9: Appelés, mis à part et magnifiés

"9: Appelés, mis à part et magnifiés ," Partie A: Votre appel d’instructeur — Préparation spirituelle, ()


Jacob et Joseph, fils de Léhi, donnent l’exemple à ceux qui ont été appelés à enseigner. Jacob a dit qu’il avait «obtenu [son] mandat du Seigneur». Joseph et lui ont été consacrés, ou mis à part, comme «prêtres et instructeurs [du] peuple». Ils ont ensuite magnifié leur ministère pour le Seigneur (voir Jacob 1:17–19).

Recevez un appel d’instructeur

Si vous avez un appel d’instructeur ou de dirigeant dans l’Eglise, vous pouvez être sûr qu’il vient du Seigneur. Il a été donné par l’un de ses serviteurs choisis et il a dit: «Que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose» (Doctrine et Alliances 1:38).

Un appel est une occasion sacrée de servir. Il implique une responsabilité devant le Seigneur. Il doit influencer votre manière de vivre, en influant sur vos décisions et en vous incitant à être un serviteur fidèle et sage.

Lorsque vous avez reçu un appel d’instructeur, vous vous êtes peut-être dit: «Mais je n’ai pas de formation d’instructeur. Je ne suis pas capable de donner une leçon ni de diriger une discussion en classe. Il y a tant de gens qui pourraient faire mieux que moi.» D’autres personnes ont peut-être plus d’expérience pédagogique ou de dons naturels que vous. Néanmoins, vous êtes la personne qui a été appelée. Le Seigneur fera de vous un instrument entre ses mains si vous êtes humble, fidèle et diligent. Thomas S. Monson a déclaré:

«Si un frère ou une sœur a l’impression de manquer de préparation, voire de ne pas être compétent, pour accepter de servir dans un appel, de se sacrifier, d’être une source de bénédiction pour son prochain, qu’il ou elle se rappelle la vérité suivante: ‹Dieu qualifie la personne qu’il appelle.› Celui pour qui la chute d’un oiseau ne passe pas inaperçue n’abandonnera pas le serviteur quand il a besoin d’aide» («Tears, Trials, Trust, Testimony», Ensign, septembre 1997, p. 5).

Soutien et mise à part

Vous recevrez davantage de force lorsque vous serez soutenu par l’assemblée et mis à part. Pour une mise à part, les dirigeants de la prêtrise posent les mains sur votre tête et vous donnent la responsabilité d’agir dans votre appel. Vous recevez également des bénédictions pour vous affermir et vous diriger. Spencer W. Kimball a dit: «La mise à part doit être prise littéralement; on est mis à part du péché, du charnel, de tout ce qui est grossier, bas, vicieux, sans valeur ou vulgaire; on est mis à part du monde pour accéder à un niveau supérieur de pensée et d’action» (The Teachings of Spencer W. Kimball, édité par Edward L. Kimball, 1982, p. 478).

Un appel d’instructeur n’est pas complet sans une mise à part par l’autorité appropriée de la prêtrise. Si vous avez été appelé et soutenu comme instructeur, mais pas mis à part, voyez votre dirigeant de collège ou d’auxiliaire pour que les dispositions nécessaires soient prises pour votre mise à part.

Magnifiez votre appel, et le Seigneur vous donnera des capacités accrues

Comme on l’a dit plus haut, Jacob et Joseph ont magnifié leur appel d’instructeur auprès du peuple. Ils ont enseigné la parole de Dieu en toute diligence, en travaillant de toutes leurs forces (voir Jacob 1:19).

Si vous magnifiez votre appel à enseigner, le Seigneur vous donnera des capacités accrues. Ezra Taft Benson a donné cet enseignement: «Il est impossible d’échouer dans l’œuvre du Seigneur lorsqu’on fait de son mieux. Nous ne sommes que des instruments; cette œuvre est l’œuvre du Seigneur. Cette Eglise est la sienne, le plan de l’Evangile est le sien. C’est auprès de ses enfants que nous travaillons. Il ne permettra pas que nous échouions si nous faisons notre part. Il fera en sorte que nous dépassions nos compétences et talents personnels lorsque cela sera nécessaire. Cela, je le sais. Je suis certain que beaucoup d’entre vous en ont fait l’expérience, comme moi; c’est l’une des expériences les plus agréables que puisse connaître un être humain» (The Teachings of Ezra Taft Benson, 1988, p. 372).