Se pardonner les uns aux autres

Primaire 3 Choisis le bien B, 1995


But

Aidez chaque enfant à avoir le désir de suivre le commandement de pardonner aux autres.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez Doctrine et Alliances 64:9 en vous aidant de la prière.

  2. 2.

    Ecrivez les mots en colère ou heureux au dos des visages à découper (image 3-6).

  3. 3.

    Soyez préparé à faire revoir à la classe l’histoire d’Alma le Jeune (voir Mosiah 27; leçon 22).

  4. 4.

    Matériel nécessaire:

    1. a.

      Doctrine et Alliances.

    2. b.

      Les images à découper d’Alma le Jeune (3-3), Les quatre fils de Mosiah (3-4), et les visages en colère et heureux (3-6).

    3. c.

      Un objet rouge ou écarlate, par exemple un morceau de tissu ou de papier, et un blanc. Assurez-vous que le blanc est très propre.

  5. 5.

    Préparez tout ce qu’il faut pour les idées supplémentaires que vous utiliserez.

Idées pour la leçon

Demandez à un enfant de faire la prière d’ouverture.

Si vous aviez donné une tâche pour la semaine aux enfants, voyez ce qu’ils ont fait.

Nous pouvons suivre Jésus-Christ

Pour capter l’attention

Dites aux enfants que vous aimeriez qu’ils fassent les mêmes gestes que vous. Qu’ils vous copient lorsque vous vous levez, étendez les bras, souriez, vous asseyez et croisez les bras.

Expliquez que puisqu’ils faisaient tout ce que vous faisiez, ils vous suivaient. Si on suit quelqu’un, on fait comme lui.

Dites-leur que vous allez leur apprendre une excellente façon de suivre Jésus.

Jésus-Christ nous aime et nous pardonne

Révision d’une histoire

Demandez aux membres de la classe de raconter brièvement la conversion d’Alma le Jeune de leur mieux. Ils pourraient utiliser les figurines.

Aidez-les à mentionner ce qui suit:

  1. 1.

    Au début, Alma le Jeune ne croyait pas que Jésus-Christ soit le Sauveur. Il persuadait les gens de mal se conduire. Il affirmait que les commandements et l’Eglise de Jésus-Christ n’étaient pas vrais.

    • Que ressentaient le père d’Alma et les membres de l’Eglise?

  2. 2.

    Bien qu’Alma soit très méchant et qu’il ait mal agi, Jésus-Christ l’aimait.

    • Comment Jésus a-t-il montré son amour pour Alma le Jeune? (Il lui a commandé de se repentir; voir Mosiah 27:11-16. Jésus a aussi montré son amour en expiant pour tous les péchés. Ce qui a permis à Alma de se repentir et d’obtenir le pardon.)

    • Comment le père d’Alma et les membres de l’Eglise ont-ils montré leur amour pour Alma? (Ils ont prié et jeûné pour lui; voir Mosiah 27:21-24.)

  3. 3.

    Alma le Jeune a regretté ce qu’il avait fait et s’est repenti.

    • Qu’est-ce que Jésus-Christ a fait après le repentir d’Alma? (Il lui a pardonné; voir Mosiah 27:28.)

    • Qu’est-ce qu’Alma le Jeune a fait après s’être repenti? (Il a parcouru le pays pour dire à tout le monde ce qui lui était arrivé. Il a enseigné la vérité concernant Jésus-Christ et son Eglise; voir Mosiah 27:32.)

Expliquez que, de même que Jésus-Christ aimait Alma le Jeune et lui a pardonné, de la même manière il nous aimera toujours et nous pardonnera si nous nous repentons de nos fautes.

Nous devons pardonner aux autres

Discussion

• Que ressentez-vous quand quelqu’un vous fait tomber ou vous fait mal?

• Que ressentez-vous quand quelqu’un se moque de vous?

• Que ressentez-vous quand d’autres enfants ne veulent pas vous laisser jouer avec eux?

• Que ressentez-vous quand quelqu’un casse quelque chose qui vous appartient?

Laissez les enfants répondre à chaque question. Expliquez que lorsque quelqu’un nous traite avec méchanceté ou nous blesse, habituellement nous sommes fachés ou contrariés.

Affichez le visage en colère. (Si vous avez de grands enfants, vous pouvez utiliser le côté du cercle avec le mot en colère.)

Demandez aux enfants ce qu’ils ressentent quand ils sont fachés. Essayez de faire ressortir qu’ils sont malheureux quand ils sont fachés contre quelqu’un.

• Qu’est-ce que ce sentiment vous pousse à faire? (Essayez de souligner que la colère ne nous pousse pas à agir comme notre Père céleste et Jésus-Christ voudraient que nous agissions.)

Expliquez que Jésus nous a dit que nous devions pardonner aux autres tout comme il nous pardonne. Il sait qu’il n’est pas toujours facile de pardonner lorsqu’on nous a fait du mal, mais il veut que nous suivions son exemple.

