Jésus-Christ enseigne les Béatitudes aux Néphites

Primaire 4 : Livre de Mormon, 1999


Objectif

Enseigner aux enfants que les Béatitudes et les autres vérités que Jésus-Christ a enseignées aux Néphites peuvent nous aider à ressembler davantage à notre Père céleste et à son Fils.

Préparation

  1. 1.

    Etudiez, dans un esprit de prière, 3 Néphi 12 et 13. Etudiez ensuite la leçon et décidez de la façon dont vous allez enseigner le récit scripturaire aux enfants. (Voir «La préparation de vos leçons», p. VI, et «Enseigner à partir des Ecritures», p. VII).

  2. 2.

    Choisissez les questions pour la discussion et les activités supplémentaires qui feront participer les enfants et les aideront au mieux à atteindre l’objectif de la leçon.

  3. 3.

    Documentation nécessaire:

    1. a.

      Un Livre de Mormon pour chaque enfant.

    2. b.

      Image 4-45, Jésus enseigne sur le continent américain (Jeu d’illustrations de l’Evangile 316; 62380).

Idées pour la leçon

Demandez à un enfant de faire la prière d’ouverture.

Pour capter l’attention

Divisez les enfants en équipes de deux. S’ils sont en nombre impair, faites équipe avec l’un d’eux. Demandez aux enfants d’écouter d’abord toutes les directives et ensuite d’essayer de se les rappeler et de les faire dans l’ordre où elles ont été données.

  1. 1.

    Serrez la main à votre partenaire et dites-lui vos prénom et nom.

  2. 2.

    Levez-vous et dites à votre partenaire quelque chose que vous admirez chez lui ou chez elle.

  3. 3.

    Tournez sur vous-même une fois et dites à votre partenaire une chose que vous aimez concernant vous-même.

  4. 4.

    Découvrez le prophète du Livre de Mormon préféré de votre partenaire.

  5. 5.

    Asseyez-vous et croisez les bras.

Demandez aux enfants de commencer. S’ils ont du mal à se souvenir de tout, répétez les instructions et dites-leur d’essayer de nouveau. Expliquez que si l’activité était répétée plusieurs fois, tout le monde serait capable de se rappeler et de faire ce qu’on lui demande de faire. En décidant de suivre toute notre vie les enseignements de Jésus-Christ, nous apprenons graduellement à devenir comme notre Père céleste et son Fils.

Expliquez qu’après sa résurrection Jésus-Christ est allé en Amérique. Il a choisi douze disciples et a enseigné aux Néphites les mêmes principes qu’il avait enseignés dans le sermon sur la montagne à Jérusalem (voir Matthieu 5–7). Il est important que nous mettions en pratique dans notre vie ces enseignements appelés Béatitudes. Le mot Béatitude signifie bonheur ou bénédiction.

Récit scripturaire

Montrez l’image où Jésus enseigne sur le continent américain, et enseignez aux enfants le récit de 3 Néphi 12 et 13 où Jésus-Christ enseigne les Béatitudes. (Vous trouverez des idées pour enseigner le récit scripturaire dans «Enseigner à partir des Ecritures», p. VII). Soulignez que le Sauveur nous enseigne comment devenir comme lui et comme son Père.

Questions pour la discussion et l’application

Pendant la préparation de votre leçon, étudiez les questions suivantes ainsi que les Ecritures auxquelles on vous renvoie. Posez les questions que vous estimez devoir le mieux aider les enfants à comprendre les Ecritures et à en appliquer les principes dans leur vie. En lisant les passages en classe avec les enfants, vous les aidez à acquérir une meilleure compréhension des Ecritures.

• Selon Jésus-Christ, qui les Néphites doivent-ils écouter et à qui doivent-ils obéir? (3 Néphi 12:1). Pourquoi est-il important d’écouter aujourd’hui les dirigeants de notre Eglise et de leur obéir?

• Quelles bénédictions recevons-nous quand nous sommes baptisés? (3 Néphi 12:2). Que devons-nous faire si nous voulons que le Saint-Esprit nous aide?

