4: Comprendre et instruire les jeunes

"4: Comprendre et instruire les jeunes ," Partie C: Instruire des groupes d’âges différents, ()


A l’âge de 15 ans, Mormon a été «visité par le Seigneur, et [a goûté et connu] la bonté de Jésus» (Mormon 1:15). Joseph Smith avait 14 ans lorsqu’il a reçu la Première Vision. Il a été guidé et instruit pendant sa jeunesse pour être préparé au rétablissement de l’Evangile. Aujourd’hui, le Seigneur appelle les jeunes gens à servir dans des collèges et des présidences de classe, afin d’accomplir des ordonnances sacrées de la prêtrise, et de prêcher l’Evangile en mission à plein temps. Lorsque vous instruisez les jeunes de l’Eglise, souvenez-vous que le Seigneur connaît leurs capacités. Dans le passé, il a largement placé sa confiance dans les jeunes et il continue d’avoir confiance en eux aujourd’hui.

Comprendre les jeunes

Les jeunes ont beaucoup d’enthousiasme et d’énergie, et c’est un plaisir de les instruire. Cependant pour leur enseigner l’Evangile, vous devez apprendre à canaliser leur énergie dans la bonne direction. Il est important de les comprendre, avec leurs soucis et leurs difficultés.

Pour vous aider à comprendre les jeunes que vous instruisez, repensez à votre jeunesse. Qu’est-ce qui était le plus difficile et le plus douloureux pour vous? Qu’est-ce qui vous inquiétait? Que pensiez-vous de vous? Quels étaient vos buts et vos idéaux? Quels étaient vos besoins sociaux et émotionnels? Quelles sont les personnes qui vous ont le plus aidé et en quoi? Le fait de vous poser ces questions peut vous aider à instruire et à guider les jeunes de façon plus efficace.

Comprendre les difficultés des jeunes

Les jeunes rencontrent de grandes difficultés lorsqu’ils se préparent à devenir adultes. Si vous êtes conscients de ces difficultés, vous pourrez leur apporter un soutien et des encouragements pleins de sagesse et de sensibilité. Les renseignements suivants peuvent vous aider à comprendre certaines des difficultés qu’ils connaissent.

S’adapter aux transformations de leur corps

Le développement physique est rapide pendant l’adolescence. En général, les jeunes filles vivent ces transformations un ou deux ans avant les jeunes gens. Les nouvelles émotions que ressentent les jeunes gens et les jeunes filles peuvent à la fois les enthousiasmer et les troubler. Ils peuvent se sentir mal à l’aise ou inférieurs parce qu’ils n’aiment pas leur apparence extérieure. Les transformations physiques qu’ils subissent les obligent à de nombreuses adaptations sociales et émotionnelles.

Faire les transitions sociales nécessaires

Les jeunes, étant à la période de transition entre l’enfant et l’adulte, peuvent avoir le sentiment de ne pas appartenir au reste de la société. C’est surtout vrai dans les sociétés où leur premier rôle est de suivre des études. A cause des transformations qu’ils sont en train de vivre, ils reconnais- sent qu’ils ne sont plus des enfants, mais ils savent aussi qu’ils ne sont pas encore capables de remplir les responsabilités des adultes. Il arrive souvent qu’ils ne se rendent pas compte que les transformations qu’ils sont en train de vivre sont normales; ils peuvent alors se sentir mal à l’aise. Ils peuvent penser qu’ils sont les seuls à ressentir ces choses et que personne ne comprend ce qu’ils éprouvent.

Apprendre à utiliser leurs capacités mentales grandissantes

Entre 12 et 15 ans, la plupart des jeunes ont une plus grande capacité d’apprendre. Ils sont plus à même de porter de bons jugements, de penser logiquement et de planifier l’avenir. Vous pourrez mieux les influencer si vous respectez leurs capacités intellectuelles et si vous apprenez d’eux comme vous aimeriez qu’ils apprennent de vous.

Entretenir des liens émotionnels avec leurs parents et d’autres adultes

Les jeunes ont un grand désir d’apprendre de leurs parents et des autres adultes. Ils veulent aussi que les adultes les respectent, les comprennent et s’intéressent à eux.

Il peut cependant arriver que les adultes se méprennent à leur sujet à cause de leur comportement parfois immature ou extravagant. Nous devons suivre le conseil que le Seigneur a donné à Samuel: «Ne prends point garde à son apparence… l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur» (1 Samuel 16:7). Un adulte tolérant et compréhensif qui témoigne du respect peut avoir une influence positive dans la vie d’un jeune inquiet et mal à l’aise.

Vous pouvez être tenté de croire que vous vous rapprocherez des jeunes en vous joignant à eux pour critiquer leurs parents et les autres adultes. Cependant, cela peut avoir pour conséquence de leur faire perdre le respect qu’ils ont pour leurs parents et pour vous. Rappelez-vous qu’une de vos grandes responsabilités est de fortifier la relation qui unit les parents à leurs enfants.

Communiquez régulièrement avec les parents des jeunes que vous instruisez. Parlez-leur des talents, du développement et des apports positifs que vous remarquez chez leurs fils et leurs filles. Mettez-les au courant de ce que vous enseignez en classe. Demandez-leur ce que vous pouvez faire pour les aider à instruire leurs enfants. Conseillez aux jeunes de s’adresser à leurs parents et de s’efforcer de fortifier les liens familiaux.

Découvrir leur identité propre

Certains jeunes peuvent essayer de se trouver une identité en portant des vêtements ou des coiffures bizarres ou en exprimant des idées extravagantes. Ils peuvent le faire pour attirer l’attention, pour s’intégrer à un groupe de jeunes, ou pour se distinguer d’autres groupes. En général, ce genre de comportement ne dure pas longtemps. En fait, si les jeunes ressentent une affection sincère de la part des adultes et si on leur donne l’occasion d’exprimer leurs idées sans les critiquer, souvent ils se sentent plus en sécurité et cessent d’avoir un comportement extravagant.

