Nos parents nous aident à apprendre

Primaire 3 Choisis le bien B, 1995


But

Faire comprendre aux enfants comment leurs parents ou leurs tuteurs peuvent les aider à apprendre à obéir aux commandements.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez dans un esprit de prière Alma 53:10-22 ; 56:3-10, 46-48, 55-56, 57:24-25 ; Doctrine et Alliances 93:40 et Moïse 6:58.

  2. 2.

    Préparez-vous à chanter ou à dire les paroles de «Apprends-moi à marcher dans la clarté» (Chants pour les enfants). Demandez à un enfant de chanter le premier verset, si cela convient à votre classe.

  3. 3.

    Invitez une mère à apporter son bébé pendant la première partie du cours. (Si ce n’est pas possible, vous pouvez utiliser l’image d’une mère et de son bébé).

  4. 4.

    pendant toute cette leçon, soyez attentif aux enfants qui ne vivent pas avec leurs deux parents ou dont les parents ne leur enseignent pas à obéir aux commandements.

  5. 5.

    Matériel nécessaire :

    1. a.

      Les Ouvrages Canoniques.

    2. b.

      Un sac de haricots, une petite balle ou un autre objet mou.

    3. c.

      L’image 3-38, Les deux mille jeunes guerriers (62050 ; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 313), l’image 3-5, Adam et Eve instruisent leurs enfants.

  6. 6.

    Préparez tout ce qu’il faut pour les idées supplémentaires que vous voudrez utiliser.

Idées pour la leçon

Demandez à un enfant à faire la prière d’ouverture.

Si vous aviez donné une tâche pour la semaine aux enfants, voyez ce qu’ils ont fait.

Nous avons des parents qui nous aident à apprendre

Pour susciter l’attention

Présentez aux enfants la maman et le bébé. Demandez aux enfants d’observer brièvement le bébé et demandez ensuite :

  • Qu’est-ce que le bébé peut faire tout seul?

  • Que fait la mère pour le bébé?

  • Comment le bébé apprend-il à parler?

  • Comment apprend-il à marcher?

Expliquez que quelqu’un doit prendre soin du bébé. Il dépend de ses parents à tous points de vue. Ils aiment le bébé et passent leurs journées et parfois leurs nuits à veiller sur lui.

  • Qu’avez-vous appris depuis que vous étiez bébé?

  • Qui vous a instruits et a pris soin de vous?

Remerciez la maman d’être venue en classe avec le bébé et excusez-la maintenant.

Nos parents nous aident à apprendre à obéir aux commandements

Image et histoire

Montrez l’image 3-5, Adam et Eve instruisent leurs enfants.

Adam et Eve, le premier homme et la première femme sur la terre, ont appris l’Evangile de Jésus-Christ et il leur a été dit qu’ils devaient l’enseigner à leurs enfants. Lisez à haute voix Moïse 6:58, en omettant le dernier mot.

• Quel commandement Jésus-Christ donne-t-il aux parents? (Instruire leurs enfants. Les parents doivent enseigner les vérités de l’Evangile ; voir D&A 93:40).

Chant

Chantez ou dites les paroles de «Apprends-moi à marcher dans la clarté». Demandez aux enfants d’écouter pour voir s’ils peuvent découvrir ce que signifie «marcher dans la clarté».

Apprends-moi à marcher dans la clarté
De son grand amour et à le prier,
A reconnaître le bien et le vrai
Dis-moi comment trouver la clarté.
Viens, mon enfant, tous deux nous apprendrons
Par sa parole comment nous pouvons
Retourner vivre avec lui à jamais,
Toujours, toujours, garder la clarté.
Père céleste, merci en ce jour,
De nous guider tous avec tant d’amour,
Reconnaissants nous venons te louer,
Merci, merci, pour tant de clarté.

• Que signifie «marcher dans la clarté»? (Obéir à notre Père céleste)

Expliquez que nous sommes venus au monde pour apprendre et que notre Père céleste nous a mis dans une famille pour que nous puissions apprendre auprès de nos parents. Il est commandé aux parents de nous préparer pour que nous puissions retourner un jour vivre avec notre Père céleste.

Histoire scripturaire et image

Expliquez que le Livre de Mormon raconte l’histoire de jeunes gens à qui leurs parents avaient appris à obéir aux commandements. Racontez ce qui suit en vos propres termes :

Rappelez aux enfants que les Lamanites qui se sont convertis à l’Eglise se sont donné le nom d’Anti-Néphi-Léhis pour qu’on ne les confonde pas avec le reste des Lamanites. Une fois convertis, ils ont fait à notre Père céleste la promesse de ne pas utiliser leurs armes pour se battre. Ils les ont enterrées pour montrer qu’ils respecteraient leur promesse.

Les Néphites donnent des terres aux Anti-Néphi-Léhis et les protègent des Lamanites. Les Anti-Néphi-Léhis deviennent réputés pour leur justice et leur honnêteté. Ils donnent de la nourriture et des vêtements pour aider les armées néphites.

De nombreuses années se passent. Les méchants Lamanites recommencent à attaquer les terres néphites et s’emparent de quelques villes néphites. Les Néphites ont du mal à protéger leurs villes. Quand les Anti-Néphi-Léhis voient à quel point les Néphites se battent pour protéger les villes et les protéger eux-mêmes, ils sont soucieux. Ils se demandent s’ils doivent rompre leur alliance et aider les Néphites à se battre.

