Aides pour l’instructeur

Primaire 4 : Livre de Mormon, 1999


Le Sauveur a montré l’importance d’obéir aux commandements et de les enseigner quand il a dit: «Celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux» (Matthieu 5:19). On vous a confié la responsabilité sacrée d’aider les enfants à apprendre à respecter les alliances qu’ils ont faites au baptême et à rendre service. Au moment où les filles se préparent à devenir des jeunes filles et les garçons à devenir des jeunes gens et à recevoir la prêtrise, vous pouvez exercer une influence importante dans leur vie.

En 1831, peu après l’organisation de l’Eglise, le Sauveur a stipulé: «les… instructeurs… enseigneront les principes de mon Evangile qui sont dans la Bible et le Livre de Mormon» (D&A 42:12), qui étaient les seules Ecritures dont on disposait alors. Aujourd’hui les instructeurs ont la responsabilité d’enseigner les vérités sacrées provenant de tous les ouvrages canoniques – y compris les Doctrine et Alliances et la Perle de Grand Prix – qui aident les enfants à acquérir la foi en Dieu et en son Fils Jésus-Christ.

Cours

Tous les enfants qui ont huit à onze ans inclus le 1er janvier seront instruits à l’aide d’un des manuels de la Primaire 4, 5, 6 ou 7. On n’utilise qu’un cours par an pour tous les enfants de ce groupe d’âge. Chaque cours est basé sur un ouvrage d’Ecriture bien déterminé: Primaire 4 sur le Livre de Mormon, Primaire 5 sur les Doctrine et Alliances, Primaire 6 sur l’Ancien Testament et Primaire 7 sur le Nouveau Testament. En quatre ans, les enfants auront étudié chacun des ouvrages canoniques.

En fonction des besoins locaux et du nombre d’enfants âgés de huit à onze ans, les classes peuvent être organisées soit en groupes d’âge, soit en groupes d’âge combinés, soit en classes séparées pour les garçons et les filles. Quelle que soit la façon dont votre classe se présente, vous devez vous assurer qu’une attention suffisante est accordée à chacun des enfants.

Quand les enfants arrivent à l’âge de douze ans, ils commencent à aller chez les jeunes filles ou à la Prêtrise d’Aaron. Ils continuent cependant à aller à leur classe de Primaire pendant l’Ecole du Dimanche jusqu’à la première semaine de janvier. A ce moment-là, ils commencent à aller à l’Ecole du Dimanche.

Vous trouverez dans ce manuel une leçon spéciale: «La prêtrise peut être une béné- diction». Cette leçon est à l’usage des instructeurs d’enfants de 11 ans, quand que les garçons se préparent à devenir diacres et les filles se préparent à entrer dans l’organisation des Jeunes Filles. Enseignez cette leçon avant que le plus âgé des enfants de votre classe n’ait douze ans. Priez le seigneur qu’il vous guide tandis que vous préparerez et présenterez cette leçon afin que les enfants comprennent ce qu’est la prêtrise, comment elle peut être une bénédiction dans leur vie, et comment ils peuvent remplir leurs responsabilités pour honorer la prêtrise.

Comment enseigner avec le présent manuel

Ce cours est centré sur les enseignements du Livre de Mormon. Au cours de votre étude de ces enseignements, les enfants doivent mieux comprendre la mission et l’expiation de Jésus-Christ et acquérir une plus grande foi en lui et un témoignage de lui. Ils doivent apprendre à appliquer les enseignements de Jésus-Christ dans leur vie et à acquérir un plus grand désir de garder ses commandements.

Encouragez les enfants à lire le Livre de Mormon chez eux pour découvrir les prophètes qui ont exercé leur ministère en Amérique et le ministère du Sauveur parmi les Néphites. En s’instruisant sur ces prophètes et sur le Sauveur, les enfants auront le désir de suivre leur exemple et leurs enseignements inspirés et voudront leur ressembler. Les vérités importantes que les enfants apprennent grâce aux enseignements du Sauveur et de ses prophètes contribuent à les préparer à garder leurs alliances et à servir toute leur vie dans l’Eglise. Ces vérités leur donneront aussi la force de résister aux tentations du monde actuel.

