Chapitre 9

Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Fielding Smith, 2013


« Il me semble qu’aucun membre de l’Église ne devrait se sentir satisfait tant qu’il n’a pas lu et relu plusieurs fois le Livre de Mormon et ne l’a pas examiné à fond de manière à pouvoir rendre témoignage qu’il est réellement un ouvrage inspiré du Tout-Puissant et que son histoire est vraie. »

Épisode de la vie de Joseph Fielding Smith

Joseph Fielding Smith fut historien et greffier de l’Église de mars 1921 à février 1970. Dans cet appel, il contribua à la collecte de documents originaux ayant une importance historique pour l’Église. L’un de ces documents était un témoignage manuscrit, signé par David Whitmer, l’un des trois témoins spéciaux du Livre de Mormon. Le président Smith eut aussi l’honneur d’avoir en main un témoignage manuscrit d’Oliver Cowdery, qui était un autre des trois témoins du Livre de Mormon. Après avoir recopié ces deux documents à la main, le président Smith les lut à l’occasion d’au moins deux discours publics de conférence générale de l’Église, l’une en mars 1939 et l’autre en octobre 1956.

Bien qu’estimant que ces témoignages écrits étaient suffisamment importants pour être communiqués, le président Smith parla plus fréquemment d’un autre témoignage du Livre de Mormon : le sien, qu’il reçut bien avant de travailler au bureau de l’historien de l’Église. Il dit :« J’ai commencé à lire le Livre de Mormon avant d’être suffisamment grand pour être diacre et je le lis depuis lors et je sais qu’il est vrai1. » Il dit aux saints des derniers jours : « Je l’ai lu bien des fois. Je ne l’ai pas lu assez. Il contient encore des vérités que je peux toujours chercher et trouver, car je ne l’ai pas assimilé complètement, mais je sais qu’il est vrai2. »

L’objectif du président Smith, en témoignant ainsi du Livre de Mormon, était d’inciter les gens à rechercher leur propre témoignage. Il déclare : « Je vous témoigne que le Seigneur m’a clairement fait savoir par révélation, et beaucoup parmi vous ici présents peuvent témoigner de même, que ces choses sont vraies et que la possibilité est offerte à chaque personne sincère qui se donne la peine de lire dans un esprit de prière et avec le désir de savoir si ce livre est vrai ; et elle recevra ce témoignage, comme l’a promis Moroni, qui a scellé les annales pour qu’elles paraissent dans la dispensation de la plénitude des temps3. »

Enseignements de Joseph Fielding Smith

1

Le Livre de Mormon est un livre sacré qui contient l’Évangile éternel et rend témoignage de Jésus-Christ.

Le Livre de Mormon est l’histoire sacrée des anciens habitants du continent américain ; il contient les prédictions de leurs prophètes, les commandements que le Seigneur leur a donnés et l’histoire et le destin de ces peuples d’autrefois. C’est l’Écriture sainte américaine et elle est aussi sacrée et inspirée que la Bible qui contient les documents sacrés de la race hébraïque dans l’Ancien Monde4.

Les prophètes néphites ont prié avec ferveur pour que leurs écrits soient préservés afin de paraître et de parler comme venant des morts, pour témoigner aux descendants de Léhi, et aussi aux Juifs et aux Gentils, que Dieu leur avait révélé la plénitude de l’Évangile. Leur souci était que, dans ces derniers jours, les hommes puissent être amenés au repentir et à la foi en Dieu grâce au témoignage, rendu bien des siècles auparavant, par ces prophètes néphites. En fait, nous apprenons dans le Livre de Mormon que c’est le but principal de ce livre, comme cela est indiqué dans de nombreux passages… 

Le Seigneur a clairement dit aux prophètes néphites que leur histoire et leurs prophéties seraient conservées pour paraître dans les derniers jours, comme témoignage de Jésus-Christ et pour établir son Évangile parmi le peuple. Néphi a prophétisé aux Gentils et aux Juifs de notre époque et leur a laissé son témoignage d’une manière très énergique et convaincante. (2 Néphi 33.) Moroni a fait de même. (Moroni 10:24-34.)5

