5: Instruire les jeunes par des activités de groupe

"5: Instruire les jeunes par des activités de groupe ," Partie C: Instruire des groupes d’âges différents, ()


Il faut planifier des activités pour les jeunes basées sur les principes de l’Evangile. Pendant ces activités, vous devez rechercher les occasions d’aider les jeunes à fortifier leur témoignage, à cultiver leurs talents et leur capacité de diriger, à servir, et à se faire des amis qui vivent les principes de l’Evangile. Les suggestions suivantes peuvent aider les dirigeants, les instructeurs et les parents.

Enseigner par l’exemple

Lors des activités des jeunes, votre exemple est votre outil le plus puissant. Vous instruisez les jeunes par vos actes, par la façon dont vous parlez des autres, par la façon dont vous réglez les problèmes, par votre manière de parler et de vous comporter avec les autres.

Par exemple, des jeunes filles ont appris une leçon de leurs dirigeantes lorsqu’un camp de Jeunes Filles a occasionné une situation inattendue. Elles pensaient qu’il y aurait des bungalows et l’électricité à ce camp, et elles avaient fait leurs bagages en conséquence. Cependant, à leur arrivée, elles ont découvert qu’il n’y avait que des tentes… et pas d’électricité, ni d’autre aménagement. Elles auraient pu facilement se plaindre, mais les dirigeantes des Jeunes Filles ont montré l’exemple en décidant de rire de la situation et d’en tirer le meilleur parti. De nombreuses années plus tard, l’une des jeunes filles a raconté que ce camp avait été un moment important pour elle. Elle a déclaré: «Je n’oublierai jamais le moment où nous étions assises sous un buisson avec d’autres jeunes filles et l’une de nos dirigeantes. Nous riions toutes et nous essayions de décider comment nous allions nous organiser pendant les trois jours à venir. En voyant mes dirigeantes tirer le meilleur parti d’une situation difficile, j’ai appris une grande leçon sur l’importance de savoir s’adapter dans la bonne humeur et d’aider les autres.»

Prévoir des occasions d’enseigner

Vous ne devez pas tenter de transformer les activités en leçons formelles. Par contre, il est souvent possible d’inclure l’enseignement de l’Evangile dans les activités.

Par exemple, lorsqu’un consultant de la Prêtrise d’Aaron a entendu Ezra Taft Benson encourager les familles à lire quotidiennement le Livre de Mormon, il a été touché par les promesses du prophète. Il a été particulièrement touché par la promesse que les familles recevraient l’Esprit du Seigneur dans leur foyer si elles suivaient ce conseil (voir L’Etoile, janvier 1989, pp. 3–4). Ce consultant de la Prêtrise d’Aaron a raconté: «Je me suis dit: ‹Si cette promesse s’applique aux familles, pourrait-elle s’appliquer à ma troupe de scouts?› J’ai décidé que nous commencerions chaque journée du camp scout en lisant les Ecritures. Chaque matin, avant de commencer la journée, nous nous rassemblions pour lire un chapitre du Livre de Mormon. Je témoigne que la bénédiction de frère Benson s’est accomplie dans notre troupe. Depuis le jour où nous avons commencé à lire ensemble, il n’y a jamais eu de problèmes avec les garçons. J’espère qu’ils ont compris le pouvoir qui découle de l’obéissance aux conseils du prophète.»

Ce même dirigeant a aussi décidé qu’il n’assisterait jamais à la réunion de Sainte- Cène lors d’un camp scout sans rendre son témoignage et sans encourager tous les garçons à faire une mission. De nombreuses années plus tard, des jeunes gens qu’il avait servis l’ont remercié des conseils qu’il avait donnés lors de ces réunions et ils lui ont dit qu’il avait eu une influence sur leur décision.

Saisir les occasions pédagogiques non planifiées

Au cours des activités, vous aurez souvent des occasions non planifiées d’enseigner les principes de l’Evangile (voir aussi «Occasions pédagogiques dans la famille» pp. 140–141). Par exemple, après être rentré d’une randonnée, un groupe s’est rendu compte que deux jeunes filles manquaient. La dirigeante a immédiatement appelé les autres. Elles se sont agenouillées pour prier, puis elles ont mis sur pied un plan pour rechercher les jeunes filles disparues. Ce qui aurait pu être un grave problème a été résolu puisque les jeunes filles ont été retrouvées en quelques minutes. La dirigeante a de nouveau rassemblé tout le monde pour faire une prière de reconnaissance sincère. Après la prière, la dirigeante a témoigné que notre Père céleste existe et qu’il est tout disposé à répondre à nos prières.

