Je peux être honnête

Primaire 1 : Je suis enfant de Dieu, 1998


Objectif

Fortifier chez chaque enfant le désir d’être honnête.

Preparation

  1. 1.

    Etudiez, en vous aidant de la prière, Exode 20:15–16, Alma 53:16–22, 56:44–57 et le treizième article de foi. Voir aussi Principes de l’Evangile (31110 140), chapitre 31.

  2. 2.

    Faites, pour chaque enfant, un bandeau serre-tête dans un bout de papier ou de tissu. Ecrivez sur chaque bandeau: Je peux être honnête.

  3. 3.

    Matériel nécessaire;

    1. a.

      Une Bible et un Livre de Mormon.

    2. b.

      Un bouton ou un autre petit objet.

    3. c.

      L’image 1-13, Joseph Smith (Jeu d’illustrations de l’Evangile 400; 62449); image 1-65, Les deux mille jeunes guerriers (Jeu d’illustrations de l’Evangile 313; 62050).

  4. 4.

    Faites les préparatifs nécessaires pour les idées supplémentaires que vous voulez utiliser.

Idees pour la leçon

Invitez un enfant à faire la prière d’ouverture.

Pour susciter l’attention

Demandez à un enfant de venir devant la classe. Serrez les mains l’une contre l’autre avec, à l’intérieur, un bouton ou un autre petit objet. Dites aux autres enfants de serrer les mains l’une contre l’autre. Allez d’un enfant à l’autre en passant vos mains entre les leurs. Laissez tomber le bouton entre les mains d’un enfant. Dites aux enfants de continuer à serrer les mains l’une contre l’autre, en faisant semblant qu’ils ont le bouton. Dites: «Bouton, bouton, qui a le bouton?» Que l’enfant qui est devant essaie de deviner quel enfant a le bouton en demandant: «(Nom), as-tu le bouton?» Dites aux enfants qu’ils doivent dire la vérité: «Non, je n’ai pas le bouton» ou «Oui, j’ai le bouton».

Faites plusieurs fois le jeu en choisissant d’autres enfants pour deviner et pour passer le bouton. Félicitez les enfants de leur honnêteté.

Notre Père céleste et Jésus veulent que nous soyons honnêtes

Montrez l’image 1-13, Joseph Smith. Dites aux enfants que Joseph Smith, le prophète, a écrit, dans le treizième article de foi: «Nous croyons que nous devons être honnêtes.» Aidez les enfants à apprendre ces mots par cœur.

• Que signifie être honnête?

Expliquez qu’être honnête signifie dire la vérité, ne pas prendre ce qui appartient à quelqu’un d’autre et traiter les autres de manière juste.

Montrez la Bible et dites que Moïse a apporté les Dix Commandements à son peuple (voir Exode 20). Expliquez que notre Père céleste et Jésus ont donné à Moïse deux commandements sur l’honnêteté: «Tu ne déroberas point» et «Tu ne porteras point de faux témoignage». Lisez à haute voix Exode 20:15–16.

• Que signifie dérober?

Expliquez que porter de faux témoignage signifie dire quelque chose qui n’est pas vrai.

Chant

Dites les paroles du poème suivant:

Je crois que je dois être honnête;
Je crois que je dois être vrai,
Que l’honnêteté doit commencer chez moi
Dans tout ce que je dis, dans tout ce que je fais.

Activité

Décrivez certaines actions aux enfants. Dites-leur de se lever si l’action est honnête et de s’asseoir si l’action est malhonnête. Utilisez les exemples ci-dessous ou imaginez-en d’autres: • Prendre un bonbon quand votre maman vous a dit de ne pas en prendre.

• Dire la vérité sur ce que vous faites.

• Prendre quelque chose qui ne vous appartient pas.

• Reconnaître que vous avez fait quelque chose de mal.

• Dire que quelqu’un d’autre a fait quelque chose de mal alors qu’en réalité c’est vous.

• Trouver de l’argent ou quelque chose qui appartient à quelqu’un d’autre et le rendre au propriétaire.

Demandez aux enfants de parler d’occasions où ils ont été honnêtes.

• Comment vous sentez-vous quand vous êtes honnêtes?

• Comment vous sentez-vous quand vous n’êtes pas honnêtes?

• Pourquoi avez-vous parfois peur d’être honnêtes? (Vous risquez d’être punis ou de faire de la peine à quelqu’un.)

• Faites comprendre aux enfants que nous nous sentons mieux quand nous sommes honnêtes, même si c’est parfois difficile à faire.