Comment vous préparer à enseigner

Pour vous acquitter de votre appel sacré d’instruire les enfants, vous devez être mentalement et spirituellement préparé. Cela consiste entre autres à comprendre et à avoir le témoignage des principes que vous enseignez. Le Sauveur, le plus grand de tous les maîtres, nous a enseigné beaucoup de choses que nous pouvons utiliser lorsque nous nous préparons à enseigner son Evangile:

  • Recherchez humblement l’Esprit par la prière. Le Seigneur a dit: «Sois humble, et le Seigneur ton Dieu, te conduira par la main et te donnera la réponse à tes prières» (D&A 112:10). Si nous sommes humbles, nous avons le droit de savoir comment le Seigneur veut que nous instruisions ses enfants.

  • Etudiez les Ecritures et les paroles des prophètes vivants. Il y a une grande force à gagner à étudier et à méditer les paroles du Seigneur. Il nous a commandé: «Cherche tout d’abord à obtenir ma parole, et alors ta langue sera déliée; puis, si tu le désires, tu auras mon Esprit et ma parole, oui, la puissance de Dieu pour convaincre les hommes» (D&A 11:21).

    Ezra Taft Benson, prophète moderne, a remis l’accent sur la nécessité dans laquelle nous nous trouvons d’apprendre les paroles du Seigneur. «Je vous exhorte à vous engager à nouveau à étudier les Ecritures. Plongez-vous en elles; quotidiennement, afin que la puissance de l’Esprit vous accompagne dans vos appels» (L’Etoile, 1986, n°6, p. 83).

  • Respectez vos alliances. Votre aptitude à être guidé par l’Esprit dépend de la fidélité avec laquelle vous gardez les alliances que vous avez contractées avec votre Père céleste. Vous donnez également le bon exemple lorsque vous appliquez les alliances (voir D&A 42:13). Lorsque les enfants verront votre amour pour le Sauveur et votre volonté de vivre l’Evangile, ils en seront d’autant plus motivés à le suivre.

  • Trouvez des moyens d’aider les enfants à sentir l’amour du Sauveur. Dites-leur souvent combien vous les aimez et soulignez leur valeur et leur potentiel. Votre amour et votre gentillesse aideront les enfants à comprendre l’amour que leur Père céleste et Jésus-Christ ont pour eux. Cela les aidera aussi à apprendre à aimer les autres.

La préparation de vos leçons

Ce manuel vous aide à organiser des leçons centrées sur les Ecritures. Elles utilisent des récits et des passages du Livre de Mormon pour faire comprendre aux enfants les principes de l’Evangile. Elles n’indiquent pas de manière précise la façon dont il faut enseigner les récits des Ecritures. Préparez-vous et enseignez par l’Esprit et vous aiderez les enfants à mieux comprendre les récits scripturaires, les principes qu’ils contiennent et la façon dont les enfants peuvent appliquer ces principes dans leur vie. Lorsque vos leçons sont bien préparées et intéressantes, les enfants sont davantage stimulés à écouter et à apprendre.

Les étapes suivantes vous aideront à être mieux préparés à instruire efficacement les enfants de votre classe:

  1. 1.

    Une semaine ou deux d’avance, étudiez, dans un esprit de prière, le but de la leçon et les récits scripturaires mentionnés dans la section «Préparation». Relisez le but de la leçon et les récits scripturaires, et réfléchissez à la façon dont elles peuvent s’appliquer aux enfants de votre classe. Demandez-vous: «Qu’est-ce que mon Père céleste veut que les enfants apprennent et fassent grâce à cette leçon? Comment cette leçon peut-elle aider les enfants à acquérir la foi en Jésus-Christ, à fortifier leur témoignage et à les rendre capables de résister aux tentations qu’ils affrontent?» Mettez par écrit les idées qui vous viennent à l’esprit.

