Honorer le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ

Primaire 3 Choisis le bien B, 1995


But

Aider chaque enfant à honorer et à respecter le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez Mosiah 13:15 en vous aidant de la prière et soyez prêt à le lire en vous arrêtant au premier «vain», et Samuel 3:1-10,19-20.

  2. 2.

    Apportez une poupée enveloppée dans une petite couverture (ou servez-vous d’une couverture ou d’une serviette roulée) pour représenter un petit bébé.

  3. 3.

    Documentation et matériel nécessaires:

    1. a.

      Livre de Mormon.

    2. b.

      Craie, tableau noir et effaceur.

    3. c.

      Image 3-47, Abinadi devant le roi Noé (62042; Jeu d’illustrations de l’Evangile 308); image 3-67, Spencer W. Kimball; image 34-70, Le Seigneur appelle le jeune Samuel (62498; Jeu d’illustrations de l’Evangile 111).

  4. 4.

    Préparez tout ce qu’il faut pour les idées supplémentaires que vous utiliserez.

Idée pour la leçon

Demandez à un enfant de faire la prière d’ouverture.

Si vous aviez donné une tâche pour la semaine aux enfants, voyez ce qu’il ont fait.

Les noms sont importants

Pour capter l’attention

Faites semblant de sourire à un bébé (une poupée ou une couverture roulée) que vous bercez dans vos bras. Levez les yeux et dites aux enfants: «Quand vous veniez de naître, vos parents vous ont choisi un prénom. C’était un prénom qu’ils aimaient et qu’ils voulaient que vous portiez.»

• Savez-vous pourquoi vos parents vous ont donné votre prénom? (Laissez chaque enfant répondre. Certains portent peut-être le même prénom que l’un de leurs parents ou de leurs ancêtres ou peut-être leur prénom leur a-t-il été donné pour une autre raison. Aidez les enfants à aimer leur prénom, qu’ils sachent ou non pourquoi ils l’ont reçu.)

• Que ressentez-vous quand des gens disent votre prénom avec colère, s’en moquent ou le disent incorrectement?

Expliquez que les noms sont très importants. Les gens nous distinguent par notre nom. Le nom sert à identifier une personne.

Discussion

Rappelez aux enfants que notre Père céleste et Jésus-Christ connaissent notre nom. Rappelez-leur que le premier mot que notre Père céleste ait dit à Joseph dans le bosquet sacré était un nom: «Joseph». Notre Père céleste l’a appelé par son prénom. Vous pouvez aussi montrer l’image 3-70, Dieu appelle le jeune Samuel et raconter l’histoire du jeune Samuel, qui se trouve dans la Bible (voir 1 Samuel 3:1-10,19-20) dans laquelle le Seigneur a appelé Samuel par son nom.

Expliquez que le nom sert à identifier une personne. Dès que vous entendez le nom de quelqu’un que vous connaissez, vous pensez à cette personne. C’est un événement important quand on donne un prénom à un bébé. Le bébé est entouré de détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek et il reçoit un prénom et une bénédiction.

• Quand vous entendez le nom de notre évêque (dites le nom de votre évêque ou de votre président de branche), à quel genre de personne pensez-vous? (Laissez les enfants répondre en les encourageant à penser à des choses positives.)

Vous pourriez répéter cette activité deux ou trois fois, en utilisant le nom de personnes bonnes que les enfants connaissent.

Tableau et discussion

Ecrivez le nom Jésus-Christ au tableau, ou dites aux enfants que vous allez dire un nom très spécial. Dites «Jésus-Christ» avec recueillement et respect. Puis demandez aux enfants de dire le nom avec vous.

• A quel genre de personne pensez-vous quand vous entendez ou voyez ce nom?

Ecrivez le nom Père céleste au tableau ou dites-le à haute voix comme vous l’avez fait pour le nom du Sauveur. Demandez aux enfants de le dire avec vous.

• A quel genre de personne pensez-vous quand vous entendez ou voyez ce nom? (A quelqu’un qui nous aime et qui nous a beaucoup donné.)

