Adaptation du manuel à l’usage de la garderie

Primaire 1 : Je suis enfant de Dieu, 1998


La garderie

Les enfants qui ont au moins dix-huit mois, mais qui n’ont pas encore trois ans à la date du 1er janvier, peuvent assister à la garderie si les parents le souhaitent. Il faut appeler au moins deux instructeurs par classe de garderie. Une classe d’enfants de cet âge a besoin de plus de supervision adulte que ne peut en fournir un instructeur isolé. Les deux instructeurs doivent rester avec la classe pendant toute la durée de la Primaire.

But

Le but de la classe de garderie est d’être un endroit sûr et organisé où les petits enfants peuvent apprendre à connaître et à aimer notre Père céleste et Jésus-Christ, avoir de bonnes expériences dans un cadre religieux et acquérir une meilleure perception d’eux-mêmes. La classe de la garderie est la première expérience dans l’Eglise où ces jeunes enfants sont en relation avec d’autres enfants et avec des adultes. La classe doit prévoir des jeux libres et des activités d’apprentissage.

Le cadre

La salle de la garderie doit être propre, gaie et accueillante. Elle doit se trouver près des toilettes. On peut la diviser en sections distinctes pour jouer (sur un tapis, si c’est possible), pour la lecture ou les activités et pour les leçons. Les jouets doivent être propres, intéressants, sans danger et en bon état. En accord avec les directives de l’Eglise, il ne doit pas y avoir dans les bâtiments de réunion de matériel d’escalade de tout type.

Prière

Chaque période de classe de la garderie doit commencer et se terminer par une prière faite par un enfant. Enseignez aux enfants à faire des prières courtes et simples. Aidez-les si c’est nécessaire.

Horaire

La garderie dure habituellement une heure quarante. Les enfants de la garderie ne vont pas à la période d’échange ni aux activités d’ouverture ou de clôture. L’horaire proposé ci-après peut être adapté aux besoins locaux:

Accueil:

5–10 minutes

Jeux:

45 minutes

Goûter:

15 minutes

Leçon:

20 minutes, divisée en deux périodes ou davantage

Clôture:

5–10 minutes

Accueil: Le but de l’accueil est de permettre aux enfants de parler et d’entrer en relations avec les instructeurs et les uns avec les autres dans un cadre détendu. Les enfants se sentent plus en sécurité et plus à l’aise à la garderie s’ils sont libres de se déplacer pendant cette période.

Aidez chaque enfant à se sentir le bienvenu et à l’aise dans la garderie. Faites preuve d’amour, de cordialité et de respect par vos paroles et vos actes. Soyez sensible et ayez une attitude souple. Parlez des besoins des enfants et de ce qui les intéresse. Voici quelques sujets dont vous pouvez traiter:

  • Les événements récents de la vie des enfants, par exemple la naissance d’un bébé ou une sortie en famille.

  • Des vacances spéciales.

  • Le temps.

  • L’observation de la nature.

  • Des qualités relationnelles comme écouter, prêter ses affaires ou faire preuve de politesse.

  • Des actes de gentillesse.

Les jeux de doigts, les exercices de détente, les chants peuvent également être utilisés pendant cette période pour aider les enfants à surmonter leur agitation.

Jeux: Le but de la période de jeux est de permettre aux enfants de jouer librement avec des jouets, des puzzles, des images ou des livres. Encouragez chaque enfant à ne choisir qu’un objet à la fois et à le remettre à sa place avant de choisir quelque chose d’autre. N’obligez pas l’enfant à partager s’il ne le veut pas. Beaucoup d’enfants de cet âge ne sont pas prêts émotionnellement ou socialement à partager. Soyez disponibles pour les enfants, mais n’intervenez pas trop dans leurs jeux.

Vous pouvez à ce moment diriger des activités déterminées (voir «Activités et jeux», pp. XIV–XVIII), mais les enfants ne doivent pas être obligés à participer.

Goûter: Bien que l’on ne donne habituellement pas de nourriture à la Primaire, vous pouvez prévoir un goûter sain pour les enfants de la garderie. Aidez un enfant à faire une prière simple pour les aliments.