    Le Livre «Principes de l’Evangile» (31110 140) a été créé comme guide d’étude personnelle sur les principes et les doctrines de base de l’Evangile. La section «Préparation» de certaines leçons mentionne certains chapitres de Principes de l’Evangile. Ces chapitres peuvent vous aider à vous préparer à enseigner le principe ou la doctrine de la leçon. Vous pourrez vous procurer un exemplaire de ce livre auprès de votre bibliothèque de chapelle ou l’acheter à votre centre de distribution local.

  2. 2.

    Décidez si, pour introduire la leçon, vous allez utiliser l’activité proposée pour capter l’attention ou si vous allez en créer une, en vous assurant qu’elle est appropriée et qu’elle a un rapport avec l’enseignement du récit scripturaire.

  3. 3.

    Les leçons ne vous disent pas comment enseigner le récit scripturaire; vous devez rechercher l’Esprit pour déterminer ce que vous allez enseigner et comment vous allez le faire. Utilisez, de semaine en semaine, diverses méthodes didactiques (voyez «Enseigner à partir des Ecritures», ci-après). Envisagez de faire participer au maximum les membres de la classe à des activités d’apprentis- sage et donnez votre leçon de manière à ce que les enfants soient en mesure de raconter à leur tour le récit scripturaire.

  4. 4.

    Choisissez dans les «Questions pour la discussion et l’application», celles qui aideront le mieux les enfants à comprendre les Ecritures et à les appliquer dans leur vie. Vous pouvez utiliser les questions à n’importe quel moment de la leçon. Vous n’avez pas besoin de les utiliser toutes.

  5. 5.

    Lisez les «Activités supplémentaires» et prévoyez quand et comment vous allez utiliser celles que vous estimez devoir le mieux aider les enfants de votre classe à comprendre les Ecritures et le but de la leçon. Chaque classe est différente et certaines activités qui marchent bien dans un groupe ne marcheront pas bien dans un autre.

  6. 6.

    Envisagez de raconter des expériences personnelles appropriées qui étayent le but de la leçon. Laissez-vous diriger par l’Esprit lorsque vous racontez des anecdotes et lorsque les membres de la classe vous racontent des anecdotes, à vous et entre eux. Certaines expériences familiales et personnelles sont très sacrées ou très privées et ne doivent pas être mentionnées en public.

Enseigner à partir des Ecritures

Il faut toujours rechercher l’Esprit en vous préparant et en donnant vos leçons (voir Alma 17:2–4; D&A 42:12–14; 50:17–22). L’Esprit vous permettra de savoir comment rendre vos leçons intéressantes et pleines de sens pour les enfants.

Certains enfants de votre classe risquent de ne pas être familiarisés avec les Ecritures. Au cours de votre lecture en groupe, soyez attentif aux membres de la classe qui pourraient avoir besoin d’aide pour apprendre à situer les Ecritures.

Il faudra sans doute que vous consacriez un peu de temps au début de l’année, en particulier si vous instruisez les plus jeunes, pour montrer aux enfants comment trouver les passages d’Ecriture.

Essayez différentes manières de présenter la leçon pour retenir l’intérêt des enfants. Les suggestions suivantes peuvent vous aider à varier la façon dont vous enseignez à partir des Ecritures.

  1. 1.

    Racontez le récit scripturaire en vos propres termes. Essayez d’amener les enfants à s’imaginer les événements et les personnages. Faites-leur comprendre que les personnes dont vous parlez ont vraiment vécu et que les événements se sont réellement produits.

  2. 2.

    Faites lire le récit ou des extraits directement dans les Ecritures. Souvenez-vous qu’il est probable que tous les enfants ne lisent pas bien et que l’aptitude à lire n’est pas une question d’âge. Si tous les enfants peuvent lire, laissez-leur quelques minutes pour une lecture silencieuse. Ensuite vous pouvez discuter de ce qu’ils ont lu. Utilisez le temps de discussion, une fois que les enfants ont fini de lire, pour les aider à comprendre les mots et les passages difficiles.

  3. 3.