Expliquez que notre Père céleste et Jésus-Christ ont fait beaucoup pour nous. Nous les aimons. Quand nous entendons leur nom, nous pensons souvent aux nombreuses bonnes choses qu’ils ont faites. Nous éprouvons de l’amour et de la reconnaissance quand nous pensons à eux.

Nous honorons et respectons ceux que nous aimons. Nous faisons preuve de respect pour eux en utilisant leur nom avec gentillesse et avec amour.

Article de foi

Aidez les enfants à réciter ensemble le premier article de foi.

Il nous est commandé d’honorer le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ

Image et discussion

Montrez l’image 3-47, Abinadi devant le roi Noé.

• Que se passe-t-il dans cette image?

Expliquez que lorsque le prophète Abinadi instruisait le peuple, il lui a parlé des dix commandements, qui venaient de Dieu.

Les dix commandements sont un guide pour nous aider à vivre correctement. Le troisième commandement nous dit d’honorer et de respecter le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ.

Discussion à propos des Ecritures

Demandez aux enfants de vous écouter lire le troisième commandement. Lisez Mosiah 13:15, en vous arrêtant après le premier «vain» du verset.

Expliquez qu’utiliser le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ «en vain» signifie l’utilisez d’une manière irrespectueuse ou sans penser vraiment à notre Père céleste et à Jésus-Christ.

Demandez aux enfants de répéter les mots de l’Ecriture avec vous.

• Donnez certains des noms que nous utilisons pour désigner notre Père céleste ou Jésus? (Dieu, notre Père céleste, Jéhovah, le Seigneur, le Christ, le Sauveur.)

Aidez les enfants à comprendre que chaque fois que nous utilisons l’un de ces noms, nous devons parler avec respect. Ces noms ne doivent jamais être prononcés avec colère ou avec moquerie. Celui qui utilise ces noms de cette manière jure. Ces noms ne doivent jamais servir de jurons. Nous ne devons utiliser le nom de notre Père céleste ou de Jésus-Christ que quand nous prions ou parlons d’eux avec respect.

Si vos élèves savent lire, demandez à un enfant de venir écrire au tableau les mots Honorer et Respecter. Renforcez l’idée que si nous aimons notre Père céleste et Jésus, nous ferons preuve de révérence et de respect envers leur nom en ne l’utilisant qu’avec gentillesse et amour.

Utiliser correctement le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ

• Quand convient-il d’utiliser le nom de notre Père céleste? (Quand nous parlons avec recueillement et avec respect et quand nous prions.)

Histoire

Une mère a raconté à son fils une anecdote de son enfance. Racontez-la en vos propres termes.

« ‹Quand j’étais petite, je revenais de l’école avec mon frère. Nous prenions toujours un raccourci qui passait devant un gros chien noir qui nous pourchassait quand nous courions devant chez lui. Si nous courions au bon moment, nous pouvions atteindre une clôture et être en sécurité. Mon frère me disait quand il fallait courir.

« ‹Un jour que j’étais seule, je n’ai pas couru au bon moment. Le chien m’a menacée, et je suis restée figée de peur sur le trottoir. Tandis qu’il se précipitait vers moi, j’ai crié [de peur] aussi fort que je le pouvais: «Père céleste, aide-moi!» › »

Son fils raconte: «Soudain, le chien s’est arrêté comme s’il avait été bloqué, et ma mère a réussi à franchir la clôture. Elle a su que sa prière avait été exaucée» (S. Michael Wilcox, «No Other Gods before Me», Ensign, janvier 1994, pp. 22-23).

Soulignez qu’il est important d’utiliser le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ seulement quand nous prions ou quand nous parlons d’eux avec recueillement.

Image et histoire

Montrez l’image 3-67, Spencer W. Kimball, et dites aux enfants qu’il était un prophète bien-aimé et le douzième président de l’Eglise.