Leçon: Les leçons de ce manuel sont conçues pour le niveau des enfants de trois ans, mais beaucoup d’activités des leçons et des sections «Idées supplémentaires» conviennent pour les enfants plus jeunes. Chaque leçon contient aussi une section «Adaptation pour les toutpetits». (Notez que le matériel et la préparation nécessaires pour l’adaptation ne sont pas mentionnés dans la section «Préparation» de la leçon. Lisez soigneusement la description de chacune des activités que vous voulez utiliser, afin de vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin).

Adaptez les leçons aux enfants de votre classe. N’essayez pas de traiter toute la matière des leçons; ne choisissez que les activités et les histoires que les enfants comprendront et aimeront. Lorsque vous adaptez vos leçons aux tout-petits, gardez ces directives à l’esprit:

  • Utilisez des mots que les enfants peuvent comprendre.

  • N’enseignez qu’une idée principale par leçon.

  • Veillez à ce que la leçon reste simple et courte.

  • Faites en sorte que la leçon soit un moment agréable.

  • Utilisez un mélange d’activités animées et d’activités calmes.

  • Donnez aux enfants l’occasion de se déplacer pendant la leçon.

  • Utilisez un passage scripturaire dans chaque leçon, et soulignez l’idée principale pour que les enfants puissent la raconter chez eux.

Vous pourriez de temps en temps consacrer un bref moment de la leçon à chanter uniquement.

Souvenez-vous que les enfants de la garderie aiment la répétition. Vous pouvez répéter de nombreuses fois la même activité, le même chant ou le même poème au cours d’une seule leçon et le revoir au cours des semaines qui suivent.

Les petits enfants peuvent comprendre des notions importantes si on les enseigne avec simplicité et qu’on les répète souvent. Permettez aux enfants, dont le temps d’attention est plus limité, de retourner jouer s’ils le veulent.

Clôture: Pendant la période de clôture, tout le matériel et tous les jouets doivent être remis à leur place. Aidez les enfants à ranger les objets et ensuite revoyez et résumez brièvement l’idée principale de la leçon. Aidez l’un des enfants à faire la prière de clôture.

Caracteristiques des tout-petits

En étudiant les caractéristiques suivantes du comportement des petits enfants, vous comprendrez mieux pourquoi les enfants de votre classe se conduisent comme ils le font. Utilisez cette connaissance lorsque vous préparez et que vous donnez les leçons et dans vos relations avec les enfants. Souvenez-vous que ce sont des indications générales; les enfants ne se développent pas tous au même rythme ni ne se comportent de la même manière au même âge.

Caractéristiques mentales

  • Ils pensent simplement et littéralement. Ils ne comprennent pas les idées abstraites.

  • Leur temps d’attention est court (1 à 3 minutes).

  • Ils posent souvent des questions ou font des commentaires qui sont hors sujet.

  • Ils sont très curieux et inquisiteurs.

  • Ils sont généralement très intéressés d’apprendre et d’essayer des choses nouvelles.

  • Ils aiment la répétition.

  • Ils peuvent faire des choix simples.

Caractéristiques physiques

  • Ils sont généralement très actifs.

  • Ils acquièrent la capacité de marcher, de sauter et de battre des mains.

  • Ils deviennent facilement agités, irritables et fatigués.

  • Il leur est plus facile de défaire et de démonter que de remonter.

Caractéristiques sociales

  • Ils font confiance.

  • Ils aiment généralement jouer seuls.

  • Ils sont souvent très égoïstes et égocentriques.

  • Ils ont du mal à partager et à attendre leur tour.

  • Ils se disputent souvent pour les jouets.

Caractéristiques émotionnelles

  • Ils sont habituellement vivement désireux d’aimer et d’être aimés.

  • Ils ont souvent des accès de colère.

  • Ils pleurent facilement.

  • Ils ont souvent des sautes d’humeur.

Caractéristiques spirituelles

  • Ils aiment prier mais ont besoin d’aide pour ce faire.

  • Ils peuvent commencer à apprendre la signification du recueillement.

  • Ils sont sensibles à l’Esprit.

  • Ils comprennent que notre Père céleste et Jésus nous aiment.

  • Ils comprennent les notions spirituelles de base.

Problemes potentiels et solutions

Même dans la meilleure garderie, il arrive aux enfants de se conduire mal. Voici quelques problèmes de comportement courants et des suggestions pour les résoudre.

Problème

Solution possible

L’un des parents vous dit que l’enfant ne veut pas aller à la garderie. L’enfant hurle et pleure quand son père ou sa mère essaie de partir.

