Chapitre 21 : Aimer Dieu plus que le monde

Enseignements des présidents de l’Église : Lorenzo Snow, 2011


« Nous devons atteindre… un niveau plus élevé : nous devons aimer Dieu plus que nous aimons le monde. »

Épisodes de la vie de Lorenzo Snow

Peu après le baptême et la confirmation de Lorenzo Snow, à Kirtland (Ohio, États-Unis), un certain nombre de saints des derniers jours, y compris des dirigeants de l’Église, se retournèrent contre Joseph Smith, le prophète. D’après frère Snow, cette apostasie fut alimentée par la spéculation ou, en d’autres termes, des risques financiers considérables pris dans l’espoir d’un enrichissement rapide. Aveuglés par leur désir d’obtenir les choses temporaires du monde, des gens se détournèrent des bénédictions éternelles de l’Évangile.

Une cinquantaine d’années plus tard, alors qu’il était président du Collège des douze apôtres, frère Snow s’adressa à un groupe de saints des derniers jours de Logan (Utah, États-Unis). Il leur parla de l’adversité dont il avait été témoin à Kirtland et les avertit qu’ils allaient bientôt connaître des épreuves semblables : « Il va rapidement arriver quelque chose qui vous éprouvera, peut-être plus que jamais auparavant. Cependant, tout ce que nous avons à faire maintenant, c’est voir où se trouvent nos fautes et nos faiblesses, si nous en avons. Si nous avons été infidèles dans le passé, renouvelons nos alliances avec Dieu et décidons, par le jeûne et la prière, que nous obtiendrons le pardon de nos péchés, afin que l’Esprit du Tout-Puissant repose sur nous, afin d’échapper peut-être aux tentations puissantes qui approchent. Le nuage se fait de plus en plus noir. Vous voyez ce qui a découlé de l’esprit de spéculation qui régnait à Kirtland. Prenez donc garde1. »

Parce que les avertissements du président Snow continuent de s’appliquer aux saints des derniers jours d’aujourd’hui, ce chapitre contient une grande partie de son sermon aux saints de Logan. Il a dit : « Peut-être quelques mots concernant notre situation à cette époque [à Kirtland] s’avéreront-ils profitables pour nous à l’avenir, peut-être pourrons-nous en tirer quelques leçons utiles2. » [Voir la première idée de la page 272.]

Enseignements de Lorenzo Snow

Quand ils laissent l’esprit du monde envahir leur esprit et leur cœur, les gens tournent le dos aux principes éternels.

Je me souviens très clairement des temps troublés que nous avons connus à Kirtland… là où résidait le prophète de Dieu, là où Dieu lui-même, c’est-à-dire Jésus, le Fils de Dieu s’est montré dans sa gloire. Il s’est tenu sur la balustrade de la chaire du temple, qui avait été construit par commandement. Sous ses pieds se trouvait un pavement d’or pur, d’une couleur semblable à l’ambre. Ses cheveux étaient blancs comme la neige immaculée. Son visage brillait comme le soleil dans toute sa force. Sa voix était comme le bruit du déferlement des eaux. [Voir D&A 110.] Cette manifestation merveilleuse s’est produite dans le temple qui avait été érigé en son honneur. J’étais à Kirtland à cette époque où nous avons connu des situations qu’il me semble parfois que nous commençons maintenant à revivre. La situation dans laquelle se trouvaient les saints des derniers jours à cette époque était particulière. Du moins, les effets qu’elle produisait sur les gens étaient d’une nature particulière… À cette époque, un esprit de spéculation se répandait dans l’esprit des habitants de ce pays. Il y avait des spéculations monétaires, des spéculations bancaires, des spéculations concernant les terres, des spéculations sur les lotissements urbains, des spéculations dans de nombreux autres domaines. Cet esprit de spéculation provenait du monde et déferla sur le cœur des saints comme une grande vague ou un torrent impétueux et beaucoup tombèrent et apostasièrent3.

Certains d’entre eux [les saints de Kirtland] commencèrent à spéculer. Ils oublièrent leur religion. Ils oublièrent les principes qui leur avaient été révélés. Beaucoup tombèrent dans l’esprit de l’époque et furent emportés par la spéculation. Des problèmes surgirent (l’envie et la discorde) et, n’étant pas satisfait d’eux, le Seigneur apporta la destruction parmi eux et la colonie qu’ils avaient créée se désintégra4.

