15: L’écoute

"15: L’écoute ," Partie B: Principes de base de l’enseignement de l’Evangile — Incitez les élèves à apprendre diligemment, ()


L’écoute est une manière d’exprimer son amour. Cela implique parfois un sacrifice. Lorsque nous écoutons vraiment les autres, nous abandonnons souvent ce que nous voulons dire de sorte que les autres puissent s’exprimer.

Comment l’écoute attentive peut aider vos élèves

Vous, l’instructeur, pouvez faire beaucoup de bien en écoutant. Lorsque vous écoutez, vous centrez votre leçon sur les besoins et les centres d’intérêt des élèves. Vous démontrez votre respect pour leurs idées, leurs opinions et leurs expériences. Vous montrez que vous vous souciez d’eux personnellement. Quand ils savent que leur point de vue est important pour vous, ils sont plus enclins à:

  • Etre réceptifs et enthousiastes.

  • Faire part de leurs idées et de leurs expériences.

  • Apprendre diligemment.

  • Appliquer ce qu’ils apprennent.

Certains peuvent penser que le fait d’écouter attentivement un membre donné d’un groupe implique que l’on ne fait pas attention aux autres personnes et qu’on les lèse. Il n’en est rien. Le fait d’écouter attentivement une personne aide les autres à savoir que vous vous souciez de chacun individuellement. Et lorsque vous écoutez un par un les membres de la famille ou les élèves, vous donnez l’exemple pour que les autres fassent de même.

Comment l’écoute attentive peut vous aider comme instructeur

L’écoute attentive vous aide en tant qu’instructeur. Si vous écoutez avec amour et respect les commentaires de vos élèves, vous pourrez:

  • Vous rendre compte à quel point les élèves sont impliqués dans le processus d’apprentissage.

  • Vous rendre compte dans quelle mesure ils apprennent.

  • Mieux comprendre leurs besoins.

  • Percevoir et ôter les obstacles qui peuvent limiter leur capacité d’apprendre, comme le découragement ou les préoccupations.

  • Mieux comprendre les questions qui les perturbent afin de pouvoir les conduire à la réponse.

  • Savoir quand poursuivre un thème qui est important pour eux.

  • Savoir quand ils ont besoin d’une occasion de parler.

  • Décider quand répéter certains principes ou donner plus d’explications.

  • Savoir quand adapter la présentation de la leçon.

L’écoute vous sera également très profitable à vous. Lorsque vous écoutez vos élèves, vous voyez qu’ils ont beaucoup à vous apprendre.

Idées pour une écoute plus efficace

Comment ceux que vous instruisez savent-ils que vous écoutez? Vous pouvez montrer que vous écoutez en manifestant votre intérêt. Vous pouvez regarder votre interlocuteur au lieu de regarder votre documentation pédagogique ou d’autres choses dans la salle. Vous pouvez encourager votre interlocuteur à exprimer complètement ses pensées sans interruption. Vous pouvez éviter d’intervenir trop tôt dans la conversation en donnant des conseils ou en portant des jugements. Lorsque vous comprenez ce qui se dit, vous pouvez faire des commentaires qui montrent que vous comprenez. Lorsque vous ne comprenez pas, vous pouvez poser des questions.

Réfléchissez aux idées suivantes qui devraient vous aider à accroître votre capacité d’écouter.

Posez des questions

Des questions comme celles qui suivent peuvent témoigner que vous vous intéressez aux idées et aux sentiments de chacun:

  • Pouvez-vous m’en dire davantage à ce sujet?

  • Qu’avez-vous ressenti quand cela est arrivé?

  • Je ne suis pas sûr de comprendre. Etes-vous en train de dire que…?

  • Voulez-vous m’expliquer cela?

Pause

N’ayez pas peur des silences. Les gens ont souvent besoin de réfléchir avant de répondre aux questions ou d’exprimer ce qu’ils ressentent. Vous pourriez marquer un temps d’arrêt après avoir posé une question, lorsqu’une expérience spirituelle a été racontée ou que quelqu’un a des difficultés à s’exprimer. Veillez à donner à la personne le temps d’exprimer toute sa pensée avant de répondre. Biens sûr, vous ne devez pas marquer un temps d’arrêt trop long, surtout si la personne se sent mal à l’aise ou contrainte de parler.

Faites attention à ce qui est dit

Parfois les gens ont tendance à penser à ce qu’ils vont dire au lieu d’écouter ce que les autres disent. N’oubliez pas de vous concentrer sur votre interlocuteur plutôt que de préparer votre réponse.

Faites attention aux messages tacites

Les gens communiquent souvent leurs sentiments par leur manière de s’asseoir, l’expression de leur visage, ce qu’ils font de leurs mains, leur intonation et les mouvements de leurs yeux. Ces messages tacites peuvent vous aider à comprendre les sentiments de vos élèves.

Reformulez les paroles de votre interlocuteur

Après avoir écouté les messages exprimés et tacites, vous pouvez reformuler ce que vous avez compris. Résumez les messages en vos propres termes pour vous assurer que vous avez correctement compris. Ensuite vous pouvez vérifier auprès de la personne en lui demandant si c’est bien ce qu’elle était en train de dire ou s’il est nécessaire d’en parler davantage. Lorsque vous faites cela, veillez à ne pas parler de manière condescendante.

Apprenez aux élèves à s’écouter mutuellement

Rappelez aux élèves que l’écoute est une manière d’exprimer son amour. Les idées suivantes peuvent vous aider à inciter les élèves à s’écouter mutuellement:

  • Lorsqu’une personne a répondu à une question ou proposé une idée, invitez les autres soit à développer l’idée, soit à exprimer un avis différent.

  • Lorsque quelqu’un pose une question, renvoyez-la aux autres au lieu d’y répondre vous-même. Par exemple, vous pouvez demander si quelqu’un voudrait répondre à la question.

  • Demandez à l’avance à une ou plusieurs personnes de se préparer à résumer les idées qui sont échangées pendant la discussion.

Le Sauveur observait et écoutait constamment ceux qu’il instruisait, et adaptait ses enseignements aux besoins qu’il percevait. Par exemple, après avoir instruit les Néphites, il a dit: «C’est pourquoi, rentrez chez vous, et méditez les choses que j’ai dites» (3 Néphi 17:3). Cependant, juste au moment où il s’apprêtait à partir, «il jeta de nouveau les regards alen- tour sur la multitude, et vit qu’elle était en larmes et avait les regards fixés sur lui, comme si elle voulait lui demander de demeurer encore un peu avec elle» (3 Néphi 17:5). Il a perçu ses besoins et est resté pour la bénir et l’instruire encore. Lorsque vous écoutez attentivement et répondez comme il faut à ceux que vous instruisez, vous pouvez contribuer à répondre à leurs besoins en matière d’apprentissage de l’Evangile.