoivent rien. Partagez la friandise avec les enfants.

  4. 4.

    Que chaque enfant se dessine en train de partager avec un ami ou une amie. Mettez sur chaque image Je peux partager avec mon ami ou Je peux partager avec mon amie.

  5. 5.

    Racontez, en vos propres termes, l’histoire véridique suivante:

    Les chaussures à pointes de cuivre

    Quand les pionniers sont allés vivre en Utah, la plupart d’entre eux étaient pauvres. Ils avaient dépensé tout leur argent pour acheter du matériel pour le long voyage et les outils dont ils auraient besoin pour construire des maisons et planter des potagers. Comme ils n’avaient pas beaucoup d’argent, beaucoup d’enfants n’avaient qu’une paire de chaussures qu’ils portaient le dimanche. Ils allaient souvent pieds nus les autres jours de la semaine.

    Une fille de pionniers, appelée Melinda, a une paire de grosses chaussures laides à pointes de cuivre qu’elle a portée pendant l’hiver. En été, sa famille lui achète une nouvelle paire de belles chaussures confortables pour le dimanche et elle va les porter lors d’un défilé.

    Amanda, sa meilleure amie, n’a pas de chaussures. Melinda est triste pour elle et demande à sa mère la permission de prêter une de ses paires de chaussures à Amanda pour le défilé. Comme elle prend ses gros souliers usagés à pointes de cuivre pour les donner à son amie, sa mère lui dit: «Si tu as l’intention de partager, tu dois donner quelque chose que tu voudrais toi-même recevoir.»

    Elle réfléchit très fort pendant quelques minutes. Elle pense à ce que Jésus aurait fait. Elle pense à la paire de chaussures qu’elle préférerait porter, et puis elle prend sa décision. Elle apporte ses nouveaux souliers du dimanche à son amie et participe au défilé portant ses vieilles chaussures laides à pointes de cuivre. Mais elle est très heureuse! Elle sait qu’elle partage comme Jésus le veut.

Adaptation pour les tout-petits

  1. 1.

    Placez plusieurs jouets avec lesquels les enfants vont jouer. Parlez de l’importance de dire: «S’il te plaît» et «Merci». Encouragez les enfants à partager les jouets quand ils jouent et à s’aider à ranger les jouets quand ils ont fini de jouer.

  2. 2.

    Pendant que vous dites le poème suivant, indiquez aux enfants les gestes qu’il faut faire. Répétez si les enfants le désirent.

    Apporter le sourire

    Deux yeux pour voir des choses gentilles à faire (montrez les yeux),
    Deux lèvres pour sourire à mes sœurs et à mes frères (faites un grand sourire),
    Deux oreilles pour écouter les autres parler (mettez les mains en forme de coupe autour des oreilles),
    Deux mains qui rangent les jouets (faites semblant de rassembler les jouets et de les mettre de côté).
    Une langue qui dit des choses gentilles toute la journée (montrez votre bouche),
    Un cœur aimant pour travailler et jouer (mettez les mains sur le cœur),
    Deux pieds qui sont heureux de courir (montrez les pieds) – Donnent à chacun le sourire.
  3. 3.

    Chantez ou dites les paroles de «Mes petites mains» (Chants pour les enfants, p. 126).