Le Saint-Esprit nous aide à connaître la vérité

Primaire 3 Choisis le bien B, 1995


But

Aider les enfants à comprendre que le Saint-Esprit peut les aider à savoir que les enseignements de Jésus-Christ sont vrais.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez en vous aidant de la prière Mosiah 11; 12:17-19; 13:1-9; 17; 18:1-3; Moroni 10:4-5; D&A 130:22.

  2. 2.

    Préparez-vous à chanter ou à dire les paroles de «Le Saint-Esprit» (Chants pour les enfants); les paroles se trouvent à la fin du manuel.

  3. 3.

    Préparez douze petites cartes comme indiqué. Ecrivez la lettre sur l’un des côtés et le nombre sur l’autre côté. Pour les enfants qui ne savent pas lire, mettez des petits cercles correspondants aux nombres.

    Holy Ghost sign

    Si possible avant la classe, fixez les cartes avec du ruban adhésif, dans le désordre, au dos des chaises des enfants.

  4. 4.

    Préparez-vous à chanter le premier couplet de «Je sais que mon Dieu vit» (Chants pour les enfants).

  5. 5.

    Matériel nécessaire:

    1. a.

      Un exemplaire du Livre de Mormon pour chaque enfant sachant lire.

    2. b.

      Du papier collant opaque, si vous en avez.

    3. c.

      Un tableau, de la craie et un effaceur; ou une grande feuille de papier.

    4. d.

      L’image 3-47, Abinadi devant le roi Noé (62042; Jeu d’illustrations de l’Evangile).

  6. 6.

    Préparez tout ce qu’il faut pour les idées supplémentaires que vous utiliserez.

Idées pour la leçon

Demandez à un enfant de faire la prière d’ouverture.

Si vous aviez donné une tâche pour la semaine aux enfants, voyez ce qu’ils ont fait.

Le Saint-Esprit a aidé Alma à reconnaître la vérité

Pour capter l’attention

Demandez aux enfants de chercher les cartes cachées, et aidez-les à reformer le nom Saint-Esprit. Les plus jeunes peuvent placer les cartes dans l’ordre des nombres, puis vous pouvez les retourner et lire le nom à haute voix. Répétez-le avec toute la classe.

Article de foi

Demandez aux enfants de se lever et de répéter avec vous le premier article de foi.

Ecriture, image et histoire

Montrez l’image 3-47, Abinadi devant le roi Noé, tandis que vous racontez l’histoire suivante en vos propres termes. Demandez aux enfants d’écouter pour savoir comment le Saint-Esprit a aidé Alma.

Expliquez que de nombreuses années après que Léhi et sa famille eurent quitté Jérusalem, un homme méchant nommé Noé devint roi des Néphites. Le roi Noé était un mauvais souverain et il enseignait le péché au peuple néphite.

Le Seigneur envoya un prophète nommé Abinadi pour prêcher aux Néphites. Abinadi dit aux Néphites qu’ils étaient corrompus comme leur roi et que notre Père céleste voulait qu’ils se repentent.

Le roi Noé se mit en colère contre Abinadi et le fit arrêter. Abinadi fut alors amené devant le méchant roi et ses prêtres. Abinadi leur prêcha les enseignements de Jésus-Christ. Ils ne voulurent pas écouter, mais le Seigneur bénit Abinadi et personne ne put lui faire de mal tant qu’il n’eut pas terminé le message qu’on lui avait commandé de donner. Abinadi leur dit que ces enseignements étaient vrais. Le roi Noé et la plupart des prêtres refusèrent de croire aux paroles d’Abinadi. Ils ne voulaient pas se repentir de leur méchanceté. Ils décidèrent de tuer Abinadi.

L’un des prêtres, nommé Alma, crut Abinadi. Le Saint-Esprit lui fit comprendre qu’Abinadi disait la vérité. Il supplia le roi Noé de libérer Abinadi. Cela rendit le roi Noé encore plus furieux. Il ordonna à Alma de partir. Puis il envoya ses serviteurs pour tuer Alma. Mais il leur échappa et se cacha, restant en sécurité de nombreux jours. Quand Abinadi eut fini de dire au roi Noé ce qui lui avait été commandé de dire, le roi Noé le fit tuer.

Dans sa cachette, Alma écrivit les enseignements prêchés par Abinadi. Il savait que ces enseignements étaient vrais. Il se repentit de tous ses péchés et commença à obéir aux commandements. Il devint un excellent missionnaire en enseignant aux autres les vérités qu’il connaissait.

• Comment Alma a-t-il su que les paroles d’Abinadi étaient vraies?

Mémorisation d’une Ecriture

Aidez les enfants à trouver Moroni 10:5 et expliquez que cette Ecriture va leur donner la réponse. Demandez à l’un des plus grands enfants de la lire pour la classe ou lisez-la vous-même à haute voix. Expliquez que le Saint-Esprit a aidé Alma à savoir qu’Abinadi disait la vérité.

Vous pourriez écrire le verset au tableau ou sur une grande feuille de papier et aider les plus grands à le mémoriser. Après avoir lu ce verset ensemble plusieurs fois, effacez ou recouvrez de papier collant opaque un ou deux mots et demandez aux enfants de le répéter. Continuez d’effacer des mots après chaque répétition jusqu’à ce que l’Ecriture soit entièrement effacée. (Pour les enfants qui ne savent pas lire, répétez le verset plusieurs fois ensemble puis posez-leur des questions où ils devront ajouter le mot qui manque.) Permettez aux enfants qui pensent connaître l’Ecriture par coeur de la réciter devant la classe.