S’appuyer sur les activités pour enseigner l’Evangile

Les activités peuvent donner lieu à des expériences qui vous permettront, à vous et à ceux que vous instruisez, d’appliquer les principes de l’Evangile. Chaque fois que c’est possible, prenez le temps, après une activité, de parler avec les jeunes des principes de l’Evangile qu’ils ont mis en application. Les questions suivantes peuvent vous y aider: Quoi? Et alors? Et maintenant?

Quoi? Demandez aux jeunes de décrire ce qui s’est passé pendant l’activité et de parler des gens et des endroits qui ont joué un rôle. Vous pourriez poser des questions comme «Quel a été le meilleur moment de la journée?» ou «Quel a été l’événement le plus drôle?» ou «Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous?»

Et alors? Demandez aux participants de réfléchir à l’activité en termes de principes de l’Evangile. Vous pourriez poser des questions comme «Pourquoi avons-nous fait cela?» ou «En quoi cette activité a-t-elle aidé quelqu’un?» ou «Qu’avez-vous appris de cette activité?» ou «Qu’est-ce qui vous a paru difficile ou facile?»

Et maintenant? Demandez aux jeunes de se demander en quoi cette activité pourra les influencer dans l’avenir. C’est important parce que cela les aide à se sentir obligés de mettre en pratique ce qu’ils ont appris. Vous pourriez demander «Agirez-vous différemment à l’avenir à cause de ce que vous avez appris aujourd’hui? Si oui, en quoi?» Ou vous pourriez leur demander de terminer la phrase «Dorénavant, je…»

Vous pouvez utiliser ces questions pour lancer une discussion d’une des manières suivantes:

  • Dirigez une discussion informelle sur le chemin du retour. Un groupe de jeunes gens et de jeunes filles rentraient d’une activité de service pendant laquelle ils avaient passé du temps avec des enfants dans un hôpital pour enfants de la région. De nombreux jeunes étaient nerveux au début, mais par la suite ils avaient tous eu l’air d’apprécier l’après-midi. Sur le chemin qui les ramenait à l’église, chacun a commencé à parler des enfants avec qui ils avaient passé du temps. Ils ont raconté ce qui était drôle, ce qui était bien et ce qui était triste. L’une des consultantes conduisait la voiture. Elle écoutait, posant des questions de temps à autre et encourageant chacun à commenter ce qui s’était passé. Puis, elle a dit: «Pensez-vous que notre visite ait apporté quelque chose à ces enfants?» Il y a eu une petite hésitation, puis quelqu’un a dit: «Je crois que oui.» Cela a suscité d’autres commentaires. La consultante a continué d’écouter les jeunes dire pourquoi ils étaient heureux d’être venus et ce qu’ils voulaient faire à l’avenir. Cette petite conversation a aidé chacun à mieux comprendre l’importance de l’expérience qui s’était déroulée cette après-midi-là.

  • Prévoyez quelques minutes à la fin d’une activité pour parler de ce qui s’est passé et des leçons que l’on peut en tirer. Cela peut se faire à la fin d’une conférence de la jeunesse, d’un camp ou d’un voyage au temple. Vous pouvez le faire avant d’inviter les jeunes à rendre leur témoignage.

  • Parlez de l’activité lors de votre prochaine leçon. Rappelez aux jeunes ce qu’ils ont ressenti et ce qu’ils ont appris grâce à cette activité.

  • Avant que les jeunes ne planifient leur prochaine activité, invitez-les à parler de la dernière. Si la dernière activité a été réalisée longtemps avant cette conversation, vous devrez passer plus de temps sur les questions «Quoi» de la page précédente pour que chacun se rappelle bien cet événement.

  • Utilisez ces activités comme exemples pendant vos leçons. Pendant celles-ci, vous ou les jeunes désignés, pouvez parler des activités passées qui se rapportent aux principes de l’Evangile traités.

  • Invitez les jeunes à noter les activités par écrit. Vous pouvez les encourager à les noter dans leur journal ou à écrire des lettres à des missionnaires dans lesquelles ils parlent d’une activité de service et de ce qu’ils en ont appris.

Directives et règles pour planifier les activités

Souvenez-vous que les activités doivent promouvoir la foi et nouer des liens d’amour. L’un des plus grands dons que vous puissiez faire à des jeunes est de leur permettre de vivre des expériences qui leur permettent de découvrir que l’Evangile peut s’appliquer à eux.

Vous trouverez des directives et les règles pour planifier les activités à la section «Activités» du Manuel d’instructions de l’Eglise.