• Que signifie être «pauvre en Esprit»? (3 Néphi 12:3. Ouvert, pas imbu de soi ou vantard). Comment pouvons-nous montrer à notre Père céleste que nous sommes ouverts? Faites observer que les mots «qui viennent à moi», au verset 3, ne sont pas dans le récit biblique, mais nous aident à mieux comprendre les Béatitudes. Etre «pauvre en esprit» ne suffit pas si nous n’allons pas au Sauveur. Cela s’applique également à chacune des autres Béatitudes.

Le Sauveur a enseigné que nous devons nous repentir et aller à lui «comme un petit enfant» (3 Néphi 9:22). Mentionnez les qualités exemplaires que vous avez observées chez chaque enfant. Soulignez l’importance d’être respectueux en classe, d’essayer d’apprendre et d’aider les autres à apprendre.

Lisez 3 Néphi 12:4. Parlez d’une occasion où vous vous êtes senti réconforté par l’Esprit. Invitez les enfants à faire part de choses qu’ils ont vécues quand on les a consolés.

• Que signifie être doux de cœur? (3 Néphi 12:5. Etre bon, gentil et maître de soi). Quelles bénédictions avons-nous, nous et les autres, quand nous sommes doux de cœur?

• Que signifie avoir faim et soif de justice? (Nous devons avoir autant le désir d’être bons que celui d’avoir de la nourriture et de l’eau). Que nous est-il promis si nous avons faim et soif de justice? (3 Néphi 12:6).

• Que signifie faire preuve de miséricorde? (3 Néphi 12:7. Etre disposé à pardonner, être gentil et aimant. Quand nous faisons preuve de miséricorde, qu’est-ce qui nous est promis? Vous pourriez raconter une situation dans laquelle vous avez décidé de pardonner à quelqu’un et dire ce que vous avez ressenti quand vous avez fait cela.

• Que signifie avoir le cœur pur? (3 Néphi 12:8. Etre sincère et franc, avoir l’esprit et le cœur pur, aimer les bonnes choses et se détourner du mal ou de la méchanceté dans les pensées et les actes). Quels exemples avons-nous de choix de bonnes activités au lieu de mauvaises? En quoi l’obéissance aux enseignements de l’Evangile nous aide-t-elle à faire partie de ceux qui ont le cœur pur?

• Que signifie être pacifique? (3 Néphi 12:9). Quelles sont les situations que vous pouvez changer en étant pacifiques? Que ressentez-vous quand vous êtes pacifiques?

• Qu’est-ce que le Sauveur promet à ceux qui sont persécutés (que l’on taquine, dont on se moque, que l’on tourmente) à cause du témoignage qu’ils rendent de lui? (3 Néphi 12:10–12). Connaissez-vous quelqu’un qui a subi des persécutions pour le Sauveur? Vous pourriez parler d’une occasion où vous ou quelqu’un que vous connaissez avez pris la défense de ce qui est juste en dépit des critiques.

• Que signifie être le sel de la terre? (3 Néphi 12:13. Voir la quatrième activité supplémentaire). Comment votre bon exemple devant les autres peut-il être comparé au sel?

• Combien de lumière une chandelle allumée donnerait-elle sous un seau ou une boîte? (3 Néphi 12:14–16). De quelles façons faites-vous luire votre lumière (ou votre exemple)? Comment l’exemple de quelqu’un d’autre a-t-il été comme une lumière dans votre vie?

• Comment le fait de garder les commandements peut-il nous aider à ressembler davantage à notre Père céleste et à Jésus-Christ? (3 Néphi 12:48).

• A quel point est-il important de pardonner aux autres? (3 Néphi 13:14–15).

• Qu’est-ce que 3 Néphi 13:16–18 peut nous apprendre sur le jeûne?

• Que signifie, selon vous: «Ne vous amassez pas des trésors sur la terre… mais amassez-vous des trésors dans le ciel»? (3 Néphi 13:19–20). Quels trésors pouvons-nous emporter de cette vie-ci dans l’autre? Quels trésors qui nous semblent importants maintenant ne pouvons-nous pas emporter?