Le Saint-Esprit peut nous aider à connaître la vérité

Présentation par l’instructeur

Soulignez le fait que le Saint-Esprit nous donne un sentiment chaleureux lorsque nous choisissons le bien. Il nous donne aussi ce sentiment pour nous aider à reconnaître les enseignements vrais.

Histoire

Racontez l’histoire suivante d’un jeune garçon qui a reconnu la vérité grâce au pouvoir du Saint-Esprit:

Joseph aimait écouter les missionnaires lorsqu’ils venaient chez lui. Ils racontaient de merveilleuses histoires à sa famille. Joseph aimait particulièrement entendre parler de Jésus-Christ. Quand les missionnaires lui dirent que la véritable Eglise de Jésus-Christ avait été rétablie sur la terre, il pensa que c’était la meilleure nouvelle qu’il ait jamais entendue. Les missionnaires dirent à Joseph et à sa famille que s’ils priaient notre Père céleste, ils sauraient que c’est vrai. Les missionnaires citèrent Moroni 10:5: «Par le pouvoir du Saint-Esprit vous pouvez connaître la vérité de toutes choses.»

Joseph ne savait pas très bien comment il saurait que le message apporté par les missionnaire était vrai, mais il fit ce qu’ils avaient demandé. Quand Joseph pria notre Père céleste de lui faire connaître la vérité et tandis qu’il écoutait les enseignements des missionnaires, une impression de chaleur et de bien-être commença à l’envahir. Bientôt il n’eut plus aucun doute. Il était sûr que ce que les missionnaires avaient enseigné était la vérité. Le Saint-Esprit lui avait donné un sentiment chaleureux, un témoignage.

• Quest-ce que le Saint-Esprit a aidé Joseph à comprendre? (Que les enseignements des missionnaires étaient vrais.)

• Comment le Saint-Esprit a-t-il communiqué avec Joseph? (Il a ressenti un sentiment chaleureux.)

• Qu’est-ce que Joseph a fait pour obtenir ce sentiment du Saint-Esprit? (Il a prié pour savoir si le message des missionnaires était vrai.)

Dites aux enfants qu’ils peuvent ressentir le Saint-Esprit durant une leçon de la Primaire, une soirée familiale ou tout autre moment où ils entendent la vérité. Beaucoup de gens éprouvent ce sentiment quand ils lisent ou écoutent les Ecritures ou les paroles des prophètes vivants. Soulignez que habituellement le Saint-Esprit ne communique pas avec nous par des mots que nous pouvons entendre avec nos oreilles. Il nous donne plutôt un bon sentiment concernant ce qui est vrai.

Expliquez que le Saint-Esprit possède uniquement un corps d’esprit (voir D&A 130:22); c’est pour cela qu’on l’appelle parfois l’Esprit. Dites aux enfants qu’ils pourront entendre des gens prier pour avoir l’Esprit de Dieu avec eux; ceux-ci demandent à avoir le Saint-Esprit avec eux. Sa présence nous aide à nous sentir plus proches de notre Père céleste, à comprendre ses commandements et à choisir le bien.

Résumé

Témoignage

Si c’est possible, racontez une expérience personnelle où le Saint-Esprit vous a aidé à connaître la vérité. Rendez votre témoignage aux enfants, dites-leur que le Saint-Esprit est un membre de la Divinité qui nous aidera à savoir la vérité et ce qui est bien.

Chant

Faites chanter ou dire les paroles du premier couplet de «Je sais que mon Dieu vit» par la classe:

Je sais que mon Dieu vit,
Je sais qu’il m’aime aussi,
L’esprit me le souffle tout bas
Et me dit que c’est vrai.
Il me dit: «Oui, c’est vrai.»

• D’après le chant, qu’est-ce que le Saint-Esprit dit à chacun de nous? (Que notre Père céleste vit et nous aime.)

Faites rechanter ou redire le chant aux enfants.

Révision d’une Ecriture

Faites à nouveau réciter Moroni 10:5 aux enfants et encouragez-les à le réciter à leur famille.

Expliquez aux enfants que bien que le Saint-Esprit puisse donner un bon sentiment à quiconque entend la vérité, après le baptême une personne peut recevoir un don spécial quand elle est confirmée membre de l’Eglise. Ce don est le don du Saint-Esprit; cela signifie que la personne peut ressentir l’influence du Saint-Esprit à tout moment si elle agit bien. Dites-leur qu’ils en apprendront davantage sur le Saint-Esprit dans d’autres leçons.

Chant

Avec les enfants, chantez ou dites les paroles du chant «Le Saint-Esprit».

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

Idées supplémentaires

Choisissez, parmi les activités suivantes, celles qui conviendront le mieux aux enfants de votre classe. Vous pouvez les utiliser au cours de la leçon, ou pour faire une révision ou un résumé. Vous trouverez d’autres indications au paragraphe «Période de classe» dans «Aides pour l’instructeur».

  1. 1.

    Chantez ou dites les deux dernières lignes du chant «Le Saint-Esprit» (Chantons ensemble, B-92).

    Ecoute (mettre la main en cornet derrière l’oreille),
    Ecoute bien cette voix douce (mettre l’index sur la bouche);
    Ecoute (mettre la main en cornet derrière l’oreille),
    Ecoute le Saint-Esprit (mettre la main sur le coeur).
  2. 2.

    Faites jouer en saynette par les enfants l’histoire d’Abinadi devant le roi Noé et les prêtres. L’enfant représentant Abinadi pourrait citer des commandements de notre Père céleste. Alma pourrait admettre qu’il croit et demander au roi d’épargner la vie d’Abinadi. Mais, Alma est chassé. Dites à l’enfant qui représente Alma de se cacher et de faire comme s’il écrivait les enseignements d’Abinadi.