Encouragez les parents à s’y prendre à l’avance pour préparer leur enfant pour la garderie (voir «Comment les parents peuvent préparer leurs enfants pour la garderie», p. X). Demandez au père ou à la mère de rester jusqu’à ce que l’enfant soit calme et occupé. Il pourrait être utile d’inviter d’autres adultes à tenir dans leurs bras les enfants qui pleurent, pour les aider à se sentir plus en sécurité.

Un enfant semble avoir peur de vous ou des autres enfants, erre sans but dans la garderie et ne veut parler avec personne.

Soyez patient; n’insistez pas. Donnez-lui le temps de vous connaître, vous, les autres enfants et son environnement. Rassurez de temps en temps l’enfant et suggérez-lui d’essayer une ou deux activités. Aidez-le à faire une expérience réussie.

Après être arrivé à la garderie, l’enfant court d’un endroit à l’autre, attrapant et lâchant tout ce qui lui tombe sous la main.

L’enfant est probablement curieux et tout excité par la garderie. Suggérez-lui gentiment de regarder les jouets et d’en choisir un à prendre sur l’étagère pour jouer.

Pendant toute la garderie, un enfant s’accroche à vos jambes et essaie de s’asseoir sur vos genoux.

Les petits enfants ont besoin de chaleur et d’attention. Tenez-le une minute et parlez-lui de temps en temps et, d’ordinaire, cela le satisfera. Encouragez ensuite l’enfant à participer aux activités.

Pendant la leçon, plusieurs enfants se lèvent et s’en vont avant que les activités ne soient terminées.

Soyez attentif aux besoins, aux intérêts et au temps d’attention de chaque enfant. Soyez attentif aux signes d’ennui ou d’agitation pour adapter l’activité aux intérêts des enfants. Ne forcez pas un enfant à prendre part à une activité. Si certains enfants veulent retourner à leurs jouets, laissez-les faire.

Un enfant refuse de rester assis tranquillement et d’écouter. Il pousse et tire les enfants qui sont assis près de lui.

Le deuxième instructeur peut attirer l’attention de l’enfant sur l’activité que le premier instructeur est en train de faire. Donnez à l’enfant quelque chose à tenir pour qu’il participe activement à la leçon ou à l’activité.

Plusieurs enfants commencent à se battre pour un jouet. L’un des enfants donne des coups de pied, frappe ou mord pour garder le jouet.

Les enfants arrivent parfois à résoudre eux-mêmes leurs désaccords, mais vous devez intervenir si c’est nécessaire pour les empêcher de se faire du mal ou d’abîmer le matériel. Proposez aux enfants des solutions à leurs problèmes.

Un enfant commence à jouer brutalement: il balance un jouet en tous sens, le cogne sur le sol et le jette. Puis il court dans une autre partie de la pièce.

Il faut arrêter ce comportement. Expliquez à l’enfant pourquoi il ne peut pas agir ainsi; ensuite orientez-le vers une autre activité.

Un enfant prend un jouet après l’autre sur l’étagère, et refuse de ranger les jouets.

Reformulez gentiment mais fermement le comportement attendu. Montrez à l’enfant comment ranger les jouets. Encouragez-le à ranger chaque jouet avant d’en prendre un autre.

Un enfant commence à geindre et à pleurer. Quand vous essayez de le consoler, il vous dit: «Je ne t’aime pas».

Les petits enfants se laissent facilement distraire. Montrez-lui un jouet particulier et faites-lui comprendre que cela pourrait être amusant de jouer avec. Si cela ne marche pas, essayez une histoire ou un livre. On peut parfois arrêter les pleurs en essuyant les yeux de l’enfant. Si l’enfant continue à pleurer, portez-le à un de ses parents.

Un enfant demande: «Quand est-ce que maman vient? Quand est-ce que je peux rentrer à la maison?»

Rassurez-le en disant que ses parents vont revenir. Dites ce qu’on va faire avant que ce ne soit le moment de rentrer à la maison.

Activites et jeux

Utilisez à volonté les activités de cette section pendant la période de jeux de la garderie. Vous pouvez également utiliser toute activité de cette section qui correspond à une leçon particulière au cours de la période de leçon et vous pouvez utiliser des activités ou des leçons pendant la période de jeux. Organisez des activités pendant la période de jeux, mais n’obligez pas les enfants à participer. Certains enfants préfèrent jouer avec des jouets pendant toute la période de jeux.