Nous sommes bénis quand nous sommes honnêtes

Histoire

Montrez l’image 1-65, Les deux mille jeunes guerriers. Racontez l’histoire des deux mille jeunes guerriers, qui se trouve dans Alma 53:16–22 et 56:44–57, surtout Alma 53:20–21. Expliquez que la raison principale pour laquelle ces jeunes gens étaient si remarquables, était qu’ils étaient honnêtes. Lisez à haute voix la dernière partie d’Alma 53–20 (à partir de c’étaient des hommes qui étaient fidèles). Expliquez qu’être fidèle signifie être honnête. C’est parce que ces jeunes guerriers étaient honnêtes qu’ils ont été protégés au combat. Ils ont été bénis pour leur honnêteté, leur foi et leur courage. Nous serons également bénis si nous sommes honnêtes.

• Quelles bénédictions l’honnêteté des deux mille jeunes gens leur a-t-elle apportées? (Voir Alma 56:54–56.)

Activité

Mettez les bandeaux aux enfants. Qu’ils fassent semblant d’être deux mille jeunes guerriers et qu’ils marchent dans la pièce pendant que vous battez des mains. Qu’ils s’arrêtent de marcher lorsque vous vous arrêtez de battre des mains et demandez à un enfant de dire comment il peut être honnête. Recommencez à battre des mains et répétez l’activité jusqu’à ce que chaque enfant ait eu l’occasion de donner une réponse.

Témoignage

Rendez votre témoignage que notre Père céleste et Jésus veulent que nous soyons honnêtes et que nous pouvons nous sentir heureux quand nous sommes honnêtes.

Idees Supplementaires

Faites quelques-unes de ces activités.

  1. 1.

    Racontez en vos propres termes l’histoire suivante sur Jacob Hamblin et son fils:

    Jacob Hamblin a été un des premiers pionniers à aller dans le sud de l’Utah. Il aimait les indiens qui y vivaient et apprit à parler leur langue. Il était toujours honnête avec eux et ils apprirent à lui faire confiance. Un jour, il envoya son fils auprès d’un indien pour échanger un cheval contre des couvertures. L’indien examina soigneusement le cheval et présenta une pile de couvertures. Le fils de Jacob dit: «Pas assez». L’indien continua à ajouter des couvertures sur la pile. Lorsqu’il estima qu’il en avait assez, il rentra chez lui, fier d’avoir reçu tant de couvertures pour le cheval. Lorsque Jacob vit le nombre de couvertures que son fils lui avait rapportées, il ne fut pas content. Le cheval n’en valait pas autant. Jacob obligea son fils à rapporter la moitié des couvertures à l’indien. Lorsque le garçon revint, l’indien se mit à rire et dit: «Je savais que Jacob les renverrait» (voir Jacob Hamblin, Jr., raconté à Louise Lee Udall, dans A Story to Tell, Salt Lake City, Deseret Book Co., 1945, pp. 359–60).

    Expliquez que l’indien savait que Jacob Hamblin était un honnête homme et qu’il renverrait les couvertures en trop. Il pouvait lui faire confiance parce qu’il était toujours honnête. Que les enfants miment ou racontent l’histoire.

  2. 2.

    Chantez ou dites les paroles de «Jésus enfant» (Chants pour les enfants, p. 34). 3. Utilisez des marionnettes simples comme des marionnettes faites avec une chaussette ou un sac en papier pour mimer des situations où quelqu’un a le choix entre être honnête et être malhonnête. Utilisez les exemples ci-dessous ou imaginez-en d’autres:

    • Vous avez cassé une assiette et votre maman demande qui l’a fait.

    • Vous aidez à ramasser de l’argent qu’on a laissé tomber et vous êtes tenté d’en prendre.

    • Vous avez mangé deux biscuits alors que votre père vous avait dit de ne pas le faire. Votre père vous demande si vous avez mangé les biscuits.

    Que les enfants tour à tour utilisent les marionnettes et disent ce qu’ils doivent faire dans chaque situation.

Adaptation pour les tout-petits

  1. 1.

    Demandez aux enfants s’il y a un cheval dans la pièce. Dites-leur que même s’ils regardaient très soigneusement, ils ne pourraient pas trouver de cheval dans la pièce parce qu’il n’y en a pas. Ce ne serait pas honnête de dire qu’il y a un cheval dans la pièce. Demandezleur s’ils peuvent voir ____________________ (citez quelque chose que les enfants peuvent voir facilement). Expliquez qu’il serait honnête de dire que cela se trouve dans la pièce. Dites aux enfants que lorsqu’ils disent quelque chose qui est vrai ou réel, ils sont honnêtes.

  2. 2.

    Demandez aux enfants de lever les deux mains quand vous dites quelque chose qui est vrai et de baisser les deux mains quand vous dites quelque chose qui n’est pas vrai. Faites des déclarations simples mais évidentes comme: «J’ai une fleur dans les cheveux», «Je porte une robe», «Les pantalons de Jean sont rouges» ou «Vous êtes assis sur une chaise».

  3. 3.

    Chantez ou dites les paroles de «Fais donc le bien» (Chants pour les enfants, p. 80).