1: Pas de plus grand appel

"1: Pas de plus grand appel ," Partie A: Votre appel d’instructeur — Importance de l’enseignement de l’Evangile dans le plan de Dieu, ()


Lors d’une conférence générale, Jeffrey R. Holland a dit: «Nous sommes reconnaissants à tous ceux qui enseignent… Nous vous aimons et vous apprécions plus que nous ne pouvons le dire. Nous avons une grande confiance en vous. Enseigner efficacement et ressentir que vous réussissez est vraiment une tâche prenante. Mais cela en vaut la peine. Nous ne pouvons pas recevoir ‹de plus grand appel›… Pour chacun de nous, aller ‹au Christ›, garder ses commandements et suivre son exemple pour retourner au Père est sûrement l’objectif le plus élevé et le plus sacré de l’existence humaine. Aider les autres à le faire aussi (les instruire, les persuader et les guider aussi par la prière sur le chemin de la rédemption) doit sûrement être la deuxième tâche la plus importante de notre vie. C’est peut-être pour cela que David O. McKay a dit un jour: ‹Un homme [ou une femme] ne peut avoir de plus grande responsabilité que d’instruire les enfants de Dieu›» (L’Etoile, juillet 1998, p. 27).

Rôle de l’enseignement dans le plan de notre Père céleste

Pour exercer notre libre arbitre en justice, nous devons nous instruire sur le Sauveur et sur la doctrine de son Evangile. C’est pour cette raison que l’enseignement de l’Evangile atoujours joué un rôle essentiel dans le plan de notre Père céleste pour ses enfants.

Dans le monde des esprits prémortel, nous avons reçu nos «premières leçons… [et avons été préparés] pour paraître au temps fixé du Seigneur pour travailler dans sa vigne au salut de l’âme des hommes» (Doctrines et Alliances 138:56). Après que Adam et Eve ont été chassés du jardin d’Eden, le Seigneur a envoyé des anges pour leur enseigner le plan de la rédemption (voir Alma 12:27–32). Par la suite, il a commandé à Adam et à Eve de l’enseigner libéralement à leurs enfants (voir Moïse 6:57–59).

Dans chaque dispensation de l’Evangile, le Seigneur a commandé que le plan de rédemption soit enseigné. Il a envoyé des anges (voir Mosiah 3:1–4; Moroni 17:29–32; Joseph Smith, Histoire 1:30–47), appelé des prophètes (voir Amos 3:7), donné les Ecritures (voir Doctrine et Alliances 33:16) et aidé les gens à connaître la vérité par le pouvoir du Saint-Esprit (voir 1 Néphi 10:19; Moroni 10:5). Il a commandé à ses disciples d’enseigner l’Evangile aux membres de leur famille (voir Deutéronome 6:5–7; Mosiah 4:14–15; Doctrine et Alliances 68:25–28), aux autres membres de l’Eglise (voir Doctrine et Alliances 88:77–78, 122) et à ceux qui n’ont encore jamais reçu la plénitude de l’Evangile (voir Matthieu 28:19–20; Doctrine et Alliances 88:81).

Parlant de l’importance d’enseigner l’Evangile dans l’Eglise, Gordon B. Hinckley a dit: «L’enseignement de l’Evangile aux membres de l’Eglise est un aspect fonda- mental du programme de l’Eglise. Pour assumer l’obligation que l’Eglise a reçue à ses débuts, un système d’importantes organisations pour l’enseignement a été instauré au sein de l’Eglise: les collèges de la Prêtrise de Melchisédek et d’Aaron, le Département d’Education de l’Eglise dans le monde entier, et les auxiliaires…, tous jouent un rôle très important dans l’instruction de nos membres» (dans Conference Report, octobre 1962, pp. 72–73).

Chaque membre est un instructeur

Lorsqu’il a donné son enseignement aux Néphites, le Sauveur ressuscité a dit: «Elevez votre lumière, afin qu’elle brille pour le monde. Voici je suis la lumière que vous élèverez: ce que vous m’avez vu faire» (3 Néphi 18:24). En donnant cette instruction, le Seigneur n’a pas fait de distinction parmi ceux qui entendaient sa voix.

Il a donné à tous le commandement d’enseigner.

Il en est de même de nos jours. La responsabilité d’enseigner l’Evangile n’incombe pas uniquement à ceux qui sont appelés officiellement comme instructeurs. En votre qualité de membre de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, vous avez la responsabilité d’enseigner l’Evangile.

En qualité de père, de mère, de fils, de fille, de mari, de femme, de frère, de sœur, de dirigeant dans l’Eglise, d’instructeur dans une classe, d’instructeur au foyer, d’instructrice visiteuse, de collègue, de voisin ou d’ami, vous avez des occasions d’enseigner. Parfois, vous pouvez enseigner ouvertement et directement par ce que vous dites et par le témoignage que vous rendez. Et vous enseignez toujours par l’exemple.

Le Seigneur a dit: «Car voici mon œuvre et ma gloire: réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme» (Moïse 1:39). Lorsque vous méditez sur le rôle de l’enseignement de l’Evangile dans le salut et l’exaltation des enfants de Dieu, pouvez-vous imaginer devoir plus noble et plus sacré? Il exige de vous que vous fassiez des efforts diligents pour développer votre compréhension et améliorer vos compétences, en sachant que le Seigneur vous donnera des capacités accrues si vous enseignez comme il l’a commandé. C’est une œuvre d’amour, une occasion d’aider les autres à exercer leur libre arbitre en justice, à aller au Christ et à recevoir les bénédictions de la vie éternelle.