Activités artistiques

Les expériences artistiques peuvent être agréables et aider les enfants à acquérir de l’assurance, de la créativité, de la dextérité, de la coordination entre les yeux et les mains et à prendre conscience de leurs sens. Le dessin peut également être une manière très satisfaisante d’exprimer son individualité. Faites preuve d’imagination et de créativité lorsque vous planifiez les projets artistiques convenant à votre classe.

Les instructions suivantes vous aideront à planifier des projets artistiques créatifs:

  • Les projets doivent être simples.

  • Soyez prêt. Disposez de tout le matériel nécessaire et sachez réaliser le projet vous-même.

  • Faites preuve de souplesse. Ainsi vous ne vous énerverez pas lorsqu’un projet ne marche pas comme prévu. Souvenez-vous que les enfants sont souvent plus intéressés par l’expérimentation du matériel que vous donnez que par la réalisation du projet.

  • Soyez positif. Intéressez-vous aux enfants et à ce qu’ils font et faites-leur des compliments sincères.

  • Diversifiez. Organisez des projets qui permettent aux enfants d’utiliser de semaine en semaine une grande diversité de matériel et de méthodes.

  • Ayez du tact. Les petits enfants n’essaient pas toujours de représenter quelque chose, ils aiment tout simplement faire des expériences avec le matériel que vous leur fournissez. Si vous voulez faire un commentaire sur le travail fait par un enfant, dites simplement: «Parle-moi de ton dessin.» Cela vaut mieux que de demander: «Qu’est-ce que c’est?»

  • Donnez un minimum d’aide. Aidez lorsque c’est nécessaire, mais laissez les enfants faire leur propre travail.

Coloriage en musique

Matériel nécessaire: enregistrements musicaux ou instruments de musique; papier; pastels ou crayons de couleurs.

Jouez de la musique pendant que les enfants colorient. Faites-les colorier en fonction des sentiments que la musique leur fait éprouver.

Collages

Matériel nécessaire: on peut utiliser presque n’importe quels matériaux pour un collage; faites donc preuve d’imagination. Vous pouvez utiliser du papier d’emballage cadeau, des mouchoirs en papier, des échantillons de papier peint, des feuilles, du sable et des pâtes alimentaires. Il vous faudra aussi, pour chaque enfant, de la colle et un morceau de papier ou une autre surface plane (pour servir de base au collage).

Laissez les enfants choisir les matériaux qu’ils vont coller sur une feuille de papier, une boîte ou un autre objet ayant des surfaces planes. Laissez-les créer les motifs qu’ils veulent.

Enfiler du macaroni

Matériel nécessaire: du gros macaroni non cuit (ou des bouts de paille ou tout autre matériau facile à enfiler; un long morceau de fil ou de ficelle pour chaque enfant; de la colle ou de la cire).

Raidissez une extrémité de chaque bout de ficelle ou de fil en le plongeant dans de la colle ou de la cire. Une fois qu’il est sec, il est suffisamment raide pour l’enfiler. Faites un nœud à l’autre extrémité de la ficelle pour que le macaroni ne s’échappe pas. Laissez les enfants enfiler les bouts de macaroni et nouez ensemble les extrémités de la ficelle quand les enfants ont terminé.

Pâte à sel

Matériel nécessaire:

  • 2 tasses de farine

  • 1 tasse de sel

  • 1 cuillère à café d’huile

  • 3/4 tasse d’eau du colorant alimentaire (facultatif)

Mélangez la farine et le sel. Ajoutez l’huile et suffisamment d’eau pour obtenir une consistance argileuse. Ajoutez l’eau peu à peu jusqu’à ce que le mélange soit souple mais pas trop collant. Mélangez et pétrissez légèrement. (Si vous voulez obtenir une pâte colorée, ajoutez un colorant alimentaire à l’eau avant de l’ajouter à la farine et au sel.)

Faites cette pâte à sel chez vous avant de l’utiliser à la garderie et entreposez-la, si possible, dans un récipient hermétique. Apportez du papier (le papier sulfurisé convient particulièrement bien) pour couvrir les tables où les enfants vont utiliser la pâte à modeler.