• Que signifie pardonner? (Lorsque le Sauveur nous pardonne, il annule toutes les punitions méritées à cause du péché que nous avons commis, si nous nous repentons. Il nous aide à mieux agir. Lorsque nous pardonnons aux autres, nous les aimons et nous npas de mauvais sentiments envers eux à cause du mal qu’ils nous ont fait.)

Montrez aux enfants l’objet rouge vif ou écarlate. Puis lisez-leur ce qui suit dans Esaïe 1:18: «Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige.»

• Que signifie ce verset? (Rappelez aux enfants que le blanc est souvent utilisé pour représenter la pureté.)

Remplacez l’objet rouge par le blanc. Expliquez que de même que vous avez remplacé l’objet rouge par un blanc qui symbolise la pureté, le Sauveur rendra pure la personne qui se repent.

Demandez à un enfant sachant lire de lire ce qui suit dans Doctrine et Alliances 64:9, ou lisez-le vous-même: «C’est pourquoi, je vous dis que vous devez vous pardonner les uns aux autres».

• Quand quelqu’un nous blesse ou nous fait une méchanceté, que devons-nous faire pour suivre le commandement de Jésus-Christ de pardonner? (Lui pardonner et l’aimer.)

Expliquez que pour aimer et pardonner, nous devons:

  1. 1.

    Nous débarrasser du sentiment de colère et du désir de nous venger de l’autre personne.

  2. 2.

    Oublier la méchanceté.

  3. 3.

    Traiter l’autre personne avec gentillesse et amour.

Faites ressortir que lorsque nous pardonnons réellement aux autres, nous désirons oublier ce qu’on nous a fait de mal et remplacer notre colère par de la gentillesse et de l’amour. Pardonner aux autres signifie aussi leur montrer notre amour après leur avoir pardonné.

Recouvrez le visage en colère par le visage heureux (ou utilisez le côté du cercle avec le mot).

Histoire et discussion

Racontez aux enfants l’histoire suivante d’un garçon qui s’appelait Jean. Demandez-leur d’essayer d’imaginer ce qu’ils ressentiraient et feraient à la place de Jean.

«Jean n’était pas aussi grand que les autres garçons. Certains se moquaient de lui à cause de sa petite taille. Un grand appelé Paul se moquait toujours de lui et le bousculait.»

• Que devait ressentir Jean? (De la tristesse et de la colère.)

«Un jour, Jean faisait une promenade en montagne, cherchant de jolies pierres. Il en faisait collection…. Il en avait de très jolies chez lui. Il en cherchait d’autres….

«Soudain, il entendit une voix familière. C’était Paul. Il cherchait aussi des pierres. Il dit à Jean de s’en aller parce qu’il était arrivé le premier. Et il se mit à le pourchasser…. Puis Jean entendit des cris aigus derrière lui. Il revint sur ses pas et trouva Paul qui souffrait terriblement.» Il s’était blessé le pied.

• Que ressentit Jean quand Paul se mit à le pourchasser en lui disant de partir?

• Que ressentit Jean quand il vit que Paul s’était blessé au pied.

Demandez aux enfants d’écouter le reste de l’histoire pour découvrir ce que Jean a fait:

«Jean voulut aider Paul…. Mais il n’était pas assez fort…. Il réconforta Paul comme il put et courut chercher de l’aide.

«Il ramena son père et à deux ils purent aider Paul…. à redescendre de la montagne. Ils le ramenèrent chez lui où sa mère lui soigna le pied. Jean proposa à Paul de partager avec lui les pierres qu’il avait ramassées, parce que son camarade avait perdu les siennes en tombant.

«Paul présenta ses excuses pour les méchancetés qu’il avait faites. Jean lui sourit et ils devinrent de bons amis» (adapté de Marcher sur ses traces: Manuel de base pour les enfants, Partie A, pp. 189, 190.)

• Comment Jean a-t-il suivi le commandement de pardonner? (Il a pardonné à quelqu’un qui avait été méchant avec lui et l’a traité avec gentillesse.)

• Qu’a fait Jean pour montrer qu’il pardonnait? (Il a essayé d’aider Paul. Il est allé chercher son père pour aider Paul. Il est devenu l’ami de Paul.)

• Pensez-vous qu’il était facile pour Jean d’oublier les méchancetés que Paul lui avait faites et de l’aider?

Faites remarquer que bien qu’il ait dû être difficile à Jean d’oublier les méchanceté de Paul. Jean a suivi le commandement de Jésus-Christ et a pardonné.

Saynète

Demandez aux enfants de jouer une ou plusieurs des situations suivantes. Faites participer tous les enfants de votre classe. Demandez-leur d’exprimer ce qu’ils ressentiraient dans cette situation, et d’expliquer ce qu’ils doivent faire pour suivre le commandement de pardonner. Essayez de faire comprendre aux enfants qu’ils doivent remplacer les sentiments de colère par des sentiments d’amour et de gentillesse, oublier la méchanceté et traiter la personne avec gentillesse. Servez-vous des questions après chaque situation pour vous guider.