Il ne serait pas bon de vous habiller et de parler comme les jeunes que vous instruisez. Souvenez-vous que vous devez être avec eux, pas l’un d’eux.

Apprendre grâce aux modèles masculins ou féminins

Il est important que les jeunes aient des modèles masculins ou féminins pour les préparer à l’avenir. Vous devez être conscient que vous et les autres adultes servez de modèles.

Se préparer à servir dans l’Eglise et dans le monde

Les jeunes passent une grande partie de leur temps à étudier et à se préparer à un métier. Incitez-les à prendre leurs études au sérieux et à bien se préparer à une carrière. Encouragez-les aussi à réfléchir à la manière dont leurs études, leur étude de l’Evangile et leurs choix entre le bien et le mal les préparent à leur futur service dans l’Eglise. Aidez les jeunes gens à se préparer à faire une mission à plein temps.

Se préparer au mariage et à la vie de famille

Les jeunes peuvent mieux se préparer au mariage et à la vie de famille en se préparant à contracter et à garder les alliances du temple. Tout ce que vous faites et enseignez doit orienter les jeunes vers le temple. Aidezles à comprendre ce qu’ils doivent faire pour être dignes d’aller au temple et encouragezles à se fixer le but personnel d’y parvenir.

Assimiler les valeurs qu’ils doivent adopter

L’Evangile rétabli propose les principes qui nous guident vers le bonheur et l’exaltation. Saisissez toutes les occasions d’aider les jeunes à les adopter. Incitez-les à travailler eux-mêmes à leur propre développement spirituel (voir «Aider chacun à assumer la responsabilité d’apprendre l’Evangile», pp. 61–62).

Se faire des amis de leur âge

Les jeunes veulent trouver leur place parmi les jeunes de leur âge et en tirer de la force. Les amis jouent un rôle important dans la préparation d’un jeune à la vie d’adulte. Ils comblent son besoin d’être accepté. Ils lui permettent d’apprendre à se comporter en société. Ils lui permettent de se rendre compte que d’autres personnes ont des besoins et des difficultés semblables aux siens, ce qui l’aide à se sentir moins isolé. Ils lui permettent de savoir ce que les autres ressentent et pensent. Ils soutiennent leurs valeurs naissantes. Lorsque des jeunes qui ont de bonnes valeurs se rassemblent, ils peuvent se protéger mutuellement des pressions de ceux qui ont des valeurs différentes. L’Eglise joue un rôle important car on peut y rencontrer des amis et des adultes bienveillants qui encouragent les valeurs et les modes de vie sains.

Ce que les jeunes attendent des adultes

Du soutien

Lorsque les jeunes ressentent la chaleur, l’affection et le soutien d’un parent, d’un instructeur ou d’un autre adulte, cela leur donne plus de force et d’optimisme pour affronter les épreuves de la vie. Assurez-vous que les jeunes que vous instruisez savent que vous êtes disponible et que vous vous souciez d’eux. Lorsque vous pensez à eux et à ce qu’ils doivent apprendre, demandez-vous si vous faites tout ce que vous pouvez pour les aider à progresser.

On leur demande d’avoir un bon comportement

Lorsque les jeunes savent que l’on attend d’eux qu’ils obéissent aux principes de l’Evangile et à certaines règles, il sont moins susceptibles d’avoir un comportement risqué et désobéissant. Il est bon de leur dire dès le début ce que vous attendez d’eux. Souvenez-vous qu’il n’est pas suffisant d’être leur ami. Vous devez leur montrer l’exemple. Vous devez aussi leur enseigner la vraie doctrine et leur demander de bien se comporter pour apprendre à être fidèles (voir «La puissance de la Parole», pp. 50–51, et la section intitulée «Créez une atmosphère propice à l’apprentissage», pp. 75–87).

Le respect de l’individualité

Lorsque les jeunes sentent que les adultes les respectent et les écoutent, ils ont tendance à se sentir sécurisés et n’éprouvent pas le besoin d’attirer l’attention. Faites des efforts et priez pour comprendre les jeunes que vous instruisez. Apprenez à connaître chacun d’entre eux (voir «Touchez chacun individuellement», pp. 35–36). Posez-leur des questions sur leurs intérêts, leurs passe-temps et leur vie quotidienne. Ecoutez-les et respectez leurs idées, leur opinion et leurs sentiments.

Une vision de leur avenir

En instruisant les jeunes de l’Eglise, vous participez àlapréparation de futurs dirigeants (parents, dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires, missionnaires et peut-être prophètes). Comme ils n’ont pas d’expérience, les jeunes ont parfois du mal à voir au-delà de l’instant présent. Vous, l’instructeur, pouvez leur donner une vision de leur avenir et les guider pour qu’il s’y préparent. Encouragez-les à s’imaginer dans l’avenir. Enseignez-leur aujourd’hui ce qu’ils devront savoir demain.

Un encouragement à s’identifier au royaume de Dieu

Bien que les jeunes soient souvent égocentriques, ils se soucient aussi beaucoup des autres. Ils s’inquiètent de l’état de la société et ils ont une tendance naturelle à être idéalistes. Ils veulent participer à une noble cause. Lorsqu’ils comprennent qu’ils font partie d’un groupe qui a des objectifs importants, ils ont davantage le désir d’être créatifs, de coopérer et de faire des sacrifices. L’édification du royaume de Dieu est une cause plus digne de leur loyauté que toute autre. Vous pouvez les encourager à l’altruisme en les aidant à édifier le royaume de Dieu.