    Utilisez les images des récits scripturaires pour aider les enfants à s’imaginer ce qui est arrivé. La plupart des leçons suggèrent l’utilisation d’images dans la section «Documentation nécessaire». Les images sont numérotées et incluses dans le manuel. Certaines d’entre elles se trouvent également dans le jeu d’illustrations de l’Evangile que vous trouverez à la bibliothèque de chapelle (les numéros des documents se trouvent dans la section «Documentation nécessaire»). Au dos de ces images se trouve le résumé du récit. Vous pouvez également utiliser d’autres images appropriées.

  4. 4.

    Demandez aux enfants de mimer le récit scripturaire (assurez-vous que les saynètes ne nuisent pas au caractère sacré des Ecritures). Apportez des accessoires simples: robes, écharpes, etc., et demandez aux enfants de jouer tout ou partie du récit. Demandez-leur ce qu’ils éprouveraient s’ils étaient la personne qu’ils représentent.

  5. 5.

    Dessinez au tableau des silhouettes ou des illustrations simples, ou utilisez des images ou des découpes à mesure que vous racontez ou lisez le récit scripturaire.

  6. 6.

    Mettez sur pied un théâtre de lecture où plusieurs enfants jouent le rôle des personnages. Lorsque c’est approprié, demandez aux enfants de lire directement le dialogue dans les Ecritures.

  7. 7.

    Invitez un des parents, un membre de la paroisse ou de la branche ou un membre de la classe à raconter l’histoire. Laissez une semaine ou deux à la personne pour se préparer et veillez à imposer un temps déterminé pour la présentation.

  8. 8.

    Faites, pour les enfants, une épreuve préalable, par exemple, un test vrai-faux ou un questionnaire à réponses brèves avant d’enseigner le récit scripturaire. Expliquez à la classe que vous voulez voir ce qu’elle sait de l’histoire. Faites-lui ensuite refaire le même test pour qu’elle voie ce qu’elle a appris.

  9. 9.

    Indiquez au tableau les mots ou les noms de personnes importants du récit scripturaire. Demandez aux enfants de repérer ces mots ou ces noms quand vous racontez le récit. Aidez les enfants à augmenter leur vocabulaire pour qu’ils comprennent mieux les Ecritures et aient du plaisir à les lire chez eux. 10. Avant de donner la leçon, écrivez au tableau des questions concernant le récit. Lorsque les enfants entendent les réponses dans le récit, arrêtez-vous pour les commenter.

  10. 11.

    Racontez le récit et ensuite demandez aux enfants de se porter volontaires pour raconter à leur tour leur passage préféré. Vous pourriez demander à un membre de la classe de commencer le récit et faire ensuite appel à d’autres enfants pour continuer.

  11. 12.

    Faites passer un enregistrement magnétique d’un choix de versets des Ecritures.

  12. 13.

    Jouez à faire correspondre. Préparez quatre à huit paires de fiches de 7,5cm x 12,5cm. Dans l’exemple suivant, pour chaque paire de fiches, vous allez mettre une partie du songe de Léhi sur une des fiches et son interprétation sur l’autre. Mélangez les fiches et posez-les, face en bas sur une table ou par terre. Invitez les enfants à venir un à un retourner deux fiches. Lisez à haute voix ce que chaque fiche dit. Si elles correspondent, on les laisse face en haut. Si elles ne correspondent pas, on les retourne et un autre enfant essaie à son tour. On continue jusqu’à ce que toutes les cartes soient retournées.

    Par exemple, vous pourriez créer cinq paires de fiches assorties sur le songe de Léhi (1 Néphi 8; 11). Utilisez trois autres paires pour rendre la chose plus intéressante pour les enfants.

    1. 1

      : Arbre – Amour de Dieu

    2. 2

      : Barre de fer – Parole de Dieu

    3. 3

      : Fruit – Vie éternelle

    4. 4

      : Brouillard de ténèbres – Tentations

    5. 5

      : Grand et spacieux édifice – Orgueil du monde

    6. 6

      : Etoile – Etoile

    7. 7

      : Lune – Lune

    8. 8

      : Soleil – Soleil

  13. 14.

    Jouez à poser des questions. Mettez plusieurs questions dans un bocal ou dans une boîte et invitez les membres de la classe à tirer tour à tour une de ces questions et à y répondre.