Jeux et poèmes mimés

Les enfants adorent faire des choses qui nécessitent du mouvement, comme des jeux simples ou des gestes accompagnant les poèmes ou les chants. Les leçons contiennent beaucoup de poèmes mimés, et nous vous décrivons ci-dessous quelques jeux simples. Lorsque les enfants prennent plaisir à une activité, on peut la refaire de nombreuses fois pendant l’année, et pas simplement dans les leçons où elle est mentionnée.

Les quelques indications qui suivent peuvent vous aider à enseigner de nouveaux poèmes mimés aux enfants:

  • Apprenez vous-même par cœur le poème avant la classe.

  • Commencez par dire les paroles et par faire les gestes pour les enfants, en exagérant les gestes. Invitez ensuite les enfants à se joindre à vous.

  • Allez lentement pour que les enfants comprennent les paroles et les gestes.

  • Utilisez de temps en temps des aides visuelles pour mieux présenter le poème mimé. Les enfants font davantage attention et apprennent mieux s’ils ont quelque chose à regarder.

  • Abrégez le poème mimé si les enfants s’agitent. S’il est long, vous devrez aider les enfants à faire des gestes pendant que vous dites seul les paroles.

Poèmes pour assurer le respect

Utilisez les poèmes suivants lorsque les enfants s’agitent et ont besoin de quelque chose pour les aider à parvenir au recueillement. Si vous en utilisez un au même moment chaque semaine, cela permet aux enfants de savoir quand le moment est venu de faire la prière d’ouverture ou de clôture. Aidez les enfants à dire les paroles et à improviser les gestes indiqués par les mots.

Ouvrez, fermez [les mains]
Ouvrez, fermez;
Ouvrez, fermez;
Tapez un coup.
Ouvrez, fermez;
Ouvrez, fermez;
Mettez-les sur les genoux.
Je bouge les mains
Je bouge les mains.
Je roule les mains.
Avec mes mains, je tape un coup.
Je lève les mains,
Puis je les abaisse
Et les croise sur mes genoux.
Je fais taire mes pieds.
Je repose mes pieds.
Je suis bien assis.
Je penche la tête.
Je ferme les yeux.
Je suis prêt pour la prière.

Tantôt je suis grand, tantôt je suis petit

Utilisez le chant d’étirement suivant quand les enfants sont restés assis et ont besoin de se déplacer. Répétez-le à volonté.

Tantôt je suis grand – très, très grand. (Levez-vous, puis mettez-vous sur la pointe des pieds). Tantôt je suis petit – très, très petit. (Baissez-vous, puis baissez-vous complètement). Tantôt je suis grand – tantôt je suis petit (Levez-vous, puis baissez-vous). Qu’est-ce que je suis maintenant? (Levez-vous ou baissez-vous; les enfants disent s’ils sont grands ou petits).

La petite semence

Dites aux enfants comment on met des semences dans la terre et qu’ils fassent semblant d’être des semences qui poussent. Dites: «Faisons semblant d’être des petites semences» (Accroupissez-vous ou mettez-vous en boule et fermez les yeux). «Le soleil est apparu et a réchauffé les semences. Ensuite la pluie est tombée et a dit: ‹Levez-vous, petites semences›». (Ouvrez les yeux et commencez à vous étirer). «Levez-vous du sol, petites semences, pour pouvoir pousser»(Levez-vous et étirez les bras au-dessus de la tête). «Petites semences, vous êtes devenues de belles fleurs [ou de grands arbres].»

Allons chez grand-mère [ou grand-père]

Dites: «Allons chez grand-mère [ou chez grand-père]. Tout d’abord nous devons mettre notre manteau [ou nous habiller]» (Faites semblant de mettre un manteau ou de vous habiller). «Montons dans l’auto [ou le bus]» (Faites semblant d’ouvrir la portière et de rouler). «Oh, cette route est pleine de bosses» (Faites semblant de passer sur des bosses). «Regardez, disons bonjour à l’agent de police» (Faites des signes de la main) «Nous sommes presque arrivés. Voilà grand-mère [ou grand-père] qui arrive. Donnons-lui un gros, gros baiser» (Faites semblant d’embrasser grand-mère ou grand-père).

Aidons nos parents

Montrez aux enfants comment faire les gestes qui montrent qu’ils aiment leurs parents. Vous pourriez dire: «Aidons-les à balayer.» Les enfants font semblant de balayer. Vous pourriez continuer en faisant les lits, en lavant les vitres, en époussetant, en ratissant les feuilles, en bêchant le potager, en lavant la voiture ou en faisant d’autres activités courantes dans votre région.