Juste avant cette grande apostasie, le Seigneur avait déversé de merveilleuses bénédictions sur le peuple. Les dons de l’Évangile, les richesses de l’éternité, avaient été répandus d’une manière remarquable. Des anges leur avaient rendu visite. Comme je l’ai déjà fait remarquer, le Fils de Dieu avait parlé avec ses serviteurs. Lors de la consécration du temple, les bénédictions que le peuple avait reçues étaient merveilleuses. Pendant cette époque riche de faveurs divines, j’ai moi-même assisté aux diverses réunions qui se tenaient au temple. Nous avions des réunions de prière, des réunions de témoignage, et les témoignages que les frères et les sœurs rendaient étaient magnifiques. Ils prophétisaient, ils parlaient en langues et ils avaient le don d’interpréter les langues dans une mesure remarquable. Ces bénédictions étaient communes à presque tout le peuple de Kirtland. Les gens avaient alors le cœur dévoué. Ils avaient l’impression de pouvoir sacrifier tout ce qu’ils possédaient. Ils avaient le sentiment de demeurer pratiquement dans la présence de Dieu et il était naturel qu’ils aient ce sentiment en étant sous des influences si merveilleuses.

Les saints des derniers jours avaient toutes ces bénédictions et de nombreuses autres que je n’ai pas le temps d’énumérer juste avant l’époque où cet esprit de spéculation commença à se répandre dans le cœur des gens. On aurait pu imaginer qu’après avoir reçu ces merveilleuses manifestations, aucune tentation n’aurait pu renverser les saints. Mais c’est ce qui arriva et ils furent dispersés, aurait-on dit, aux quatre vents.

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’esprit de spéculation se répandit dans le Collège des douze apôtres et dans celui des sept présidents des soixante-dix. En fait, il n’y avait pas un collège dans l’Église qui ne soit plus ou moins touché par cet esprit de spéculation. À mesure que cet esprit augmentait, la désunion suivait. Les frères et les sœurs commencèrent à se diffamer mutuellement et à se quereller les uns avec les autres, parce que leurs intérêts n’étaient pas en harmonie.

En sera-t-il de même pour les saints des derniers jours à qui je m’adresse en ce moment ? J’ai bien peur que cela se produise mais ce n’est pas à moi de dire à quel point cela vous touchera. Vous aurez cependant cette expérience. Et il est peut-être tout à fait nécessaire que vous l’ayez…

À l’époque de Kirtland, la moitié du collège des apôtres est tombée du fait de ces mauvaises influences. C’est cette spéculation, cet amour pour l’or (le dieu du monde) qui a produit ce triste effet. Et si cela a eu cet effet sur ceux qui détenaient la plus haute prêtrise qui soit sur la terre, quelle incidence cela aura-t-il sur nous qui, peut-être, n’avons pas eu l’intelligence, la connaissance et l’expérience qu’ils avaient ?…

Vous êtes un bon peuple… Dieu vous aime. Il se réjouit de votre justice et il ne voudrait pas voir les scènes qui se sont déroulées… à Kirtland. Il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. Nous avons dans les mains le pouvoir de nous préserver de ce qui a divisé les saints de Kirtland et qui a renversé la moitié des Douze. Le Seigneur ne souhaite pas, qu’à notre époque moderne, l’on soit de nouveau témoin de ce genre de situations5.

Les saints des derniers jours devraient être trop avancés sur le chemin de la sagesse et de l’intelligence pour tomber dans des pièges de cette nature. Cela ne paye pas. Cela ne servira à personne de tourner le dos à ces principes glorieux et à ces choses que nous avons reçues des mondes éternels. Cela ne nous servira à rien de tourner le dos à ces choses, de nous embrouiller et de nous consacrer aux choses misérables du monde. Nous n’en retirerons aucun profit. Quelles que soient les tentations qui puissent survenir ou que nous devions maintenant affronter, nous devons écouter l’histoire du passé et ne pas nous laisser vaincre. Sinon, nous le regretterons beaucoup6. [Voir la deuxième idée de la page 272.]

Nous avons fait alliance de nous soustraire à l’influence du monde et de nous consacrer au royaume de Dieu.