Organisation d’une discussion en classe

Les enfants apprennent les principes de l’Evangile en prenant part à des discussions et à d’autres activités formatives. Les directives suivantes peuvent vous aider à poser des questions intéressantes et à stimuler la discussion en classe:

  1. 1.

    Posez des questions et donnez des références scripturaires pour que les membres puissent trouver la réponse dans les Ecritures.

  2. 2.

    Posez des questions auxquelles on ne peut pas répondre par «oui» ou «non», mais qui demandent de la réflexion et de la discussion. Les questions qui commencent par Pourquoi, Comment, Qui, Quoi, Quand et sont habituellement les plus efficaces.

  3. 3.

    Faites participer les membres de la classe qui sont habituellement réservés en les appelant par leur nom et en leur posant une question à laquelle vous pensez qu’ils peuvent répondre. Donnez-leur le temps de répondre. Aidez-les s’ils en ont besoin, mais seulement lorsqu’ils ont eu le temps de réfléchir et de répondre.

  4. 4.

    Encouragez les enfants à dire ce qu’ils pensent des choses qu’ils apprennent dans les Ecritures. récompensez leurs apports par des commentaires positifs.

  5. 5.

    Félicitez sincèrement les enfants quand ils répondent aux questions. Aidez-les à se rendre compte que leurs pensées et leurs sentiments sont importants. Soyez attentif aux enfants qui sont réservés.

Aider les enfants à appliquer les Ecritures

Aidez les enfants à appliquer à leur vie ce qu’ils ont appris. Néphi nous recommande d’appliquer «toutes les Ecritures à nous, afin que cela fût pour notre profit et notre instruction» (1 Néphi 19:23). Les idées suivantes peuvent vous aider à vous acquitter de cette tâche:

  1. 1.

    Quand vous y êtes poussé par l’Esprit, témoignez des vérités que vous enseignez. Vos leçons ont plus de force quand vous enseignez avec sincérité et conviction.

  2. 2.

    Encouragez les enfants à lire les Ecritures chez eux, seuls et en famille. Encouragez-les à apporter en classe leur exemplaire personnel. S’ils n’en ont pas ou oublient de les apporter, disposez d’exemplaires supplémentaires que les enfants pourront utiliser en classe. Si vous avez une bibliothèque de paroisse ou de branche, vous pourrez y trouver des exemplaires des Ecritures.

  3. 3.

    Demandez aux enfants de dire ce qu’ils ont appris. Demandez-leur comment ils peuvent appliquer à leur vie les principes de l’Evangile enseignés dans la leçon.

  4. 4.

    Jouez le rôle de journaliste, et interviewez les enfants comme s’ils étaient les personnages des Ecritures. Demandez-leur de vous raconter les détails du récit scripturaire et de vous faire part de leurs sentiments à l’égard de ce qui s’est passé.

  5. 5.

    Divisez la classe en deux petits groupes ou davantage. Après avoir raconté le récit scripturaire, demandez à chaque groupe d’en mettre par écrit les principes importants. Ensuite, que les groupes tour à tour expliquent en quoi ces principes s’appliquent à leur vie.

  6. 6.

    Faites une recherche d’Ecritures: Encouragez pendant toute l’année les membres de la classe à marquer des versets d’Ecriture bien déterminés qui s’appliquent de manière importante à leur vie. Par exemple, ils pourraient marquer 1 Néphi 2:16, 1 Néphi 3:7 ou 1 Néphi 4:6. Donnez-leur un indice, comme un événement, une situation ou un problème; ensuite invitez-les à trouver une Ecriture qui s’y applique. Demandez aux enfants qui sont les premiers à trouver l’Ecriture d’aider le reste de la classe à la trouver. Ensuite qu’ils disent pourquoi cette Ecriture correspond à l’indice.

  7. 7.

    Citez des cas précis où vous avez vu les enfants obéir aux principes dont on discute. Par exemple, si vous donnez une leçon sur la gentillesse, vous pourriez relever certains cas où vous avez vu des enfants être gentils avec d’autres.

