28: Comment introduire la leçon

"28: Comment introduire la leçon ," Partie B: Principes de base de l’enseignement de l’Evangile — Utilisez des méthodes efficaces, ()


Avant une symphonie, le public entend souvent une cacophonie. Tous les musiciens se préparent en même temps au concert en accordant leurs instruments et en s’entraînant individuellement. Toutefois, lorsque le chef d’orchestre fait son entrée sur scène et lève sa baguette, le silence se fait et les musiciens deviennent tous attentifs et prêts à s’efforcer d’interpréter ensemble de la belle musique.

Comme le chef d’orchestre pour les musiciens au début du concert, vous devez rassembler les membres de votre famille ou de votre classe au début d’une leçon. Avant son début, vous en aurez peut-être qui lisent, d’autres qui sont assis en silence tandis que d’autres se parlent. Peut-être y aura-t-il plusieurs conversations en cours. Même après la prière d’ouverture, il arrive que les élèves ne soient pas tout à fait prêts à participer à la leçon. Bien qu’il faille faire plus que lever la baguette, il existe plusieurs moyens simples de capter l’attention de tous.

Directives pour introduire une leçon

L’introduction à la leçon doit faire mieux que capter l’attention des élèves. Si elle n’a pas de rapport avec la leçon, elle va distraire plutôt que contribuer à capter l’attention. Par exemple, si l’instructeur de l’Ecole du Dimanche fait une plaisanterie au début de la leçon, cela peut rendre attentifs les élèves, mais ils risquent aussi d’être amenés à penser à des choses qui les empêcheront de se concentrer sur les principes à enseigner. Evitez de présenter vos excuses (comme «je me sens mal préparé») et d’autres formules qui ne conduisent pas à la leçon.

Ne commencez pas de la même façon toutes les leçons que vous faites. La variété ajoutera de l’intérêt et un élément de surprise. Vous trouverez quelques-unes des méthodes décrites dans ce livre aux pages 159–184. Pour les directives sur le choix de méthodes appropriées et efficaces, voyez aux pages 91–92.

Exemples de manières efficaces d’introduire une leçon

Utilisation d’une leçon de choses

Vous pouvez vous servir d’objets pour enseigner les principes de l’Evangile (voir «Comparaisons et leçons de choses», pp. 162–163). Par exemple, pour commencer une leçon sur le choix de ce qui a le plus de valeur pour l’âme, vous pouvez montrer une vraie pièce de monnaie à côté d’une pièce pour jouer ou une feuille de papier du même format qu’un billet. Demandez ensuite à vox élèves ce qu’ils prendraient comme salaire de leur travail. Cela peut amener une discussion sur les enseignements véritables et les faux enseignements.

Questions au tableau

Les questions écrites au tableau avant le début du cours aident les élèves à se mettre à réfléchir à des sujets avant même le début de la leçon. Par exemple, dans une leçon sur le fait de prendre sur nous le nom du Christ, vous pourriez écrire les questions suivantes au tableau:

  • Quelles sont les choses que vous faites parce que vous avez pris sur vous le nom du Christ?

  • Quelles sont les choses que vous ne faites pas parce que vous avez pris sur vous le nom du Christ?

Histoire

Une histoire peut éveiller l’intérêt des élèves. Nous pouvons souvent enseigner plus efficacement un principe lorsque nous commençons par raconter une histoire pour l’illustrer. Cela aide les élèves à comprendre le principe dans l’optique de la vie quotidienne.