Jésus-Christ veut que nous aimions tout le monde

Primaire 3 Choisis le bien B, 1995


But

Faire comprendre aux enfants qu’ils peuvent faire preuve d’amour en aidant les autres à comprendre qu’ils ont une valeur éternelle aux yeux de notre Père céleste et de Jésus-Christ.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez dans un esprit de prière Jean 13:34 et 3 Néphi 17:18-25.

  2. 2.

    Soyez prêt à aider les enfants à chanter «Aimez vos frères» (Chants pour les enfants, les paroles se trouvent à la fin de ce manuel) et «Je pense en lisant ce récit d’autrefois» (Chants pour les enfants).

  3. 3.

    Matériel nécessaire :

    1. a.

      Bible et Livre de Mormon.

    2. b.

      Tableau, craie et effaceur.

    3. c.

      Image 3-57, Jésus bénit les enfants néphites.

  4. 4.

    Préparez tout ce qu’il faut pour les idées supplémentaires que vous voudrez utiliser.

Idées pour la leçon

Demandez à un enfant de faire la prière d’ouverture.

Jésus-Christ veut que nous aimions tout le monde

Pour susciter l’attention

Invitez les enfants à dire ce qu’ils ont fait récemment pour faire preuve de gentillesse envers quelqu’un (voir leçon 30, idée supplémentaire 5).

• Que ressentez-vous quand vous êtes gentils avec les autres?

• Comment notre Père céleste et Jésus-Christ nous ont-ils commandé de traiter les autres?

Commentaire d’Ecriture

Montrez une Bible et un Livre de Mormon. Expliquez que les Ecritures nous enseignent comment nous devons traiter les autres.

Lisez à haute voix Jean 13:34.

• Qu’est-ce que cette Ecriture nous dit de faire? (De nous aimer les uns les autres).

Soulignez qu’il est si important pour nous d’apprendre à nous aimer les uns les autres, que ce commandement est répété de nombreuses fois dans les Ecritures. Notre Père céleste veut que nous aimions tous ses enfants, tout comme il veut que nous aimions chaque membre de notre famille.

Chant

Chantez ou dites les paroles de «Aimez vos frères». Soulignez que Jésus-Christ veut que nous aimions les autres.

Discussion à l’aide du tableau

Ecrivez au tableau le mot amour en caractères d’imprimerie.

• Comment Jésus-Christ a-t-il montré son amour pour les autres? (Vous pourriez écrire les réponses des enfants au tableau).

• De quelles manières pouvons-nous montrer l’amour aux autres en suivant l’exemple de Jésus et en faisant ce qu’il nous a enseigné de faire? (Vous pourriez également écrire ces réponses au tableau à côté de la liste de la question précédente).

Les Ecritures nous aident à savoir à quel point nous sommes importants pour Jésus-Christ

Image, Ecriture et discussion

Expliquez que quand Jésus a rendu visite aux Néphites en Amérique, ceux-ci ont été ravis et honorés d’être en sa présence. Ils aimaient être près de lui et entendre tous ses enseignements.

Montrez l’image 3-57, Jésus bénit les enfants néphites.

Expliquez que trois Néphites parlent de la visite du Sauveur aux Néphites. Lisez 3 Néphi 17:21 à partir de «Et il prit».

Montrez l’image et demandez :

• A votre avis, que ressent la petite fille qui est sur cette image?

Demandez aux enfants de s’imaginer qu’ils sont un groupe d’enfants qui entourent Jésus-Christ.

• Que ressentiriez-vous si Jésus mettait les mains sur votre tête?

Chant

Demandez aux enfants de chanter ou de lire les paroles des deux versets de «Je pense en lisant ce récit d’autrefois».

Je pense en lisant ce récit d’autrefois,
Quand Jésus était ici-bas,
A tous ces enfants qu’il faisait venir à lui.
Si j’avais été là aussi!
Si, plaçant sa main sur ma tête choisie,
Il m’avait tenu près de lui,
J’aurais vu son regard plein d’amour lorsqu’il dit,
«Laissez venir à moi ces petits.»