  8. 8.

    Suivez les tâches. Chaque fois que vous donnez une tâche ou que vous lancez un défi, veillez, le dimanche suivant, au début de la leçon, à demander aux enfants comment ils l’ont vécu.

Aider les enfants à mémoriser les Ecritures

La mémorisation d’Ecritures peut être un moyen efficace d’enseigner les vérités évangéliques. La plupart des enfants ont du plaisir à mémoriser quand vous utilisez des méthodes amusantes et ingénieuses. Les suggestions suivantes sont des manières agréables d’aider les enfants à mémoriser:

  1. 1.

    Ecrivez au tableau ou sur une grande feuille de papier la première lettre de chaque mot à mémoriser. Par exemple, vous pourriez faire le schéma suivant pour les mots du premier article de foi:

    N c e D l P é e e s F J C e a S E

    Montrez les lettres et répétez les mots correspondants. Répétez quelques fois et invitez les enfants à répéter, s’ils en sont capables. Il ne leur faudra pas beau- coup de temps pour ne plus avoir besoin du schéma.

  2. 2.

    Divisez l’Ecriture en propositions brèves. Répétez chacune des propositions à haute voix en commençant par la fin pour que les enfants répètent d’abord les parties qu’ils connaissent le moins. Par exemple, dans Alma 37:35, les enfants pourraient répéter à plusieurs reprises «à garder les commandements de Dieu». Ensuite ils pourraient ajouter la proposition suivante: «Oui, apprends dans ta jeunesse». Ensuite, ils pourraient répéter le verset tout entier.

  3. 3.

    Si les enfants lisent bien, faites, pour chacun d’eux, une copie de l’Ecriture. Découpez chaque copie en bandelettes contenant soit des mots, soit des expressions. Après avoir répété quelques fois le verset ensemble, donnez aux enfants un jeu de bandelettes mélangées et invitez-les, séparément ou tous ensemble, à les mettre dans le bon ordre.

  4. 4.

    Répétez plusieurs fois l’Ecriture en vous arrêtant pour permettre à un enfant de dire le mot ou la proposition qui suit. Ensuite demandez à un autre enfant d’ajouter quelques mots encore. Continuez jusqu’à ce que tous les enfants aient eu au moins une fois leur tour.

  5. 5.

    Divisez les enfants en deux groupes. Invitez chaque groupe tour à tour à répéter des mots ou des groupes de mots dans l’ordre. Vous pourriez laisser un groupe dire le premier mot, l’autre le deuxième et ainsi de suite jusqu’à la fin du verset.

  6. 6.

    Choisissez un passage d’Ecriture que vous voulez que les enfants mémorisent. Ecrivez l’Ecriture au tableau ou sur une grande feuille de papier. Répétez plusieurs fois le passage en couvrant ou en effaçant peu à peu les mots jusqu’à ce que les enfants aient appris toute l’Ecriture par cœur.

Utiliser le temps supplémentaire avec sagesse

Si vous terminez la leçon que vous avez préparée avant que la période de cours ne soit finie, improvisez une activité pour remplir le reste du temps. Les suggestions suivantes peuvent vous aider à utiliser ce temps avec efficacité:

  1. 1.

    Demandez à quelques-uns des enfants de parler de leurs histoires préférées dans les Ecritures.

  2. 2.

    Faites une recherche d’Ecritures en donnant aux enfants les indices relatifs à des passages d’Ecriture importants qu’ils ont déjà marqués. Laissez-les travailler deux par deux ou par petits groupes pour trouver le passage d’Ecriture correct.

  3. 3.

    Aidez les enfants à apprendre par cœur une Ecriture de la leçon ou un article de foi qui a trait à la leçon.

  4. 4.

    Demandez aux enfants de donner leurs idées sur la façon dont ils peuvent utiliser les principes de la leçon chez eux, à l’école et avec leurs amis.

  5. 5.

    Divisez la classe en groupes et demandez aux enfants de se poser tour à tour des questions concernant la leçon.

  6. 6.