Mimes

Vous pouvez mimer beaucoup d’histoires, notamment celles de ce manuel, celles des Ecritures, celles de L’Etoile ou d’autres histoires appropriées. Choisissez des histoires brèves qui ne perturbent pas les enfants et qui ont des personnages auxquels ils peuvent facilement s’identifier.

Racontez d’abord l’histoire. Parlez des personnages et de ce qu’ils ont fait. Ensuite confiez les rôles à plusieurs enfants. Racontez de nouveau l’histoire pendant que les enfants la miment. Une fois que les enfants ont pris l’habitude de mimer les histoires, ils peuvent participer davantage à la narration. Ajoutez des décors et des costumes simples pour que les pièces soient plus amusantes et plus intéressantes.

Chien, chien, chat

Les enfants s’asseyent en cercle et choisissent un enfant qui «y est». L’enfant qui «y est» tourne à l’extérieur du cercle, donnant une tape légère sur la tête de chaque enfant et disant «Chien» à chaque tape. Lorsque l’enfant qui «y est» donne une tape sur un autre enfant et dit «Chat», au lieu de «Chien», l’enfant touché se lève et court après celui qui «y est» en tournant autour du cercle.

Si le chat attrape l’enfant qui «y est» avant qu’il n’arrive à la place de départ du chat dans le cercle, c’est le chat qui «y est» et celui qui «y était» avant, s’assied dans le cercle. Si le chat ne réussit pas à attraper celui qui «y est», le chat reprend sa place dans le cercle et celui qui «y est» continue à donner des tapes aux autres enfants. Vous pouvez décider que le chat «y est» automatiquement pour que tous les enfants aient leur tour.

Faire rouler la balle

Matériel nécessaire: une balle.

Les enfants sont assis en demi-cercle. Vous vous asseyez devant eux et faites rouler la balle vers un enfant, en prononçant son nom ou en posant une question relative à la leçon. L’enfant vous renvoie la balle en disant votre nom ou en répondant à la question. Veillez à donner à chaque enfant l’occasion de prendre son tour au moins une fois. Vous pouvez aussi faire ce jeu debout en tendant la balle à l’un et à l’autre.

Gonfler un ballon

Les enfants forment un cercle en se tenant par la main. Ils soufflent de l’air comme s’ils voulaient gonfler un ballon et en même temps, ils s’écartent, rendant le cercle de plus en plus grand. Quand vous dites: «Boum», tous les enfants se lâchent la main et tombent. Ou le ballon peut perdre son air au lieu d’exploser: les enfants continuent à se tenir par la main et rétrécis- sent de plus en plus le cercle. Ils font un bruit de sifflement comme quand l’air sort du ballon.

Lapin, lapin, comment va ton voisin?

Les enfants s’asseyent en cercle. L’un des enfants dresse les mains comme des oreilles de lapin et sautille autour du cercle. Il touche un autre enfant à l’épaule et demande: «Lapin, lapin, comment va ton voisin?». L’enfant qui a été touché répond: «Je ne sais pas, je vais voir». Maintenant cet enfant fait des oreilles de lapin et sautille tout autour du cercle, et le premier enfant reprend sa place dans le cercle. Continuez jusqu’à ce que tout le monde ait eu son tour.

Animal, animal qui es-tu?

Les enfants sont assis en cercle. Un enfant est assis ou debout au centre et imite les mouvements ou le son faits par l’animal. Les autres enfants lèvent la main pour deviner quel animal l’enfant imite. L’enfant qui devine correctement imite alors un autre animal. Vous pouvez demander à l’enfant qui est au centre de vous chuchoter le nom de l’animal avant de l’imiter. Vous pouvez alors vous assurer que l’enfant sait exactement de quel animal il s’agit et vous pouvez l’aider si c’est nécessaire.

Assortir des formes

Matériel nécessaire: papier de couleur, ciseaux.

Utilisez du papier de couleur pour faire une grande découpe et une petite découpe de chacune des formes suivantes: carré, cercle, triangle, rectangle, cœur, octogone et ovale. Etalez les formes par terre. Chaque enfant tour à tour met une petite forme sur la grande forme correspondante. Vous pouvez varier en faisant les mêmes formes sur des papiers de couleurs différentes et en demandant aux enfants d’assortir par couleur, au lieu d’assortir par forme.

