2: Le père dans son rôle d’instructeur

"2: Le père dans son rôle d’instructeur ," Partie D: Enseigner à la maison — Enseigner dans la famille, ()


La Première Présidence et le Collège des Douze ont déclaré: «Par décret divin, le père doit présider sa famille dans l’amour et la droiture» («La famille: Déclaration au monde», L’Etoile, juin 1996, pp. 10–11). Cette obligation comprend la responsabilité d’enseigner l’Evangile.

Une sœur adulte de l’Eglise a parlé avec tendresse des enseignements de l’Evangile qu’elle a reçus de son père. Elle a raconté:

«Mon père avait établi une tradition familiale qui consistait à se réunir avec ses enfants chaque semaine au cours des deux mois qui précédaient leur huitième anniversaire. Lorsque mon tour est arrivé, il avait un journal tout neuf pour moi; nous nous sommes assis tous les deux et nous avons discuté. Il m’a demandé ce que je pensais de Jésus, puis il m’a parlé des principes de l’Evangile qu’il avait préparés.

«Au cours des deux mois qui ont suivi, il m’a enseigné l’Evangile simple et superbe. Au fur et à mesure, il m’a aidée à dessiner une aide visuelle. Elle représentait la vie préterrestre, la vie terrestre et les différentes étapes que je devais traverser pour retourner vivre avec notre Père céleste: la foi en Jésus- Christ, le repentir, le baptême, le don du Saint-Esprit, et le fait de persévérer jusqu’à la fin.

«Je n’oublierai jamais l’amour qui émanait de mon père pendant ce temps qu’il apassé avec moi. Il a témoigné de chaque étape du plan de salut et a fait preuve de beaucoup de patience pour mes questions. Je pense que c’était une expérience très marquante parce qu’il m’a parlé à mon niveau et qu’il m’a rendu témoignage. Je crois que cette expérience est la raison essentielle pour laquelle j’avais un témoignage de l’Evangile lorsque je me suis fait baptiser.»

Il arrive que le père soit trop occupé à pourvoir au bien-être temporel de sa famille. Certains pères laissent à la mère l’entière responsabilité d’enseigner l’Evangile.

Cela ne devrait jamais être le cas. Gordon B. Hinckley a dit à tous les pères: «Vous avez la responsabilité fondamen- tale et inévitable d’être le chef de famille. Cela ne s’accompagne d’aucune implication de dictature ou de domination injuste. Cela s’accompagne de la mission de pourvoir aux besoins de votre famille. Ces besoins sont plus que le vêtement, le gîte et le couvert. Ils comprennent de justes conseils et l’enseignement, par le précepte et par l’exemple, de principes élémentaires d’honnêteté, d’intégrité, de service, du respect des droits d’autrui, et la compréhension du fait que nous sommes responsables de ce que nous faisons dans la vie, non seulement les uns vis-à-vis des autres, mais également vis-à-vis du Dieu des cieux, qui est notre Père éternel» (L’Etoile, janvier 1994, pp. 67–68).

Ezra Taft Benson a suggéré «dix façons spécifiques dont un père peut diriger spirituellement ses enfants:

«1. Donnez des bénédictions paternelles à vos enfants. Baptisez et confirmez vos enfants. Ordonnez vos fils à la prêtrise. Ce seront là des points saillants spirituels dans la vie de vos enfants.

«2. Prenez personnellement la direction des prières familiales, de la lecture quotidienne des Ecritures et des soirées familiales hebdomadaires. Votre participation personnelle montrera à vos enfants à quel point ces activités sont importantes.

«3. Toutes les fois que c’est possible, allez ensemble aux réunions en famille. Le culte familial sous votre direction a une importance capitale pour le bien-être spirituel de vos enfants.

«4. Faites avec vos enfants des sorties père-fille et père-fils. Allez en famille camper et faire des pique-niques, assister à des matches sportifs et à des récitals, des activités scolaires et ainsi de suite. La présence de papa sur les lieux fait toute la différence.

«5. Créez des traditions de vacances, de voyages et de sorties en famille. Vos enfants n’oublieront jamais ces souvenirs-là.

«6. Entretenez-vous régulièrement en tête-à-tête avec vos enfants. Qu’ils parlent de ce qu’ils désirent. Enseignez-leur les principes de l’Evangile. Enseignez-leur les vraies valeurs. Dites que vous les aimez. Le temps que vous passez personnellement avec vos enfants leur dit ce qui est prioritaire pour papa.

«7. Enseignez à vos enfants à travailler et montrez-leur l’importance de chercher à atteindre un but de valeur. Créez un fonds missionnaire et un fonds pour l’instruction de vos enfants: cela leur montrera ce que papa considère comme important.

«8. Encouragez la bonne musique, l’art et la littérature dans votre foyer. Un foyer qui a un esprit de raffinement et de beauté est une bénédiction éternelle pour les enfants.

«9. Si les distances le permettent, allez régulièrement au temple avec votre femme. Vos enfants comprendront alors mieux l’importance du mariage au temple, des vœux faits au temple et de l’éternité de la famille.

«10. Laissez vos enfants voir votre joie et votre satisfaction de servir dans l’Eglise. Cela peut devenir contagieux, de sorte qu’ils voudront, eux aussi, travailler dans l’Eglise et aimeront le royaume.»

Le président Benson a terminé en disant: «Souvenez-vous de votre appel sacré de pères en Israël – votre appel le plus important dans le temps et l’éternité – un appel dont vous ne serez jamais relevés» (L’Etoile, janvier 1988, p. 50).

Pères, vous devriez toujours vous rappeler l’importance éternelle de votre rôle. La paternité est une responsabilité divine. Boyd K. Packer a déclaré: «Il doit y avoir une raison importante pour que, parmi tous les titres de respect, d’honneur et d’admiration qui pourraient lui être attribués, Dieu lui-même, le plus grand de tous, ait choisi d’être appelé simplement Père» (Conference Report, avril 1972, p. 139; ou Ensign, juillet 1972, p. 113).