Nous pouvons aider les autres à sentir la valeur qu’ils ont pour notre Père céleste et Jésus-Christ

Histoire

Demandez aux enfants d’écouter l’histoire suivante pour voir comment Vincent a aidé Marc à se sentir aimé :

«Vincent est en train de terminer son déjeuner…. lorsque Nicolas et Jean entrent en courant par la porte de derrière.

«– Allons-y! dit Nicolas avec impatience….

«– Mais, dit Vincent, surpris, voyant la tenue de sport que portent ses amis, je pensais que nous allions passer l’après-midi avec Marc.

«– C’était avant qu’on organise ce match. Il fait trop beau pour rester enfermés!

«Vincent hésite en mettant son verre et son assiette dans l’évier.

«Leur ami, Marc Durieux, vient de rentrer de l’hôpital. Il y a plusieurs mois, il est tombé gravement malade. Les médecins n’étaient pas sûrs qu’il pourrait de nouveau courir et jouer mais ils disent que cela risque de prendre pas mal de temps. Avant sa maladie, Marc faisait partie de leur équipe.»

Expliquez que Vincent doit prendre une décision. Ensuite poursuivez l’histoire :

«– Amène-toi, Vincent! Allons-y! insiste Nicolas. Mais Vincent secoue la tête.

«– J’ai promis à la maman de Marc que je passerais, dit-il. Allez-y si vous voulez.

«– Mais Vincent, protestent-ils, tu es notre meilleur joueur.

«– Tant pis, dit fermement Vincent.

« Nicolas grogne, dégoûté.

«– Je n’aurais jamais cru que tu laisserais tomber l’équipe!

«Lorsque les garçons sont sortis, Vincent crie au-revoir à sa mère, qui est en train de mettre le bébé au lit à l’étage.

«L’instant d’après, il se rend lentement chez Marc. Il aurait réellement voulu jouer et il ne se sent pas très heureux d’avoir laissé tomber l’équipe, mais il a compassion de Marc. Ces longues journées qu’il a passées à l’hôpital n’ont pas été très amusantes pour lui.

«– Où sont Nicolas et Jean? demande la maman de Marc quand elle ouvre la porte à Vincent.

«– Ils n’ont pas pu venir, répond Vincent.

«La mère de Marc pousse un soupir et Vincent voit les rides de fatigue autour de ses jolis yeux. La maladie de Marc a été dure aussi pour ses parents. Puis elle sourit en disant : ‹Je suis contente que tu sois là, Vincent. Marc t’attend.›

«Vincent remarque que Marc est pâle et un peu triste. Il a un appareil orthopédique à une jambe, mais en faisant un gros effort, il arrive à marcher à la rencontre de Vincent.

«Mme Durieux laisse les garçons seuls et ils s’assoient au salon pour parler. Au bout de quelques minutes, Marc devient silencieux et Vincent remarque qu’il regarde par la fenêtre où il fait un temps de printemps.

«– Papa dit que je jouerai de nouveau un jour au ballon, dit-il, plein d’espoir. J’espère bien que cela ne tardera pas.

«Tout à coup, Vincent a une idée.

«– Je reviens tout de suite, assure-t-il à Marc, tout excité, et court trouver sa mère à la cuisine.

«– Le mieux quand on ne peut pas jouer un match, c’est d’en regarder un, lui explique-t-il, après lui avoir fait part de son projet.

«– Je ne vois pas pourquoi cela n’irait pas, dit-elle. Je crois que cela lui ferait beaucoup de bien.

«Vincent comprend qu’elle est enthousiaste, elle aussi. Il sait bien que les quatre rues qu’il faut faire jusqu’au terrain, ce ne sera pas trop long. Il va donc chercher son fauteuil roulant.

«Quelques minutes plus tard, Vincent pousse Marc jusqu’au terrain dans son fauteuil roulant. Quand ils arrivent, certains des garçons s’arrêtent de jouer, tout surpris, mais bientôt ils s’approchent pour dire bonjour à Marc.

«– Tu joues? demande l’un d’eux à Vincent.

«– Bien sûr! répond Marc.

«Nicolas s’avance un peu timidement, suivi de Jean.

«– Je ne joue pas en ce moment, Vincent, dit Jean, je vais tenir compagnie à Marc.

«A partir de ce moment-là, Marc n’est plus jamais seul et Vincent sait que Jean et Nicolas regrettent leur conduite.