Néphi, l’un des tout premiers prophètes de la colonie israélite, prédit, près de 600 ans avant l’ère chrétienne, que, quand les annales contenant l’histoire de son peuple sortiraient de la poussière, ce serait à une époque où les gens nieraient « la puissance de Dieu, le Saint d’Israël » et diraient : « Écoutez-nous et entendez notre précepte ; car voici il n’y a point de Dieu aujourd’hui : le Seigneur et le Rédempteur a fini son œuvre, et il a donné son pouvoir aux hommes. » [2 Néphi 28:5.] En outre, beaucoup d’entre eux diraient, lorsqu’on leur présenterait un nouveau livre d’Écritures contenant l’histoire du peuple du monde américain : « Une Bible ! Une Bible ! Nous avons une Bible, et il ne peut y avoir d’autre Bible. » [2 Néphi 29:3.]…

Ce nouveau volume d’Écriture allait être non seulement un témoin du Christ et contenir l’Évangile éternel, mais également un témoin des Écritures juives, la Bible ; et ces deux documents, selon la prophétie de Néphi, de son père, et aussi de Joseph, fils d’Israël, allaient se réunir pour rendre témoignage de l’Évangile éternel [voir 2 Néphi 3:11-13  ; 29:10-14]. Ces livres rendent maintenant ce témoignage, attestant de la vérité pour la condamnation de toutes les personnes qui rejettent leurs enseignements6.

Je sais que Joseph Smith a traduit le Livre de Mormon par le don et le pouvoir de Dieu et qu’il est paru pour « convaincre Juif et Gentil que Jésus est le Christ, le Dieu éternel, qui se manifeste à toutes les nations. » [Page de titre du Livre de Mormon.]7

2

En accord avec la loi des témoins, le Seigneur a appelé des témoins spéciaux pour témoigner du Livre de Mormon.

Il y a une loi clairement énoncée dans les Écritures qui gouverne le témoignage et la désignation de témoins. Cette loi, le Seigneur l’a toujours suivie pour accorder de nouvelles révélations au peuple8.

Tout au long des siècles, cette loi [la loi des témoins] a été fixe et bien déterminée. Si nous avions les annales parfaites de toutes les époques, nous constaterions que chaque fois que le Seigneur a établi une dispensation, il y a eu plus d’un témoin pour témoigner pour lui. Paul, écrivant aux Corinthiens, a dit : « Toute affaire se réglera sur la déclaration de deux ou de trois témoins. » [2 Corinthiens 13:1.]9

Concernant la parution du Livre de Mormon, le Seigneur a dit qu’il choisirait des témoins. Il devrait y avoir trois témoins spéciaux qui devraient rendre témoignage au monde et, le Seigneur a ajouté :

« Et il n’y aura personne d’autre qui le verra, si ce n’est un petit nombre, selon la volonté de Dieu, pour rendre témoignage de sa parole aux enfants des hommes ; car le Seigneur Dieu a dit que les paroles des fidèles parleraient comme si elles venaient des morts.

« C’est pourquoi, le Seigneur Dieu se mettra en devoir de faire paraître les paroles du livre ; et il établira sa parole par la bouche d’autant de témoins qu’il lui semble bon ; et malheur à celui qui rejette la parole de Dieu ! » (2 Néphi 27:13-14.)10

Un ange montre les plaques d’or à Oliver Cowdery et à David Whitmer, deux des trois témoins, en présence de Joseph Smith. Plus tard, l’ange montrera les plaques à Martin Harris, le troisième témoin.

Les trois hommes appelés à être témoins spéciaux de la parution du Livre de Mormon par le pouvoir de Dieu sont Oliver Cowdery, David Whitmer et Martin Harris… Ils étaient avec Joseph Smith pour lancer cette œuvre merveilleuse dans notre dispensation… 

Leur témoignage est qu’ils reçurent la visite d’un ange venu de la présence du Seigneur, qui posa devant eux les plaques d’or à partir desquelles le Livre de Mormon avait été traduit et qui les instruisit également. Ils virent les inscriptions gravées sur les plaques tandis que les feuilles étaient tournées une à une devant eux et entendirent la voix du Seigneur disant du haut des cieux que la traduction avait été faite par le don et le pouvoir de Dieu et leur commandant d’en rendre témoignage au monde entier. Malgré l’adversité, les persécutions et toutes les vicissitudes de la vie, ces trois témoins restèrent toujours fidèles au témoignage qu’ils avaient vu les plaques en la présence d’un ange et entendu la voix de Dieu leur parlant du haut des cieux.

