Acquérir une qualification professionnelle

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous inciter à choisir et à acquérir une qualification professionnelle.

Les femmes doivent parfois trouver un emploi

Dans la plupart des familles, le père ou le mari travaille pour subvenir aux besoins des siens. Ce n’est cependant pas toujours le cas. Les femmes doivent également être préparées à gagner de l’argent. Beaucoup de femmes travaillent pour subvenir à leurs besoins et d’autres encore le font pour faire face à leurs propres besoins et à ceux de leur famille.

• Pour quelles raisons une femme doit-elle travailler? Ecrivez les réponses au tableau et parlez-en. Les réponses suivantes devront y figurer:

  • Son mari ou son père est mort.

  • Son mari ou son père est invalide à la suite d’une maladie ou d’un accident.

  • Elle n’est pas mariée et doit gagner sa vie.

  • Un seul salaire ne suffit pas pour subvenir aux besoins de la famille.

  • Une maladie ou une autre épreuve a créé le besoin d’un salaire supplémentaire.

Les femmes doivent se préparer à un emploi

Les femmes doivent se qualifier pour être des ménagères et pour gagner leur vie.

«Une célibataire est toujours plus heureuse si elle a une profession qui lui permet d’être utile socialement et indépendante financièrement… Toute femme mariée peut devenir veuve d’un moment à l’autre. Les biens peuvent disparaître aussi vite que le mari peut mourir. Ainsi toute femme peut se trouver dans l’obligation de gagner sa vie et de subvenir aux besoins d’enfants à charge. Si elle a été formée pour pouvoir faire face aux difficultés de la vie, elle sera beaucoup plus heureuse et elle se sentira plus en sécurité» (Camilla Kimball, «A Woman’s Préparation», Ensign, mars 1977, p. 59).

Il est recommandé aux femmes de se consacrer à élever leurs enfants, tout particulièrement s’ils sont petits. Mais elles doivent quand même se préparer à gagner leur vie. Avant que la mère de jeunes enfants ne pense à travailler à l’extérieur pour subvenir aux besoins élémentaires de sa famille, elle doit s’assurer que ces besoins sont fondés. Elle doit être convaincue qu’ils ne peuvent être satisfaits avec un budget serré et par la production familiale. Elle doit faire tout son possible pour rester à la maison avec les enfants.

«Les mères qui ont de jeunes enfants à la maison doivent utiliser la plus grande partie de leurs forces à former et à suivre leurs enfants. Elles ne doivent pas chercher à travailler à l’extérieur à moins qu’il ne soit impossible de satisfaire autrement les besoins élémentaires de la famille» (Lettre de la Première Présidence adressée à Neal A. Maxwell et à Dallin H. Oaks; citée par Dallin H. Oaks, «Insights», Ensign, mars 1975, p. 56).

• Montrez l’aide visuelle 28-a «Femme aidant son mari infirme».

La mère qui se retrouve soudain obligée de gagner le pain de sa famille en plus de ses responsabilités au foyer, a grand besoin de formation. Si elle s’y est préparée auparavant, elle aura de meilleures possibilités d’emploi et elle trouvera du travail plus rapidement.

Nous ne devons pas réclamer d’aide à l’Etat ou à un organisme si nous pouvons travailler. Victor L. Brown, ancien Evêque président de l’Eglise, a dit:

«L’assistanat, la perception de quelque chose pour rien, encourage l’oisiveté, la dépendance et détruit le respect de soi.

«La manière du Seigneur consiste à aider chacun de nous à se préparer à répondre à ses propres besoins» (Victor L. Brown, «The Church and the Family in Welfare Services», Ensign, mai 1976, p. 110).

Comment se préparer à travailler

• Parlez des moyens ci-dessous que les femmes peuvent utiliser pour se préparer à travailler. Demandez-leur de donner d’autres idées.

Les femmes seules et les jeunes filles peuvent:

  1. 1.

    Se fixer un but professionnel et faire les études nécessaires pour l’atteindre.

  2. 2.

    Suivre des cours dans la journée ou le soir pour apprendre un métier.

  3. 3.

    Chercher un emploi pour acquérir et développer un savoir-faire et de l’expérience.

  4. 4.

    S’instruire pour pouvoir assumer les responsabilités d’épouse et de mère.

  5. 5.

    Travailler bénévolement dans les hôpitaux, les associations, les écoles, etc.

  6. 6.

    Acquérir des aptitudes qu’elles pourront utiliser chez elles pour gagner de l’argent.

• Est-il possible de travailler à mi-temps près de chez vous? Pouvez-vous suivre des cours du soir pour poursuivre vos études?

Les femmes mariées qui ne sont pas obligées de travailler à présent peuvent:

  1. 1.

    Suivre des cours qui les prépareront à un métier.

  2. 2.

    Consulter écoles et services spécialisés du secteur pour être orientées vers les formations professionnelles et les possibilités d’emploi.

  3. 3.

    Travailler bénévolement dans un domaine qui leur permettra d’acquérir de l’expérience.

Bien entendu, aucune de ces activités ne doit empêcher la mère de répondre aux besoins des siens. Elle doit plutôt chercher des domaines d’activité qui l’aideront à être une meilleure mère et une meilleure maîtresse de maison. Un cours sur la gestion des finances par exemple, pourrait l’aider à trouver des moyens de mieux gérer le budget de la famille.

• De quelles manières pouvons-nous nous préparer à travailler?