• Pourquoi Jésus-Christ nous donne-t-il des commandements? (3 Néphi 12:20). Qu’avez-vous retiré des Béatitudes et d’autres vérités qui vont vous aider cette semaine à ressembler davantage au Sauveur?

Activités supplémentaires

Utilisez une ou plusieurs des activités suivantes pendant la leçon ou comme révision, résumé ou invitation à l’action.

  1. 1.

    Ecrivez au tableau les titres Bénis sont et Promesse. Ecrivez, sur des morceaux de papier séparés, 3 Néphi 12:3, 3 Néphi 12:4 et ainsi de suite jusqu’au verset 10 et distribuez-les aux membres de la classe. Demandez aux enfants de lire le verset qui se trouve sur leur papier et de vous dire quelle bénédiction chaque Béatitude contient. Ecrivez les réponses dans la colonne appropriée. (Soulignez l’importance d’aller au Christ. Chaque fois que vous parlez d’une Béatitude, soulignez l’importance d’aller au Christ. Quand vous avez fini, le tableau doit porter les listes suivantes:

    Benis sont

    Promesse

    les pauvres en esprit qui viennent à Jésus-Christ

    recevront le royaume des cieux

    ceux qui sont affligés

    seront consolés

    ceux qui sont doux de cœur

    hériteront la terre

    ceux qui ont faim et soif de justice

    seront remplis du Saint-Esprit

    les miséricordieux

    obtiendront la miséricorde

    ceux qui ont le cœur pur

    verront Dieu

    les pacifiques

    seront appelés enfants de Dieu

    ceux qui sont persécutés pour le Sauveur

    recevront le royaume des cieux

  2. 2.

    Commentez et aidez les enfants à mémoriser le treizième article de foi.

  3. 3.

    Demandez aux enfants comment ils pourraient mieux vivre une des Béatitudes et écrivez leurs suggestions au tableau. Encouragez-les à choisir une des Béatitudes et à y travailler cette semaine. Vous pourriez leur donner un papier portant la mention «Cette semaine, je serai plus ____________». Dites-leur de remplir le vide et d’emporter le papier chez eux.

  4. 4.

    Montrez aux enfants du sel. Expliquez que le sel est utilisé depuis des centaines d’années pour donner du goût à la nourriture et l’empêcher de gâter. Comme le sel préserve la nourriture, de même nos relations avec notre Père céleste et le Sauveur sont préservées quand nous obéissons à leurs enseignements et gardons nos alliances. Comme le sel donne de la saveur à la nourriture, de même nous pourrons apporter de la bonté au monde en menant une vie juste. Posez-leur les questions suivantes:

    • Quelles sont les influences impures du monde qui peuvent gêner nos relations avec le Sauveur?

    • Comme le sel perd sa saveur quand il est affaibli par des impuretés, de même, que nous arrive-t-il quand nous laissons des impuretés (des pensées, des influences et des actions malpropres) entrer dans notre vie?

  5. 5.

    Si vous ne faites pas cette leçon le jour de jeûne, préparez une nourriture comme du pop-corn avec et sans sel (demandez aux parents s’il y a des enfants qui sont allergiques) et demandez aux enfants de goûter la différence. Expliquez que le sel est très important pour certains aliments. Faites comprendre aux enfants que pour être considérés comme le sel de la terre, nous devons acquérir des qualités chrétiennes et servir les autres.

  6. 6.

    Lisez l’Ecriture suivante. Demandez aux enfants de lever la main chaque fois qu’ils entendent les mots faire, ferez, faites.

    «C’est là mon Evangile; et vous savez les choses que vous devez faire dans mon Eglise, car les œuvres que vous m’avez vu faire, vous les ferez aussi; car ce que vous m’avez vu faire, cela même vous le ferez;

    «C’est pourquoi, si vous faites ces choses, bénis êtes-vous, car vous serez exaltés au dernier jour» (3 Néphi 27:21–22; italiques ajoutés).