Il y eut aussi huit témoins qui virent les plaques, les manipulèrent et examinèrent soigneusement les caractères qui y étaient gravés tandis que Joseph Smith les leur montrait. Leur témoignage est également donné au monde et figure dans chaque exemplaire du Livre de Mormon. Ces huit hommes restèrent fidèles à ce témoignage jusqu’à la mort.

Ces douze témoins [en comptant Joseph Smith], dont quatre virent des anges et eurent des visions célestes, et huit virent les annales qui leur étaient montrées par Joseph Smith, sont, apparemment, tout ce que le Seigneur estimait être nécessaire pour établir la véracité du Livre de Mormon, comme il l’avait promis par l’intermédiaire de Néphi : « Et malheur à celui qui rejette la parole de Dieu ! » Les témoignages de ces hommes font plus que satisfaire à la loi11.

Joseph Smith montre les plaques d’or aux huit témoins.

Joseph Smith… était seul dans la première vision, seul quand Moroni lui apporta le message, seul quand il reçut les plaques ; mais après cela il ne fut plus seul. Le Seigneur appela d’autres témoins. Ma grand-mère Smith [la mère de Joseph Smith, Lucy Mack Smith], dans son histoire, dit que le prophète rentra en pleurant de joie lorsque les témoins eurent vu les plaques sous la direction d’un ange de Dieu, parce que, dit-il : « Le fardeau a été levé et je ne suis plus seul12. »

3

Les trois témoins restèrent fidèles à leur témoignage du Livre de Mormon.

Les trois témoins [spéciaux] s’écartèrent et quittèrent l’Église. Oliver Cowdery et Martin Harris revinrent, demandant humblement à être membres de l’Église et tous deux moururent bon membres. David Whitmer resta hors de l’Église ; mais les trois hommes restèrent fidèles au témoignage qu’ils avaient donné au monde et qui se trouve dans chaque exemplaire du Livre de Mormon13.

Voici un témoignage de David Whitmer, donné le 19 mars 1881 à Richmond, Missouri, recopié du document original qui fut publié dans le Conservator de Richmond à cette date.

« À toutes les nations, tribus, langues et peuples à qui parviendra la présente,

« Un certain John Murphy de Polo [comté de Caldwell], Missouri, ayant prétendu que j’aurais, en conversant avec lui l’été dernier, renié mon témoignage en tant que l’un des trois témoins du Livre de Mormon,

« à cette fin, pour qu’il me comprenne maintenant s’il ne m’a pas compris alors, et afin que le monde connaisse la vérité, je souhaite, maintenant que je me trouve pour ainsi dire au crépuscule de ma vie et dans la crainte de Dieu, faire une fois pour toutes cette déclaration publique :

« Que jamais, à aucun moment, je n’ai renié le témoignage ou une partie quelconque du témoignage qui, il y a si longtemps, a été publié dans ce livre, étant l’un des trois témoins.

« Les personnes qui me connaissent le mieux sauront que j’ai toujours adhéré à ce témoignage, et afin que personne ne s’y trompe ou ne doute de ma position actuelle à ce sujet, j’affirme à nouveau la véracité de toutes mes déclarations telles qu’elles ont alors été faites et publiées14. »

Je voudrais maintenant dire quelques mots de Martin Harris… Tout en restant fidèle à son témoignage du Livre de Mormon, il fut mécontent de l’Église pendant de nombreuses années. Mais quelque temps après l’arrivée des saints en Utah, quelques-uns de nos bons frères partirent à sa recherche, le trouvèrent, ranimèrent ses sentiments et le ramenèrent. Il se rendit dans la vallée du lac Salé, fut rebaptisé et y vécut pendant un certain nombre d’années, rendant son témoignage parmi les colonies. Il mourut et fut enterré [à Clarkston, en Utah].

Venons-en maintenant à Oliver Cowdery. Qu’advint-il d’Oliver Cowdery, le plus important des trois, qui fut si souvent avec Joseph Smith lors de l’apparition d’anges et du rétablissement de clés ? Qu’advint-il de lui ? Il quitta l’Église et devint extrêmement aigri, mais ne nia jamais le témoignage. Certains ont dit que oui, mais ce n’est pas vrai. Il fut toujours fidèle à ce témoignage… 

Lorsque les saints furent chassés de Nauvoo, se trouvaient dans les plaines et que l’avenir paraissait des plus sombres (Sidney Rigdon disait qu’ils étaient en route pour leur destruction et qu’il n’y avait pas d’espoir pour eux, et les journaux disaient qu’ils ne pourraient survivre !), c’est dans ces conditions qu’Oliver Cowdery… demanda à rentrer dans l’Église… On le reçut et il se préparait à partir en mission pour la Grande Bretagne lorsqu’il tomba malade et mourut. Il mourut chez David Whitmer, rendant témoignage de la vérité15.