Une sœur d’Amérique centrale s’est retrouvée veuve alors que le plus jeune de ses enfants avait moins d’un an. D’abord, elle s’est sentie désespérément seule. Ayant trois jeunes enfants à élever, elle savait qu’elle devait acquérir une formation professionnelle. Elle s’est inscrite à un cours de coupe et de couture afin de pouvoir travailler chez elle et rester ainsi avec ses enfants. Elle s’est tellement perfectionnée que les services d’éducation gouvernementaux lui ont demandé de donner des cours. Grâce à ses efforts et à sa bonne gestion financière, ses trois enfants ont pu aller dans de bonnes écoles et sont devenus enseignants. Cette sœur, comme beaucoup de femmes, a trouvé le moyen de développer ses talents et de les transformer en aptitude professionnelle.

Lorsque nous cherchons ce que nous pourrions faire, nous devons décider de ce que nous aimons faire. Si c’est possible, nous devons choisir ce qui nous intéresse, puis apprendre le maximum sur ce sujet. Par exemple, si nous décidons de produire quelque chose à la maison, nous devons nous efforcer de trouver un article qui se vend bien et que nous pouvons fabriquer avec un bon bénéfice. Nous pouvons montrer nos réalisations à nos amis, voisins et parents. Nous pouvons les exposer aux foires régionales et dans les boutiques de produits régionaux.

Nous devons prier constamment pour être guidées quand nous prenons des décisions. Nous devons demander à notre Père céleste de nous aider à trouver les moyens de nous préparer.

«Au lieu de chercher à savoir ce que le Seigneur va faire pour nous, demandons ce que nous pouvons faire pour nous-mêmes» (Discours de Brigham Young, p. 293).

Gagner de l’argent à la maison

• Montrez l’aide visuelle 28-b «Une femme gagne de l’argent en coupant les cheveux chez elle» et 28-d «On peut vendre des pains et des gâteaux faits à la maison».

Beaucoup de femmes ont trouvé des moyens d’utiliser leurs talents pour gagner de l’argent chez elles. C’est tout particulièrement utile quand la mère de jeunes enfants doit travailler. Voici quelques moyens de gagner de l’argent chez soi:

  1. 1.

    Confectionner des vêtements d’enfants, des rideaux, des robes de mariées, des uniformes, des articles ménagers, des animaux en peluche, des poupées et leurs habits.

  2. 2.

    Broder, tricoter, faire des couvertures piquées, faire du crochet, fabriquer des fleurs artificielles ou en faire des arrangements, faire des bijoux fantaisie, de l’orfèvrerie ou des colliers.

  3. 3.

    Décorer des gâteaux, faire des crêpes, des pièces montées, du pain, des biscuits, des bonbons, des tartes, des repas scolaires.

  4. 4.

    Garder des enfants ou organiser un jardin d’enfants chez soi.

  5. 5.

    Faire du jardinage et vendre des produits. Les produits frais du jardin sont toujours très demandés et se vendent bien. Certaines femmes qui vivent à la campagne font des confitures avec les fruits locaux. Elles les vendent sur le bord de la route ou à des magasins.

  6. 6.

    Enseigner la musique, la danse ou le dessin.

  7. 7.

    S’occuper des personnes âgées pendant la journée.

  8. 8.

    Donner des cours particuliers.

  9. 9.

    Ecrire pour un journal.

  10. 10.

    Taper à la machine ou faire de la comptabilité.

  11. 11.

    Faire de la vente par téléphone.

  12. 12.

    Assurer la location d’appartements.

  13. 13.

    Prendre un pensionnaire chez soi.

  14. 14.

    Prendre en nourrice des enfants handicapés.

  15. 15.

    Toiletter ou garder des animaux.

  16. 16.

    Faire de la coiffure, couper les cheveux.

Nous devons nous renseigner sur les lois concernant le travail indépendant à domicile et nous y conformer.

• Citez des moyens de gagner de l’argent chez soi.

• Pourquoi vaut-il mieux cultiver nos talents, même si nous ne serons jamais obligées de travailler à l’extérieur?

Conclusion

Il nous est dit de subvenir à nos besoins. Les Ecritures nous disent de ne pas être oisives (voir D&A 42:42). Les dirigeants de l’Eglise nous ont recommandé à de nombreuses reprises de gagner notre vie.

• Pourquoi est-il important de subvenir à ses besoins? Pourquoi ne doit-on pas compter sur quelqu’un d’autre pour le faire?

Nous devons toutes être prêtes à subvenir à nos besoins et à ceux de notre famille. Nous devons commencer tôt à développer nos talents. Nous devons acquérir des compétences professionnelles pour pouvoir travailler, si cela devient nécessaire. Nous devons trouver des moyens de gagner de l’argent, en nous servant de nos talents pour nous procurer satisfaction et sécurité.

S’il nous faut travailler, nous devons nous renseigner sur les possibilités d’emploi, acquérir la formation nécessaire et prier pour prendre des décisions.

Marion G. Romney a dit que chacun de nous doit travailler à son propre salut sur le plan temporel aussi bien que sur le plan spirituel. Il a souligné que les nécessiteux «ne peuvent être élevés que quand ils sont capables d’acquérir l’indépendance et le respect dmêmes grâce à leur industrie et à leurs économies personnelles» («A ma façon», L’Etoile, avril 1977, p. 72).

Tâche

Enumérez les talents qui pourraient vous servir à gagner votre vie. Choisissez au moins une aptitude et efforcez-vous de l’améliorer. Dites aux jeunes sœurs de commencer dès à présent à acquérir des compétences grâce à l’expérience pratique, les cours ou le travail bénévole.

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Lisez la leçon 27 de ce manuel, «Cultiver ses talents».

  2. 2.

    (Facultatif). Rassemblez quelques articles confectionnés par des femmes près de chez vous, et exposez-les sur une table dans votre salle de classe.

  3. 3.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.