    Demandez à chaque enfant de dessiner une image relative à la leçon ou d’écrire une citation qu’il emportera chez lui et qu’il affichera pour se rappeler le but de la leçon.

  7. 7.

    Invitez les enfants à marquer les passages d’Ecriture pour étude future. Vous pourriez leur demander de marquer les versets de la leçon qu’ils aiment particulièrement ou vous pourriez leur proposer les versets qui rappellent aux enfants le but de la leçon.

  8. 8.

    Aidez les enfants à mémoriser l’ordre des livres d’Ecritures. Vous pouvez trouver les livres du Livre de Mormon mis en musique dans «Chants pour les enfants» (page 63).

  9. 9.

    Revoyez des principes ou des histoires de leçons précédentes.

La musique en classe

On peut enrichir et renforcer l’étude de l’Evangile grâce à la musique. Les enfants sont souvent mieux capables de se rappeler et d’apprendre par la musique.

Il n’est pas nécessaire que vous soyez musicien pour utiliser la musique qui convient pour aider les enfants à ressentir l’Esprit et à apprendre l’Evangile. La musique en classe peut être assurée par des audiocassettes ou un groupe musical pendant ou au commencement de la leçon, pour souligner un principe. Vous pouvez également chanter ou lire les paroles des chants pour faire participer les enfants à votre leçon. Si vous disposez des audiocassettes (musique seulement, 52505; paroles et musique, 52428) ou des CD (musique seulement 50505; paroles et musique 50428) des Chants de la Primaire, vous pouvez les utiliser pour apprendre les chants ou accompagner le chant en classe.

Période d’échange

Il sera demandé de temps en temps à la classe de faire des présentations évangéliques simples pendant la période d’échange de la Primaire. Ces présentations peuvent venir des leçons, demandant peu de répétitions, et contribuant à renforcer les principes que vous avez enseignés. Vous pourriez utiliser les suggestions suivantes pour la période d’échanges:

  1. 1.

    Mimez une histoire tirée des Ecritures.

  2. 2.

    Récitez ensemble des Ecritures mémorisées.

  3. 3.

    Répétez ou chantez un article de foi et expliquez-en la signification.

  4. 4.

    Jouez une application moderne d’un principe de l’Evangile.

Articles de foi

Vous devez intégrer les articles de foi à vos leçons et encourager les enfants à les avoir appris par cœur avant de sortir de la Primaire. Profitez de toutes les occasions pour les aider à mémoriser et à comprendre les articles de foi.

Comprendre les enfants de huit à onze ans

Pour aider les enfants à apprendre et à acquérir la confiance en eux-mêmes, vous devez comprendre leurs besoins et leurs caractéristiques et prévoir des activités et des cours appropriés. Vous trouverez davantage d’informations sur les caractéristiques des enfants de cet âge dans L’enseignement, pas de plus grand appel (33043 140), pages 61–62.

Caractéristiques

Physiques

  • Il a des périodes de croissance rapide et lente

  • Il risque d’être gauche

  • Il aime jouer en groupe

Mentales

  • Il est vivement désireux d’apprendre

  • Il réfléchit aux expériences passées

  • Il commence à baser ses décisions sur la logique

  • Il veut savoir le pourquoi Il porte des jugements

  • Il adore des héros

  • Il devient plus responsable

  • Il aime mémoriser

Sociales

  • Il commence à passer de l’aversion pour le sexe opposé au désir d’avoir plus de rapports entre garçons et filles

  • Il aime passer du temps en groupe et passer du temps seul

  • Il éprouve un grand besoin d’indépendance

  • Il acquiert un plus grand sens de l’humour

  • Il se prend d’intérêt pour les autres

Emotionnelles

  • Il déteste la critique

  • Il peut mal réagir s’il y a des problèmes avec ceux de son âge

  • Il devient plus digne de confiance

  • Il se rend compte qu’il doit être équitable

  • Il commence à avoir des doutes sur sa valeur

  • Il devient moins dominateur et moins décidé à imposer sa volonté

Spirituelles

  • Il aime apprendre et pratiquer les principes de l’Evangile

  • Il est influencé par le témoignage des autres

  • Il est plus prêt à comprendre les principes de l’Evangile

  • Il a un sens prononcé du bien et du mal

Directives spéciales pour faire participer ceux qui ont des handicaps

Le Sauveur nous a donné l’exemple en éprouvant et en montrant de la compassion pour les personnes ayant des handicaps. Lors de sa visite aux Néphites après da résurrection, il dit:

