23: Recueillement

"23: Recueillement ," Partie B: Principes de base de l’enseignement de l’Evangile — Créez une atmosphère propice à l’apprentissage, ()


Boyd K. Packer a dit: «Quand nous nous réunissons pour étudier la doctrine de l’Evangile, faisons-le dans un esprit de recueillement…

«Le monde devient de plus en plus bruyant…

«Cette tendance à davantage de bruit, de stimulation et de querelle, et à moins de retenue, de dignité et de tenue n’est pas un hasard; elle n’est ni innocente ni inoffensive.

«Le premier ordre d’un officier préparant une offensive militaire est de brouiller les moyens de communication de ceux qu’il a l’intention d’envahir.

«Le manque de recueillement est propice aux objectifs de l’adversaire. Il obstrue les canaux subtils de la révélation dans le cœur comme dans l’esprit…

«… Le recueillement favorise la révélation» (L’Etoile, janvier 1992, pp. 23–24).

David O. McKay a déclaré: «Le recueillement, c’est un profond respect mêlé d’amour» (dans Conference Report, avril 1967, p. 86).

L. Tom Perry a dit: «Le respect découle de l’admiration et de la vénération que l’on éprouve pour la Divinité» (L’Etoile, janvier 1991, p. 66).

Le président Kimball a donné le conseil suivant: «La véritable révérence est une qualité vitale. Mais elle disparaît rapidement du monde parce que les forces du mal augmentent leur influence. La puissance du bien que nous pourrions exercer, si les millions de membres de l’Eglise véritable du Christ servaient de modèle de révérence, serait si grande qu’elle dépasse notre compréhension. Nous ne pouvons imaginer le nombre de vies que nous toucherions. Et même plus important encore peut-être, nous ne pouvons prévoir le grand impact spirituel sur nos familles si nous devenons le peuple rempli de révérence que nous savons devoir être» (L’Etoile, février 1977, p. 44).

Ces paroles de prophètes, voyants et révélateurs modernes montrent que le recueillement est bien plus que le fait de se taire et rester sans bouger sur son siège pendant une leçon. C’est une attitude qui imprègne toute conduite juste. Elle est visible dans notre respect et notre amour du Christ et de notre prochain. Un chant de la Primaire contient l’enseignement suivant:

«Le respect, c’est plus qu’être assis sagement: C’est penser au Père toujours. Sachant qu’il me bénit; je suis reconnaissant: Le recueillement, c’est l’amour.» (Chants pour les enfants, p. 12).

Montrez l’exemple du recueillement

Pour pouvoir enseigner le recueillement aux autres, nous devons en faire preuve nous aussi. Nous devons illustrer la définition du recueillement donnée par David O. McKay: «Respect profond mêlé d’amour.» Les conseils suivants peuvent vous aider à voir les efforts que vous avez à faire pour faire preuve de recueillement.

  • Gardez les alliances de la Sainte-Cène de toujours vous souvenir du Seigneur et de prendre son nom sur vous (voir Doctrine et Alliances 20:77, 79). Efforcezvous de toujours penser à lui et à sa bonté et d’être témoins de Dieu en tout temps, en toutes choses et en tous lieux (voir Mosiah 18:9).

  • Utilisez le nom de la Divinité d’une manière appropriée et recueillie. Dallin H. Oaks a donné l’enseignement suivant: «Quand on se sert du nom de Dieu le Père et de celui de son Fils Jésus-Christ avec piété et autorité, ce nom invoque une puissance dépassant ce que l’homme mortel peut comprendre. Tout croyant devrait facilement voir que ce nom, par lequel des miracles ont été faits, par lequel le monde a été créé, et par lequel nous sommes sauvés, ce nom est un nom sacré dont on doit se servir avec le plus de respect possible» (L’Etoile, 1986, nº 6, p. 54).

  • Faites preuve du respect approprié pour les Autorités générales, les soixante-dix- Autorités interrégionales, les membres des présidences générales des auxiliaires et les dirigeants locaux de la prêtrise et des auxiliaires. Utilisez toujours l’appellation «frère» ou «sœur» lorsque vous parlez d’eux ou des autres adultes de l’Eglise.

  • Evitez de parler grossièrement ou d’une manière qui rabaisse ou critique les autres. Parlez avec politesse en disant «s’il vous plaît», «merci» et «excusez-moi», aux membres de votre famille ainsi qu’aux autres.