4

Chaque membre de l’Église peut être un témoin du Livre de Mormon.

Ce ne sont pas là tous les témoins qui peuvent parler de la mission divine de Joseph Smith ou de la véracité du Livre de Mormon. Il est promis dans le Livre de Mormon que toutes les personnes qui désirent savoir s’il est vrai et s’il contient la parole de Dieu peuvent savoir qu’il est vrai si elles demandent d’un cœur sincère, avec une intention réelle, ayant foi au Christ, car il le leur révélera par le pouvoir du Saint-Esprit [voir Moroni 10:3-5]. Il y a des centaines de milliers de personnes qui ont mis cette promesse à l’épreuve et qui peuvent dire en toute sincérité qu’elles ont reçu cette connaissance16.

Je suis tout aussi fermement convaincu que ce Livre de Mormon que je viens de citer est la parole de Dieu et a été révélé, comme Joseph Smith a dit qu’il a été révélé, que je suis sûr d’être ici à vous regarder dans les yeux. Toute âme sur la face de la terre qui a suffisamment d’intelligence pour comprendre peut connaître cette vérité. Comment peut-elle la connaître ? Il lui suffit de suivre la formule que le Seigneur lui-même a donnée quand il a déclaré aux Juifs que les personnes qui feraient la volonté de son Père sauraient si la doctrine était de Dieu ou s’il parlait de lui-même [voir Jean 7:17]. Je témoigne au monde entier que ce livre est vrai…

Je sais que le témoignage de ces [trois] témoins que l’on trouve dans chaque exemplaire du Livre de Mormon est vrai, qu’ils se sont trouvés en la présence d’un ange de Dieu qui leur a dit que le livre, tel qu’il était traduit, était correct, que leur témoignage que Dieu leur a parlé du haut des cieux, les invitant à en rendre témoignage, est vrai et qu’il n’est pas une âme qui ne puisse recevoir ce témoignage si elle le désire. En lisant ce livre dans la prière et avec fidélité, avec le désir de connaître la vérité comme Moroni l’a déclaré par révélation, on connaîtra la vérité concernant le rétablissement de cette Écriture donnée aux anciens habitants du continent américain17.

Il me semble qu’aucun membre de l’Église ne devrait se sentir satisfait tant qu’il n’a pas lu et relu plusieurs fois le Livre de Mormon et ne l’a pas examiné à fond de manière à pouvoir rendre témoignage qu’il est réellement un ouvrage inspiré du Tout-Puissant et que son histoire est vraie… 

Aucun membre de l’Église ne peut se tenir approuvé en la présence de Dieu s’il n’a pas lu sérieusement et soigneusement le Livre de Mormon18.

Lorsque vous lisez le Livre de Mormon, vous savez que vous lisez la vérité. Pourquoi ? Parce que Dieu a commandé à des hommes d’écrire les événements au fur et à mesure qu’ils se produisaient et leur a donné la sagesse et l’inspiration pour le faire. Ainsi, les annales ont été écrites par des hommes qui croyaient en Dieu. Ces annales ne sont jamais tombées entre les mains d’apostats, mais les historiens ont écrit et parlé selon que le Saint-Esprit les y poussait et nous savons que ce qu’ils ont écrit est vrai parce que le Seigneur y a apposé le sceau de son approbation [voir D&A 17:6]19.

5

Si nous continuons à lire le Livre de Mormon sincèrement et dans la prière, il devient de plus en plus cher à notre cœur.

Toutes les personnes qui lisent sincèrement le Livre de Mormon sont impressionnées par le contenu inspiré de ses pages… Une inspiration et un sentiment de joie paisible et de satisfaction accompagnent la lecture sincère de ce livre, quand elle se fait dans un esprit de prière20.

