8: Vivez ce que vous enseignez

"8: Vivez ce que vous enseignez ," Partie A: Votre appel d’instructeur — Préparation spirituelle, ()


L’exemple est l’un des outils pédagogiques les plus efficaces. Lorsque nous sommes vraiment convertis, toutes nos pensées et nos motivations sont dirigées par des principes de l’Evangile. Nous témoignons de la vérité par tous nos actes.

Bruce R. McConkie a enseigné que le témoignage implique des actions justes:

«Pour être vaillant dans le témoignage de Jésus, il faut croire au Christ et en son Evangile avec une conviction inébranlable. Cela consiste à connaître la vérité et la nature divine de l’œuvre du Seigneur ici-bas.

«Mais ce n’est pas tout. C’est plus que croire et savoir. Nous devons mettre en pratique la parole, et ne pas nous borner à l’écouter. C’est plus que de servir du bout des lèvres. C’est plus que de se contenter de dire que l’on reconnaît que le Sauveur est le Fils de Dieu. C’est obéir, se conformer et pratiquer la justice» (Conference Report, octobre 1974, pp. 45–46; ou Ensign, novembre 1974, p. 35).

L’influence de l’exemple

Notre comportement peut avoir une influence positive sur l’attitude des gens que nous instruisons. Thomas S. Monson araconté l’anecdote suivante:

«Lors de l’enterrement d’une Autorité générale pleine de noblesse, H. Verlan Andersen, un hommage lui a été rendu par l’un de ses fils. Il s’applique à nous, où que nous soyons, et quoi que nous fassions…

«Le fils de frère Andersen a raconté que, des années auparavant, un samedi soir, il avait un rendez-vous avec une camarade d’école qu’il aimait beaucoup. Il a demandé à son père s’il pouvait prendre la voiture. Après avoir reçu les clés et comme il se dirigeait vers la porte, son père lui a dit: ‹Il n’y aura pas assez d’essence pour demain. N’oublie pas d’en remettre avant de rentrer.›

«Le fils de frère Andersen a raconté ensuite que la soirée s’était très bien passée… Cependant, dans son exubérance, il n’avait pas suivi les directives de son père et n’avait pas repris de l’essence avant de rentrer.

«Le dimanche matin, frère Andersen a remarqué que le voyant d’essence indiquait que le réservoir était vide. Le fils a vu son père poser les clés de la voiture sur la table. Dans la famille Andersen, le jour de sabbat était un jour consacré au culte et aux actions de grâce, pas aux achats.

«Le fils de frère Andersen a ajouté: ‹J’ai vu mon père mettre son manteau, nous dire au-revoir, et entreprendre à pied le long trajet jusqu’à l’église, afin d’assister à une réunion matinale.› Le devoir l’appelait. La vérité ne devait pas être sacrifiée au confort.

«En concluant son message, le fils de frère Andersen a dit: ‹Jamais un fils n’a reçu de meilleure leçon de son père que moi ce jour-là. Non seulement mon père connaissait la vérité, mais il l’appliquait›» (L’Etoile, janvier 1998, p. 21).

Nous pouvons également avoir une influence négative par notre conduite. Par exemple, lorsque Corianton, le fils d’Alma, est parti en mission pour instruire les Zoramites, il a abandonné le ministère et a commis de graves péchés (voir Alma 39:3). Alma a dit que de nombreuses personnes ont été égarées par les actions de Corianton. Il a dit à Corianton: «Quelle grande iniquité tu as amenée sur les Zoramites! Car lorsqu’ils ont vu ta conduite, ils n’ont pas voulu croire en mes paroles» (Alma 39:11).

Heber J. Grant a déclaré: «Je demande à tout homme et à toute femme détenant un poste de responsabilité et dont le devoir est d’enseigner l’Evangile de Jésus-Christ de s’en acquitter et de garder les commandements de Dieu, afin de l’enseigner par son exemple» (Gospel Principles, compilé par G. Homer Durham, 1941, p. 72).

Si vous montrez l’exemple en appliquant ce que vous enseignez:

  • Vos paroles deviendront vibrantes par l’Esprit, et porteront votre témoignage dans le cœur des gens que vous instruisez (voir 2 Néphi 33:1). Joseph Fielding Smith a écrit: «Aucun homme ni aucune femme ne peut enseigner avec l’Esprit ce qu’il ou elle ne pratique pas» (Church History and Modern Revelation, 2 volumes, 1953, 1:184).

  • Vous aiderez les autres à voir qu’on peut suivre les paroles du Christ dans la vie de tous les jours.

  • La paix et le bonheur que vous ressentez en vivant l’Evangile se liront sur votre visage, dans vos paroles et dans la force de votre témoignage.

  • Les gens que vous instruisez auront confiance en vous et croiront plus facilement ce que vous enseignez.

  • Votre témoignage grandira. Le Sauveur a déclaré que si quelqu’un veut faire la volonté de son Père, il connaîtra la doctrine (voir Jean 7:17). Vous pouvez avoir le sentiment que vous ne comprenez pas bien un principe que vous vous préparez à enseigner. Toutefois, si vous l’étudiez en vous aidant de la prière, si vous vous efforcez de l’appliquer, si vous vous préparez à l’enseigner et si vous en parlez ensuite aux autres, votre témoignage sera plus fort et plus profond.

S’efforcer de pratiquer l’Evangile

Il ne faut pas se contenter de faire des préparatifs et des exposés pour enseigner l’Evangile. Richard G. Scott l’a expliqué en ces termes:

«Votre engagement d’instruire les précieux enfants de notre Père céleste, ce ne sont pas seulement les longues heures de préparation de votre cours, ni les nombreuses heures de jeûne et de prière pour demander de devenir un instructeur plus efficace. Il faut un engagement de toutes les heures de votre vie de vivre en accord avec les enseignements et l’exemple du Sauveur et de ses serviteurs. Il faut vous engager à vous efforcer constamment d’être toujours plus spirituel, toujours plus dévoué, toujours plus digne d’être l’intermédiaire par lequel l’Esprit du Seigneur peut toucher le cœur de ceux qui vous sont confiés pour les amener à mieux comprendre ses enseignements» («Four Fundamentals for Those Who Teach and Inspire Youth», dans Old Testament Symposium Speeches, 1987, p. 1).

Bien que vous ne soyez pas parfait en toutes choses, vous pouvez vous efforcer de progresser vers la perfection en appliquant les vérités que vous enseignez. Vous trouverez beaucoup de force et de pouvoir pour enseigner les principes de l’Evangile si vous vous efforcez continuellement de suivre ces principes.