Les finances familiales

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous apprendre à gérer nos finances.

Utiliser nos ressources avec sagesse

«A l’Eternel la terre et ce qu’elle renferme» (Psaumes 24:1).

Brigham Young a dit: «Le Seigneur a donné une bonne portion à ce peuple… Mais cela ne nous appartient pas, et tout ce que nous avons à faire, c’est d’essayer de découvrir ce que le Seigneur veut que nous fassions de ce que nous possédons, et puis le faire.» Il a ajouté que nous devrions le faire «par notre foi, notre patience et notre industrie» (Discours de Brigham Young, p. 310).

• Qu’est-ce que le Seigneur nous a donné pour subvenir aux besoins de notre famille? En quoi les ressources de votre famille dépendent-elles de ce que le Seigneur a prévu lorsqu’il a créé la terre?

Le Seigneur nous a donné la plénitude de la terre. Les hommes ont inventé l’argent comme moyen de se payer les choses qui viennent de la terre. «L’argent peut être tout ce que les gens conviennent d’accepter en échange de ce qu’ils vendent ou du travail qu’ils fournissent» (World Book Encyclopedia, 1977, 13:588). L’argent est une mesure de valeur. Toutes les cultures ont une forme de monnaie. Nous devons apprendre à nous en servir comme le Seigneur le voudrait.

Prévoir l’usage de nos ressources

L’argent peut être un moyen de faire le bien. Le Seigneur veut que nous vivions bien. Il veut que nous nous occupions de notre famille et que nous contribuions à son œuvre sur la terre. Lorsque nous gérons notre argent de façon avisée, l’utilisant comme il le désire, il nous bénit pour que nous puissions satisfaire nos besoins. Nous devons apprendre à gérer notre argent. Nous devons nous préparer à dépenser cet argent avec sagesse. Notre manière d’utiliser l’argent traduit notre attitude vis-à-vis des autres, vis-à-vis du Seigneur et de son œuvre et vis-à-vis de nous-mêmes. Cela montre également si nous sommes généreux ou égoïstes, économes ou dépensiers.

• Lisez Luc 14:28–30. Que faut-il faire avant de dépenser de l’argent?

• Montrez l’aide visuelle 21-a, «Famille discutant de son budget».

La famille doit prévoir ensemble comment elle dépensera son argent. C’est ce qu’on appelle établir un budget. Cela nous permet de contrôler les dépenses. Cela nous empêche de dépenser de l’argent pour des choses sans importance. Toutes les sociétés qui réussissent opèrent avec un budget. L’Eglise, elle aussi, utilise un budget.

Chaque famille aura son propre budget. Ce qui compte pour une famille peut ne pas avoir d’importance pour une autre. Nous devons décider ce qui importe le plus pour la nôtre. Nous devons nous fixer des objectifs financiers. Nous pouvons le faire chez nous lors d’un conseil de famille.

L’un des grands commandements que nous avons reçus est la loi de la dîme. En tant que saints des derniers jours, nous devons la considérer comme prioritaire dans notre budget. Le Seigneur nous bénira si nous respectons ce commandement. Lorsque nous payons régulièrement un dixième de notre revenu pour la dîme, nous sommes sûrs que le Seigneur nous bénira à sa manière (voir Malachie 3:10 et Matthieu 6:33). Il est réconfortant de savoir que le Seigneur se soucie de notre bien-être temporel. Il nous bénit si nous agissons honnêtement et si nous montrons que nous sommes disposés à mettre le royaume de Dieu à la première place.

Le budget

• Montrez l’aide visuelle 21-b, «Exemple de feuille de budget».

La première phase d’établissement du budget consiste à additionner toutes nos ressources. Il faut savoir combien nous gagnons au total chaque mois.

• Inscrivez au tableau: Revenu total

Puis nous retirons 10 % de ce revenu total pour la dîme.

• Inscrivez au tableau: Dîme: 10 %

L’étape suivante consiste à mettre de l’argent de côté pour les dons à l’Eglise, entre autres les offrandes de jeûne et le fonds missionnaires.

• Inscrivez au tableau: Dons à l’Eglise

Lorsque nous avons payé la dîme et les autres dons à l’Eglise, nous devrions mettre un peu d’argent de côté pour l’épargne. Les dirigeants de l’Eglise suggèrent que nous essayions de mettre de côté chaque mois autant d’argent que nous dépensons pour la dîme, c’est-à-dire 10 % (voir le Manuel de la Société de Secours pour 1977–1978, leçon d’arts ménagers n° 2). Si nous avons des problèmes d’argent, nous réduirons nos économies mais il nous faut économiser un peu tous les mois. Nous utiliserons nos économies en cas de difficulté imprévue, perte d’emploi, maladie ou accident, par exemple. Nous devons également épargner pour faire une mission, poursuivre des études, aller au temple ou pour d’autres buts à long terme.