«Le match est très passionnant et lorsqu’il est fini, Jean et Nicolas poussent tour à tour le fauteuil roulant pendant que Vincent marche à côté de Marc» (Eva Gregory de Pimienta, «Bad-Weather Friends», Friend, avril 1975, pp. 8-10.

• Comment Vincent a-t-il aidé Marc à se sentir désiré et aimé?

• Comment les autres garçons ont-ils traité Marc quand il est arrivé au terrain?

Histoire

Demandez aux enfants d’écouter l’histoire suivante :

Martine et sa famille viennent d’arriver d’un autre pays dans la paroisse. Lorsqu’elle arrive à la Primaire, les enfants de sa classe se moquent de la façon dont elle s’habille et de sa façon de parler. Elle s’assied dans son coin et se sent très mal accueillie.

La leçon de frère François à la Primaire explique que Jésus-Christ était gentil avec tout le monde et donnait à tout le monde le sentiment d’être aimé et d’avoir de la valeur. Carine, une des camarades de classe de Martine, regrette la façon dont elle et les autres ont traité Martine.

• Qu’est-ce que Carine pourrait faire pour que Martine se sente aimée?

Elle décide de s’informer des intérêts et des talents de Martine. Elle lui parle et apprend qu’elle est très bonne en maths. Comme Carine a des difficultés en maths, elle demande à Martine si elles pourraient étudier ensemble. Elle pourrait aider Martine pour ses leçons de langues et Martine pourrait l’aider pour ses maths. En étudiant ensemble, elles découvrent qu’elles aiment faire les mêmes choses et deviennent bonnes amies.

Discussion

• Comment Carine a-t-elle aidé Martine à se sentir désirée?

Soulignez que bien souvent il ne faut pas grand’chose pour aider les autres à se sentir à l’aise. On peut le faire en s’intéressant à eux et en leur montrant qu’ils ont de la valeur pour les autres.

Situations

Expliquez les situations suivantes et demandez aux enfants de les commenter. Vous pourriez leur demander de jouer chaque situation et ensuite de dire à la classe ce qu’ils ont ressenti.

  1. 1.

    Vous construisez un nichoir dans votre jardin avec des amis. Votre petit frère s’approche et demande s’il peut vous aider.

    • Que pourriez-vous faire pour que votre petit frère se sente utile? (Laissez-le vous aider en vous donnant des clous et en maintenant des planches pendant que vous clouez).

    • Que ressentiriez-vous si vous étiez le petit garçon et que votre grand frère vous laisse l’aider à construire un nichoir?

  2. 2.

    Votre classe de Primaire organise un projet de service. Tout le monde donne ses idées sauf Déborah. Elle est timide et ne dit pas grand’chose. Tout à coup, elle commence à parler, mais elle est interrompue par quelqu’un d’autre et n’arrive pas à terminer ce qu’elle allait dire.

    • Que pourriez-vous faire pour montrer que vous vous souciez d’elle et que vous voulez qu’elle se sente importante?

    • Que ressentiriez-vous si vous étiez Déborah et si quelqu’un vous montrait qu’il s’intéresse à ce que vous dites?

  3. 3.

    Vous jouez dehors à l’école et vous voyez des enfants dire à un autre enfant de ne pas participer à leurs jeux. Ils sont méchants avec lui.

    • Que feriez-vous pour montrer à cet enfant qu’il est important?

    • Que ressentiriez-vous si quelqu’un vous demandait de jouer alors que les autres enfants ne vous ont pas laissé jouer?

  4. 4.

    Il y a une nouvelle fille dans votre classe de la Primaire et certaines des filles la taquinent parce qu’elle s’habille autrement que le reste de la classe.

    • Que pourriez-vous faire pour que la nouvelle se sente désirée et acceptée?

    • Que ressentiriez-vous si vous étiez dans une nouvelle paroisse et si quelqu’un prenait le temps de vous parler et de vous accueillir?

Dites aux enfants que nous avons tous beaucoup d’occasions chaque jour de montrer aux autres combien ils sont importants pour nous.

