22: Comment l’instructeur peut contribuer à créer une ambiance propice à l’apprentissage

"22: Comment l’instructeur peut contribuer à créer une ambiance propice à l’apprentissage ," Partie B: Principes de base de l’enseignement de l’Evangile — Créez une atmosphère propice à l’apprentissage, ()


En plus d’aider les élèves à apprendre comment ils peuvent contribuer à créer une ambiance propice à l’apprentissage (voir pp. 77–78), il existe un certain nombre de méthodes que vous, instructeur, pouvez utiliser pour contribuer à créer cette ambiance.

Préparez-vous spirituellement

Votre propre préparation spirituelle contribue beaucoup à une ambiance propice à l’apprentissage au foyer ou en classe. Lorsque vous êtes prêt spirituellement, vous apportez un esprit de paix, d’amour et de recueillement. Vos élèves se sentent plus en sécurité pour méditer sur des choses qui ont une valeur éternelle et pour en discuter. Lorsque vous êtes énervé, préoccupé, en colère ou lorsque vous avez l’esprit critique et que vous ne vous êtes pas préparé spirituellement, ils risquent d’être moins capables d’apprendre selon l’Esprit. (Pour plus de suggestions sur la manière de vous préparer spirituellement, voir pp. 11–20).

Aimez chaque élève et allez vers lui

Jésus a dit: «Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres» (Jean 13:34). Vous devez chercher à aimer vos élèves, non seulement quand ils sont faciles à aimer, mais aussi quand ils mettent votre patience à l’épreuve (voir «Recherchez le don de la charité», p. 12).

Chacun de vos élèves a une grande valeur aux yeux du Seigneur et chacun doit avoir une grande valeur à vos yeux. Trouvez des moyens de toucher chacun de vos élèves (voir «Touchez chacun individuellement», pp. 35–36). Lorsqu’ils comprennent que vous les aimez et que vous vous souciez d’eux, vos élèves apprennent à vous faire confiance. Ils seront plus faciles à instruire et moins susceptibles de semer l’agitation (voir «L’amour adoucit le cœur», pp. 31–32).

Habillez-vous convenablement

Vos vêtements et votre présentation ne doivent pas distraire de la leçon. Si vous instruisez à des jeunes, il n’est pas nécessaire de vous habiller comme eux pour gagner leur confiance.

Accueillez chaleureusement les élèves

Si vous avez une salle pour votre cours, souriez lorsque les élèves entrent dans la salle. Accueillez chacun en lui serrant la main. Dites-leur que vous êtes heureux de les voir. Dites-leur que vous les appréciez. Rien qu’une phrase ou deux d’accueil chaleureux peut les mettre à l’aise et les aider à se préparer à apprendre.

Vous pouvez également faire de la soirée familiale et de l’étude des Ecritures en famille des occasions spéciales en accueillant chaleureusement chaque membre de la famille au début de l’activité.

Commencez d’une manière qui attire l’attention

Avant le début de la leçon, vos élèves vont certainement bavarder ou faire d’autres choses entre eux. L’une de vos responsabilités est de mettre fin à ces activités et d’aider chacun à se concentrer sur la leçon. Cela peut vouloir dire qu’il faudra conduire chaque élève à sa place ou passer un enregistrement de cantique. Il suffira peut-être simplement de regarder chaque personne dans les yeux avant de demander à quelqu’un de faire la prière d’ouverture. Vous pouvez décider de temps en temps de faire vous-même la prière d’ouverture (voir «Comment introduire la leçon», p. 93).

Encouragez les élèves à se respecter les uns les autres

Invitez les élèves à réfléchir à ce qu’ils peuvent faire pour que tout le monde se sente aimé et apprécié. Par ce que vous dites et ce que vous faites, vos élèves peuvent apprendre à faire preuve de respect mutuel. Vos réponses aux questions peuvent leur apprendre à réagir respectueusement aux commentaires et aux questions des autres (voir «L’écoute», pp. 66–67). Assurez-leur que toutes les questions sincères seront les bienvenues. Les questions d’une personne peuvent aider à expliquer des principes que d’autres ne comprennent pas non plus.

Encouragez vos élèves à faire preuve d’enthousiasme pour apprendre l’Évangile

Les élèves peuvent venir en classe pour diverses raisons. Cependant, lorsqu’ils arrivent, vous devez les aider à se concentrer avec enthousiasme sur un seul objectif: apprendre l’Evangile. Vous pouvez y parvenir en les aidant à voir que l’Evangile les aidera à résoudre leurs problèmes, à enrichir leur vie et à être plus heureux.

Encouragez vos élèves à venir en classe prêts à apprendre et à participer. Lorsque chacun s’efforce d’apprendre l’Evangile, il est plus susceptible de participer à l’ambiance d’étude des leçons (voir «Aider chacun à assumer la responsabilité d’apprendre l’Evangile», pp. 61–62).

Des tâches simples à préparer en dehors du cours sont parfois utiles, surtout lorsqu’elles encouragent les élèves à appliquer les principes de l’Evangile dans leur vie quotidienne (voir «Comment aider les élèves à appliquer ce qu’ils apprennent», p. 74). Lorsque vous donnez des tâches à accomplir en dehors du cours, vous devez généralement donner aux élèves l’occasion de faire rapport plus tard. Cela les aidera à comprendre la valeur que vous accordez à ce qu’ils ont compris et accompli.

Enseignez le Christ

Tout ce que nous enseignons doit orienter les membres de la famille et les élèves vers le Christ: vers sa mission rédemptrice, son exemple parfait, ses ordonnances, ses alliances et ses commandements. Rappelezvous cela lorsque vous préparez et faites vos leçons. Cela ajoutera un esprit d’unité et d’espoir à l’ambiance d’étude.

