La prévention de la maladie

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous rappeler qu’il faut appliquer les principes de prévention de la maladie pour rester en bonne santé.

Nous devons apprendre comment rester en bonne santé

Jadis, les gens ne connaissaient pas la cause des maladies. Ils croyaient qu’elles étaient causées par de mauvaises actions, un manque de sacrifices, ou par des sorts que d’autres personnes leur auraient jetés. Après les avoir étudiées durant des centaines d’années, savants et médecins connaissent à présent l’origine de nombreuses maladies. Nous avons acquis beaucoup de connaissances depuis que l’Evangile a été rétabli ici-bas, en 1830. Depuis cette époque, l’Esprit du Seigneur s’est déversé sur la terre. Bien des découvertes ont été faites pour que nous puissions être en bonne santé.

Les adultes doivent savoir comment rester en bonne santé et agir dans ce sens. Nous devons aussi l’enseigner à nos enfants. Nous devons leur apprendre à avoir une attitude propice à la santé. Dans certains pays, les parents disent à leurs enfants qu’ils auront des piqûres s’ils ne sont pas sages. C’est stupide, car les enfants en déduisent que les soins sanitaires sont une punition.

Dans cette leçon, nous allons examiner des habitudes qui nous aident à rester en bonne santé.

Réduire la présence des microbes contribue à la prévention des maladies

Les microbes sont de petits organismes vivants qui peuvent provoquer des maladies. Certains d’entre eux passent d’une personne à l’autre. D’autres sont transmis de l’animal à l’homme. Les microbes occasionnent beaucoup de maladies quand ils pénètrent dans le corps. Ils vivent et se développent bien dans les endroits chauds, humides et sombres. Ils se multiplient auprès des animaux ou des excréments animaux et humains. Nous devons éliminer les conditions favorables aux microbes.

• Que peut-on faire pour éliminer ces conditions? Ajoutez les propositions suivantes à celles que feront les sœurs:

Empêcher les insectes de rentrer dans la maison

On peut le faire en plaçant des moustiquaires aux fenêtres et aux portes, là où c’est possible. Ces moustiquaires doivent être entretenues pour rester en bon état, particulièrement quand il fait chaud.

Nettoyer les endroits où les microbes peuvent se loger

Les endroits de la maison où nous cuisinons, nous nous lavons, et où nous faisons la lessive, sont souvent humides. Il y a des moyens de rendre ces lieux plus secs. Les pièces humides posent un problème, particulièrement si elles sont chaudes. Bien que la lumière du soleil réchauffe, elle contribue à la prévention des microbes.

• Quels articles peut-on exposer au soleil de temps en temps afin de les débarrasser des microbes?

Se débarrasser correctement des excréments animaux et humains

Les microbes vivent dans les excréments animaux et humains. Quand ceux-ci restent à découvert, les mouches s’y posent et ramassent des microbes qui se logent sur les minusculespoils de leurs pattes. Quand les mouches se posent ailleurs, les microbes peuvent tomber.

• Comment peut-on se débarrasser des excréments animaux et humains? (Utilisez des latrines ou des toilettes pour les excréments humains. Gardez les animaux dans un enclos. Enterrez les excréments des animaux herbivores dans le jardin. Couvrez les détritus avec de la terre, un grillage aux mailles serrées ou un couvercle pour que les mouches ne puissent pas y accéder.)

Protéger la nourriture contre les insectes

Mettez la nourriture qui n’est pas consommée dans un placard où les insectes ne peuvent pas l’atteindre. Dans un endroit froid si vous en avez un. Un réfrigérateur, une glacière ou une cave feront l’affaire. Comme certains microbes peuvent être transportés par l’air, nous devons protéger également les aliments du vent. Dans certaines régions tropicales, il vaut mieux mettre les aliments dans un garde-manger.

Les vaccins contribuent à la prévention des maladies

Nous pouvons nous protéger, nous et notre famille, en nous faisant vacciner contre certaines maladies. Pour certains cas, nous n’aurons besoin que d’une seule injection. Mais pour d’autres, il faudra plusieurs piqûres, à intervalles réguliers. La poliomyélite était très répandue autrefois. Mais il y a quelques années, un savant a découvert le moyen d’en protéger les gens. Il a fabriqué un vaccin anti-polio. Les personnes qui se font vacciner sont immunisées contre cette maladie, qui a jadis tué beaucoup de gens et en a rendu infirmes beaucoup plus encore. Dans la plupart des régions du monde, les gens peuvent se faire vacciner dans un dispensaire ou chez le médecin.