  1. 1.

    Julie et Thérèse jouent au ballon. Suzanne arrive en courant et fait tomber Julie qui se fait mal au genou. Plus tard dans la journée, Suzanne vient chez Julie et demande si elle peut jouer au ballon avec Julie et Thérèse.

    • Qu’est-ce que Julie a dû ressentir quand Suzanne l’a fait tomber?

    • Qu’est-ce que Julie devrait faire pour montrer qu’elle pardonne à Suzanne quand celle-ci vient demander si elle peut jouer au ballon? (Faites bien comprendre aux enfants que nous devons pardonner à tout le monde, même à ceux qui ne le demandent pas ou qui ne regrettent même pas leurs torts.)

  2. 2.

    André et David jouent. André est en train de gagner. David se fâche, repousse le jeu et part en courant. Le lendemain David demande à André s’ils peuvent faire une autre partie.

    • A votre avis, qu’est-ce qu’André a ressenti quand David a renversé le jeu?

    • Que devrait faire André quand David désire jouer à nouveau? (Insistez à nouveau sur le fait que nous devons pardonner à tous les gens, qu’ils présentent ou non leurs excuses.)

  3. 3.

    En rentrant chez elle après l’école, Alice s’arrête chez son cousin Matthieu. Elle tient un cadeau pour sa mère. Matthieu le lui arrache des mains, le fait tomber et le casse. Le soir Matthieu vient dire à Alice qu’il est vraiment désolé.

    • Qu’est-ce qu’Alice doit ressentir?

    • Que doit-elle faire quand Matthieu vient la voir?

Résumé

Présentation par l’instructeur

Concluez en rappelant aux enfants que lorsque nous suivons quelqu’un, nous faisons ce qu’il fait. Si nous suivons Jésus-Christ, nous devons suivre son commandement de pardonner aux autres. Vous pourriez faire part aux enfants d’une expérience personnelle où vous vous êtes senti mieux après avoir pardonné à quelqu’un. (Ne mentionnez pas le nom de personnes que les enfants pourraient connaître personnellement.) Faites revoir aux enfants ce qu’ils doivent faire pour pardonner aux autres:

  1. 1.

    On doit se débarrasser de sa colère et du désir de rendre la pareille.

  2. 2.

    On doit oublier la méchanceté.

  3. 3.

    On doit traiter l’autre personne avec gentillesse et amour.

Demandez aux enfants de se souvenir de pardonner aux autres pendant la semaine et de venir à la prochaine leçon prêts à raconter à la classe ce qu’ils ont ressenti après avoir pardonné à quelqu’un.

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

Activités supplémentaires

Choisissez, parmi les activités suivantes, celles qui conviendront le mieux aux enfants de votre classe. Vous pouvez les utiliser au cours de la leçon, ou pour faire une révision ou un résumé. Vous trouverez d’autres indications au paragraphe «Période de classe» dans «Aides pour l’instructeur».

  1. 1.

    Demandez aux plus jeunes enfants d’essayer de dire un mot très long comme constitutionnel. Dites-leur que certains mots sont difficiles à dire. Expliquez qu’il peut être difficile de dire «Je te pardonne» quand quelqu’un nous met en colère ou nous fait de la peine. Mais parfois ces trois mots peuvent transformer la tristesse en bonheur.

  2. 2.

    Chantez ou dites les paroles de «Aide-moi, Père» (Chants pour les enfants); les paroles se trouvent à la fin du manuel.

  3. 3.

    Faites le jeu de doigts suivant avec les enfants. (Vous pourriez aussi enfiler vos mains dans des chaussettes pour faire des marionnettes et fixer des petits yeux sur les chaussettes.)

    Deux petits amis, un gauche et un droit (montrez les deux poings fermés)
    Se mirent à se quereller et à se battre. (approchez les poings l’un de l’autre en zigzag)
    Ces petits amis ne sont pas heureux aujourd’hui,
    Parce que la bonne manière de jouer, ils l’ont apprise.
    Alors l’un deux baisse la tête, tout honteux; (baissez le poing droit)
    Le deuxième aussi parce qu’il n’est pas heureux. (baissez le poing gauche)
    Le premier dit: «Je sais ce que je vais faire (tapez dans les mains)
    Pour te montrer que je regrette, je vais te demander pardon.»
    Le deuxième répondit: «Je suis aussi vraiment désolé,
    Jouons et soyons heureux tout le reste de la journée.» (croisez les bras et asseyez-vous)
  4. 4.

    Faites de légers traits de crayon sur une feuille de papier (ou de craie sur le tableau) pour représenter de mauvaises actions ou de mauvaix choix. Puis effacez-les complètement pour qu’on ne puisse plus les voir. Expliquez que lorsque nous nous repentons, c’est comme si Jésus-Christ effaçait nos péchés pour qu’il n’en reste plus rien. (Il faudrait faire un essai avant la classe.)