17: Comment aider les élèves à être attentifs

"17: Comment aider les élèves à être attentifs ," Partie B: Principes de base de l’enseignement de l’Evangile — Incitez les élèves à apprendre diligemment, ()


Un instructeur de l’Ecole du Dimanche a donné l’idée suivante à propos d’une leçon qu’il a faite:

«J’avais l’impression d’avoir emmené les élèves en randonnée dans la forêt. Quand nous nous sommes engagés tous ensemble sur le sentier, j’ai montré en cours de route des passages d’Ecriture intéressants. J’ai expliqué soigneusement les idées de la leçon, comme un guide expliquerait les diverses sortes de feuilles d’arbre le long d’un sentier forestier.

«A un moment donné, je me suis en quelque sorte retourné pour voir où en étaient mes élèves. J’ai constaté qu’ils étaient vraiment loin en arrière sur le sentier des Ecritures. Aucun d’entre eux n’était resté à ma hauteur. Certains traînaient en arrière; certains étaient bloqués; d’autres s’étaient éloignés de la piste et s’étaient égarés. Je devais, pour ainsi dire, faire marche arrière, rassembler la classe et essayer à nouveau d’avancer.»

Comme l’illustre cette expérience, un instructeur peut parfois être «séparé» de ses élèves pendant une leçon. Il arrive que les élèves ne soient plus intéressés ou qu’ils soient distraits.

Comment les instructeurs peuvent-ils aider les élèves à rester attentifs? Il n’y a pas de réponse unique à cette question mais il ya des choses que l’on peut faire.

Observez et écoutez vos élèves

Vous pouvez souvent deviner si vos élèves se «séparent» de vous. Vous pouvez remarquer qu’ils sont plus agités que d’habitude, qu’ils ne suivent pas lorsque d’autres lisent des passages d’Ecriture à haute voix ou qu’ils se parlent de choses qui ne se rapportent pas à la leçon. Vous sentez peut-être un manque de réflexion ou d’enthousiasme dans leurs réponses à vos questions.

Soyez prudent lorsque vous interprétez des signes de l’attention des élèves. Certains, qui paraissent «séparés» peuvent en réalité suivre attentivement la leçon. Par exemple, un élève qui ne vous regarde pas peut être en train de réfléchir à quelque chose qui a été dit en classe ou de méditer sur une inspiration qu’il a reçue du Saint-Esprit.

Lorsque vous enseignez selon l’Esprit, vous avez souvent la bénédiction de pouvoir discerner le niveau d’attention de vos élèves. Vous pouvez parfois être poussé à faire des changements dans la leçon pour capter à nouveau l’attention des élèves.

Comment aider les élèves à être attentifs

Les idées suivantes peuvent vous permettre d’aider les élèves à être attentifs:

  • Faites en sorte que la matière ait un rapport avec vos élèves. Aidez-les à voir en quoi elle s’applique à eux. S’ils ne voient pas comment, ils ne seront vraisemblablement ni intéressés ni attentifs.

  • Faites varier le ton de votre voix lorsque vous enseignez. Parlez-vous trop lentement, trop rapidement, trop doucement ou trop fort? Parlez-vous d’une voix monocorde? Avez-vous une élocution claire? Enseignez-vous avec enthousiasme? Votre voix peut jouer sur le niveau d’attention de vos élèves.

  • Maintenez le contact visuel. Servez-vous du contact visuel pour entraîner les élèves dans la leçon. Lorsque vous enseignez en gardant le contact visuel, votre attention est centrée sur vos élèves et non sur la matière de la leçon. Le fait que vous gardez le contact visuel lorsque vous écoutez leurs commentaires et leurs questions les aide à savoir que vous vous intéressez à ce qu’ils ont à dire. Veillez àne pas laisser votre regard se promener dans la salle pendant que vous parlez. Disposez les chaises de manière à voir le visage de chaque personne et à ce que chaque personne voie le vôtre. Les jeunes enfants seront plus attentifs si vous vous asseyez près d’eux et si vous leur parlez en vous mettant à leur niveau.

  • Utilisez le mouvement. Essayez de vous déplacer dans la salle pendant que vous enseignez, mais ne faites pas d’allées et venues. Si vous vous rapprochez des élèves quand vous posez une question, cela démontre votre intérêt et les invite à répondre. Les mouvements de mains et de bras appropriés peuvent contribuer à mettre en valeur un point de la leçon. Déplacez-vous d’une manière naturelle, en rapport avec votre personnalité. Si vos mouvements sont étudiés, manquent de naturel ou sont répétitifs, ils risquent de distraire les élèves et de leur faire perdre leur intérêt pour la leçon.

  • Variez le rythme de la leçon. L’allure avec laquelle vous traitez la leçon peut influencer l’attention des élèves.

Si la leçon va trop vite, les élèves risquent de s’y perdre. Si vous avancez trop lentement, ils risquent de ne plus être intéressés. Certaines parties de la leçon peuvent paraître traîner en longueur ou s’enliser dans des discussions ou des histoires. Une partie de la matière peut être importante mais moins d’actualité pour vos élèves. Traitez rapidement cette matière de manière à pouvoir passer aux points principaux de la leçon.

  • Variez les méthodes pédagogiques. L’emploi de méthodes pédagogiques différentes peut vous aider à varier le rythme de la leçon, à capter l’attention des élèves au début et à la capter à nouveau en cours de route ou à faire la transition d’une partie à une autre de la leçon. Par exemple, une discussion en petits groupes peut faire participer instantanément ceux qui paraissent perdre de l’intérêt et se déconcentrer (voir «Un enseignement diversifié», pp. 89–90).

Responsabilité de chacun de participer

Dans vos efforts pour aider les élèves à être plus attentifs, rappelez-vous que c’est eux qui, en fin de compte, ont la responsabilité de participer. Si quelqu’un ne participe pas, ne l’y contraignez pas. Continuez plutôt à manifester votre intérêt, votre respect et votre désir d’aider en vous rappelant ce conseil du Seigneur aux détenteurs de la prêtrise: «Aucun pouvoir, aucune influence ne peuvent ou ne devraient être exercés… autrement que par la persuasion, par la longanimité, par la gentillesse et la douceur, et par l’amour sincère» (Doctrine et Alliances 121:41).