Servez-vous de diverses méthodes qui invitent à participer

L’ambiance propice à l’apprentissage est renforcée lorsque toute l’assistance s’intéresse à la leçon et participe aux discussions et aux activités. Pour contribuer à maintenir àunniveau élevé l’intérêt et la participation, servez-vous de diverses méthodes pédagogiques (voir «Un enseignement diversifié», pp. 89–90).

Exprimez vos sentiments, vos expériences et votre témoignage

En exprimant vos sentiments, vos expériences et votre témoignage, vous pouvez en inciter d’autres à faire de même. Cela fortifiera ceux qui parlent ainsi que ceux qui écoutent. Les nouveaux convertis surtout peuvent avoir besoin de voir que dans l’Eglise nous nous instruisons tous les uns les autres et que nous apprenons tous les uns des autres, quel que soit notre niveau d’expérience. Chacun peut apporter quelque chose. Nous écoutons les apports les uns des autres afin que «tous soient édifiés par tous» (Doctrine et Alliances 88:122).

Idées supplémentaires pour les instructeurs des enfants

Exprimez des sentiments positifs aux enfants

Lorsqu’ils sont critiqués ou qu’on leur parle négativement, les enfants se sentent souvent inférieurs ou rejetés. Ils peuvent essayer d’attirer l’attention en dérangeant les autres enfants ou en se tenant mal d’une autre manière. D’autre part, les commentaires positifs les aident à comprendre que vous attendez d’eux ce qu’ils ont de meilleur. Félicitez-les et remerciez-les des bonnes choses qu’ils font et ignorez les problèmes mineurs. Si vous le faites, ils commenceront à se sentir acceptés, aimés et compris.

Fixez des règles et faites-les respecter

Les enfants ont besoin de règles et de limites et apprécient cela. Avec les enfants que vous instruisez, efforcez-vous d’établir quelque règles simples et claires (pas plus de trois ou quatre). Cela les aidera à se gouverner. Expliquez que le fait de suivre les règles aide tout le monde à aimer apprendre en commun; discutez également de ce qui arrive lorsque les règles son enfreintes. Vous pourrez décider ensemble d’un signal pour ramener l’ordre, par exemple l’instructeur attendant, les bras croisés.

Quand vous avez fixé quelques règles avec les enfants, faites une affiche pour les y écrire. Si les enfants ne savent pas lire, servez-vous de dessins pour montrer comment ils doivent se comporter. Chaque fois qu’un enfant enfreint l’une des règles, interrompez la leçon et demandez calmement: «Quelle est la règle?» Attendez patiemment que l’enfant répète la règle. Demandez-lui d’expliquer comment suivre cette règle. Puis continuez la leçon.

Aidez les enfants à participer

Tenez les enfants occupés et intéressés en faisant des leçons qui comprennent diverses activités. C’est probablement le meilleur moyen d’empêcher qu’ils perturbent. Lorsque vous enseignez, regardez les enfants dans les yeux; si vous lisez dans le manuel de leçons, vous risquez de perdre leur attention. Si les enfants commencent à s’agiter, dites, par exemple: «Il faut que vous réfléchissiez de votre mieux pour répondre à cette question» ou «Veux-tu tenir cette image pour que toute la classe la voie?» Passez sur les petits incidents et essayez d’attirer l’attention des enfants sur quelque chose d’autre. Par exemple, vous pouvez dire: «Ce que nous allons voir maintenant va vous intéresser» ou «Levez la main lorsque vous croyez connaître la réponse».

Soyez compréhensif

Assurez-vous que les enfants savent que vous les comprenez et que vous les aimez, même dans les moments difficiles. Rappelez-vous qu’ils ont plus besoin de compréhension que de réprimande; soyez donc patient et gentil avec eux. Si vous le faites, vous réussirez à transformer pour eux des situations difficiles en occasions d’apprendre. Le tableau ci-dessus illustre la différence entre les réprimandes et la compréhension.

N’attendez pas la perfection de vous-même ni des enfants. Ayez une attitude joyeuse et positive qui aide les enfants à comprendre que vous les aimez. Aidez les enfants à se rendre compte qu’on peut résoudre les problèmes calmement.

Réprimandes

Compréhension

Tu déranges toujours la classe. J’en ai assez.

Je sais que c’est difficile de rester assis sans bouger, mais tu dois encore faire de ton mieux pendant quelques instants. Est-ce que cela t’irait mieux si tu venais t’asseoir ici, à côté de moi?

Cesse de toucher les autres enfants.

C’est tentant de taquiner les autres, mais cela ne se fait pas. Cela nous empêche tous d’apprendre.

Comment peux-tu être si vilain avec les autres?

Tu as parfois envie de dire des choses pas gentilles aux autres, mais dans notre classe, nous essayons très fort d’être bons et gentils. Essayons d’aider les autres à se sentir aussi bien que nous.

Tu ne fais pas du tout attention à moi. Retourne-toi immédiatement!

Il m’est difficile de faire la leçon lorsque je ne peux pas voir tes yeux, alors il faut que tu m’aides en faisant bien attention.

Arrête de chahuter! Je ne le supporterai pas une minute de plus!

Tout le monde a l’air fatigué et agité. On va se lever pendant une minute et s’étirer.

Informations supplémentaires

Pour plus de renseignements sur la manière de créer une ambiance propice à l’apprentissage, voyez les leçons 6 et 7 dans le cours Enseigner l’Evangile (pp. 213–221).