• Inscrivez au tableau: Epargne

Si nous ne sommes pas en mesure de mettre beaucoup d’argent de côté, nous pouvons nous appliquer à être économes à la maison. Nous pouvons exploiter nos capacités personnelles. Cela nous permettra d’économiser pas mal d’argent. Nous pouvons jardiner pour produire une partie de notre nourriture. Nous pouvons réutiliser de vieux vêtements en les recoupant et les assemblant dans un autre style. Nous pouvons faire de nouveaux meubles avec les anciens, des jouets neufs avec des cageots, des bûches, des chutes de bois et de tissu et des boutons. En réutilisant les vêtements et en reconstruisant des meubles, nous pouvons nous procurer beaucoup de choses par nous-mêmes.

• Montrez l’aide visuelle 21-c, «On peut fabriquer soi-même du mobilier à peu de frais».

• Demandez aux sœurs de montrer les articles qu’elles ont apportés. Demandez-leur comment elles les ont fait pousser ou les ont fabriqués.

Notre budget pourvoira ensuite aux besoins élémentaires de la vie: nourriture, habillement et logement. La somme que nous y consacrerons variera selon notre capacité à faire des économies et le nombre de personnes dans la famille. Si celle-ci achète des aliments préparés et emballés dans le commerce, elle dépensera plus. Les personnes qui achètent les ingrédients pour les cuisiner elles-mêmes et qui accommodent les restes ou qui mangent les produits de leur jardin, dépensent moins. Savoir acheter c’est surveiller les réclames, acheter uniquement ce dont on a besoin et éviter le luxe. En transformant de vieux vêtements ou en achètant du tissu en solde pour en faire, on dépense moins qu’en achètant du prêt-à-porter. Certaines familles mettent de l’argent de côté en vivant dans des maisons peu coûteuses.

• Inscrivez au tableau Nourriture, Vêtements, Logement

La famille doit aussi prévoir des dépenses dans bien d’autres domaines, par exemple les soins médicaux. Voici d’autres dépenses courantes: transport, chauffage, électricité, eau. Ce sont les charges.

• Notez au tableau: Soins médicaux, Transport, Charges

Avec l’argent qui reste nous pouvons financer ce que nous aimerions avoir, mais dont nous n’avons pas réellement besoin. Ce peut être des vacances en famille, des cadeaux, le cinéma, etc.

• Inscrivez au tableau: Autre

S’il ne reste plus d’argent, ou s’il n’y en a pas assez pour tout ce qui est nécessaire, nous devrons modifier les sommes prévues dans différents domaines. Lorsque nous aurons décidé comment nous dépenserons notre argent, nous devrons nous tenir à notre budget. Quand nous aurons dépensé tout l’argent prévu dans un domaine, nous ne devrons plus lui consacrer de dépense jusqu’à la prochaine rentrée d’argent. Si nous devons faire face à une urgence, nous emprunterons de l’argent au domaine le moins important de notre budget.

Le mois suivant nous pouvons décider de faire un budget différent du premier. Notre budget doit répondre aux besoins de notre famille. En tenant un budget, nous nous rendrons compte qu’il nous aide à utiliser notre argent avec sagesse.

• Quelles bénédictions retirons-nous de l’application d’un budget? Pourquoi est-il important d’apprendre à nos enfants à gérer l’argent? Comment peut-on le faire?

Eviter les dettes

• Lisez Doctrine et Alliances 104:78. Pourquoi, à votre avis, le Seigneur nous demande-t-il d’éviter l’endettement?

J. Reuben Clark fils nous a également conseillé:

«Evitons les dettes comme la peste; si nous avons des dettes, remboursons les maintenant; aujourd’hui sinon demain.

«Vivons strictement selon nos moyens et économisons un peu» (Conference Report, avril 1937, p. 26).

Nous pouvons réduire nos dettes en les incluant dans le budget. Peut-être devrons nous consacrer moins d’argent à d’autres domaines, mais nos prophètes nous ont dit d’éviter les dettes. Exception faite de l’achat d’un logement ou d’autre chose de très important, nous devons éviter d’acheter à crédit. Si nous devons de l’argent, nous devons le rembourser comme promis, et être honnêtes dans tous nos rapports avec autrui.

N. Eldon Tanner nous met en garde contre l’un des grands dangers de l’endettement: «On ne peut être heureux de vivre si on est tellement endetté qu’on ne sait pas comment s’en sortir. Cela cause des frictions dans la famille, des inquiétudes et des soucis, et parfois le divorce, uniquement parce que les gens ne vivent pas selon leurs moyens» (cité dans le Manuel de Société de Secours pour 1977–1978, leçon d’arts ménagers n° 12).

• Quelles bénédictions retire-t-on du fait de n’avoir pas de dettes?

Conclusion

Le Seigneur nous a donné la terre pour que nous puissions subvenir à nos besoins. Il veut que nous prospérions. Si nous gérons notre argent avec sagesse et si nous mettons le royaume de Dieu à la première place de notre vie, le Seigneur nous bénira financièrement et spirituellement.

Tâche

Prévoyez un moment pour établir un budget pour le mois prochain. Le père et la mère peuvent discuter du budget avec leurs enfants pendant un conseil de famille. Si vous avez des dettes, décidez de la façon dont vous les réduirez. Efforcez-vous d’économiser chaque mois.

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Demandez à trois ou quatre sœurs d’apporter un article produit à la maison: un fruit ou un légume du jardin, un vêtement, un jouet ou un objet de décoration fait par ses soins.

  2. 2.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.