    Expliquez que si nous faisons ce que le Sauveur nous a commandé de faire, il nous bénit. C’est une loi éternelle que l’obéissance apporte des bénédictions. Vous pourriez lire et commenter D&A 130:20–21.

  7. 7.

    Montrez une photo de Spencer W. Kimball, douzième président de l’Eglise, et dites qu’une de ses devises favorites était: «Faites-le». Le président Kimball savait qu’il était essentiel non seulement de connaître les enseignements de Jésus, mais aussi de les mettre en pratique. Racontez cette histoire sur le président Kimball et le chant «Je suis enfant de Dieu».

    «En 1957, le Bureau Général de la Primaire… demanda à Naomi W. Randall et à Mildred T. Pettit… d’écrire un [chant sur la nécessité d’enseigner l’Evangile aux enfants]. Naomi Randall écrit: ‹Ce soir-là, je me mis à genoux et priai à haute voix, suppliant mon Père céleste de me communiquer les bonnes paroles. Vers deux heures du matin, je m’éveillai et commençai à repenser au chant. Les paroles me vinrent à l’esprit… Je me levai immédiatement et me mis à les écrire telles qu’elles m’avaient été données. Trois couplets et un refrain furent rapidement créés. Je contemplai l’œuvre avec reconnaissance, bus le message des paroles et retournai à mon lit où je m’agenouillai devant mon Père céleste pour dire: «Merci!»›…

    «Les paroles du refrain disaient à l’origine: ‹Dis-moi tout ce qu’il faut savoir / Pour te connaître enfin.› (Italiques ajoutés). Quelques années après la publication du chant, Spencer W. Kimball, qui était alors membre du Conseil des douze apôtres, assista à une conférence… où un chœur d’enfants de la Primaire interprétait ce chant. Naomi Randall dit: ‹Sur le chemin du retour, il parla à un membre du bureau général de la Primaire et exprima son amour pour ce chant; puis il dit qu’il y avait un mot du refrain qui le préoccupait. Il demanda si sœur Randall n’accepterait pas de changer le vers qui dit: «Dis-moi tout ce qu’il faut savoir» en «Dismoi tout ce qu’il faut faire». J’acceptai naturellement de bon cœur sa suggestion.

    « ‹Je me demandai pourquoi je n’avais pas introduit cette pensée au moment où j’avais écrit les paroles. Mais avec le temps, j’acquis le sentiment très sincère que c’était comme cela que le Seigneur voulait que le chant évolue, parce qu’il était devenu un moment didactique pour tous les membres de l’Eglise et que cela leur faisait comprendre que connaître l’Evangile ne suffit pas; c’est faire jour après jour la volonté de Dieu et garder les commandements qui nous aide à parvenir à notre but éternel›» (Dans Karen Lynn Davidson, Our Latter-day Hymns, pp. 303–4).

    Demandez aux enfants d’écrire sur une fiche «Fais-le maintenant» et de l’emporter chez eux.

  8. 8.

    Chantez ou lisez les paroles de «Je suivrai l’Evangile» (Chants pour les enfants, p. 72); «Aimez vos frères» (Chants pour les enfants, p. 74); «Le courage de Néphi» (Chants pour les enfants, p. 64) troisième couplet; «Je suis enfant de Dieu» (Chants pour les enfants, p. 2) ou «Fais ton devoir, voici la lumière» (Cantiques, n° 153).

Conclusion

Témoignage

Témoignez qu’en vivant les Béatitudes et les autres commandements, nous sommes bénis et devenons davantage semblables à notre Père céleste.

Lecture à domicile

Proposez aux enfants d’étudier chez eux, comme révision de cette leçon, 3 Néphi 12:3–24, 39–48.

Echange en famille

Encouragez les enfants à raconter à leur famille une partie précise de la leçon, par exemple une histoire, une question ou une activité, ou à lire avec leur famille les passages proposés pour la lecture à domicile.

Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.