Un chef néphite courageux, appelé Hélaman, leur dit de ne pas rompre leur alliance. Il sait que c’est important de la garder. Il sait aussi que ces personnes justes ont beaucoup de fils qui étaient très jeunes au moment où l’alliance a été faite. Ces garçons n’avaient pas contracté l’alliance avec leur Père céleste, de sorte qu’ils peuvent aider les Néphites à se battre pour protéger les villes et leurs parents. Deux mille de ces jeunes gens vigoureux se portent volontaires pour combattre aux côtés d’Hélaman.

Montrez l’image 3-38, Les deux mille jeunes guerriers. Ensuite, poursuivez l’histoire.

Expliquez que ces jeunes gens sont honnêtes et qu’on peut leur faire confiance. Leurs mères leur ont enseigné à faire confiance à leur Père céleste et à obéir à ses commandements. Ces jeunes guerriers savent que s’ils font cela, leur Père céleste les protégera. Comme ils croient et suivent les enseignements de leurs mères, ils n’ont pas peur de suivre Hélaman. Ils livrent plusieurs batailles pour les Néphites. Ils se battent courageusement et aident considérablement les armées néphites.

Lisez à haute voix pour les enfants Alma 56:47, en commençant par «ils avaient appris de leurs mères» et en continuant jusqu’à la fin du verset 48.

Expliquez qu’Hélaman aimait ces jeunes autant que les parents aiment leurs enfants. Après une grande bataille, beaucoup de gens avaient été tués. Hélaman craignait que certains de ces jeunes n’aient été tués. Quand on les a comptés, il a eu la joie de constater que pas un seul d’entre eux n’était mort. Du fait qu’ils avaient confiance en leur Père et suivaient les enseignements de leurs mères, ils avaient été protégés des Lamanites par leur Père céleste.

Discussion

Faites observer que nous pouvons apprendre les commandements auprès de nos parents, tout comme ces jeunes gens. Ensuite, nous devons obéir à ce qu’on nous a enseigné. En nous instruisant des commandements de notre Père céleste, nos parents nous aident à savoir ce que nous devons faire pour garder les alliances que nous contractons quand nous sommes baptisés.

• Quels sont les commandements que nos parents et d’autres personnes nous enseignent? (Demandez aux enfants de répondre. Dans votre discussion, soulignez le commandement d’aimer notre Père céleste et Jésus-Christ, de nous aimer les uns les autres, d’honorer nos parents, de pardonner aux autres, d’être baptisés, de prier, de payer la dîme, de jeûner, d’obéir à la Parole de Sagesse, d’être honnêtes, de sanctifier le jour du sabbat, d’aller aux réunions de l’Eglise et d’étudier les Ecritures).

Résumé

Invitez les enfants à écouter lorsque les parents les instruisent et à obéir aux commandements. Encouragez les enfants à remercier leurs parents quand ils leur enseignent les commandements.

Témoignage de l’instructeur

Témoignez que notre Père céleste nous aime chacun. C’est à cause de cet amour qu’il a commandé à nos parents terrestres de veiller sur nous, de prendre soin de nous et de nous enseigner la manière correcte de vivre. Comme nos parents essaient de vivre comme notre Père céleste le désire, ils peuvent nous apprendre à toujours choisir la bonne voie.

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

Idées supplémentaires

Choisissez, parmi les activités suivantes, celles qui marchent le mieux pour vos enfants. Vous pouvez les utiliser dans la leçon elle-même ou comme révision ou résumé. Vous trouverez de plus amples renseignements dans «Période de leçon» sous «Aides pour l’instructeur».

  1. 1.

    Demandez aux enfants de penser à quelque chose que leurs parents leur ont enseigné à faire. Ensuite faites le jeu suivant avec eux.

    Dites : «Ma mère, mon père et mes parents m’ont enseigné à (par exemple : faire un gâteau)». Ensuite, dites le nom d’un enfant, lancez-lui un sac de haricots et demandez-lui : «Qu’est-ce que tes parents t’ont enseigné à faire?»

    L’enfant répond en disant : «Ma mère, mon père ou mes parents m’ont enseigné à (par exemple : écrire mon nom).» Ensuite, l’enfant vous relance le sac de haricots.

    Répétez le jeu jusqu’à ce que chaque enfant ait eu l’occasion de participer une ou deux fois.

  2. 2.

    Lisez le poème suivant. Demandez aux enfants de se lever et relisez-leur ensuite le poème en leur faisant mettre les mains sur la tête chaque fois qu’ils entendent le nom ciel ou foyer.

    J’avais un foyer au ciel.

    J’avais un foyer au ciel ;
    C’est maman qui me l’a dit ;
    J’ai vécu avec mon Père céleste
    Avant de venir ici.
    J’ai entendu mon papa le dire ;
    Mon Père céleste m’a envoyé ici
    Pour grandir, apprendre et agir.
    J’aimais mon foyer au ciel,
    Mais maintenant je suis heureux d’être né
    Pour vivre avec ma famille
    Mes amis et mes voisins bien-aimés.
  3. 3.

    Chantez ou dites avec les enfants les paroles de «Un heureux foyer» (Chants pour les enfants) ; les paroles se trouvent à la fin du manuel.

    Choisissez un enfant qui jouera le rôle de la mère et un autre qui sera le père. Lorsque vous chantez ou dites «mère», l’enfant qui représente la mère se lève. Lorsque vous chantez ou dites «me» ou «moi», chaque enfant se montre du doigt. Quand vous chantez ou dites «papa», l’enfant représentant le papa se lève.