Résumé

Expérience personnelle et témoignage

Vous pourriez parler d’une occasion où quelqu’un vous a écouté ou a fait attention à vous et vous a rendu heureux. Par exemple, vous pourriez parler d’une occasion où un enfant de votre classe vous a fait un signe de la main et vous a souri dans un magasin ou dans la rue, et du plaisir que cela vous a fait.

Témoignez que notre Père céleste et Jésus-Christ aiment chacun de nous. Nous sommes importants pour eux. Tout ce qu’ils font pour nous, c’est pour nous aider. Ils veulent que nous retournions tous vivre éternellement auprès d’eux. Nous pouvons les aider en aimant les autres et en aidant ceux qui nous entourent à sentir la valeur qu’ils ont pour nous et pour notre Père céleste et Jésus-Christ.

Invitez les enfants à parler d’occasions où quelqu’un leur a fait plaisir ou qu’ils ont donné à quelqu’un d’autre le sentiment d’être aimé et d’avoir de la valeur.

Article de foi

Dites aux enfants qu’en tant que membres de l’Eglise, nous croyons que nous devons faire du bien à tout le monde. Expliquez que cela fait partie du treizième article de foi.

Demandez aux enfants de répéter avec vous : «Nous croyons…. que nous devons faire du bien à tous les hommes.»

Invitez les enfants à essayer, au cours de la semaine, d’aider quelqu’un à se sentir aimé et de le mettre à l’aise.

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

Idées supplémentaires

Choisissez, parmi les activités suivantes, celles qui marchent le mieux pour vos enfants. Vous pouvez les utiliser dans la leçon elle-même ou comme révision ou résumé. Vous trouverez de plus amples renseignements dans «Période de leçon» sous «Aides pour l’instructeur».

  1. 1.

    Demandez à l’un des enfants de s’asseoir sur une chaise au centre de la pièce et de faire semblant d’être un prince ou une princesse assis sur un trône. Le prince ou la princesse n’est pas autorisé à parler, tandis que les autres enfants disent tout ce qu’ils peuvent imaginer de positif à son sujet. Ils pourront dire des choses telles que : «Elle a un beau sourire», «J’aime la couleur de ses cheveux», «Elle est respectueuse en classe», «Il partage ses crayons de couleurs avec moi». Couronnez le prince ou la princesse avec une couronne simple. Donnez à chaque enfant l’occasion d’être le prince ou la princesse.

  2. 2.

    Expliquez que quand on écoute bien, cela permet aux autres de savoir qu’ils ont de la valeur. Lorsque les autres parlent, les enfants doivent écouter attentivement et ne pas interrompre. Demandez aux enfants d’écouter attentivement l’histoire suivante et de lever la main lorsque vous dites quelque chose qui ne risque pas d’arriver.

    Michèle s’éveille cinq minutes avant l’heure d’aller à l’église. Si elle ne se dépêche pas, elle va devoir y aller telle qu’elle est au saut du lit. Elle court dans la salle de bains et se lave la figure avec des flocons d’avoine. En retournant dans sa chambre, elle trébuche sur son crocodile favori. «Michèle, nous partons dans deux minutes», crie sa poupée. Michèle se peigne rapidement la robe, met sa meilleure brosse à cheveux et sort en courant.

    Remerciez les enfants d’avoir écouté attentivement et de ne pas avoir interrompu. Ensuite relisez l’histoire et demandez aux enfants d’insérer les mots corrects.

  3. 3.

    Faites, pour chaque enfant, une chaîne de poupées de papier (voir les illustrations). Demandez-leur de colorier les poupées pour qu’elles ressemblent aux membres de la classe ou à ceux de la famille. Dites comment ils peuvent s’aider mutuellement à se sentir aimés. (Ils peuvent se dire des choses gentilles, ne pas exclure quelqu’un quand ils jouent, bien écouter et s’entraider quand il y a un problème).

    paper dolls
  4. 4.

    Faites, sur un côté du tableau, une liste intitulée «Comment Jésus-Christ montre de l’amour pour nous». Faites ensuite, de l’autre côté, une liste intitulée «Comment nous pouvons montrer de l’amour pour les autres». Créez les deux listes à partir des réponses des enfants aux questions posées vers le début de la leçon. Vous pourriez aussi lancer un sac de haricots à chaque enfant, en invitant celui qui a le sac à proposer quelque chose pour une des listes avant qu’il ne vous le relance.