«En avez-vous parmi vous qui sont malades? Amenez-les ici. En avez-vous qui sont estropiés, ou aveugles, ou boiteux, ou mutilés, ou lépreux, ou qui sont desséchés, qui sont sourds, ou qui sont affligés de toute autre manière? Amenez-les ici et je les guérirai, car j’ai compassion de vous» (3 Néphi 17:7).

En tant qu’instructeur de la Primaire, vous êtes très bien placé pour montrer de la compassion. Bien que vous n’avez vraisemblablement pas la formation requise pour donner une aide professionnelle, vous pouvez comprendre et encourager les enfants qui ont des handicaps. Il faut qu’il y ait de la sollicitude et de la compréhension et le désir de faire participer tous les membres de la classe aux activités formatrices.

Les enfants ayant des handicaps peuvent être touchés par l’Esprit, quel que soit leur niveau de compréhension. Même si certains enfants ne sont pas en mesure d’assister à toute la période de la Primaire, il faut leur donner l’occasion d’y assister ne serait-ce que brièvement pour qu’ils sentent l’Esprit. Il peut être nécessaire d’avoir une personne sensible aux besoins de l’enfant qui restera auprès de lui pendant la Primaire pour le cas où l’enfant aurait besoin qu’on lui consacre du temps indépendamment des autres.

Il se peut que certains membres de la classe aient des difficultés à apprendre, des handicaps intellectuels, des problèmes d’élocution ou d’expression, une diminution de la vue ou de l’ouïe, des problèmes de comportement et des problèmes sociaux, une maladie mentale, des problèmes de motricité ou des handicaps de santé chroniques. Certains ne sont peut-être pas habitués au milieu linguistique ou culturel et éprouvent des difficultés. Quelle que soit la situation de chacun, chaque enfant éprouve, comme les autres, le besoin d’être aimé et accepté, d’apprendre l’Evangile, de sentir l’Esprit, de participer avec succès et de servir les autres.

Les directives suivantes peuvent vous aider à instruire un enfant qui a des handicaps:

Ne vous attardez pas sur le handicap et faites la connaissance de l’enfant. Soyez naturel, amical et cordial.

Informez-vous des points forts et des problèmes de l’enfant.

Faites tout votre possible pour l’instruire, et rappelez aux membres de la classe qu’ils ont la responsabilité de respecter chaque membre. Aider un membre de la classe affligé d’un handicap peut être une expérience de vie chrétienne pour la classe tout entière.

Trouvez les meilleures méthodes pour instruire l’enfant en consultant les parents, d’autres membres de la famille et, lorsque c’est approprié, l’enfant lui-même.

Avant d’inviter un enfant handicapé à lire, à prier ou à faire d’autres choses, demandez s’il veut participer activement au cours. Misez sur les capacités et les talents des enfants et trouvez le moyen de les faire participer de manière à ce qu’ils se sentent à l’aise et qu’ils fassent les choses dont ils sont capables.

Adaptez la matière de la leçon et l’aménagement du local en fonction des besoins des enfants ayant des handicaps.

Comment aborder les problèmes des mauvais traitements

En tant qu’instructeur, il se peut que vous vous rendiez compte qu’il y a dans votre classe des enfants qui souffrent de mauvais traitements émotionnels et physiques. Si un enfant de votre classe vous inquiète, consultez votre évêque. Lorsque vous préparez et donnez les leçons, priez le Seigneur pour qu’il vous guide. Aidez les enfants de votre classe à éprouver le sentiment qu’ils sont de précieux enfants de notre Père céleste et que notre Père céleste et Jésus-Christ les aiment chacun de nous et veulent que nous soyons heureux et en sécurité.