  • Montrez le respect qui convient lorsque vous manipulez les Ecritures et utilisez les biens du Seigneur (les bâtiments et les espaces verts, le mobilier et les livres).

Moyens précis d’enseigner un comportement recueilli

Bien que votre exemple soit souvent tout ce qui est nécessaire pour aider les autres à faire preuve de plus de recueillement, vous pourrez parfois enseigner explicitement le recueillement. Cela peut s’avérer particulièrement nécessaire pour les enfants et les jeunes.

Une instructrice de fillettes de 10 à 11 ans a appris la nécessité de donner des instructions précises sur le recueillement. Pendant une leçon sur la mission et le martyre de Joseph Smith, le prophète, les fillettes se sont comportées bêtement et sans recueillement. Mécontente et ne parvenant pas à en croire ses oreilles, l’instructrice a écouté les commentaires irrespectueux et s’est arrêtée de parler pendant un instant pour décider de ce qu’elle devait faire. Alors, d’une voix émue, elle a annoncé fermement que leurs paroles et leurs rires étaient déplacés, et que leurs paroles étaient une insulte au respect profond qu’elle avait pour Joseph Smith et pour ce qu’il avait fait. Elles se sont tues immédiatement. Elle leur a dit qu’elle les aimait et qu’elle aimait leur faire cours, mais qu’elle ne pouvait pas permettre ce genre de comportement. Cela a été une expérience qui a donné à réfléchir tant à l’instructrice qu’aux élèves.

Les suggestions suivantes peuvent vous aider à inciter les élèves à faire preuve de recueillement.

  • Fixez des limites. Définissez les comportements qui sont acceptables et ceux qui ne le sont pas. Par exemple, ne tolérez pas un langage qui se moque des choses sacrées, ou qui est vulgaire, impoli ou méchant. Condamnez tout comportement impoli, par exemple manger ou entrer dans la pièce et en sortir pendant la leçon. Recommandez à vos élèves de s’écouter mutuellement sans s’interrompre lorsqu’ils communiquent entre eux et avec vous. Recommandez-leur aussi de parler poliment et de dire: «S’il vous plaît», «merci» et «pardon».

  • Organisez-vous et préparez-vous de manière à ce qu’il y ait aussi peu de confusion que possible. Si vous enseignez seul dans une salle de classe, arrivez tôt dans la salle.

  • Commencez et finissez à l’heure. Cela montrera que vous respectez vos élèves.

  • Parlez d’une manière agréable et courtoise. Accueillez toujours vos élèves avec le sourire.

  • Tenez compte des apports des élèves à la discussion.

  • Si vous instruisez des enfants, prévoyez des choses simples pour leur rappeler d’être recueillis. Vous pourrez peut-être rétablir une atmosphère de recueillement en chantant ou en fredonnant à mi-voix un chant plein de recueillement, en montrant une image ou en utilisant un signe de la main connu des enfants comme rappel au recueillement.

  • Rappelez-vous qu’il est particulièrement difficile aux enfants de rester assis pendant de longues périodes de temps. Aidez-les à écouter et à participer activement. Accordez-leur de temps en temps des pauses.

  • Prenez le temps d’expliquer l’importance du recueillement, surtout aux enfants. Expliquez pourquoi on joue un prélude musical. Dites pourquoi il est important d’écouter, de chanter avec les autres et de parler à mi-voix. Aidez les enfants à comprendre que le recueillement est agréable à notre Père céleste. Expliquez que lorsqu’ils sont recueillis, ils se sentent bien intérieurement et que leur témoignage grandit.

  • Ne récompensez pas le recueillement par des prix ou de la nourriture. N’ayez pas de concours pour voir qui peut être le plus recueilli. Ces méthodes ont tendance à mettre l’accent sur ce qu’il ne faut pas. Parlez de la récompense réelle du recueillement qui est de mieux comprendre la leçon et de ressentir davantage l’Esprit.

  • Utilisez la musique. Boyd K. Packer a dit: «La musique peut créer une atmosphère de recueillement qui favorise l’esprit de révélation et de témoignage» (L’Etoile, janvier 1992, p. 25). Utilisez un prélude musical pour donner un ton de recueillement. Servez-vous de la musique dans les leçons que vous faites.

  • Aidez les élèves à reconnaître l’influence de l’Esprit.

  • Rendez votre témoignage quand vous y êtes incité.

  • Centrez tout votre enseignement sur le Sauveur. Exposez une image du Sauveur dans la salle de classe.