Racontez l’histoire suivante:

Un jour, après une opération, on sortait le président Kimball du bloc opératoire sur un brancard quand un infirmier a trébuché. L’infirmier a commencé à jurer et à utiliser le nom du Seigneur en vain. Le président Kimball n’était pas bien, mais il a demandé à l’infirmier: «S’il vous plaît! S’il vous plaît! C’est le nom de mon Seigneur que vous [utilisez en vain].»

L’infirmier est resté silencieux. Puis il a murmuré: «Je suis désolé» (voir «President Kimball Speaks Out On Profanity», Ensign, février 1981, p. 3).

Discussion

• A quel commandement l’infirmier a-t-il désobéi?

• Pourquoi le président Kimball n’aimait-il pas entendre cela?

• Quand devons-nous utiliser le nom de notre Père céleste et de Jésus-Christ?

• Que devriez-vous faire si vous entendiez quelqu’un utiliser en vain le nom de notre Père céleste et de Jésus à l’école ou dans votre quartier?

Résumé

Encouragez les enfants à utiliser le nom de Jésus-Christ et de notre Père céleste avec recueillement et respect.

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

Idées supplémentaires

Choisissez, parmi les activités suivantes, celles qui conviendront le mieux aux enfants de votre classe. Vous pouvez les utiliser au cours de la leçon, comme révision ou comme résumé. Vous trouverez d’autres indications au paragraphe «Période de classe» dans «Aides pour l’instructeur».

  1. 1.

    Récitez le poème de détente suivant avec les enfants:

    Parle gentiment de Jésus;
    Tu veux bien parler plus doucement? (Mettez l’index sur les lèvres)
    Tu honores son nom par chacun de tes choix.
    Le nom de notre Père céleste
    Comme une prière (pliez les bras et inclinez la tête)
    Ne devrait être prononcé qu’avec amour et attention.
  2. 2.

    Appelez un enfant par un autre prénom que le sien et demandez-lui de faire quelque chose pour vous. Demandez-lui d’expliquez au reste de la classe ce qu’il a ressenti quand vous l’avez appelé par le mauvais prénom. Utilisez cette expérience pour illustrer que cela nous gêne quand quelqu’un prononce mal, oublie ou emploie mal notre nom. expliquez que nous n’aimons pas entendre quelqu’un crier notre nom avec colère. Cela nous contrarierait d’entendre quelqu’un utiliser notre nom de la mauvaise manière. Notre Père céleste et Jésus-Christ n’aiment pas cela non plus. Ils nous ont appris à n’utiliser leur nom qu’avec respect, quand nous prions ou quand nous parlons avec recueillement.

  3. 3.

    Si les enfants savent écrire leur prénom, demandez-leur de l’inscrire au milieu d’une feuille de papier vierge, puis de l’entourer avec une couleur, puis avec une autre, puis avec encore une autre jusqu’à ce qu’ils aient dessiné un arc-en-ciel circulaire autour du prénom. Si les enfants ne savent pas écrire leur nom, vous pourriez le faire pour eux au centre de la feuille et leur demander de le décorer avec les couleurs de l’arc-en-ciel ou d’une autre manière.

  4. 4.

    Répétez la scène d’Abinadi de la leçon 20 et demandez aux enfants de faire semblant d’être Abinadi et de répéter le commandement: «Tu ne prendras point le nom du Seigneur, ton Dieu, en vain» au méchant roi Noé.

  5. 5.

    Avec les enfants, chantez ou récitez les paroles de «La première prière de Joseph Smith» (Cantiques, n° 14); les paroles figurent à la fin de ce manuel.

  6. 6.

    Préparez un grand puzzle en banderole pour la classe sur le modèle suivant:

    Dites aux enfants que vous aimeriez voir s’ils se rappellent le commandement important dont vous avez parlé dans la leçon. Donnez une pièce du grand puzzle en banderole à chacun des cinq enfants. Aidez-les à mettre les mots de l’Ecriture dans l’ordre. Puis demandez à la classe de lire le commandement ensemble.

    Demandez aux enfants qui veulent réciter cette Ecriture de le faire.