• Quelles sont les maladies courantes dans votre région? Quels vaccins les médecins ou le personnel médical du dispensaire recommandent-ils? A quel rythme doit-on les faire? Que pouvez-vous faire pour que les membres de votre famille reçoivent les vaccins nécessaires? Dites aux sœurs où et quand les vaccins sont administrés. Suggérez aux sœurs de décider d’un moment où elles iront se faire vacciner.

• Montrez l’image 24-a, «Résistance et immunité à la maladie». Laissez aux sœurs le temps d’examiner le tableau dans leur manuel.

Une bonne hygiène contribue à la prévention des maladies

• Montrez l’aide visuelle 24-b, «Une jeune femme avisée dort suffisamment, prend des repas nourrissants, se brosse les dents correctement au moins deux fois par jour et se lave souvent les mains».

Nous pouvons acquérir de bonnes habitudes qui nous vaudront une meilleure santé. Par exemple dormir suffisamment la nuit, manger des aliments variés et faire de l’exercice quotidiennement. Nous acquerrons aussi de bonnes habitudes pour éliminer les sécrétions. Il s’agit de se laver régulièrement, de se brosser les dents et d’utiliser un fil dentaire après chaque repas, de se laver les mains après être allé aux toilettes, de se couvrir le nez et la bouche pour éternuer, etc. Dans les pays tropicaux, tout le monde doit porter des sandales ou des chaussures pour empêcher les infections.

• Demandez aux sœurs de raconter comment elles ont appris ou comment elles ont enseigné aux membres de leur famille à avoir une bonne hygiène.

En cas de maladie

La maladie affecte généralement notre bien-être ou l’aspect et les réactions du corps. Un changement brutal ou extrême dénote souvent que quelque chose ne va pas. Voici quelques symptômes de maladie: douleur, fièvre, frissons, perte de l’appétit, nausée, pâleur, vertiges, faiblesse, éruption cutanée, démangeaisons, enflure, diarrhée.

Si nous tombons malades, nous devons aller au dispensaire ou chez un médecin qui nous indiquera comment nous soigner. Les bénédictions de la prêtrise peuvent également être utiles. Le Seigneur veut que nous fassions des efforts pour recevoir des bénédictions. Nous devons laisser le médecin nous indiquer le remède de la maladie. Puis nous y ajouterons de bonnes habitudes d’hygiène, la foi, des prières et des bénédictions de la prêtrise. Nous surmonterons bien des maladies si nous le faisons.

• Que pouvez-vous faire cette semaine ou aujourd’hui pour prévenir la maladie?

Conclusion

Nous sommes les servantes du Seigneur ici-bas. Pour le servir efficacement, il nous faut être en bonne santé. Nous pouvons contribuer à l’édification de Sion si nous sommes nous-mêmes en bonne santé et si nous avons des enfants qui le sont aussi.

Le Seigneur nous a fourni beaucoup de moyens de parer à la maladie. Il veut que nous soyons avisées et que nous fassions le maximum. Il veut que nous prenions soins de ceux qui sont malades. Il nous a promis que nous guérirons par la foi, la prière et le pouvoir de la prêtrise, selon sa volonté. Brigham Young a enseigné: «Cherchons donc à étendre au maximum la vie actuelle en observant toutes les lois de santé et en équilibrant comme il faut le travail, l’étude, le repos et les distractions, et ainsi nous préparer à une vie meilleure. Enseignons ces principes aux enfants» (Discours de Brigham Young, p. 187).

Tâche

Servez-vous des moyens indiqués dans la leçon pour enseigner de bonnes habitudes en matière d’hygiène à votre famille. Revoyez le tableau de l’aide visuelle 24-a.

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Contactez le cabinet médical le plus proche pour savoir quels sont les vaccins disponibles dans votre région. Sachez quand ils sont administrés, quels papiers il faut apporter, etc.

  2. 2.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.