Le dieu du monde est l’or et l’argent. Le monde adore ce dieu. Il est tout-puissant pour eux, même s’ils ne veulent peut-être pas le reconnaître. Selon la providence de Dieu, il est prévu que les saints des derniers jours montrent s’ils ont si bien avancé dans la connaissance, dans la sagesse et dans le pouvoir de Dieu qu’ils ne peuvent être vaincus par le dieu du monde. Nous devons arriver à ce stade. Nous devons également atteindre un niveau plus élevé : nous devons aimer Dieu plus que nous aimons le monde, plus que nous aimons l’or ou l’argent, et aimer notre prochain comme nous-mêmes7.

Si nous… ne respectons pas les alliances que nous avons contractées, c’est-à-dire d’utiliser notre temps, nos talents et nos capacités pour l’édification du royaume de Dieu sur la terre, comment pouvons-nous raisonnablement nous attendre à nous lever le matin de la première résurrection en faisant partie de la grande œuvre de rédemption ? Si, par notre attitude, nos habitudes et nos façons d’agir, nous imitons le… monde, nous identifiant ainsi au monde, pensez-vous, mes frères, que Dieu nous accordera les bénédictions que nous souhaitons hériter ? Je vous le dis, il ne le fera pas !… Nous devons nous construire dans la justice des cieux et implanter dans notre cœur la justice de Dieu. Le Seigneur a dit par l’intermédiaire du prophète Jérémie : « Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » [Jérémie 31:33.] C’est ce que le Seigneur essaye de faire et c’est ce qu’il accomplira en nous si nous nous conformons à sa volonté8.

Je remercie Dieu qu’en ces temps de corruption et de méchanceté dans le monde, nous ayons des hommes et des femmes saints et justes qui consacrent à sa louange et à sa gloire ces talents supérieurs qu’il leur a accordés. Je pourrais ajouter qu’il y a des milliers de femmes et d’hommes vertueux et honorables que le Seigneur a rassemblés d’entre les nations, qui sont également disposés à consacrer leur temps et leurs talents pour participer à l’accomplissement de l’œuvre de Dieu dans l’intérêt de ses enfants9. [Voir la troisième idée de la page 272.]

Nous suivons l’exemple du Sauveur quand nous refusons de troquer les gloires de l’éternité contre les richesses du monde.

Vous pouvez vous attendre… à rencontrer, sur le chemin de la vie, des obstacles qui mettront vos meilleures résolutions à rude épreuve. Certains d’entre vous seront peut-être tentés de dévier du chemin de la vérité et de l’honneur et, comme Ésaü, voudront abandonner les gloires de l’éternité pour quelques moments éphémères de satisfaction et de plaisir [voir Genèse 25:29-34]. Dans ce cas… saisissez l’occasion de suivre l’exemple de notre Sauveur, qui a répondu à son tentateur, quand ce dernier lui a offert la gloire de ce monde s’il s’abaissait à un acte de folie : « Retire-toi, Satan ! » [Voir Matthieu 4:8-10.]10

En pensant à la vie, je me dis que la durée de ce monde est courte comparée à l’éternité, que notre intelligence, la divinité qui est en nous, a toujours existé, n’a jamais été créée et existera pendant toute l’éternité [voir D&A 93:29]. Au regard de ces faits, il nous appartient à nous, qui sommes des êtres intelligents, de nous rendre compte que cette vie se terminera dans quelques jours et qu’alors viendra la vie qui est éternelle. Et, dans la mesure où nous aurons respecté les commandements, nous aurons un avantage sur les personnes qui ne se seront pas améliorées11.

L’Évangile unit le cœur de toutes les personnes qui y adhèrent. Il ne fait pas de différence, il ne connaît pas de différence entre les riches et les pauvres. Nous sommes tous unis comme une seule personne pour accomplir les devoirs qui nous incombent… Je vous pose la question suivante : Qui possède quoi que ce soit qu’il puisse vraiment appeler sien parmi les biens de ce monde ? Je n’ai pas la prétention de le faire. Je suis simplement un intendant de très peu de choses et je suis responsable devant Dieu de la manière dont j’en dispose. Les saints des derniers jours ont reçu la loi de l’Évangile par les révélations de Dieu et elle est si clairement écrite que tous peuvent comprendre. Si nous comprenons les engagements que nous avons pris lorsque nous sommes entrés dans cette alliance par le baptême pour la rémission des péchés, nous devons toujours être conscients du fait que cette loi exige de nous que nous cherchions premièrement le royaume de Dieu et que l’utilisation de notre temps, de nos talents et de nos capacités soit soumise à ses intérêts [voir Matthieu 6:33 ; 3 Néphi 13:33]. S’il n’en était pas ainsi, comment pourrions-nous espérer par la suite, quand cette terre sera devenue la demeure de Dieu et de son Fils, hériter de vies éternelles et vivre et régner avec lui ?