Formes musicales

Matériel nécessaire: cercles de couleurs différentes découpés dans du papier ou du tissu; enregistrement de musique ou d’instruments de musique; papier collant (facultatif).

Fixez avec du papier collant ou mettez les cercles par terre dans un grand cercle. Demandez aux enfants de marcher à l’extérieur du grand cercle pendant que la musique joue. Quand la musique s’arrête, chaque enfant nomme la couleur du cercle à côté duquel il se trouve. Continuez tant que les enfants sont intéressés. Pour varier, utilisez différentes formes et dites aux enfants de nommer la couleur et la forme.

Suivez le chef

Les enfants se mettent en file. Le premier enfant de la file court, saute, sautille sur un pied, fait d’autres gestes jusqu’à l’autre bout de la pièce. Les autres enfants suivent le premier en faisant ce qu’il a fait. Ensuite le premier enfant se met à l’extrémité et le deuxième enfant devient le nouveau chef. Continuez jusqu’à ce que chaque enfant ait eu son tour d’être le chef.

La planche

Matériel nécessaire: une planche de 5 cm sur 10, longue de 2 m (assurez-vous qu’aucune écharde ne dépasse) ou un morceau de ruban de 2 m.

Mettez la planche à plat sur le sol. Dites aux enfants de marcher dessus en avant, puis en arrière, puis de côté. Si vous ne disposez pas d’une planche, fixez un ruban sur le sol pour que les enfants puissent marcher dessus. Les enfants peuvent aussi courir, sautiller ou jouer à «suivez le chef» sur la planche ou le ruban.

Lancé du sac de haricots

Matériel nécessaire: des sacs de haricots, une boîte, un panier ou une cible (faite en décou- pant des trous dans une image de poster montée sur un matériau rigide).

Les enfants lancent des sacs de haricots dans la boîte, le panier ou la cible. (Vous pourriez faire des sacs de haricots ou une cible qui corresponde à une fête ou à la leçon). Les enfants pourraient aussi lancer des sacs de haricots sur des blocs ou des boîtes empilées.

Jeu d’équilibre

Matériel nécessaire: un sac de haricots, un livre, un panier ou un moule à tarte pour chaque enfant.

Aidez chaque enfant à mettre un sac de haricots ou un autre objet sur sa tête. Ensuite, dites aux enfants de marcher dans la pièce. Rappelez-leur qu’ils doivent avoir le dos droit, le menton relevé et regarder droit devant eux pour que leur sac de haricots ne tombe pas. Pour varier, vous pourriez faire jouer de la musique et demander aux enfants de marcher au rythme de la musique.

Sac à vêtements

Matériel nécessaire: une taie d’oreiller, un grand sac à vêtements ou une valise de vieux vêtements pour déguisement.

Remplissez la taie, le sac ou la valise de vieux vêtements et de souliers. Laissez les enfants les essayer. Les vêtements ne doivent comprendre que ceux que les enfants peuvent mettre facilement.

Statues

Matériel nécessaire: musique enregistrée ou instruments.

Demandez aux enfants de se déplacer dans la pièce pendant que la musique joue. Quand la musique s’arrête, les enfants restent tout à fait immobiles comme des statues. Ils peuvent de nouveau bouger quand la musique recommence, mais ils doivent rester immobiles chaque fois qu’elle s’arrête.

Musique

La musique dans la classe de la garderie crée une atmosphère chaleureuse, elle fait de la Primaire un endroit heureux. Les enfants en âge de la garderie sont prêts et impatients de mieux connaître leur Père céleste et Jésus-Christ, eux-mêmes, et ce monde merveilleux. La musique est pour eux une façon d’apprendre importante. Les enfants peuvent jouir de la musique de toutes sortes de façons. Ils peuvent chanter, jouer d’un instrument, se déplacer en musique et écouter. On trouvera des commentaires supplémentaires concernant l’utilisation de la musique pour instruire les petits enfants dans «La musique en classe», p. VII.

Le chant

Les petits enfants ne voudront sans doute pas chanter avec vous (les tout-petits ne seront sans doute pas capables de le faire), mais ils aiment vous écouter chanter et apprennent souvent des principes importants grâce aux chants. Encouragez les enfants à chanter avec vous, mais ne vous en faites pas s’ils ne chantent pas. Les enfants qui ne peuvent pas chanter avec vous aimeront faire des gestes simples pendant que vous chantez.