« Une inspiration et un sentiment de joie paisible et de satisfaction accompagnent la lecture sincère de ce livre, quand elle se fait dans un esprit de prière. »

En lisant [le Livre de Mormon] je suis de plus en plus impressionné par son caractère sacré, par le message qu’il contient qui vient défendre la mission du Seigneur Jésus-Christ et l’Évangile qui a été rétabli dans la dispensation de la plénitude des temps pour le salut des âmes. Ce livre m’est de plus en plus cher, jour après jour, quand je vois se dérouler l’accomplissement des prophéties énoncées par ces prophètes qui parlent maintenant comme venant des morts et de la poussière, aux nations de la terre, les appelant au repentir, les appelant à croire au Christ21.

Idées pour l’étude et l’enseignement

Questions

  • Le président Smith a dit qu’il n’avait pas assez lu le Livre de Mormon (voir « Épisode de la vie de Joseph Fielding Smith »). Que nous enseigne cette réflexion ?

  • Dans ce chapitre, la partie 1 comprend certains des enseignements du président Smith sur les objectifs du Livre de Mormon. Comment ces objectifs se sont-ils accomplis dans votre vie ?

  • Bien qu’Oliver Cowdery, Martin Harris et David Whitmer aient quitté l’Église, aucun d’eux n’a renié son témoignage du Livre de Mormon (voir parties 2 et 3). Pourquoi est-ce important si l’on songe à leur témoignage ?

  • Le président Smith a dit que tout le monde peut être témoin du Livre de Mormon (voir partie 4). Comment avez-vous obtenu un témoignage du livre ? Que pouvez-vous faire pour faire connaître ce témoignage ?

  • Le président Smith a dit au sujet du Livre de Mormon : « Ce livre m’est de plus en plus cher jour après jour ». Est-ce vrai pour vous ? Que peut-on faire pour fortifier son témoignage du Livre de Mormon ?

Écritures apparentées

1 Néphi 6:3-5  ; 2 Néphi 29:7-8  ; Jacob 4:1-4  ; Énos 1:13  ; D&A 20:8-12

Aide pédagogique

« Témoignez chaque fois que l’Esprit vous incite à le faire et non pas seulement à la fin de chaque leçon. Donnez à vos élèves l’occasion de rendre témoignage » (L’enseignement, pas de plus grand appel, 1999, p. 45).

Afficher les références

    Notes

  1.   1.

    Conference Report, oct. 1961, p. 18.

  2.   2.

    Conference Report, oct. 1949, p. 89 ; voir aussi Doctrine du salut, dir. de publ. Bruce R. McConkie, 3 vol., 1954-1956, 3:208.

  3.   3.

    Conference Report, oct. 1956, p. 20 ; voir aussi Moroni 10:3-5.

  4.   4.

    « Origin of the First Vision », Improvement Era, avr. 1920, p. 503 ; voir aussi Doctrine du salut 3:189.

  5.   5.

    Church History and Modern Revelation, 1953, 1:31-32.

  6.   6.

    « Predictions in the Bible Concerning the Book of Mormon », Improvement Era, sept. 1923, p. 958-959 ; voir aussi Doctrine du salut, 3:206-207.

  7.   7.

    Conference Report, oct. 1970, p. 8.

  8.   8.

    « Testimonies of the Witnesses to the Book of Mormon », Improvement Era, sept. 1927, p. 950 ; voir aussi Doctrine du salut, 1:193.

  9.   9.

    Doctrine du salut, 1:193 ; italiques supprimés.

  10.   10.

    Conference Report, oct. 1956, 19-20.

  11.   11.

    « Testimonies of the Witnesses to the Book of Mormon » p. 952-953 ; voir aussi Doctrine du salut, 3:207-208.

  12.   12.

    Voir Doctrine du salut, 1:199-200.

  13.   13.

    « Testimonies of the Witnesses to the Book of Mormon », p. 952 ; voir aussi Doctrine du salut, 3:207.

  14.   14.

    Conference Report, oct. 1956, p. 20.

  15.   15.

    Doctrine du salut, 1:213-214.

  16.   16.

    « Testimonies of the Witnesses to the Book of Mormon », p. 953 ; voir aussi Doctrine du salut, 3:208.

  17.   17.

    Conference Report, oct. 1949, p. 89 ; voir aussi Doctrine du salut, 3:208.

  18.   18.

    Conference Report, oct. 1961, p. 18.

  19.   19.

    « History and History Recorders », Utah Genealogical and Historical Magazine, avr. 1925, p. 55 ; voir aussi Doctrine du salut, 2:191.

  20.   20.

    « Origin of the First Vision », p. 503.

  21.   21.

    Conference Report, avr. 1925, p. 73.