Qui peut dire que les riches ou les personnes qui ont beaucoup de talents ont plus d’espoir et de chances d’hériter de ces bénédictions que les pauvres ou les gens qui n’ont qu’un seul talent ? D’après ce que je comprends, l’homme qui travaille dans un atelier (qu’il soit tailleur, charpentier, cordonnier ou d’un tout autre domaine) qui vit en accord avec la loi de l’Évangile et qui est honnête et fidèle dans son appel, est tout autant qualifié à recevoir ces bénédictions ainsi que toutes les bénédictions de la nouvelle alliance éternelle qu’un autre homme. Par sa fidélité, il possédera des trônes, des principautés et des puissances et ses enfants seront aussi nombreux que les étoiles dans le firmament ou que les grains de sable au bord de la mer. Qui, je vous le demande, a de plus grandes perspectives que celle-là12 ? [Voir les troisième et quatrième idées page 273.]

Idées pour l’étude et l’enseignement

Réfléchissez à ces idées pendant votre étude du chapitre ou lorsque vous vous préparez à enseigner. Vous trouverez des aides supplémentaires aux pages vii à x.

  1. 1.

    Réfléchissez au récit des pages 265-266. Qu’y a-t-il dans l’amour du monde qui conduit les gens à oublier leur religion ? Comment pouvons-nous pourvoir à nos besoins temporels sans tomber dans le matérialisme ?

  2. 2.

    Méditez au sujet de la partie [commençant à la page 266]. Comment notre amour pour Dieu peut-il nous aider à éviter d’être vaincus par le monde ?

  3. 3.

    Le président Snow enseigne que nous avons fait alliance d’utiliser « notre temps, nos talents et nos capacités pour l’édification du royaume de Dieu sur la terre » (page 269). Pensez à ce que vous pouvez faire pour respecter cette alliance.

  4. 4.

    Relisez la dernière partie du chapitre. De quelles façons les vérités suivantes peuvent-elles nous aider à respecter nos alliances ? « La durée de ce monde est courte comparée à l’éternité. » Personne ne peut vraiment appeler siens les biens de ce monde.

Écritures apparentées : Matthieu 6:19-24 ; Jean 17:15 ; 1 Jean 2:15-17 ; Jacob 2:13-19 ; Mormon 8:35-39 ; D&A 38:39 ; 63:47-48 ; 104:13-18

Aide pédagogique : Les discussions en petits groupes donnent « l’occasion à un grand nombre de personnes de prendre la parole dans une leçon. Les personnes qui ont tendance à hésiter à prendre la parole peuvent exprimer, dans un petit groupe, des idées qu’elles ne donneraient pas devant toute la classe » (voir L’enseignement, pas de plus grand appel, p. 164).

Même après les grandes manifestations qui ont eu lieu dans le temple de Kirtland, beaucoup de saints de cette ville sont tombés dans l’apostasie.

Comme le jeune homme riche qui a parlé avec le Sauveur (voir Matthieu 19:16-22), certaines personnes de nos jours sont tentées de se détourner des personnes dans le besoin.

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  2.   2.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  3.   3.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  4.   4.

    Deseret News, 11 avr. 1888, p. 200 ; tiré d’une paraphrase détaillée d’un discours donné par Lorenzo Snow lors de la conférence générale d’avril 1888.

  5.   5.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  6.   6.

    Deseret News, 11 avril 1888, p. 200.

  7.   7.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  8.   8.

    Deseret News: Semi-Weekly, 23 janv. 1877, p. 1.

  9.   9.

    Deseret Semi-Weekly News, 4 juin 1889, p. 4.

  10.   10.

    Eliza R. Snow Smith, Biography and Family Record of Lorenzo Snow, 1884, p. 486.

  11.   11.

    Brigham City Bugler, Supplement, 1er août 1891, p. 2.

  12.   12.

    Deseret News: Semi-Weekly, 23 janv. 1877, p. 1.