Utilisez les mêmes chansons chaque semaine aux changements d’activité. Quand les enfants entendront la mélodie bien connue, ils sauront quelle activité commence. Vous pourriez aussi changer les paroles d’un chant pour l’adapter à une situation ou une activité des enfants. Chantez de nombreuses fois au cours de l’année les chants préférés des enfants.

Instruments de musique

Procurez-vous des instruments de musique simples pour les enfants ou faites les vôtres:

Flûte ou cor: Faites quelques trous sur le côté d’un tube en carton (du genre de ceux utilisés pour le papier d’emballage, le papier sulfurisé ou les essuies-tout). Pour obtenir un effet spécial, collez du cellophane à un bout. Pour jouer, fredonnez ou chantez dans le tube.

Clochettes faites avec des capsules: A l’aide d’un clou, faites un trou dans trois ou quatre capsules. Ensuite, clouez les capsules à une baguette ou à une cheville d’environ 15 cm de long. Les clous que vous utilisez doivent être suffisamment fins pour que les capsules soient fixées avec du jeu et tintent, et suffisamment courts pour ne pas dépasser de l’autre côté de la baguette ou de la cheville. Pour jouer, secouez le bois.

Cymbales: A l’aide d’un clou, faites des trous dans des couvercles de pot. Ensuite clouez (ou fixez d’une autre manière) chaque couvercle à une bobine ou à un morceau de bois qui servira de poignée. Pour jouer, tenez-en un dans chaque main et cognez-les l’un contre l’autre.

Blocs émeri: Coupez deux morceaux de bois de 2½ cm d’épaisseur et de 5 cm de largeur sur 10 de longueur. Coupez deux morceaux plus petits d’environ 2½ cm sur 6 cm. Passez au papier de verre pour adoucir les arêtes vives ou enlever les échardes. Centrez les petits blocs sur les grands et fixez-les par des clous. Fixez un morceau de papier émeri au bas de chaque gros bloc. Pour jouer, cognez les blocs de bois l’un contre l’autre ou frottez les morceaux de papier émeri l’un contre l’autre.

Maracas: Mettez des grains de maïs ou des haricots secs dans une boîte métallique sans arêtes ou dans un récipient en carton. Demandez aux enfants de décorez les récipients. Fermez soigneusement les ouvertures avec du papier adhésif afin d’empêcher les enfants d’en manger le contenu ou de jouer avec. Pour jouer, secouez.

Mouvements en musique

Le fait de se mouvoir d’une manière créative sur un morceau de musique aide les enfants à utiliser leur énergie de manière constructive et développe leur capacité d’utiliser leur esprit de manière créative. Chantez, jouez du piano ou d’un autre instrument ou utilisez de la musique enregistrée.

Pour que les enfants fassent des mouvements au son de la musique, vous pouvez:

  • Donner l’exemple aux enfants en courant, sautant, vous pliant, tournoyant, marchant sur la pointe des pieds, rampant, faisant des bonds ou vous étirant au rythme de la musique. Que les enfants tour à tour dirigent les mouvements du groupe.

  • Jouer ou chanter des chansons ayant des rythmes différents et que les enfants courent ou marchent suivant les suggestions de la musique.

  • Inviter les enfants à agiter des écharpes colorées ou des rubans de papier tandis qu’ils se meuvent au son de la musique.

  • Utiliser des chants d’action quand les enfants ont besoin d’un changement de rythme. Si les enfants sont assis depuis longtemps, il convient de faire un chant d’action qui utilise les grands muscles et des mouvements amples. S’ils ont bougé et ont besoin de se calmer, un chant d’action utilisant les petits muscles pendant que les enfants sont assis pourrait être efficace.

Ecouter

Utilisez la musique qui vous est accessible et qui convient le jour du sabbat.

Les enfants risquent d’avoir du mal à se concentrer sur la musique s’ils ne font qu’écouter. Combinez l’écoute avec les chants, les mouvements ou d’autres activités, comme dans les exemples suivants:

  • Invitez les enfants à se coucher par terre et à écouter différentes sortes de musique. Parlez des sentiments que la musique leur inspire. Demandez-leur ensuite de montrer ce qu’ils ressentent.

  • Jouez une musique cadencée et demandez aux enfants de faire le tour de la pièce en marchant.

  • Demandez aux enfants de battre des mains au rythme de la musique qu’ils écoutent.